Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Qu'avez-vous découvert aujourd'hui à propos de Tolkien et son univers ?
Voici un tableau dont j'ai découvert l'existence hier, en parcourant un article de La Tribune de l'Art consacré à une exposition de peintures danoises :

[Image: 10.pda_frolich.jpg]

Lorenz Frølich (1820 – 1908 )
Scène de la mythologie nordique : le roi Svafur force les nains Durin et Dvalin à lui promettre l’épée Tirfing, 1839
Huile sur toile - 47 x 53,5 cm
Collection particulière française

Cordialement,

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
C'est en effet une superbe toile, merci Hyarion !

Une personne bien avisée m'a transmis cet article intéressant sur une réinterprétation possible de la première ligne de Beowulf. Amis anglicistes, bonne lecture !

http://www.pasthorizonspr.com/index.php/...-200-years
If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.
J.R.R. Tolkien
Répondre
Ce ne date pas d'aujourd'hui, mais je trouve que ça vaut la peine d'être mentionné: je viens de terminer un ouvrage de Jonathan Coe intitulé "The Rotters' Club". C'est l'histoire d'un groupe de jeunes garçons au lycée à Birmingham dans les années 70.
Tolkien et ses livres y sont mentionnés plusieurs fois, c'est amusant. Et puis les différentes zones dans lesquelles à vécu Tolkien y sont aussi mentionnés, jusqu'aux collines boisées pas très loin de la ville.
Au-delà de ça, ce qui est aussi instructif et intéressant pour tous ceux qui s'intéressent un peu à la vie de Tolkien, c'est que le lycée auquel vont les personnages est appelé "King William's" et est en fait une version fictionnelle de "King Edward's", l'école de Tolkien. Toutes les références au fonctionnement, à l'histoire de l'école, etc. sont véridiques (à ma connaissance -- et de première main, Jonathan Coe ayant étudié à King Edward's), ça donne une vision intéressante de l'institution qu'est cet établissement Smile.
Répondre
Comme j'ai eu l'occasion de l'indiquer ailleurs, j'ai découvert en rédigeant l'introduction de l'Encyclopédie du Hobbit (excellent livre, je vous le conseille Wink) que Humphrey Carpenter était l'auteur d'une adaptation musicale du Hobbit, qui fut jouée en décembre 1967 au New College School d'Oxford. Tolkien lui-même assista à la dernière représentation.

À cette époque, il semble que Carpenter fût déjà sélectionné comme biographe de Tolkien, puisqu'il explique dans sa Biographie avoir rencontré Tolkien au printemps 1967.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Juste remarqué que Dimitri Medvedev (actuel premier ministre de Russie) avait un nom qui signifiait « fils d'ours » et était en fait apparenté à Medwed, une forme qui apparaît dans les brouillons du Hobbit comme la première version du nom de Beorn.

Du coup, je me demande si je n'ai pas identifié l'un des descendants de Beorn dont Tolkien parle dans le Hobbit... Quand à savoir s'il a gardé les facultés de son ancêtre, pas sûr que j'ai envie de lui poser la question. Wink
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Très très intéressant Elendil !
On veut en savoir plus !
Cordialement !
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Pour en savoir plus sur Medwed, suffit de consulter The History of the Hobbit, qui décrit l'évolution du Hobbit des premiers brouillons jusqu'à sa publication et aux révisions ultérieures.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
J'en parlais déjà il y a 5 ans, Rateliff l'avait remarqué sur son blog :
http://forum.tolkiendil.com/thread-4538-...l#pid73555
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
Une raison de plus d'admirer l'étendue de la culture de Tolkien !

En passant Zelphalya, merci pour la liste des abréviations en tout genre ! C'est utile ! J'y ai trouvé HotH.
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
La Guenièvre ambigüe de La Chute d'Arthur m'avait surpris lors de ma première lecture de ce merveilleux poème, mais en fait, je découvre que la reine d'Arthur était historiquement un personnage plutôt négatif, loin de l'image qu'on en a aujourd'hui. Je viens de lire Sir Launfal, un beau poème du quatorzième siècle où elle est plus ou moins décrite comme une femme aux mœurs légères qui tente de séduire le héros, puis de le faire tuer après qu'il a refusé ses avances. Tout est bien qui finit bien : elle finit aveuglée en punition de ses méfaits. De quoi relativiser ce qu'en a fait Tolkien. Shocked

Dans son édition du poème, Alan Bliss (un nom qui rappellera quelque chose aux tolkiéneux les plus acharnés) cite une petite comptine galloise assez amusante à son sujet : Gwenhwyfar ferch Gogyrvan Gawr, drwg yn fechabm gwaeth yn fawr (« Gwenhwyfar, fille de Gogyrvan Gawr / mauvaise quand elle était petite, pire quand elle était grande »).
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
(28.10.2013, 20:40)Hyarion a écrit : Voici un tableau dont j'ai découvert l'existence hier, en parcourant un article de La Tribune de l'Art consacré à une exposition de peintures danoises :
...
Lorenz Frølich (1820 – 1908 )
Scène de la mythologie nordique : le roi Svafur force les nains Durin et Dvalin à lui promettre l’épée Tirfing, 1839
Huile sur toile - 47 x 53,5 cm
Collection particulière française

... ce monsieur fut spécialisé dans les mythologies nordiques/germaniques.

[Image: Frolich53Havamal.jpg]
Répondre
(06.12.2013, 15:48)Meneldur a écrit : La Guenièvre ambigüe de La Chute d'Arthur m'avait surpris lors de ma première lecture de ce merveilleux poème, mais en fait, je découvre que la reine d'Arthur était historiquement un personnage plutôt négatif, loin de l'image qu'on en a aujourd'hui.

Pour autant que je sache, ce jugement négatif se trouve historiquement plus souvent dans les versions anglaises que les continentales.

Après, j'ai l'impression qu'au final, il y a plus de versions positives que négatives, mais il faudrait faire un décompte précis pour mieux en juger (s'il y a un spécialiste qui passe...)

PS : Merci Meneldur pour ce poème gallois que je ne connaissais pas. De quand est-il daté ?
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
(06.12.2013, 17:49)Crayon Volant a écrit :
(28.10.2013, 20:40)Hyarion a écrit : Voici un tableau dont j'ai découvert l'existence hier, en parcourant un article de La Tribune de l'Art consacré à une exposition de peintures danoises :
...
Lorenz Frølich (1820 – 1908 )
Scène de la mythologie nordique : le roi Svafur force les nains Durin et Dvalin à lui promettre l’épée Tirfing, 1839
Huile sur toile - 47 x 53,5 cm
Collection particulière française

... ce monsieur fut spécialisé dans les mythologies nordiques/germaniques.

Merci pour ce complément d'information sur ce peintre, Xavier. Smile

(06.12.2013, 20:16)Elendil a écrit :
(06.12.2013, 15:48)Meneldur a écrit : La Guenièvre ambigüe de La Chute d'Arthur m'avait surpris lors de ma première lecture de ce merveilleux poème, mais en fait, je découvre que la reine d'Arthur était historiquement un personnage plutôt négatif, loin de l'image qu'on en a aujourd'hui.

Pour autant que je sache, ce jugement négatif se trouve historiquement plus souvent dans les versions anglaises que les continentales.

Je confirme, pour ce que j'en sais pour le moment. Tolkien s'inscrit à bien des égards dans une certaine tradition médiévale anglaise (différente notamment de la tradition médiévale française), ce que laisse du reste clairement entendre son fils dans les textes d'accompagnement de la Chute d'Arthur. Investigations en cours me concernant...

Merci cependant pour la découverte de ce poème, Sir Launfal, que je ne connaissais pas non plus.

Amicalement,

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
La question de l'influence des langues sémitiques sur Tolkien a déjà été posée sur le forum. Sans pouvoir en dire plus sur l'étendue de cette influence, j'ai découvert un article (en anglais) à ce sujet.

Voilà expliqué en 2 mots le contenu de l'article :

Après avoir appris que Tolkien avait traduit le Livre de Jonas, un texte de la bible écrit en hébreu, l'auteur de l'article a cherché à savoir plus précisément quelles connaissances Tolkien avait de cette langue. Il a donc écrit à la Bodleian Library d'Oxford (qui possède des manuscrits de Tolkien). La Bodleian library lui a répondu qu'ils sont en possession de 45 pages manuscrites concernant ce travail, avec notamment des traductions de mots hébreux dans les marges.

Et voici le lien :
http://ralphriver.blogspot.ch/2004/12/di...ebrew.html

Comme l'auteur de cet article, nous pouvons en conclure que Tolkien avait bel et bien des connaissance de l'hébreu. Il n'a certainement pas traduit le texte à base d'une traduction en français, latin etc. De toute façon il aurait été bizarre qu'un philologue de renom établisse une traduction sans même jeter un oeil au texte original.

Voilà, comme un tolkiendili s'est donné la peine d'écrire à Oxford, je me suis dit que ça méritait de transmettre le résultat. Smile
Répondre
Merci beaucoup Smile

I.
Répondre
Je viens de trouver cette citation. Je trouve cela amusant de voir Gandalf le blanc avec un manteau bleu et argent : "Et aussi Gandalf montait à présent son grand cheval gris, tout vêtu de blanc avec un vaste manteau bleu et argent par-dessus tout, et la longue épée Glamdring à son côté." (SdA VI 7)
Faudrait que je vérifie la VO.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
"And Gandalf, too, was now riding on his tall grey horse, all clad in white with a great mantle of blue and silver over all, and the long sword Glamdring at his side."

C'est vrai... Étonnante, cette mention. C'est un coup à le confondre avec la bannière d'Imrahil! Et visiblement, il le porte jusqu'à la fin. D'où le tient-il? Il ne semble pas le porter dans les Deux Tours. Et pourquoi le bleu?
Répondre
C'est également de cette manière qu'est habillée Arwen lorsque Aragorn la rencontre pour la première fois (App. A) :

Citation :And behold! there Lúthien walked before his eyes in Rivendell, clad in a mantle of silver and blue, fair as the twilight in Elven-home;

Cette combinaison de couleurs est également utilisée dans la bannière de Fingolfin (Silm) :

Citation :Fingolfin unfurled his blue and silver banners, and blew his horns

On la retrouve dans le BoLT1 :

Citation :There was .... a pallid light of blue and silver flickering ever, and many strange spirits fared in and out beside the [?numbers] of the Elves.

Ainsi que dans le BoLT2 pour décrire Ulmo :

Citation :Ulmo, loving all rivers and this one more than most, went thence on foot, robed to the middle in mail like the scales of blue and silver fishes; but his hair was a bluish silver and his beard to his feet was of the same hue, and he bore neither helm nor crown.

Ou bien les feux des premières gemmes faites par Fëanor (Silm) :

Citation :The first gems that Fëanor made were white and colourless, but being set tinder starlight they would blaze with blue and silver fires brighter than Helium; and other crystals he made also, wherein things far away could be seen small but clear, as with the eyes of the eagles of Manwë.
Répondre
Ça n'est pas du Tolkien, mais c'est tout de même une citation qui me plaît (et d'autant plus que c'est un travers dont je suis fréquemment coupable moi-même Wink) :
Georges Dumézil a écrit :Une des maladies de l'érudition moderne est l'hypertrophie des [notes] : les notes up to date alignent parfois dix, vingt références, davantage même, des sortes de bibliographies croupion qui, n'étant ni classificatoires ni critiques, ne garantissent même pas que l'auteur a eu recours à tout ce qu'il nomme, et qui encombrent la moitié inférieure des pages, à la manière des vastes décharges qui rendent peu amènes les abords de certaines villes. Il faut réagir contre cette forme spécieuse de pollution et ne pas citer tout ce que l'on connaît, tout ce que l'on a lu et qui ne concerne pas directement le point qu'on examine.
(Fêtes romaines d'été et d'automne, p. 13)
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Trouvé une évocation amusante de Tolkien l'enseignant dans un article de Bruce Mitchell, un linguiste spécialisé dans le vieil anglais :

Citation :Je fus renvoyé trente-cinq ans en arrière, dans une salle de classe des Examination Schools d'Oxford, à m'efforcer d'entendre Tolkien (dont les cours étaient comme un repas préparé par un grand chef, mais mal présenté et mal servi), griffonnant ce que je parvenais à saisir au sujet du poète d'Exodus

Pour l'anecdote, dans le même article, Mitchell s'en prend à la théorie de Tolkien selon laquelle le Hengest qui apparaît dans le « Fragment de Finnesburg » et son homonyme l'envahisseur légendaire du Kent ne font qu'un. Son principal argument ? Il a beau être Australien, prénommé Bruce et avoir été le prof d'un certain Terry Jones, il se trouve que le sketch « Bruce » des Monty Python n'a en fait rien à voir avec lui. Mr. Green
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
Avec seulement 3680 €, il est possible de construire soi-même son propre trou de hobbit : http://www.espritsciencemetaphysiques.co...e-3-680-e/

Amicalement, Wink

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
(18.05.2014, 00:31)Hyarion a écrit : Avec seulement 3680 €, il est possible de construire soi-même son propre trou de hobbit : http://www.espritsciencemetaphysiques.co...e-3-680-e/

Amicalement, Wink

Hyarion.

J' ai posté un fuseau sur un projet similaire, mais moins cher: http://forum.tolkiendil.com/thread-7372.html Smile
Répondre
Merci pour le lien Crayon Volant, je n'avais pas vu ton fuseau, j'adore Very Happy
If more of us valued food and cheer and song above hoarded gold, it would be a merrier world.
J.R.R. Tolkien
Répondre
Une petite chose que j'ai lu bien des fois et qui vient aujourd'hui seulement de semer un doute en mon esprit.

Ar-Pharâzon, le dernier Roi de Numenor qui poussa au paroxysme la persécution des Fidèles et qui confirma l'interdiction de l'usage des langues quenya et sindarine, embarqua vers Aman pour y guerroyer contre les Valar à bord de son navire amiral... l'Alcarondas au nom quenya!Shocked

y-a-t-il une explication cette contradiction?
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
L'explication est simple : Alcarondas (qui doit en fait s'orthographier Alkarondas, conformément au manuscrit de Tolkien) est certainement un nom adûnaïque. Wink D'ailleurs, la version précédente de ce nom était Aglarrâma, dont la phonologie est clairement adûnaïque. Voir PM, p. 156.

A noter que la signification de ce nom est "château de la mer", ce qui confirme qu'il ne s'agit pas d'un nom quenya, puisqu'en quenya alca ou alka signifie "rayon de lumière".
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Merci Elendil!Smile

Il y aurait dans ce cas une correction à faire sur la page d'Alcarondas dans l'encyclopédie.
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
Merci pour ton oeil d'aigle, Faerestel. Smile

Correction effectuée et note explicative ajoutée.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Très modeste contribution de ma part, Elendil Wink

Une petite balade dans la généalogie des Rois de Numenor m'a conduit à ce navire avec à l'esprit la rupture linguistique opérée par la plupart des derniers souverains d'Akallabêth.
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
Découverte aujourd'hui (grâce à Shudhakalyan), une petite histoire vaguement elfique, et dont la magie peut se résumer en trois lettres :
- http://www.katu.com/news/local/Womans-ca...98811.html (en anglais)
- http://www.journaldugeek.com/2014/05/20/...c-morgoth/ (en français)

Amicalement, Wink

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
C'est précieux des mecs comme ça !

Ce que j'adore c'est le mec qui dit "qu'est ce que mon pays est devenu ?" et l'autre qui lui réponds : "Mais enfin il n'y a rien de plus américain que de combattre le mal en étant défoncé... sauf peut-être combattre le mal en étant défoncé et en écoutant star-spangled banner" ! Mr. Green

J'aime ce pays !
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Livres autour de Tolkien et son univers chiipoter 8 5 597 31.01.2020, 15:41
Dernier message: Zelphalya
  Quand vous ne lisez pas Tolkien... Damien 11 7 275 09.12.2019, 19:24
Dernier message: Elendil
  avez vous d'autres auteurs ? alexolas 8 13 176 19.03.2018, 17:08
Dernier message: Iatos
  Quelle édition française du Silmarillion avez-vous ? Elendil 46 70 615 23.02.2018, 13:34
Dernier message: Eönwë07
  Chroniques de la Terre du Milieu, un podcast sur l'univers de Tolkien. Throrain 12 17 160 27.05.2011, 10:50
Dernier message: Calarwen
  connaissez vous des étudiants qui travaillent sur Tolkien ? vincent 4 15 713 08.01.2010, 16:55
Dernier message: vincent
  Colloque "Fantasy : le merveilleux médiéval aujourd’hui Zelphalya 19 27 165 28.04.2006, 01:27
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)