Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Qu'avez-vous découvert aujourd'hui à propos de Tolkien et son univers ?
A la limite, la dernière partie sur le troisième âge peut être lue à part, mais pour le reste ce n'est pas le cas.
Et je suis d'accord qu'on comprend mieux la fin quand on a découvert progressivement d'abord le début.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
Bigre, que de réponses passionnées. Je vais le lire dans le bon sens pour avoir mon avis propre, bien que la pertinence des argumentations des uns et des autres ne me laissent aucun doute quant au caractère farfelu de cette méthode de lecture atypique. On trouve de tout sur internet, le bon comme le moins bon. Manifestement, en l'occurence, c'était le moins bon ^^.

EDIT après lecture : En effet, le lire dans l'ordre inverse est franchement une idée pour le moins saugrenue. L'auteur de cette suggestion suggérait qu'ainsi la lecture serait "facilitée" (bien que parfois complexe, ce n'est pas, selon moi, difficile à lire non plus), je pense le contraire. Comme l'ont mentionné les intervenants de ce fuseau, il est incompréhensible de ne pas avoir en tête, et ce ne sont que des exemples parmi tant d'autres, l'origine de Melkor ou le serment de Fëanor et de ses fils ou même, de manière plus générale, l'arrivée des Elfes en Terre du Milieu.
On peut éventuellement lire, comme Zelphalya l'a proposé, "Les Anneaux de pouvoir et le Troisième Âge" à part, mais rien de plus.
But do not despise the lore that has come down from distant years; for oft it may chance that old wives keep in memory word of things that once were needful for the wise to know.
Répondre
Personnellement, je peux éventuellement comprendre l'intérêt de lire "Des Anneaux de Pouvoir..." en premier, puis l'Akallabêth, mais ensuite il faut vraiment poursuivre avec l'Ainulindalë et continuer avec l'ordre normal.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Découvert sur le forum Tolkien Guide : un poème inédit (uniquement paru en allemand) : La Complainte de Mîm le Nain.

D'après le Reader's Guide :
Citation :Poème accompagné d'un long texte en prose, qui au moment de l'écriture de ce texte, est seulement paru en allemand sous le titre Mîms Klage, traduit de l'anglais par H.J. Schütz et publié par Klett-Cotta, Stuttgart, en 1987, dans le volume anniversaire Das erste Jahrzehnt 1977–1987: Ein Almanach, pp. 302–5.
Dans une caverne, dans un pays sauvage, Mîm le Petit-nain ("der kleine Zwerg"), désormais âgé de deux cents ans, se plaint de sa vie et de son destin. Tout ce qu'il a créé lui a été dérobé et il a été chassé. Il est amer, plein de haine et de malveillance. Son œuvre est toujours bonne, mais n'est plus que l'ombre de ce qu'il accomplissait autrefois. Il sent que si seulement il pouvait pardonner, il pourrait recapturer un peu de son ancien art ; mais il ne peut pas pardonner. Pourtant, il travaille "Tink-tink, grün und gelb, tink-tink, blau und weiß" ("Tink-tink, vert et jaune, tink-tink, bleu et blanc").
Il n'y a aucune indication dans le volume de Klett-Cotta sur quand Tolkien a écrit cette œuvre, mais on trouve la figure de Mîm dans plusieurs textes du "Silmarillion" sur l'histoire de Túrin.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Intéressant. Je serais curieux de connaître le texte complet.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Je ne l'ai pas découvert aujourd'hui, mais comme beaucoup se font prendre au piège, et notamment des médias, même sérieux, voici une information que je souhaites partager :

La citation "Un seul rêve est plus puissant qu'un milliers de réalités" n'est pas de Tolkien, mais de Nathaniel Hawthorne.

La confusion vient du fait que la citation a été utilisée sur une affiche du Seigneur des Anneaux de Ralph Bashki.

Plus de détails sur ce lien :
https://thetolkienist.com/2013/04/24/not...dw-part-3/

Une information à repartager Wink
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
Héhé...
J'étais persuadé que tu en avais déjà parlé sur le forum... mais en fait, ça devait plutôt être sur Facebook.

J'avais repéré une autre citation apocryphe, il y a quelques années : https://www.jrrvf.com/fluxbb/viewtopic.php?id=5637

I.
Répondre
(02.01.2020, 20:00)ISENGAR a écrit : Héhé...
J'étais persuadé que tu en avais déjà parlé sur le forum... mais en fait, ça devait plutôt être sur Facebook.
Oui on en avait discuté sur Facebook Smile

L'erreur était sur France Culture.
Et là je viens de la revoir sur l'article d'Alexandre Sargos (qui n'est pas le fautif Wink ) dans Ça m'intéresse.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
J'ai déjà cru voir passer l'information, mais quel ne fut pas mon émerveillement en lisant dans un dictionnaire de Proto-Indo-Européen (PIE) :

Citation :*kuzdho-zd‑, "sitting (over) a treasure"

À rapprocher évidemment du nom des nains dans leur langue, khuzd. Le mot PIE a notamment donné le latin custos, "garde".
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
(14.01.2020, 15:34)Dwayn a écrit : J'ai déjà cru voir passer l'information, mais quel ne fut pas mon émerveillement en lisant dans un dictionnaire de Proto-Indo-Européen (PIE) :

Citation :*kuzdho-zd‑, "sitting (over) a treasure"

À rapprocher évidemment du nom des nains dans leur langue, khuzd. Le mot PIE a notamment donné le latin custos, "garde".

Excellent Smile
Répondre
Je serais fort surpris si c'était un hasard, connaissant Tolkien.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Je découvre que le nom Armée des Morts n'est pas de Tolkien, mais de Jackson... Chez Tolkien, c'est l'Armée Ombreuse (en traduction Lauzon).
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
De fait, on ne parle pas non plus d'Armée des Morts chez Ledoux, mais des Hommes Morts (de Dunharrow) ou de l'Armée des Ombres, ainsi que du Roi des Morts, ce qui traduit the Dead Men (of Dunharrow), the Shadow Host et the King of the Dead. Je ne sais quel est le terme du film en VO qui est traduit par Armée des Morts, mais je doute qu'il figure chez Tolkien, au moins dans la version finale des textes.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
En VO jacksonienne, on a bien 'Army of the Dead'.
Répondre
Bonjour tout le monde

Petite découverte qui ne va peut-être pas être considérée comme intéressante mais je partage quand même. C'est en fait plus une hypothèse. En visitant l expo de la bnf, j'ai découvert la version chantée par Tolkien de Namarië. Ce "Galadriel's lament" fait étrangement écho dans sa mélodie et un peu sa structure à la version psalmodiée grégorienne du texte biblique "Les lamentations du prophète Jérémie". Je vous laisse en juger :

Namarië par Tolkien : https://youtu.be/RkuHrD_xlJY
Lamentation du prophète Jérémie : https://youtu.be/roxEeHGJ3YQ

Je vais creuser un peu le truc. Voilà c'est pas de la grosse découverte mais ça a son charme
Répondre
De fait, Donald Swann explique dans son introduction à RGEO que c'est le seul chant pour lequel Tolkien ne lui a pas laissé conserver la mélodie qu'il avait composée, expliquant qu'« il l'avait entendue différemment dans sa tête », et lui a fredonné un chant grégorien, que Swann a dûment noté.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Ce qui du coup viendrait corroborer cette hypothèse... Intéressant
Répondre
(07.02.2020, 17:58)Rhodgar a écrit : Ce "Galadriel's lament" fait étrangement écho dans sa mélodie et un peu sa structure à la version psalmodiée grégorienne du texte biblique "Les lamentations du prophète Jérémie"

Effectivement, cette psalmodie est assez évocatrice du grégorien, ce qui m'avait donné l'idée de calligraphier Namárië avec une partition neumatique grégorienne en vis-à-vis. L'idée, que je trouve délicieusement anachronique – ou anatopique, plutôt – est toujours dans les cartons.

Après, je note quelques différences par rapport à la psalmodie des textes des Heures – au moins telle que j'ai pu l'apprendre – notamment l'absence de flexe au milieu des vers un peu trop long. En cherchant bien, avec un peu de documentation, il y a peut-être moyen de pondre un article basé sur une lecture grégorienne de cette mélodie Very Happy



À titre de comparatif, la version finale de Swann : https://youtu.be/coqK38nkSZE – notable au moins pour son accompagnement au piano, mais surtout pour sa prononciation plus nette, et l'inflexion notable sur Sí man i yulma enquentuva?
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
Lors de l'office des lectures du premier mai, je suis tombé sur cet extrait d'une homélie de St Ephrem " il est venu jusqu'à la Vierge afin d'y trouver la chair qui le porterait aux enfers. ~ Mais, après avoir pris un corps, il est entré aux enfers, il leur a arraché leurs trésors qu'il a dispersés."
ça m'a tout de suite fait penser à [SdA L1, VIII], la scène où Tom B sort les trésors du galgal et les dispose sur l'herbe.
Existe t il d'autre références en dehors de ce texte catholique ?
La lumière n'indique pas le bout du tunnel, c'est la lanterne de celui qui comme toi, cherche à sortir.
Répondre
Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'une référence. En quoi est-ce que Bombadil aurait pris corps dans le galgal ? En outre, il prend une part du trésor pour lui-même et Baie d'Or.
Répondre
Ma citation de St Éphrem est trop longue, il faut juste prendre " il est entré aux enfers, il leur a arraché leurs trésors qu'il a dispersés."
C'est l'acte de disperser les trésors sur l'herbe dehors qui m'a sauté aux yeux.
Et puis cette notion de malédiction à détruire :
Dans mes débuts, avec D&D, on réglait ça en tuant le mort vivant avec une épée +2, sans finesse. Là, c'est un acte plus subtil.
Est ce qu'il y a des exemples mythologiques ressemblants ?
La lumière n'indique pas le bout du tunnel, c'est la lanterne de celui qui comme toi, cherche à sortir.
Répondre
Je ne connaissais pas la citation et je n'en vois pas d'analogue, que ce soit chez les commentateurs chrétiens ou dans les mythologies que je connais. Soit le pouvoir des Enfers est maintenu et respecté, hormis quelques exceptions destinées à renforcer la réputation de héros exceptionnels (ex : Héraclès tirant Cerbère des Enfers, mais l'y renvoyant après avoir accompli sa tâche), soit il est défié, mais les dieux remettent vite en place l'ordre naturel des choses (ex : quand Esculape commence à ressusciter les morts, Zeus le foudroie).

Toutefois, la notion de richesses est assez fréquemment associée aux Enfers. Ainsi Hadès est-il surnommé Pluton (Πλούτων « le Riche »). Il est probable que cela soit lié aux coutumes d'enterrer les morts avec une partie de leurs richesses terrestres.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Livres autour de Tolkien et son univers chiipoter 8 1 074 31.01.2020, 15:41
Dernier message: Zelphalya
  Quand vous ne lisez pas Tolkien... Damien 11 1 368 09.12.2019, 19:24
Dernier message: Elendil
  avez vous d'autres auteurs ? alexolas 8 8 330 19.03.2018, 17:08
Dernier message: Iatos
  Quelle édition française du Silmarillion avez-vous ? Elendil 46 45 373 23.02.2018, 13:34
Dernier message: Eönwë07
  Chroniques de la Terre du Milieu, un podcast sur l'univers de Tolkien. Throrain 12 10 843 27.05.2011, 10:50
Dernier message: Calarwen
  connaissez vous des étudiants qui travaillent sur Tolkien ? vincent 4 7 684 08.01.2010, 16:55
Dernier message: vincent
  Colloque "Fantasy : le merveilleux médiéval aujourd’hui Zelphalya 19 16 762 28.04.2006, 01:27
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)