Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Diverses parutions tolkieniennes
Bourgois avait annoncé quelque part que la biographie avait subi une petite révision de la traduction. Il s'avère que désormais outre les typographies non corrigées (j'en ai déjà repéré une demi-douzaine en feuilletant), le volume propose un mélange aléatoire entre les noms de la traduction de Ledoux et celle de Lauzon ; l'édition est notée comme étant la 3e impression à cette occasion, mais aucun nom n'est indiqué pour savoir qui a réalisé ce lissage partiel (peut-être Martin Vagneur lui-même, en charge des éditions depuis janvier 2023).
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
Ca semble assez bizarre comme approche… Quand je vois "mélange aléatoire" en littérature, cela annonce rarement de bonnes surprises.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Je n'appellerais pas ça une approche, plutôt un travail bâclé.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
À noter, la parution prochaine de TOLKIEN Uomo, Professore, Autore, catalogue de l'exposition éponyme qui se déroulera à Rome du 16 novembre 2023 au 11 février 2024.

https://www.skira.net/fr/books/tolkien/

Un extrait traduit par Google de l'introduction d'Oronzo Cilli, qui donne une idée du contenu :
Citation :Non moins importante a été l'approbation de Tolkien Estate, l'organisme qui représente les héritiers de l'écrivain et détient la propriété exclusive mondiale des autorisations pour tout ce qui concerne J.R.R. Tolkien, sa famille et son héritage littéraire. Ma gratitude va à eux tous et en particulier à Cathleen Blackburn pour l'appréciation exprimée sur cette exposition qui, sans leur approbation explicite, n'aurait jamais été possible. L'exposition a alors nécessité de l'engagement, de la rigueur scientifique, des recherches et surtout le précieux soutien d'institutions italiennes, anglaises, belges et suisses qui ont accordé des droits et des prêts, mais aussi les efforts et l'enthousiasme de chercheurs qui ont investi leur temps pour que le résultat d'études surprenantes et intriguer le visiteur, mais surtout l'inciter à en apprendre davantage sur Tolkien et à lire, ou relire, ses œuvres. « Tolkien. Homme, Professeur, Auteur » est la synthèse de la disponibilité de ceux qui ont contribué à le rendre spécial, que je tiens ici à remercier sincèrement. Cathleen Blackburn et le Tolkien Estate susmentionnés ; Catherine McIlwaine, archiviste Tolkien à la Bibliothèque Bodleian, pour avoir produit le matériel exposé et pour son soutien et ses encouragements ; l'Université d'Oxford, qui dès les premiers pas de ce parcours complexe a cru au projet et a accepté de lui apporter son soutien ; l'Oratoire de San Filippo Neri de Birmingham, pour nous avoir donné l'autorisation de montrer au public le précieux matériel ayant appartenu à la mère de Tolkien, Mabel, qui est exposé pour la première fois à l'extérieur de l'institut. Si ces collaborations ont été possibles c'est avant tout grâce à Giuseppe Pezzini, professeur à Corpus Christi Collège de l'Université d'Oxford, dont j'ai l'honneur d'être un ami et avec qui je partage depuis des années une passion pour les études de Tolkien.
Le professeur Pezzini fut parmi les premiers à se lancer dans cette belle entreprise, jouant le rôle de représentant officiel et de superviseur de la prestigieuse université où il enseigne, intermédiaire auprès de l'Oratoire de Birmingham, co-auteur de nombreux textes présents dans le catalogue et dans l'exposition avec l'écrivain Adriano Monti Buzzetti Colella. Ce dernier est une figure infatigable et précieuse pour la rédaction de contenus littéraires. Un élan de gratitude va ensuite aux Archives Apostoliques du Vatican, pour la lettre qui témoigne de la rencontre entre Christopher Tolkien et le Souverain Pontife Pie XII en mars 1947 ; au Vénérable Collège Anglais de Rome, qui était disponible pour prêter la documentation papier et photographique relative aux années au cours desquelles l'un des fils de Tolkien, John Francis, était leur séminariste ; à la Bibliothèque de l'Université de Liège, pour avoir concédé les documents originaux appartenant à Simonne d'Ardenne et J.R.R. Tolkien ; à la Tolkien Society, dont j'ai l'honneur d'être membre depuis une décennie, pour avoir permis d'enrichir le parcours de l'exposition avec deux lettres originales de Tolkien et de son épouse Edith ; à l'Université de Reading, pour nous avoir permis de reconstituer la correspondance entre l'éditeur anglais de Tolkien, George Allen & Unwin, et l'éditeur italien Mondadori et Astrolabe ; à la King Edward's School de Birmingham et à John Garth, l'un des biographes les plus importants de Tolkien, pour son approbation de la reproduction du film Tolkien's Great War ; à la Fondation Arnoldo et Alberto Mondadori, pour tout le matériel d'Allen & Unwin dans les deux tentatives de publication du Seigneur des Anneaux en Italie déjà en 1955 puis à nouveau en 1962 ; à la Fondation de la Bibliothèque Benedetto Croce, pour l'exemplaire du livre Beowulf : Les Monstres et les Critiques de Tolkien ayant appartenu à Benedetto Croce ; à la Bibliothèque Civique de Biella, et sa directrice Anna Bosazza, pour le prêt de la splendide œuvre réalisée par Piero Crida sur le modèle de la couverture emblématique créée pour l'édition italienne de 1977 du Seigneur des Anneaux ; la maison d'édition Astrolabio-Ubaldini Editore, pour de précieux documents d'archives qui reconstituent la genèse de la première édition italienne de La Compagnia dell'Anello en 1967 ; la maison d'édition Bompiani, pour sa collaboration à l'exposition d'extraits de livres de Tolkien ; le Musée Greisinger à Jénine, en Suisse, et son fondateur, Bernd Greisinger, pour le prêt d'œuvres d'art et de quelques livres rares conservés dans ce qui est le plus important musée privé au monde consacré à Tolkien.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
Intéressant, et pas seulement pour l'étude de la réception italienne de Tolkien.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
En effet ! Je suis très curieux de savoir ce qui va sortir des documents de Simonne d'Ardenne et surpris d'apprendre l'existence de cette publication manquée en Italie dès... 1955 Shocked
Répondre
Pour Simonne d'Ardenne, pas besoin de chercher bien loin : https://www.jrrvf.com/fluxbb/viewtopic.php?id=3970
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
Ah, rien d'inédit donc. Cela dit, pas souvenir d'avoir lu ce fuseau sur JRRVF alors merci  Wink
Répondre
Pour commander le catalogue, il faudra compter 38 euros :
https://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/8...kiendil-21
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
merci pour ce partage
donc '"e opere d’arte ispirate alle visioni letterarie di un autore unico e poliedrico."
(et plus loin " prime edizioni dei suoi libri e poi fumetti, serie animate e giochi a lui dedicati. I")

= exactement ce qui a été interdit à la BnF, obligeant à refondre entièrement le projet d'expo - qui devait laisser une large place à Alan Lee. je me demande qui a arbitré dans l'un et l'autre de ces deux cas
Répondre
Merci d'avoir mis ça en exergue, Vincent, je n'y avais pas pensé. Peut-être est-ce dû à la proportion limitée de manuscrits de la main de Tolkien, comparée à celle du reste ? Cette exposition s'appuie sur la collection personnelle de Cilli, pour autant que j'ai compris, et non sur des documents extraits de la Bodleian et/ou de Marquette.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
et sur le fond, le propos relève de la vulgarisation superficielle, comme le montre la formulation sur la "mythologie pour l'Angleterre"' : "offrire una mitologia nuova non solo alla sua natia Inghilterra – come era sua esplicita intenzione, visto che ne era priva"
la liste des contributeurs du catalogue ne recoupe pas celle des chercheurs italiens que je vois travailler depuis une quinzaine d'années, en lien avec le réseau Walking Tree Publishers

et le discours marketing (il faut bien essayer de se distinguer) masque mal le traitement rétrograde de l'oeuvre - on ne travaille plus dans une perspective biographique depuis les années 50 ! " Le mostre di Oxford, Parigi e Milwaukee hanno raccontato principalmente il Tolkien scrittore, sub-creatore e artista, mettendo in mostra la sua vasta produzione letteraria fatta di appunti, manoscritti, scritture e riscritture dei suoi lavori e affiancando ad essa l’arte che egli stesso creò per dar immagine alla parola. Nel pensare Tolkien. Uomo, Professore, Autore si è inteso raccontare Tolkien nella sua totalità di uomo, professore e autore"
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Parutions UK] The Hobbit Sauron 26 32 598 21.09.2013, 19:40
Dernier message: Peredhel
  Prochaines parutions Spooky 14 19 837 22.05.2011, 21:29
Dernier message: Elendil
  Prochaines parutions en français Alf 8 13 328 27.12.2004, 22:30
Dernier message: eru iluvatar

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)