Sondage : Auquel de ces personnages du légendaire vous identifiez-vous le plus ?
Frodo
Sam
Bilbo
Gollum
Saroumane
Faramir
Eowyn
Fëanor
Lúthien
Túrin
Un autre qui ne figure pas dans cette liste
Je ne m'identifie à aucun des personnages du légendaire
[Voir les résultats]
 
Note : C’est un sondage public. Les lecteurs pourront voir les choix des votants.
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Auquel de ces personnages vous identifiez-vous le plus ?
#1
Auquel de ces personnages du légendaire tolkienien vous identifiez-vous le plus, et pourquoi ? S'agit-il de Gimli pour sa robustesse et sa loyauté, de Denethor pour sa sagesse torturée et fatale ? Ou plutôt d'Elrond, fin modérateur des assemblées les plus disparates, ou bien encore de Meneldur, car comme lui vous préférez contempler les étoiles à affronter l'adversité qui se profile ? Laquelle de ces figures vous paraît-elle faire écho au plus près des mouvements propres de votre âme ?

Le choix de douze personnages fut extrêmement drastique ; je n'en ai donc inclus que 10, sélectionnés de manière très arbitraire. Vous avez ainsi la possibilité de voter pour "autre" et de détailler la réponse en commentaire.
Répondre
#2
Merci pour ce sondage Smile

Sans hésiter, Saruman, parce que je trouve que c'est le personnage le plus triste, avec les traits les plus humains. Du moins, tel qu'il est décrit dans les CLI - je ne me reconnais pas dans le personnage qui tente de poignarder Frodo.

C'est un alter ego de Gandalf bien plus intéressant. Il n'est pas un saint, ni un héros. Il a des désirs, voit sa vie lui échapper à mesure que les succès et la gloire de Gandalf le renvoient à sa propre impopularité, si injuste qu'il est dénigré presque au faciès (Cirdan au débarquement). Il fait des choix qui sont les pires possibles et dans lesquels il s'embourbe progressivement.
Par ailleurs sa vie est consacrée à l'étude des textes anciens, il est sectaire et casanier, et par ces aspects plus proche de nous que tous ces héros fantastiques.
Répondre
#3
Chouette idée Smile.

Mon moi adolescente aurait aimé dire Eowyn, parce que c'est un personnage que j'admire énormément. Mais en vérité je crois que je suis plus comme Sam, attachée à mes petites habitudes, aux choses simples de la vie, mais déterminée à traverser toutes les épreuves quand c'est nécessaire Very Happy.
Répondre
#4
Bilbo, j'aime mon confort mon fauteuil, mes livres, mon ordi, mes films, la bonne chair dans mon monde tranquille, mais j'aime suivre la vie et les opportunités et partir faire un truc fou comme suivre des inconnus dans un projet un peu fou fou, parce que quelqu'un en qui j'ai confiance m'as dis que sa serai bien
Répondre
#5
J'ai répondu Fëanor, comme un adolescent prépubère qui rêve de grandes choses, mais vous avouerai ne pas avoir la prétention d'être un grand artiste ou artisan au point de créer des Silmarils. Je me reconnais (assurément fort complaisamment) dans le Fëanor linguiste et stratège, et finalement victime de son hybris. Bref : je me reconnais dans les aspirations et certains défauts de Fëanor, mais certes pas dans ses qualités.
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
#6
Ah ah, je suis content, j'avais mis Saroumane en pensant pile à Tikidiki...

J'ai voté Frodo car je me suis toujours identifié au personnage en lisant le livre (mais pas du tout en regardant le film). Sa capacité à avancer, et à avancer toujours, à porter un poids trop grand pour lui qui le fait sombrer en même tant qu'il le grandit, m'a toujours fasciné, et je me reconnais dans cette sorte de quête pesante et qui parfois absurde, en même temps que dans son amitié pour Gollum, en lequel il reconnaît un avenir possible (je n'ai pas de Gollum dans mon cercle, pourtant). Il y a, chez Frodo, une avancée mutique, acharnée et bien souvent auto-destructrice qui l'amène, un peu malgré lui, vers la sagesse ; sagesse qu'il a toujours estimé et cherché mais passivement, indirectement. C'est cette quête qui m'a toujours fait sentir, avec Frodo, une sorte de connexion intime, comme un camarade d'infortune.

Mais je m'identifie aussi bien à Denethor ; à la fois pour son immense force de volonté, et pour son désespoir absolu, son pessimisme viscéral, qui finalement annule le bien qui aurait dû résulter de cette volonté et fait d'elle un instrument de ravage. Le tragique de Denethor, qui ne pouvant plus rien voir que l'inéluctabilité de la défaite, s'y précipite et, plutôt que de chercher à s'en détourner, se laisse obnubiler par elle, est pour moi un avertissement, comme une sorte d'ombre par laquelle je pourrais me laisser tenter et conquérir. Je vois donc Denethor comme un chemin vers lequel il me serait trop facile de glisser, et qu'il faut donc garder à l'esprit, sans pour autant le laisser l'envahir et en prendre possession.
Répondre
#7
Pour ma part ce serait Eriol/Aelfwine d'Angleterre (même si je connais pas grand chose sur lui finalement), j'ai rien d'un marin mais le personnage qui arrive sur une île inconnue, et qui passe ses jours à écouter des histoires, recueillir les légendes et traditions d'un peuple oublié puis à terme les retranscrire dans sa langue... je saurais pas développer d'avantage, mais le personnage d'Eriol m'a toujours attiré, je me reconnais surtout dans son côté rêveur, son amour pour des connaissances nouvelles au point de ne pas vouloir aller se coucher avant d'en connaître d'avantage
Répondre
#8
Même si je ne pense pas avoir son courage, je me retrouve plutôt dans le personnage de Sam, dans sa persévérence et sa volonté d'accompagner les autres jusqu'au bout contre vents et marées avec parfois ingéniosité, malgré ses modestes compétences et origines.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#9
Très bonne idée ce sondage, d'autant que pour une fois, je vais arriver à y répondre sans trop creuser la soupière. En lisant le titre, j'ai instinctivement eu un choix en tête et comme l'un des deux est dans la liste, c'est vers Sam que je m'oriente naturellement.

Primo, pour son côté Hobbit, proche de la nature, et qui plus est jardinier Wink
Secundo, j'ai la même passion pour la bouffe, la boisson et l'herbe à pipe que ces mêmes Hobbits.
Tertio, je m'identifie sans soucis à une indéfectible fidélité dans l'amitié ainsi qu'à la robustesse, notamment dans les conditions de climat extrêmes en montagne.

J'aurais hésité si Tom Bombadil avait été proposé pour son rapport à la nature et sa joie de vivre mais Hofnarr a décidé de me simplifier la vie pour cette fois Mr. Green
Répondre
#10
Je suis ravi de voir que les options proposées vous conviennent et qu'elles remportent des suffrages ! Je craignais qu'il n'y ait que la catégorie "autre" qui ait du succès.

Ravi aussi de voir ce que la dite catégorie a pu me réserver comme surprise : jamais je n'aurais songé à Eriol, mais c'est un très beau choix qui justifie bien l'ouverture ménagée dans le sondage.

Enfin, je m'interroge sur le choix de Bilbo ; Agmar, pourrais-tu détailler ce qui t'a poussé à le choisir ? Je me pose cette question car j'ai toute la peine possible à cerner précisément le personnage de Bilbo.
Répondre
#11
Une question encore bien difficile ce mois-ci...!

Je dois avouer que je me suis rarement "identifier" à un personnage de fiction. J'entends par là le sens fort du mot, c'est-à-dire avoir le sentiment que la description du personnage pourrait être la nôtre, que nos paroles et nos actions auraient certainement été les siennes, mais en intégrant aussi l'aspect physique. Identifier c'est dire : celui-ci, c'est moi. Pas seulement la ressemblance, l'identité. Je vais loin, mais de fait j'ai effectivement ressenti ce sentiment très fortement pour un personnage de Sa Majesté des Mouches de William Golding.

Maintenant si l'on baisse l'exigence de la question alors elle peut prendre plusieurs orientations.

D'abord, à qui voudrai-je être identifier ? Reformulée : si j'étais un personnage, qui voudrais-je être, en fonction de mes aspirations personnelles ? Il ne s'agit pas seulement ici d'admirer, mais de se glisser dans la réalité du personnage.
Ici je dirai Faramir. Parce que c'est l'élève du magicien, parce qu'il refuse d'être le premier mais qu'il sait jouer ce rôle pour autant, parce que c'est un rêveur qui sait tout de même s'installer dans le réel, parce que l'Anneau ne l'intéresse pas. Faramir est pour moi de la race de Galahad : héros parfait, mais en retrait, et pourtant à l'aise de le monde de tout le monde. Ce personnage m'inspire dans mon élan dans la vertu, le courage, le savoir.

Pour autant, je sais comme Tolkien qu'il me manque les qualités que je viens d'énumérer. Faramir serait la version accomplit de ce que j'aimerais être, mais j'en suis bien trop loin. Alors une deuxième question devient plus pertinente : à qui est-ce que je ressemble vraiment ? Et ici, passant d'un univers à un autre, je tombe sur Bilbo. Bilbo, un hobbit solitaire qui passe son temps à la campagne à écrire et lire de la poésie, un peu farceur, qui a du courage quand il faut mais pas trop, qui a le désire de transmettre aux plus jeune ce qu'il a reçu, qui s'achemine vers la mort, lentement mais sûrement, qui porte l'Anneau mais sans que ce soit son aventure de le détruire, qui se contente de l'Expédition d'Erebor...
Je crois que j'ai encore du chemin pour avoir une vie à la Bilbo, mais si Dieu me donne les jours qui me rapprocheront des 111 ans, je m'attends à lui ressembler plus que les autres (le bedon est déjà en place !)
Répondre
#12
Bilbo est une sorte de Bobo avant l'heure. Fils de bonne famille, éduqué, fortuné il aime les belles et bonnes et bonne choses. Il n'est pas pédant et sait reconnaitre la valeur des autres, sans a priori comme celle de son jardinier par exemple. C'est un Romantique (même si Tolkien ne lui accorde pas de compagne) il est érudit et connait l'histoire du monde au delà. Je pense que Bilbo s'ennuie, je l'imagine fumant sa pipe sur son perron en s’imaginant avoir des aventures. Comme nous, regardes les commentaires on aimerai être Eowyn, Turin, Aragorn, Féanor plutôt que de faire la vaisselle chez nous. Mais il est assez Romantique/fou/insouciant pour suivre une aventure quand elle se présente à sa porte.

C'est un rêveur qui se laisse entrainer par la vie, mais il le fais par choix et quand la vie lui en propose plusieurs il prend celui qui a l'air le plus intéressant sans se soucier des toutes les conséquences, mais les assument complétement (il accepte de partir voleur pour les nains alors il le devient même si sa va a l'encontre de tout son être). Comme disait quelqu'un dans un film "il lui faut le temps, mais quand il y est, il y est" .

Enfin c'est ma vision de Bilbo Wink
Répondre
#13
Je me retrouve plutôt dans les premières remarques de Clément. Je ne me suis jamais identifié à des personnages imaginaires - ni à mes propres personnages de jeu de rôle - qui n'ont à mes yeux aucun lien (en tout cas "conscient") avec mon identité personnelle. Mais si je n'ai pas d'affinité avec cette notion d'identification, je me dit qu'il s'agit peut-être d'une sorte de fuite... Cette identification est apparemment très fréquente et j'avoue que j'en suis étonné.

En revanche je souligne que j'éprouve beaucoup d'intérêt, de respect ou d'admiration pour nombre de personnages imaginaires (de Tolkien ou non), malgré l'absurdité sans doute discutable de tels sentiments !
Répondre
#14
En effet Irwin, en ce qui me concerne, je ne "m'identifie" pas, j'éprouve une certaine et déraisonnable sympathie Smile
Répondre
#15
En relisant les CLI, je suis retombé sur le récit de l'usage des Pierres de vision par Denethor II, et j'avoue que ce dernier pourrait être aussi un bon candidat ! Bien sûr, le personnage du livre, celui du film étant complètement vidé de sa substance et caricaturé Rolling Eyes

Ce mélange de pessimisme, de fierté, de grandeur, de folie, avec une pointe de théâtralisation... <3

(N.B. : Au-delà de me plaire en tant que personnage, il est absolument question d'identification ici, puisque les thèmes sus-nommés, de la manière traitée par ledit personnage, ont une résonance tout particulière en mon for intérieur)
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
#16
Pas facile de choisir. D'ailleurs, je ne connais pas suffisamment bien tous les personnages pour les décrire clairement.

Heureusement, en lisant Angmar, c'est devenu plus limpide au sujet de Bilbo :

(11.04.2019, 17:18)Agmar a écrit : Bilbo est une sorte de Bobo avant l'heure. Fils de bonne famille, éduqué, fortuné il aime les belles et bonnes et bonne choses. Il n'est pas pédant et sait reconnaitre la valeur des autres, sans a priori comme celle de son jardinier par exemple. C'est un Romantique (même si Tolkien ne lui accorde pas de compagne) il est érudit et connait l'histoire du monde au delà. Je pense que Bilbo s'ennuie, je l'imagine fumant sa pipe sur son perron en s’imaginant avoir des aventures. Comme nous, regardes les commentaires on aimerai être Eowyn, Turin, Aragorn, Féanor plutôt que de faire la vaisselle chez nous. Mais il est assez Romantique/fou/insouciant pour suivre une aventure quand elle se présente à sa porte.

C'est un rêveur qui se laisse entrainer par la vie, mais il le fais par choix et quand la vie lui en propose plusieurs il prend celui qui a l'air le plus intéressant sans se soucier des toutes les conséquences, mais les assument complétement (il accepte de partir voleur pour les nains alors il le devient même si sa va a l'encontre de tout son être). Comme disait quelqu'un dans un film "il lui faut le temps, mais quand il y est, il y est" .

Enfin c'est ma vision de Bilbo Wink
Répondre
#17
J'ai mis Saroumane car les magiciens me passionnent ainsi que maïars ou les valars. Saroumane avait au départ des bonnes intentions, chercher à contrer le mal et informait Gandalf, Radagast, Elrond, Galadriel, mais aussi les hommes qui l'aimaient. Mais Saroumane cherchait peut-être trop d'informations, et en contemplant son palantir, Sauron a réussi à communiquer avec lui, Saroumane ayant une soif de pouvoir et un seul souhait : renverser le seigneur des Anneaux. Mais il se retrouva vite tissé dans la toile de Sauron et par la peur, fut contraint de lui obéir.

C'est pour ça que j'ai voté Saroumane, c'est un magicien qui avaient de bonnes volontés au départ (malgré quelques défauts), qui a été manipulé. Si saroumane n'avait pas trahi l'ordre, Sauron n'aurait pas pu aller aussi loin, même avec toutes ses forces déployées. Saroumane n'était pas comme Radagast, inactif (j'adore Radagast, je ne cherche pas à l'insulter), mais cherchait des informations qui l'ont peut-être menées un peu trop loin... Gandalf se méfiait d'ailleurs de Saroumane, et il avait bien raison. D'abord, ce devait être Gandalf, le chef de l'ordre, et pas Saroumane, mais Gandalf a refusé, avec sa sagesse. Et c'est peut-être là que l'erreur est été commise, si Saroumane n'avait pes été chef de l'ordre, il aurait eu beaucoup moins de liberté, et sûrement pas créer une armée d'Uruk-Hai ! Si Gandalf avait été chaf de l'ordre; Saroumane n'aurait pas eu assez de pouvoirs et de discrétion pour créer des armées et s'allier à Sauron. Saroumane et son armée n'on pas duré extrêmement longtemps, mais suffisemment de temps pour que Sauron est le temps de mettre en place son plan. Saroumane n'était qu'un pion dans le jeu du Seigneur des Ténèbres.

Gandalf
Répondre
#18
Désolé pour les fautes d'orthographe, je n'ai pas eu le temps de me relire !!!!
Répondre
#19
Tu peux éditer ton message avec le bouton "Editer" pour corriger.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Lequel de ces personnages du Hobbit est le plus mal adapté dans la trilogie éponyme ? Hofnarr Felder 1 44 Hier, 15:03
Dernier message: Elendil
  Tolkien et vous: coup de foudre ou passion longuement mijotée ? Hofnarr Felder 11 741 21.05.2020, 23:04
Dernier message: Mairon
  Lequel de ces personnages a été le plus mal adapté par Peter Jackson ? Hofnarr Felder 28 588 18.05.2020, 15:06
Dernier message: Daeron
  Quel personnage féminin vous inspire le plus ? Hofnarr Felder 25 8 429 15.05.2020, 16:21
Dernier message: Hyarion
  Lequel de ces objets auriez-vous aimé posséder ? Láþspell 2 7 115 14.05.2020, 14:53
Dernier message: Hofnarr Felder
  Où partiriez-vous vous réfugier pour échapper à la Guerre de l'Anneau ? Hofnarr Felder 13 5 072 09.05.2020, 10:18
Dernier message: Elendil
  Vous êtes plutôt... Turb 1 5 980 08.05.2020, 19:49
Dernier message: Gandalf
  A part Tolkien, vous lisez.... Turb 1 6 571 08.05.2020, 19:37
Dernier message: Gandalf
  Quel genre de cadeau de Noël tolkienien préférez-vous recevoir ? Hyarion 1 3 679 08.05.2020, 19:34
Dernier message: Gandalf
  On vous propose de visiter un lieu du roman "Le Hobbit" : lequel choisissez-vous ? Hyarion 1 3 636 08.05.2020, 15:28
Dernier message: Gandalf

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)