Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (2 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Jeux Forum] Le Père Maggotte - Jeu
#91
(13.05.2011, 15:24)Luinelda a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle
"Come Frodo, there! Where be you a-going? Old Tom Bombadil's not as blind as that yet. Take off your golden ring! Your hand's more fair without it."
Répondre
#92
(15.05.2011, 10:15)Thráin a écrit : ]Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper

Aurë entuluyva !
Le jour reviendra !
Répondre
#93
(15.05.2011, 19:07)Andreth Endordil a écrit :
(15.05.2011, 10:15)Thráin a écrit : ]Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila

Luinelda ()

Nai Valion cala illumë caluva tienyanna
Répondre
#94
(18.05.2011, 14:58)Luinelda a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper,Maggotte se faufila sous une anfractuosité
"Only after the last tree has been cut down, Only after the last river has been poisoned, Only after the last fish has been caught, Only then will you find that money cannot be eaten."
Répondre
#95
(18.05.2011, 15:43)Gondolin a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre
"Come Frodo, there! Where be you a-going? Old Tom Bombadil's not as blind as that yet. Take off your golden ring! Your hand's more fair without it."
Répondre
#96
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre.
Répondre
#97
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc

Répondre
#98
Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci,
Répondre
#99
(14.06.2011, 17:25)Incanus a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre

Luinelda ()

Nai Valion cala illumë caluva tienyanna
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent
Répondre
Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent
Répondre
(29.06.2011, 18:46)ptit du nord a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre

Aurë entuluyva !
Le jour reviendra !
Répondre
(04.07.2011, 14:39)Andreth Endordil a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie.




Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux
Répondre
Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre
"Il y a toujours de l'espoir !"
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil
Répondre
Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant
Répondre
(09.07.2011, 10:33)ptit du nord a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chante « Bésame bésame muuucho »

Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit
Répondre
(09.07.2011, 23:50)Juliεη a écrit :
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha

Répondre

(09.07.2011, 23:50)Juliεη a écrit :
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules

Répondre
(10.07.2011, 18:20)ptit du nord a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée.


Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle se tétanisa
Angels are calling
From divine lost Crystal Realms
Riding from Heaven
For the Magic of the Wizard's Dream
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle se tétanisa et devint pierre
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle se tétanisa et devint pierre. Quelque peu décontenancé,
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
Citation :Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle se tétanisa et devint pierre. Quelque peu décontenancé, Maggotte
"Ósnjallr maðr
hyggsk munu ey lifa,
ef hann við víg varask;
en elli gefr
hánum engi frið,
þótt hánum geirar gefi."

Hávamál
Répondre
[quote='Dame Morwen' pid='114171' dateline='1313865285']
[quote]Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle se tétanisa et devint pierre. Quelque peu décontenancé, Maggotte dit: "Peuchère![/quote]


Luinelda ()

Nai Valion cala illumë caluva tienyanna
Répondre
(26.08.2011, 18:23)Luinelda a écrit : Un jour, le père Maggotte, très en colère, car il ne retrouvait pas la raison de son départ pour la forêt, décida que l'Homme Saule ne devait (et sous aucun prétexte) surprendre d'innocents hobbits : très affaiblis à cause de leur périple, il leur était impossible de se défendre. Il prit son sac à dos, sa pipe et son couteau et siffla ses chiens. Soudain, il entendit un bruit inaccoutumé, qui le fit sursauter. Il tourna la tête et aperçut une araignée géante qui le regardait avec circonspection. Il s'écria : « Loup! Etau! Croc ! Au pied ! Et maintenant, tuez-la! » Les trois bêtes, visiblement apeurées, commencèrent par s'enfuir aux quatre coins de la forêt. Furieux, il courut derrière eux en agitant hystériquement son couteau. Ce qui eut pour résultat de les effrayer de plus belle ! Pendant ce temps, l'Homme Saule, dans la forêt assombrie s'était endormi.
Les chiens, quant à eux, s'étant remis de leur épouvante, se retournèrent et reprirent le chemin, puis rejoignirent le père Maggotte. Le hobbit s'était profondément avancé dans le tunnel qui s'ouvrait à flanc de colline. Cependant, la pénombre empêchait de voir les éboulis et Magotte trébucha. Se rattrapant de justesse à un pan de rocher, il reprit son équilibre et continua péniblement à clopiner vers la sortie. L'araignée géante, affamée, commença à produire de la salive empoisonnée. Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à frapper, Maggotte se faufila sous une anfractuosité, empêchant ainsi le monstre de l'atteindre. Loup, Etau et Croc, cette fois-ci, firent face au monstre. Ils bondirent et s'interposèrent entre le monstre et sa proie. Une faux à la main, et un couteau dans l'autre, Tom Bombadil chantant « Bésame bésame muuucho » surgit et trancha les mandibules de l'araignée. Alors, elle se tétanisa et devint pierre. Quelque peu décontenancé, Maggotte dit: « Peuchère ! J'aurais dû

Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
Smile [Jeux Forum] Les Nouvelles Énigmes de Tolkiendil Hofnarr Felder 110 29 266 10.05.2019, 19:12
Dernier message: Chiara Cadrich
Smile [Jeux Forum] Charades Faerestel 78 18 859 03.03.2019, 20:33
Dernier message: Agmar
Smile [diviser] [Jeux Forum] Les Énigmes Partie XII Joberoly 144 46 143 17.05.2018, 23:58
Dernier message: Zelphalya
Smile [Jeux Forum] Règlement des énigmes Moumix 1 8 023 17.05.2018, 23:40
Dernier message: Lennie
  Appel à contribution : Jeux de rôles, Jeux de Cartes ou Figurines Zelphalya 28 26 078 12.04.2018, 23:46
Dernier message: Irwin
Smile [Jeux Forum] Le grand quizz Saruman 365 219 403 26.01.2017, 19:26
Dernier message: Saruman
Smile [Jeux Forum] Les Questions loyales : Session VII Meneldur 17 11 830 21.11.2016, 18:12
Dernier message: Daeron
Smile [Jeux Forum] Règlement des Questions loyales Meneldur 2 7 454 01.11.2016, 11:20
Dernier message: Meneldur
Smile [Jeux Forum] Quiz spécial ! (non-Tolkien) Tikidiki 50 29 106 24.10.2016, 17:43
Dernier message: Tikidiki
Smile [Jeux Forum] Les Questions loyales : Session VI Meneldur 23 15 042 11.02.2016, 22:22
Dernier message: Hofnarr Felder

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)