Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Exposition J.R.R Tolkien: The Art of the Manuscript - Marquette - Août 2022
#1
Marquette University (USA) vient d'annoncer la tenue d'une exposition centrée sur l'art du manuscrit chez J.R.R. Tolkien, pour le 2e semestre 2022.

Citation :19 août - 12 décembre 2022
Haggerty Museum of Art, Marquette University

Les bibliothèques Raynor Memorial de Marquette University et le musée d'art Haggerty sont fiers d'annoncer la tenue d'une exposition de manuscrits du célèbre auteur et artiste J.R.R. Tolkien (1892 - 1973), mieux connu pour ses classiques littéraires Le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux.

L'exposition étudiera les oeuvres de Tolkien à travers le prisme des manuscrits, à la fois en termes de documents qu'il étudia en tant que philologue que les manuscrits qu'il créa alors qu'il développait sur légendaire. Le Professeur Tolkien était profondément immergé dans les complexités des manuscrits et cette exposition illustrera comment différents aspects de la tradition manuscrite trouvèrent leur expression au sein de la vie universitaire de Tolkien et dans son écriture créative.

La base de cette exposition est la riche collection de manuscrits de Tolkien de la Marquette University, conservée au sein du Département des collections spéciales et des archives de l'université de la Bibliothèque ; mais elle comprendra aussi des documents empruntés à d'autres dépositaires, y compris un nombre significatif de manuscrits et d'oeuvres picturales des Bodleian Libraries de l'Université d'Oxford.

L'exposition présentera plus de 100 éléments, dont beaucoup n'ont jamais été exposés ni publiés !

La FAQ donne plus de détails : https://www.marquette.edu/library/news/2...it-faq.php

En particulier, un catalogue de l'exposition sera publié. On peut espérer voir sur papier les fameux éléments inédits, pour ceux qui n'iront pas là-bas en personne !
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#2
Les premières conférences, qui seront diffusées en streaming :

Thursday, September 22, 2022, 5-6:15 p.m.: Carl Hostetter will present Editing the Tolkienian Manuscript

Thursday, October 13, 2022, 5-6:15 p.m.: Holly Ordway will present Tolkien’s Faith and the Foundations of Middle-earth

Thursday, November 17, 2022, 5-6:15 p.m.: John Garth will present Whispering leaves: How Tolkien’s manuscripts reveal the secrets of his creativity
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#3
Les horaires sont sur quel fuseau horaire Very Happy ?
Répondre
#4
Celui de Marquette (j'ai copié-collé leur site, m'en demande pas plus).
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#5
Bill Fliss (archiviste de la Marquette) me demande si des Tolkiendili ont prévu de se rendre à l'expo (sait-on jamais) Smile ? (y aurait un événement VIP le 18 août)
Répondre
#6
Malheureusement non, sauf si je fais fortune d'ici là. Wink
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#7
Idem !
Répondre
#8
Non pour moi également. Je me contenterais du catalogue de l'exposition, qui sera plus abordable que le prix du séjour  Razz
Répondre
#9
Le catalogue qui comportera plus de 140 illustrations de manuscrits dont la plupart sont inédits !
https://twitter.com/MarquetteRaynor/stat...6938503168
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#10
Espérons qu'il soit possible de le commander, puisque cela ne semble pas encore sûr
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#11
Cela semble même plutôt mal parti de ce côté apparemment... Mais certains sont déjà en train d'essayer de mettre en lien les Américains et la Bod' alors croisons les doigts Mr. Green

Dans le cas contraire, il faudra aviser mais j'imagine que je pourrai proposer un plan via des connaissances aux US.
Répondre
#12
Je pense que si on demande gentiment à Bill Fliss y aurait moyen d'en mettre quelques-uns de côté pour une commande groupée en France.
Répondre
#13
Ah, c'est vrai qu'on a la chance d'avoir quelqu'un qui connaît l'archiviste Wink

Je vais suivre ça avec attention et je te tiendrai au courant si un coup de pouce peut-être utile Wink
Répondre
#14
Retour de tweet de Marquette :

Citation :Our online sales platform is limited to US purchases only, so we'll be handling international sales on a manual basis. If you're interested in being notified when such sales being, send us a DM with your email address and name. Thanks!
J'ai laissé l'adresse de contact de l'asso, pour être mis au courant.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#15
Merci !
Répondre
#16
Top !
Répondre
#17
(30.06.2022, 21:57)Bergelmir a écrit : Top !


Merci beaucoup, je suis intéressé !
Répondre
#18
À propos du catalogue et de ses commandes. Il sera disponible à la vente en ligne à partir du 19 août, mais uniquement pour les USA (https://shophaggerty.com/). Pour le recevoir ailleurs, il faudra envoyer un mail à Rachel Kieselberg: rachel.kieselburg[at]marquette.edu
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#19
Le sommaire du catalogue :

Director's Foreword — Susan Longhenry
Introduction — Sarah C. Schaefer and William M. Fliss

Tolkien and the Manuscript Tradition: A Re-Collation — Sarah C. Schaefer
A Journey down the Great River of Wilderland: Mapping the Manuscripts for The Lord of the Rings — William M. Fliss
Plates
  I. Rooted Works
  II Records of Ancient Days
  III. Fair Letters
  IV. Old Times and Distant Lands
  V. Glimpsing Other-worlds

Selected Bibliography
Répondre
#20
J'ai enfin reçu le catalogue, au fait ! Il est plein de très belles pièces et de petites gemmes, comme des pages calligraphiées (dont une Lettre du Roi inédite apparemment), un morceau très court d'une suite (?) au Seigneur des Anneaux, un ou deux blasons inédits. Je ne sais pas s'il existe une recension quelque part, mais ça vaut le coût (sic) de l'avoir.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#21
Une rapide recension (je me base sur le copyright 2022 du Tolkien Estate) :

- 1ère page du tapuscrit de la traduction de Beowulf
- 1 page manuscrite de cette même traduction, avec quelques sarati

- deux tableaux généalogiques de voyelles pour les gloses du Psautier Vespasien et d'Ancrene Wisse (l'un est à demi-manuscrit, l'autre complètement)

- une page de Nouvel Alphabet Anglais (malheureusement sans translittération ; jusqu'alors, pour autant que je sache on ne connaissait que trois mots : "poor queen" et "Sauron")

- le premier brouillon de la lettre du Roi, comportant à la fois les deux versions en tengwar et les deux translittérations anglais/sindarin, totalement inédite
- le verso de la première version de la lettre du Roi comportant la translittération de Tolkien (le texte était connu, mais la page elle-même n'était jamais parue)
- la translittération de la troisième version de la lettre du Roi (idem, texte connu mais pas la page elle-même)

- un gros morceau : 4 pages de la version A du Lai d'Earendil, superbement écrit à la plume ; 3 pages du Court Lai d'Earendel, version G ; 3 pages tapuscrites du Court Lai d'Earendel, version J ; une page manuscrite très belle de la version K avortée du Court Lai d'Earendel ; et enfin les 4 pages de la version L finale du Court Lai, calligraphiée et avec lettrines, superbe là encore.

- la première version de la lettre de Gandalf à Brie (texte connu dans les HoMe, mais la page manuscrite ne l'était pas), avec notamment le nom Gandalf entièrement en runes anglaises
- sur 2 pages, la troisième version manuscrite complète de cette même lettre, avec le début du chapitre correspondant
- 2 pages avec les sixième et septième versions, pages manuscrites très raturées
- une lettre de Gandalf que Tolkien avait envisagé que ce dernier laisserait sur Montauvent, une idée rejetée et pour autant que je sache, Christopher Tolkien ne l'a jamais évoquée dans les HoMe

- une série de 4 pages des manuscrits et tapuscrits du SdA, montrant l'évolution du titre du Livre Rouge (textes connus, pages non)
- une page du SdA, les hobbits sur le Cormallen, avec des traces de ce qui est supposé être des larmes de Tolkien ému par la scène

- une page de copie d'étudiant sur laquelle Tolkien a écrit le brouillon du chapitre sur la mort de Boromir, et aussi quelques phrases dont des translittérations en cyrillique

- une page retrouvée dans la copie personnelle de Sir Gawain de Tolkien, avec des phrases à la belle plume, mais aussi ses pattes de mouche au bic (un bon exemple de la diversité de ses styles d'écriture)

- une superbe page de calligraphie médiévale à la plume (et quand je dis superbe, je pèse mes mots) ; visiblement la prière latine Gloria in excelsis
- une seconde page du même genre, un peu moins belle, mais comportant aussi une calligraphie tengwar inédite, visiblement la translittération du texte latin au-dessus

- une page de calendrier recouverte de tengwar (et une notation de Christopher Tolkien datant cela de 1941)
- une page de mots anglais divers calligraphiés dans plusieurs styles, montrant là encore la diversité des styles de Tolkien

- un fragment abandonné d'une suite ou d'un passage mis de côté pour le SdA, où Elessar juge un certain Guthrond, au 4e âge (une douzaine de lignes calligraphiées, au dos du tapuscrit du chapitre "le dernier débat")

- une page avec deux textes en majuscules et un texte en cirth
- plusieurs pages sur l'évolution de l'inscription de la tombe de Balin ainsi que l'inscription tengwar de la Moria (la plupart étaient connues, mais pas entièrement visiblement)

- deux pages manuscrites sur les essais pour le poème de l'Anneau (les calligraphies sont connues, les pages inédites)

- le graphe du temps en Lorien paru en n&b dans TS19add et ici en couleurs pour la première fois
- l'intégralité des 14 pages du schéma temporel synoptique décrit cette année dans TS19add
- la calendrier lunaire pour les années 1418/1419 du comput du Comté
- les 4 pages de la chronologie du SdA après la Chute de Barad-dûr (peut-être décrites dans HoMe 12 mais à confirmer)

- 2 pages manuscrites "Les Héritiers d'Elendil" (texte connu, pas la page)
- une page manuscrite "les Chefs de Dunedain" (idem)
- les arbres généalogiques manuscrits des Baggins, Gamgee, Took et Brandybuck

- une page avec un tableau de runes au verso d'une page de dessin de plantes
- une belle page de calligraphie d'une ballade du poète Hilaire Belloc faite au dos d'un des tapis numénoréens ; calligraphie à la demande d'un ami de Tolkien qui admirait son style
- le verso de l'enveloppe sur laquelle on trouve les blasons d'Earendil et Gil-galad, et qui comporte trois nouveaux blasons non identifiés et un morceau en tengwar
- une page de doodles représentant les "ceintures des 52 écus", des genres de calligraphie de quelques lettres anglaises, avec peut-être le titre en quenya (?)
- le blason de la famille Tolkien dessiné par lui
- une page d'explication de l'héraldique elfique, écrite à la va vite
- la page complète comportant le blason des Silmarils dans la lumière des Arbres

Dans l'ensemble, je n'ai qu'un seul reproche : cela manque cruellement de translittération pour les passages en écritures et langues inventées.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#22
Merci pour tous ces détails !

Pour la translittération, on peut espérer que cela intéresse Elendil et qu'il nous fera un papier dessus quand il aura reçu son exemplaire (et aura un peu de temps) Sifflote
Répondre
#23
Merci Druss pour cette présentation détaillée et vraiment intéressante effectivement !
Répondre
#24
A te lire j'ai un doute : tous les arbres généalogiques parus dans les HoMe, proprement calligraphiés, ont été redessinés par Christopher, non ?
Répondre
#25
Ceux dont je parle ici, oui, il me semble.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#26
Merci pour cette intéressante description.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : page de Nouvel Alphabet Anglais (malheureusement sans translittération ; jusqu'alors, pour autant que je sache on ne connaissait que trois mots : "poor queen" et "Sauron")

Te souviens-tu où l'on trouve les trois mots en question ? En partant de là, je peux tenter de déchiffrer la page ou au moins une partie de celle-ci.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - le premier brouillon de la lettre du Roi, comportant à la fois les deux versions en tengwar et les deux translittérations anglais/sindarin, totalement inédite

Veux-tu dire que le texte aussi était inédit ? Il me semble que la version 1 avait été au moins transcrite dans SD.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une lettre de Gandalf que Tolkien avait envisagé que ce dernier laisserait sur Montauvent, une idée rejetée et pour autant que je sache, Christopher Tolkien ne l'a jamais évoquée dans les HoMe
[...]
- un fragment abandonné d'une suite ou d'un passage mis de côté pour le SdA, où Elessar juge un certain Guthrond, au 4e âge (une douzaine de lignes calligraphiées, au dos du tapuscrit du chapitre "le dernier débat")
[...]
- une page avec deux textes en majuscules et un texte en cirth
[...]
- une page avec un tableau de runes au verso d'une page de dessin de plantes
[...]
- le verso de l'enveloppe sur laquelle on trouve les blasons d'Earendil et Gil-galad, et qui comporte trois nouveaux blasons non identifiés et un morceau en tengwar
[...]
- une page de doodles représentant les "ceintures des 52 écus", des genres de calligraphie de quelques lettres anglaises, avec peut-être le titre en quenya (?)

S'il est possible d'avoir une photo de cela, je serais très intéressé, même si je peux sans doute patienter jusqu'à la réception de mon exemplaire. Je serais ravi de proposer progressivement des transcriptions de tout cela.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une seconde page du même genre, un peu moins belle, mais comportant aussi une calligraphie tengwar inédite, visiblement la translittération du texte latin au-dessus

Alors là, j'aimerais vraiment une photo le plus vite possible (et la référence de page), parce que je souhaite rajouter une note à ce propos dans le HS3 si le texte est réellement inédit et ne fait pas partie de ceux publiés dans le PE 20.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une page de mots anglais divers calligraphiés dans plusieurs styles, montrant là encore la diversité des styles de Tolkien

Tengwar ou écriture latine ?

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une belle page de calligraphie d'une ballade du poète Hilaire Belloc faite au dos d'un des tapis numénoréens ; calligraphie à la demande d'un ami de Tolkien qui admirait son style

Très intéressant, puisque jusqu'à présent, on supposait que Tolkien n'aimait guère Belloc.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#27
(02.10.2022, 10:54)Elendil a écrit : Merci pour cette intéressante description.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : page de Nouvel Alphabet Anglais (malheureusement sans translittération ; jusqu'alors, pour autant que je sache on ne connaissait que trois mots : "poor queen" et "Sauron")

Te souviens-tu où l'on trouve les trois mots en question ? En partant de là, je peux tenter de déchiffrer la page ou au moins une partie de celle-ci.

Dans Artiste et Illustrateur, il me semble.

(02.10.2022, 10:54)Elendil a écrit :
(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - le premier brouillon de la lettre du Roi, comportant à la fois les deux versions en tengwar et les deux translittérations anglais/sindarin, totalement inédite

Veux-tu dire que le texte aussi était inédit ? Il me semble que la version 1 avait été au moins transcrite dans SD.
Il s'agit bien d'une version encore antérieure totalement inédite, oui.


(02.10.2022, 10:54)Elendil a écrit :
(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une seconde page du même genre, un peu moins belle, mais comportant aussi une calligraphie tengwar inédite, visiblement la translittération du texte latin au-dessus

Alors là, j'aimerais vraiment une photo le plus vite possible (et la référence de page), parce que je souhaite rajouter une note à ce propos dans le HS3 si le texte est réellement inédit et ne fait pas partie de ceux publiés dans le PE 20.
Le copyright est uniquement 2022 donc oui, c'est totalement inédit. Je ferai la photo d'ici ce soir et relance-moi si j'oublie.

(02.10.2022, 10:54)Elendil a écrit :
(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une page de mots anglais divers calligraphiés dans plusieurs styles, montrant là encore la diversité des styles de Tolkien

Tengwar ou écriture latine ?
Là c'est en écriture latine.

(02.10.2022, 10:54)Elendil a écrit :
(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : - une belle page de calligraphie d'une ballade du poète Hilaire Belloc faite au dos d'un des tapis numénoréens ; calligraphie à la demande d'un ami de Tolkien qui admirait son style

Très intéressant, puisque jusqu'à présent, on supposait que Tolkien n'aimait guère Belloc.
C'est ce que dit en substance le cartel.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#28
Les deux pages en latin :
https://cdn.discordapp.com/attachments/4...941011.jpg
https://cdn.discordapp.com/attachments/4...941071.jpg

Et la page pleine de tengwar : https://cdn.discordapp.com/attachments/4...941191.jpg
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#29
Magnifiques calligraphie du Gloria in Excelsis. Merci beaucoup.

La page avec les tengwar n'en constitue pas la suite. La première phrase (en caractères latins seulement) reprend manifestement l'introit des vêpres :

[V.] Deus in adiutorium meum [omis : intende.]
[R.] [omis : Domine ad adiuvandum me] festina.

La seconde phrase est une citation (approximative) de Ps. 113:3 (Ps. 112:3 dans la Vulgate). Le texte en caractères latins dit :

A solis ortu usque ad occasum [ajouté: sanctum et et] laudabile [omis : nomen domini.]

Le premier "et" est mal formé, aussi est-il répété sous une forme plus correcte. Il est probable que Tolkien ait cité le texte de mémoire, vu que "sanctum et" ne figure pas dans ce verset.

La phrase en tengwar reprend et complète le verset, mais avec deux erreurs (la première, un simple oubli de lettre, que je rajoute entre accolades, la seconde, probablement une erreur de mémoire de Tolkien ("domine" au lieu de "domini") ; l'ajout est toujours présent :

A solis ortu usque ad occasum [ajouté : sanctum et] la{u}dabile nomen domine.

N.B. : J'ai dit tengwar pour faire court, mais si les caractères consonantiques présents ont tous leur valeur habituelle, il n'en va pas de même des voyelles, excepté i et e :
Vilya = a ; Úre = o ; Vala = u.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#30
(02.10.2022, 19:45)Druss a écrit : Les deux pages en latin :
https://cdn.discordapp.com/attachments/4...941011.jpg

Celle-ci est particulièrement lisible (et le texte facile à trouver). Je ne pense pas nécessaire de la transcrire.

(02.10.2022, 19:45)Druss a écrit : Et la page pleine de tengwar : https://cdn.discordapp.com/attachments/4...941191.jpg

Je n'arrive pas tout à lire (le haut de la page est flou) et je dois dire que si l'écriture est raisonnablement propre, Tolkien semble partout employer un mode phonémique (ex : NOLIJ = knowledge), avec des écarts assez notables avec ceux dont je suis le plus familier (ex : Silme nuquerna = o), ce qui ne rend pas le déchiffrage très facile.

Je crois toutefois avoir déchiffré l'essentiel du texte du jeudi 20 :
J.R.R. Tolkien a écrit :Could Milton believe in the woman
Lee [?] held belief that man had 'fallen' after having partaken of the apple from the tree of knowledge ! For Churle [?] it was from the tree of knowledge that man was to brew [?] his strength ! So one of Milton's most fundamental difficulties [...]

Sans doute le début d'un essai d'un étudiant, en effet.

Le texte du vendredi 21 n'est pas trop difficile à comprendre, sauf le dernier mot, au sujet duquel j'ai un doute :
J.R.R. Tolkien a écrit :There are many forms of hidden [?]

Pour le samedi 22, la phrase et les mots isolés qui suivent semblent se lire aisément :
J.R.R. Tolkien a écrit :reason by which all things were to be
judged reason
reason
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Parution VO/VF] Contes et légendes inachevés - 40e anniversaire 2022 Druss 64 29 850 09.04.2024, 23:38
Dernier message: BOberyn
  Philosophie Magazine spécial Tolkien - été 2022 Druss 31 13 681 01.09.2022, 01:17
Dernier message: Erin
  [Parution] Trésors de Tolkien - Catalogue de l'exposition d'Oxford Druss 25 22 187 25.11.2019, 20:36
Dernier message: Bergelmir
  [Interview] Vincent Ferré et l'exposition Tolkien à la BnF Tikidiki 0 2 180 26.10.2019, 13:44
Dernier message: Tikidiki
  [Interview] Frédéric Manfrin et l'exposition Tolkien à la BnF Tikidiki 0 2 167 29.08.2019, 18:06
Dernier message: Tikidiki
  [Interview] John Garth à l'occasion de l'exposition Tolkien et la Grande Guerre Druss 1 4 937 10.12.2014, 23:39
Dernier message: Ingieris
  [Exposition] Tolkien et la Grande guerre, le fondement d'un mythe Druss 8 13 220 18.11.2014, 12:05
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)