Note de ce sujet :
  • Moyenne : 3.67 (6 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Adaptations] Le Hobbit : Un Voyage inattendu (2012) de P. Jackson
Qui a par ailleurs lui même les dents jaunies ^_^

Zelphaya => comment tu arrives à voir si c'est du 24 ou du 48/S Shocked sérieux dès fois tout va tellement vite que je n'arrivais même pas à distinguer tout le bazar qu'il y avait sur l'écran Laughing ça pouvait être du 48, du 200 du 40000 /S j'arrive pas à faire la différence Mr. Green
Répondre
Re-Van un fan très cultivé et ancré dans le legendarium. Ça veut dire quoi ?
On peut sans doute me laisser dire ici que d'un point de vue Nain je me sens 'cultivé' sur Tolkien et je ne vois rien, je ne lis quasiment rien de ce que j'ai pu lire et décortiquer au bas mot une bonne trentaine de fois (pour ce Hobbit) "concerning my dwarves".
Jaxon semble réitérer cruellement pour moi son erreur avec le traitement de Gimli à savoir donner de la confiture de la comté à un porc du mordor.

Druss merci pour ton spoiler. Très délicat. Pour info Bofur est un des rares nains dans le Vrai hobbit à s'être vu attribuer un dialogue. Il est heureux que son acteur fut un tant soit peu réussi.

Quand à Radagast Filigolas et Le roi gobelin jabba-esque pour ne citer qu'eux j'ai peur de devoir mettre mon esprit belliqueux en veilleuse une bonne partie de mon dimanche après midi.

De toute façon moi aussi la comté et la musique devraient m'apaiser aussi. Ian McKellen aussi sûrement.

Tauriel le perso de JRTM et même Galadriel n'ont simplement rien a faire ici. Comme Arwen à 90% de ses apparitions dans l'autre Trilogie.

Anglin, pour vous servir.
Répondre
(13.12.2012, 23:16)Anglin a écrit : Druss merci pour ton spoiler. Très délicat.

C'est de l'ironie ?
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
(13.12.2012, 22:44)Re-Van a écrit : Zelphaya => comment tu arrives à voir si c'est du 24 ou du 48/S Shocked sérieux dès fois tout va tellement vite que je n'arrivais même pas à distinguer tout le bazar qu'il y avait sur l'écran Laughing ça pouvait être du 48, du 200 du 40000 /S j'arrive pas à faire la différence Mr. Green

Je ne fais pas la différence vu que je n'ai vu qu'une seule projection, donc je peux pas comparer. Mais il me semble simplement que le Grand Rex n'est pas équipé pour du 48, donc c'était logiquement du 24. Après je connais une personne qui a vu la projection du Grand Rex et une projection en 48 et qui y a vu une réelle différence.

Tu as essayé ?
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
(13.12.2012, 23:29)Druss a écrit :
(13.12.2012, 23:16)Anglin a écrit : Druss merci pour ton spoiler. Très délicat.

C'est de l'ironie ?
Pas du tout porteur de hache. J'ai bien aimé. Ta conclusion est exactement ce que je ressens moi aussi avant même de le découvrir. Notre Tolkien n'est pas ceci.
Répondre
(13.12.2012, 23:33)Zelphalya a écrit :
(13.12.2012, 22:44)Re-Van a écrit : Zelphaya => comment tu arrives à voir si c'est du 24 ou du 48/S Shocked sérieux dès fois tout va tellement vite que je n'arrivais même pas à distinguer tout le bazar qu'il y avait sur l'écran Laughing ça pouvait être du 48, du 200 du 40000 /S j'arrive pas à faire la différence Mr. Green

Je ne fais pas la différence vu que je n'ai vu qu'une seule projection, donc je peux pas comparer. Mais il me semble simplement que le Grand Rex n'est pas équipé pour du 48, donc c'était logiquement du 24. Après je connais une personne qui a vu la projection du Grand Rex et une projection en 48 et qui y a vu une réelle différence.

Tu as essayé ?

Le 48img/s, autant que je sache, c'est le imax. Je ne suis pas sûr que le Grand Rex soit équipé pour ça, ou peut-être pour des occasions exceptionnelles (telle l'avant-première de TDKR cet été).
Pour voir du imax, allez à Disney ou à Rouen (pour ceux qui habitent Île-de-France).

Pour ma part, mon propre résumé se trouve sur mon blog ( http://miuralucciola.com/blog/2012/12/le...inattendu/ ). C'est un avis assez simpliste, mais je pense ne pas avoir écrit trop d'ânerie. À vous de juger.

Pour reprendre ton spoil, Druss, c'est clair que Radagast m'a agacé et a pourri un bon quart d'heure du film. Bon le côté humoristique était plutôt réussi je trouve, mais non, ce n'est clairement pas du Radagast.
Thorïn, Thorïn, un guerrier nain qui me fait énormément penser à Leonidas dans "300" (mêmes plans, mêmes expressions, mêmes côtés suicidaires), mais je l'apprécie beaucoup. Un grand charisme, un air sombre comme il est décrit dans les annales du SdA ; et je n'ai rien à redire sur Fili et Kili (mes préférés du livre), bien qu'ils font un peu trop "bogoss" pour des Nains..
Je ne sais pas qui est le Nain aux cheveux blancs et au nez arrondi dans le film, mais je le trouve particulièrement attachant comme personnage. C'est Bofur ?
Répondre
(14.12.2012, 00:24)Anglin a écrit : Notre Tolkien n'est pas ceci.

"Notre Tolkien" ? Mais qui est-ce, au juste ? Wink
Honnêtement, qui pouvait sérieusement espérer retrouver "son" Tolkien avec ce nouveau film, à moins d'être un admirateur inconditionnel de Peter Jackson ? The Hobbit: An Unexpected Journey s'adresse de toute évidence prioritairement aux personnes qui ont vu - et apprécié - les précédents longs métrages. À cette aune, il valait mieux ne pas espérer une adaptation conforme à la vision que JR, par exemple Wink, a de l'univers de Tolkien. Du moins est-ce mon modeste point de vue.

Je posterai ma critique du film - vu mercredi soir - sur le fuseau dédié au sujet sur JRRVF, dans quelques jours.

Cordialement,

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
(14.12.2012, 01:51)Miura-Fingolfin a écrit : Je ne sais pas qui est le Nain aux cheveux blancs et au nez arrondi dans le film, mais je le trouve particulièrement attachant comme personnage. C'est Bofur ?

Si c'est de celui-ci que tu parles c'est Dori.
[Image: dori-markhadlow-p.jpg]
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
J'aurais cru qu'il parlait de Balin.
Voici l'ensemble des nains pour qu'on s'y retrouve :

   
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
(14.12.2012, 09:35)Hyarion a écrit :
(14.12.2012, 00:24)Anglin a écrit : Notre Tolkien n'est pas ceci.

"Notre Tolkien" ? Mais qui est-ce, au juste ? Wink
Honnêtement, qui pouvait sérieusement espérer retrouver "son" Tolkien avec ce nouveau film, à moins d'être un admirateur inconditionnel de Peter Jackson ? The Hobbit: An Unexpected Journey s'adresse de toute évidence prioritairement aux personnes qui ont vu - et apprécié - les précédents longs métrages. À cette aune, il valait mieux ne pas espérer une adaptation conforme à la vision que JR, par exemple Wink, a de l'univers de Tolkien. Du moins est-ce mon modeste point de vue.

Je posterai ma critique du film - vu mercredi soir - sur le fuseau dédié au sujet sur JRRVF, dans quelques jours.

Cordialement,

Hyarion.
C'est vrai que 'notre Tolkien' est un peu prétentieux de ma part. Je ne sais même plus comment exprimer ce ressentiment. Veuillez m'excuser pour cet emploi un peu déplacé.
Répondre
Ta vision/perception de l'univers de Tolkien, tout simplement Smile
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
(14.12.2012, 12:11)Zelphalya a écrit : Ta vision/perception de l'univers de Tolkien, tout simplement Smile

Voila. Wink
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
Je ne trouve pas que Saruman se trompe en prenant Radagast pour un simplet. Le seigneur des Anneaux prouve que Saruman a trompé Radagast pour que ce dernier aille naïvement faire tomber Gandalf dans un piège. Naïf ou simplet, ça se ressemble.

Et dans les contes et légendes inachevés, Tolkien présente Radagast comme étant "de moindre sagesse et pouvoir" que Saruman et Gandalf, ce qui explique la mépris de Saruman, et de mon point de vue établit qu'il avait une bonne raison d'être méprisant (et donc qu'il ne s'agit pas vraiment d'une erreur, ou d'une qui n'est que petite).

ps : pour ma part j'attends beaucoup de ces nains que l'on voit évoqués dans la Moria, mais qui ne sont que des noms tant qu'on ne s'intéresse pas au hobbit. D'ailleurs j'espère que certains ont fait le rapprochement entre Gloin et son fils Gimli, et les nains "anonymes mais pas trop" du seigneur des anneaux. "The watcher took oin", et balin fundinul, ça m'est resté. Il me semble que le premier des treize nains à apparaitre dans le sda est Nori (ou Ori , Dori ?), dont on retrouve le squelette avec le livre de mazarbul, pendant que Gimli parle de son écriture...
Répondre
Pour modérer un peu plus encore le propos de Kehldarin mon vieil ami en définitive très peu de nains ont le droit à un dialogue dans le Hobbit (peut être certains dans les CLI en plus ?? Il me semble). Mais quand on doit faire plus de huit heures d'un roman de 300 pages on peut aisément duper plus d'un spectateur même averti. Je n'ai jamais lu non plus dans ce que j'ai de tolkien un seul personnage humain elfe nain voir Orc péter roter pisser ou tout autre chose inutile à un roman ou à un film se disant respectueux. Je me demande si il va oser nous montrer un Legolas bourré dans les geôles de Thranduil.
Un mérite pour Jaxon. Je suis là et j'ai pu causer avec de vieux amis.
Répondre
(15.12.2012, 01:06)Anglin a écrit : Je me demande si il va oser nous montrer un Legolas bourré dans les geôles de Thranduil.
J'espère bien. Et un Thranduil plus radin que les nains (bon d'accord, autant qu'eux, mais le cliché éculé est en tout cas à éviter) ce serait drôle aussi. Sans oublier Thranduil, encore lui, qui charge "à poil" les troupes de Sauron avec ses hommes à Dagorlad, et qui se prend une raclée mémorable.

Soit disant que c'est fait pour les puristes, ce film, alors maintenant il faut l'assumer, et, au lieu de simplifier à l'extrême un univers qui a une personnalité bien à lui, il faut casser un peu l'image ultra-lissée de gens que Tolkien ne définit pas comme l'étant (il n'y a que les maiar qui sont des anges, et ça ne réussit même pas à tous) Wink
Répondre
(15.12.2012, 00:22)Kehldarin a écrit : Naïf ou simplet, ça se ressemble.

Se faire berner par Saruman, c'est peut-être être un peu naïf, encore que vu son pouvoir avec sa voix je pense que n'importe qui peut se faire avoir, même Gandalf, la preuve il a fini enfermé sur Orthanc, de là à être simplet, voire complètement débile, y'a de l'exagération.
Personnellement je ne mets pas naïf sur le même niveau que simplet.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
(15.12.2012, 00:22)Kehldarin a écrit : Je ne trouve pas que Saruman se trompe en prenant Radagast pour un simplet. Le seigneur des Anneaux prouve que Saruman a trompé Radagast pour que ce dernier aille naïvement faire tomber Gandalf dans un piège. Naïf ou simplet, ça se ressemble.

....

D'ailleurs j'espère que certains ont fait le rapprochement entre Gloin et son fils Gimli, et les nains "anonymes mais pas trop" du seigneur des anneaux. "The watcher took oin", et balin fundinul, ça m'est resté. Il me semble que le premier des treize nains à apparaitre dans le sda est Nori (ou Ori , Dori ?), dont on retrouve le squelette avec le livre de mazarbul, pendant que Gimli parle de son écriture...

Houla ! Est-ce qu'on parle des films de Jackson, ou des livres ?

Dans le livre, Saruman abuse effectivement Radagast qui fait preuve d'une grande naîveté, mais Saruman ne s'étant pas dévoilé à ce moment, on peut comprendre l'erreur du magicien brun. Ca ne fait pas de lui un simplet.
Gandalf fait aussi preuve d'une certaine naïveté en se rendant à Orthanc pour consulter Saruman et lui demander conseil. Là encore, Saruman est encore connu par lui comme étant "le Blanc", et non "le multicolore". Mais ça ne fait pas de Gandalf un simplet.

Sur la question des Nains dans la Moria, on ne parle pas de "squelettes" dans la chambre de Mazarbul... mais de "nombreux ossements" mêlés à des "boucliers et des heaumes fendus". on peut deviner qu'il s'agit certainement des restes éparpillés de Ori et de ses compagnons, derniers occupants probables de la salle, mais ce n'est pas clairement attesté.
Par ailleurs, le livre de Mazarbul est récupéré par Gandalf dans une niche, près d'un coffre en bois.

Enfin, le premier des treize nains que l'on rencontre dans le Seigneur des Anneaux est Gloin, un peu avant le Conseil d'Elrond.

Maintenant, si on ne parle ici que des films, considérez que je n'ai rien dit. Mais je voulais juste m'assurer qu'il n'y avait pas d'amalgame entre les deux.

I.
Répondre
(15.12.2012, 02:03)Kehldarin a écrit : [quote='Anglin' pid='128493' dateline='1355526383']Je me demande si il va oser nous montrer un Legolas bourré dans les geôles de Thranduil.

Haha, d'autant que selon PJ, à l'époque du Hobbit, Legolas ne connait ni la sensation de l'alcool, ni les effets de celui-ci sur son propre corps, confère la cutscène du ROTK ou il fait avec Gimli un concours du "Kikiboitlplusdepinte" et se découvre par la même une descente prodigieusement endurante Mr. Green.

Je repensai à Dwalin dans le flashback de la bataille d'Azanulbizar, avec sa crète il a vraiment le look du nain bourrin à la Warhammer, j'aime Very Happy

Sinon concernant Radagast, par "simplet" j'entends que si Saruman dit cela, ce n'est peut être pas pour rien non plus (ce qui n'est pas vrai bien sur et demeure une exagération) et c'est sans doute en raison du comportement "étrange" que pourrait avoir le personnage. C'est pourquoi la vision de Radagast du film ne me dérange pas, j'aime beaucoup même.
Répondre
Citation :Enfin, le premier des treize nains que l'on rencontre dans le Seigneur des Anneaux est Gloin, un peu avant le Conseil d'Elrond.

Maintenant, si on ne parle ici que des films, considérez que je n'ai rien dit. Mais je voulais juste m'assurer qu'il n'y avait pas d'amalgame entre les deux.

I.
En réalité ce que prou de gens savent. C'est que des nains accompagnent Bilbo à Foncombe après son anniversaire.
De mémoire Anarr, Nar, Hanar et en retrait Lofar qui reste un peu pour s'assurer que Frodon se trouve en possession de l'anneau.
Mais là j'abuse d'une certaine mauvaise foi Wink

Séance ce soir en vieille 2D. Pour mes vieux yeux de 41 ans ...
Répondre
Même sans aller jusqu'aux brouillons du SdA, il y a bien trois Nains qui accompagnent Bilbo dans son voyage de départ pour Imladris. On peut effectivement supposer qu'il s'agit de Nar, Anar et Hannar, qui ont le même rôle dans les brouillons, quand bien même le texte publié ne donne pas leur nom.

Incidemment, votre serviteur a écrit un petit article sur les noms des Nains dans le Légendaire, qui doit être publié dans le prochain A&H.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Citation :Incidemment, votre serviteur a écrit un petit article sur les noms des Nains dans le Légendaire, qui doit être publié dans le prochain A&H.
Mince on m'a volé mon tout précieux.
Un tout petit peu agacé le Vieux Anglin.
Moi qui croyait pouvoir publier ce genre de chose un jour.
Répondre
Je m'attendais à un truc horrible. Au final, j'ai vraiment passé un bon moment, j'ai bien aimé. Ce n'est pas le meilleur film que j'ai vu mais selon moi, pour un film grand public, le contrat est bien rempli (esthétique, atmosphère, personnages etc.). Comme le disaient les critiques de presse, il y avait peut-être trop d'éléments à appréhender pour les spectateurs n'ayant jamais ouvert le livre. Au niveau purement cinématographique, le film aurait sans doute gagné à se départir des références à Gondolin, Ungoliant etc...(par contre, la fan en moi approuve. :p)

Donc voilà, je passe pour une hérétique car j'ai aimé. Mais il faut dire qu'en vieillissant, ma vision a évolué sur ce qu'on peut attendre d'une adaptation (selon le support, on doit plus ou moins s'écarter de l'oeuvre originale. La vision de l'adaptateur est presque toujours présente. Cela ne pourra jamais être un plaquage de toute manière - ce qui est heureux...). De plus, si j'ai un temps encensé les textes de Tolkien, je ne les ai jamais considéré comme sacrés (traduction: je ne me mets pas à hurler pour des changements, même discutables).

Ce n'est pas une critique envers certains membres Wink juste une invitation à ne pas se prendre la tête outre mesure et à passer un bon moment.

PS: Moi, j'ai bien aimé Radagast et ...ses amis. C'est mignon tout plein et ça correspond un peu à la vision que j'avais de lui en fait. Embarassed
Même si je n'avais jamais imaginé ce moyen de locomotion. Mr. Green
Répondre
Je vais passer un bon moment. J'y vais en famille Wink juste après les filles debrieferons pour savoir qui est le plus beau. Ça me changera pas énormément de twilight 5 Wink
Répondre
(15.12.2012, 11:27)ISENGAR a écrit : Gandalf fait aussi preuve d'une certaine naïveté en se rendant à Orthanc pour consulter Saruman et lui demander conseil. Là encore, Saruman est encore connu par lui comme étant "le Blanc", et non "le multicolore". Mais ça ne fait pas de Gandalf un simplet.
Il n'est pas question de Gandalf, il est question de Radagast, qui est clairement indiqué comme étant de plus faible pouvoir et sagesse que les autres istari. Si Jackson avait sorti de son chapeau un clone des deux autres j'aurais trouvé que c'était une très mauvaise chose, et ça m'aurait beaucoup plus dérangé qu'une accusation de fumer les champignons par Saruman, qui n'aime pas Radagast de toute façon. Radagast n'est pas plus fidèle que tous les autres (excepté Gandalf) à leur mission. Donc avant que Saruman ne devienne le multicolore, et il est établi qu'il n'a pas succombé avant le dernier conseil blanc, il a toutes les raisons de mépriser un traître moins doué que lui, aux valeurs opposées aux siennes, et qu'il a de plus été forcé d'emmener en mission. Saruman est méprisant quand il parle de Radagast, soit, mais ce n'est pas parce qu'il est méprisant qu'il a tort sur le fond. Pour ma part Radagast est dans l'esprit de ce que je m'attendais à trouver, je le trouve même un peu trop héroïque, si on peut appeler ça de l'héroïsme. Son moyen de transport n'est pas important, après tout le hobbit a été écrit pour les enfants, au départ.

(15.12.2012, 11:27)ISENGAR a écrit : Sur la question des Nains dans la Moria, on ne parle pas de "squelettes" dans la chambre de Mazarbul... mais de "nombreux ossements" mêlés à des "boucliers et des heaumes fendus".
Gimli dit que c'est probablement Ori qui est le rédacteur du livre de Mazarbul, pendant que Gandalf le lit. Même si ce n'est pas Ori, vu comme le livre se finit, le corps du rédacteur du livre est obligatoirement dans les "ossements", et il est donc logique de les appeler squelettes. Sans trop de risques de se tromper on peut même dire qu'il s'agit pour certains de squelettes de nains, et donc que de retrouver ces squelettes n'a rien de surprenant, même dans un film de Peter Jackson.
Répondre
Juste, c'est pas Thranduil qui charge l'armée de Sauron, c'est son père, Oropher, parce que son pote Amdír vient de se faire désinguer. Thranduil, lui, il ramène les survivants au pays et de redresse le royaume suite à ça. Et il y parvient très bien pendant longtemps, jusqu'à ce que l'Ombre revienne. Ne pas oublier que Thranduil est un roi sage, et que quand il part en guerre, ce n'est pas pour l'argent, mais pour la justice. La guerre, il l'a vu, il sait ce que c'est de voir son peuple décimé.

Enfin, là je parle bien entendu de Tolkien. Pas du machin à paillettes monté sur un cerf. Lui il boira, sera cupide, stupide et insipide...
"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Répondre
Le Thranduil du film m'a beaucoup fait pensé aux armées soviétiques se tenant à distance de Varsovie pour laisser les armées adverses libres d'en finir avec les partisans polonais en août-septembre 44.

Elendil,
qui espère bien avoir marqué un point Godwin
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Je l'ai vu.
Comment dire ...
Je n'ai vu du Hobbit qu'à réellement un seul moment : Riddle in the Dark.
Que dire de plus ... Je pense qu'Isengar s'il consent à voir ça saura très exactement exprimer mon ressentiment.
Il faut dire qu'en plus de ce fil incompréhensible choisi par Jaxon votre serviteur nain fut quelque peu gêné de voir en cet excellent acteur jouant Bilbo un clone de son vrai petit frère. Même ma petite femme n'en revenait pas. Visage et attitude !!! Mon Frédéric à moi Wink
Je ne veux pas en dire plus à chaud (si vite refroidi en fait).

Ah si. Mais pourquoi toute cette violence ! On dirait parfois un jeu -16 ans. Ou 13 John Mc Lane et un mix de Thor et d'un magicien indestructibles. C'est si navrant.

J.R. Heureusement je vais bientôt me promener dans tes jardins.

Je précise qu'il est inutile de vouloir changer ma perception ici même. Je ne donne qu'un avis sur ce qui scénaristiquement est plutôt un navet pour moi. Comme les autres c'est juste un avis.

Petite anecdote. Ma femme a remarqué (outre l'ultra violence) que ce nouveau Bilbo trouve l'anneau autrement que dans la trilogie.
Citation :Le métier de scripte (en anglais : script supervisor[2]) est essentiellement féminin, notamment en France. La scripte fait partie de l'équipe de tournage[3]. C'est un métier d'observation minutieuse et d'organisation détaillée : la scripte assure la continuité des scènes et de leur conformité au scénario, elle note tous les détails du tournage. Elle doit assurer un parfait raccord entre les plans, les scènes et les séquences. Elle travaille aux côtés du réalisateur, avec une pensée constante du montage.
Virez moi cette scripte !
Répondre
(15.12.2012, 22:00)Laegalad a écrit : Juste, c'est pas Thranduil qui charge l'armée de Sauron, c'est son père, Oropher, parce que son pote Amdír vient de se faire désinguer. Thranduil, lui, il ramène les survivants au pays et de redresse le royaume suite à ça. Et il y parvient très bien pendant longtemps, jusqu'à ce que l'Ombre revienne. Ne pas oublier que Thranduil est un roi sage, et que quand il part en guerre, ce n'est pas pour l'argent, mais pour la justice. La guerre, il l'a vu, il sait ce que c'est de voir son peuple décimé.
Je me demande bien pourquoi le grand roi Thranduil a mené toute son armée devant Erebor (pour la bataille des cinq armées), s'il ne comptait pas s'en servir. Il n'a pas aidé les Nains quand Smaug est venu, et après la mort de Smaug, alors qu'il pense que les Nains sont morts eux aussi, il se rend à Erebor juste par hasard ? Non, ce ne peut être que pour l'argent qu'il vient à Erebor, ce serait incompréhensible qu'il délaisse sa forêt et son peuple pour aller vivre au mont solitaire. S'il vient avec toutes ses troupes c'est qu'il n'a pas oublié le sort de Fram, tueur de Scatha, qui avait récupéré le trésor, et qui a été tué par les Nains : s'il y a une chose de sure avec les elfes, c'est qu'ils sont savants, et ils savent donc que voler les Nains ne peut avoir qu'une issue. La seule chose qui plaide pour une certaine moralité de Thranduil c'est qu'il refuse d'envisager le meurtre pour des raisons financières (contrairement à Bard, d'ailleurs) : appeler ça entrer en guerre pour la justice me semble nettement exagéré.

Et pour Thranduil/Oropher, ce sont les mêmes (contrairement aux Noldor comparés aux Sindar, malgré ce que montre Jaxon). Oropher était à Doriath, un des royaumes les plus avancés du monde, et il n'en a rien retiré du tout, vu comme il a fini. Si Oropher n'a rien retiré de la chute de Doriath, comment Thranduil pourrait-il retirer quelque chose de la chute de Sauron, à laquelle il n'a d'ailleurs participé que de loin a priori ?

ps : je partage l'avis d'Anglin. Trois heures pour avaler un tiers de hobbit, ça aurait au moins pu donner lieu à un véritable scénario, et pas à des simplifications à outrance, couvertes par la vulgarité, la violence et les effets techniques (des simplifications ! trois heures pour une centaine de pages, et Jaxon arrive encore à simplifier...)
Répondre
(16.12.2012, 05:25)Kehldarin a écrit : appeler ça entrer en guerre pour la justice me semble nettement exagéré.

Sans doute pas plus que de dire que naïf et simplet se ressemblent Wink

Ceci-dit, si on peut effectivement lire que Thranduil et son armée sont venus devant Erebor pour le trésor (Hobbit, fin du chapitre 14), Thranduil accorde tout de même aux envoyés de Bard un long détour de plusieurs jours pour venir secourir les sinistrés du Val (toujours la fin du chapitre 14).

C'est seulement après avoir participé avec ses Elfes à la construction des cabanes pour les démunis que Thranduil accompagne finalement les troupes armées du Val conduites par Bard.

Alors, en effet, Thranduil monte cette expédition armée pour aller chercher une part du gâteau (il faut des bras pour ramener tout ça à travers les terres désolées par Smaug, avec des concurrents potentiels attirés dans les parages), mais sans connaître le sort exact des Nains, même s'il pense que Thorin et les siens sont morts. On ne peut pas tout à fait dire dans ces conditions qu'il "rentre en guerre".

Mais comme le dit Laegalad, Depuis le désastre de Dagorlad, Thranduil utilise l'action armée d'envergure avec beaucoup de prudence.
Cette bataille des Cinq Armées, il ne l'avait pas prévue, puisque les Nains de Thorin étaient censés être morts. Il n'est donc pas venu pour se battre dans une bataille rangée complètement imprévisible au moment du départ, mais pour se défendre en cas de mauvaise rencontre dans les terres désolées.

Pendant la guerre de l'Anneau, Thranduil ne sort pas non plus ouvertement en guerre : son royaume est envahi par l'ennemi.
S'il est finalement vainqueur des combats dans le forêt, il ne prend même pas part à la chute de Dol Guldur, attribuée aux seules armées de la Lorien dans l'appendice B du Seigneur des Anneaux.

Citation :Et pour Thranduil/Oropher, ce sont les mêmes

Eh bien de fait, non.

Oropher a conduit des troupes désordonnées au combat à Dagorlad. L'appendice B de l'Histoire de Galadriel et Celeborn, dans les Contes et Légendes Inachevés II, nous rappelle que les Sindar originaires de Beleriand étaient en minorité au sein de ce peuple "rude et rustique" des Elfes sylvains de Vert-Bois-Le-Grand. Oropher ne conduisait donc pas des troupes aguerries et protégées, en bon ordre de marche : il ne maîtrisait rien et s'est fait tuer avec les deux tiers de ses troupes (c'est ce que rapporte l'appendice). Qu'il ait été un ancien de Doriath n'a pas changé grand-chose.

Thranduil à l'inverse a retenu cette dure leçon et a pris le contre-pied de cette forme d'action militaire, en se réfugiant au cœur des bois et en faisant creuser des galeries pour un palais souterrain au nord-est de la forêt (à l'image des palais de Doriath, justement).

EDIT : Heu... pour revenir au sujet d'origine, je me demande si Peter Jackson a été aussi loin dans l'analyse du personnage... Rolling Eyes
Les cheveux blonds délavés montrent que non... Mr. Green

I.
Répondre
Sans vouloir me lancer dans une critique du nouvel opus de Jackson, ni au point de vue de la fidélité de l'adaptation, ni sur la qualité intrinsèque du film, je voudrais signaler une incongruité linguistique qui m'a fait sursauter. La plupart d'entre vous aura noté le nom du hérisson de Radagast : Sebastian (Sébastien en VF). Outre qu'il détonne beaucoup (on peut présumer qu'il a été introduit pour « faire rire »), ce nom pose un problème de cohérence assez important.

En effet, il dérive du latin Sebastianus, qui signifie « de Sébaste », nom de plusieurs villes orientales de l'empire romain, qui furent nommées en l'honneur de l'empereur Auguste. Sébaste dérive du grec σεβαστος « vénérable », utilisé comme traduction du latin Augustus. Au final, c'est tout aussi anachronique que de nommer la traduction française d'un des chapitres du Hobbit « De Charybde en Scylla ». Si on tient compte des lapins de Radagast, on va vraiment finir par se demander s'il y n'y a pas un hommage caché à Ledoux dans ce film... Mr. Green
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Adaptations] The Hunt for Gollum (2009) de Chris Bouchard [Avis] Kirinki 49 82 483 10.05.2024, 13:33
Dernier message: Druss
  [Adaptations] Les films d’animations de Bakshi, de Rankin & Bass et de Khazanov Lennie 8 14 602 26.10.2022, 10:17
Dernier message: Druss
  [Adaptations] La Trilogie du Seigneur des Anneaux (2001-2002-2003) de P. Jackson Fullmetal 90 128 943 30.07.2021, 19:32
Dernier message: Zelphalya
  Audio-description de scènes de l'adaptation cinématographique de Peter Jackson Zelphalya 1 3 518 08.10.2019, 22:01
Dernier message: Dwayn
  Recherche architecturale sur l'Univers de tolkien et les films de P. Jackson dr4wer 6 15 626 08.09.2019, 19:37
Dernier message: latos
  [Adaptations] Le Hobbit : La Bataille des cinq armées (2014) de P.Jackson Lennie 56 81 769 14.01.2015, 01:20
Dernier message: Miura-Fingolfin
  [Adaptations] Le Hobbit : La Désolation de Smaug (2013) de P.Jackson Re-Van 225 337 927 07.11.2014, 01:58
Dernier message: Re-Van
  [Adaptations] The Hobbit/Хоббит (1985) de Inconnu (CCCP/URSS) Re-Van 3 8 709 29.03.2014, 01:14
Dernier message: Sevrance
  [Adaptations] The Hobbit (2014) de Johan Zandbergen Elendil 3 11 030 09.09.2013, 22:21
Dernier message: Sevrance
  [Adaptations] Born of Hope (2009) de Kate Madison Kamuro 36 52 238 07.09.2013, 22:13
Dernier message: Sevrance

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)