Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Tolkien] Dans quel ordre lire les livres de Tolkien ?
#1
Adapté de la FAQ précédente, un article plus complet sur l'ordre de lecture de la biblio française de Tolkien :

https://www.tolkiendil.com/tolkien/faq/ordre_de_lecture
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#2
Salut,

Je conseille aux internautes de lire le Silmarillion en premier, d'enchainer les contes et légendes inachevés et le reste après en commençant dazns l'ordre chronologique !

tolkiendillement,
Eowyn
Répondre
#3
(22.03.2018, 13:31)Eowin a écrit : Salut,

Je conseille aux internautes de lire le Silmarillion en premier, d'enchainer les contes et légendes inachevés et le reste après en commençant dazns l'ordre chronologique !

Je le déconseille fortement!

Je crains que 95% des lecteurs qui commenceraient par le Silmarillon n'arrivent jamais au bout puis n'ouvrent plus jamais un bouquin de Tolkien...

Il est beaucoup plus simple de rencontrer la Terre du Milieu, ses paysages, ses peuples à travers le Hobbit puis de rencontrer des personnages comme Aragorn dans le SdA avant de faire la connaissance de ses ancêtres dans le Silm ou les CLI.
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
#4
Mr. Green Désolé, je retire pardon oui le hobbit je dirai ou les enfants de Hurin que j'ai bien aimé il est très facile à lire et bien écrit !Laughing
Répondre
#5
(22.03.2018, 19:53)Faerestel a écrit :
(22.03.2018, 13:31)Eowin a écrit : Salut,

Je conseille aux internautes de lire le Silmarillion en premier, d'enchainer les contes et légendes inachevés et le reste après en commençant dazns l'ordre chronologique !

Je le déconseille fortement!

Je crains que 95% des lecteurs qui commenceraient par le Silmarillon n'arrivent jamais au bout puis n'ouvrent plus jamais un bouquin de Tolkien...

Il est beaucoup plus simple de rencontrer la Terre du Milieu, ses paysages, ses peuples à travers le Hobbit puis de rencontrer des personnages comme Aragorn dans le SdA avant de faire la connaissance de ses ancêtres dans le Silm ou les CLI.

Bonsoir,
Je trouve ça dommage de déconseiller le Silmarillion en 1er surtout qu'il s'agit du commencement, mais après, c'est vrai qu'il peut être plus ou moins long et difficile à lire selon si l'on aime lire ou non...
Pour ma part, c'est le 1er que j'ai lu et je l'ai tellement apprécié à chaque page que je me suis dit "ça y est, c'est déjà terminé", ça m'a laissé sur ma faim, mais je peux me consoler car le hobbit reste une suite naturelle Very Happy
Répondre
#6
Disons que le risque d'être surchargé d'informations au point d'être dégouté est tellement élevé, que je préfère l'option moins risquée et plus sure Smile
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#7
Ça dépend surtout des sensibilités littéraires de chacun... J'ai personnellement un mal fou à lire le Seigneur des Anneaux (le livre IV en particulier) alors que le Silmarillion passe plutôt bien.

Mais il n'en demeure pas moins que je suis d'accord avec toi : auprès d'une majorité de lecteurs, le SdA passe mieux et le Silmarillion rebute. Je pense donc qu'il ne faut pas déconseiller formellement de commencer par là, mais qu'il est approprié d'avertir (attention, c'est très dense, beaucoup de personnages différents, peu de repères, un style plus proche de la chronique que du récit, ça ne plaira pas à tout le monde, etc.).

Je pense qu'on peut tous s'accorder au moins sur le fait que le principal point d'entrée dans l'univers, c'est le Hobbit ; et que comme le Seigneur des Anneaux en est la suite logique, il est normal et plus naturel de reporter le Silmarillion pour plus tard, indépendamment des difficultés intrinsèques et contrastées de ces deux ouvrages. Le Hobbit est vraiment un roman d'initiation au légendaire, avec une découverte progressive de ses différents éléments ; je me vois difficilement conseiller de commencer par autre chose.
Répondre
#8
Beaucoup de gens oublient aussi que s'ils ont lu une édition complète du Seigneur des Anneaux, ils ont eu des clés dans les Appendices pour appréhender le Silmarillion, une sorte d'avant-goût de l'histoire du Premier Âge. Le Silmarillion était conçu pour suivre le Seigneur des Anneaux par Tolkien, donc c'est aussi logique de le présenter comme ça aux lecteurs.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#9
Où est-ce que Tolkien a affirmé ça ? En relisant les Lettres je n'en trouve trace nulle part. Il écrit plusieurs fois que le SdA est la "suite" du Silmarillion et dit vouloir publier les deux "en conjonction". D'autres passages laissent implicitement entendre que le Silmarillion précède bien le Seigneur des Anneaux :

Lettre 125 a écrit :But the whole Saga of the Three Jewels and the Rings of Power has only one natural division into two parts [...] : The Simarillion, and other legends; and The Lord of the Rings.

Je ne vois pas en quoi "le Silmarillion était conçu pour suivre le Seigneur des Anneaux".
Répondre
#10
Je n'ai rien sous la main pour confirmer ce que je dis, donc peut-être que je me trompe ou je surinterprète, c'est donc à vérifier ; néanmoins, si je me réfère au jeu de Tolkien d'identifier le Hobbit et le SdA au Livre Rouge et le Silmarillion aux trois volumes qui l'accompagnent, on pourrait bien être dans cette configuration-là.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#11
Effectivement, Tolkien ne dit explicitement rien de tel, mais sachant qu'au moment où il demande à ses éditeurs putatifs de publier les deux, le SdA est plus avancé que le Silm., cela sous-entend bien, d'un certain point de vue, qu'il envisageait le Silm. comme un éclaircissement ou un approfondissement du SdA, puisque le Silm. aurait inévitablement été publié en deuxième.

D'ailleurs, je ne crois pas que ce soit totalement un hasard si l'App. B donne des dates précises pour le D.Â. et le T.Â., mais pas pour le P.Â. : je soupçonne que Tolkien envisageait à ce moment une parution ultérieure du Silm., avec un autre appendice basé sur le « Tale of Years » du P.Â. finalement publié dans les HoMe.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#12
Bonjour à tous (et désolé si je fait remonter un vieux sujet ^^).

Malgré mes quelques recherches, je ne trouve pas tant d'information sur d'autre ordre de lecture que celui de parution pour les HoME.

Je m'explique : j'ai lu pas mal des publications de Tolkien en français (Le Hobbit, SdA, Silmarillon, CLIs, Les Enfants de Hurin) et plus récemment les Lettres et les deux premiers HoME (Les Livres des Contes Perdus). Cependant, j'ai eu un peu de mal à terminer le second livre. Un peu trop décousu à mon goût, moins d'affinité avec les contes d'Eriol et Eärendel, mais surtout j'ai eu du mal avec les poèmes (surtout en français).

Etant donné que le 3eme HoME est les Lais du Beleriand - donc principalement des poèmes à ce que j'entends - j'hésite à le sauter. Mais j'ai également des doutes sur les deux autres. D'où:

- Conseillez-vous un ordre de lecture particulier pour les HoME ? (livre par livre, ou par groupe de livres)
- Sont-il vraiment difficiles en anglais ? (Mon niveau est assez bon, mais la lecture est moins fluide avec moins de plaisir qu'en français malheureusement)

Merci d'avance !
Répondre
#13
Bonjour, Mouche, concernant l'ordre de lecture, je ne peut pas vraiment te conseiller, car personnellement je pense qu'il n'y à pas vraiment d'ordre de lecture, je trouve que cela dépend beaucoup de l'affinité de la personne avec l'univers.
Après pour l'anglais, si ton niveau est assez bon, je te conseil vraiment l'anglais, il y à beaucoup plus de subtilité, et la compréhension est plus simple je trouve, le vocabulaire est assez étendu, donc cela peut rester un défi important pour certains, dans mon cas, je sais que la lecture en anglais m'apporte beaucoup de plaisir, parce que j'aime pouvoir essayer de comprendre vraiment ce que souhaite nous faire partager Tolkien, effectivement la lecture est moins fluide mais est d'autant plus jouissive. A partir du moment ou tu maîtrises pas mal de vocabulaire en anglais et lié à l'univers ce n'es pas si difficile que ça.

Tout cela n'est que ma vison des choses. Mais j’espère que cette réponse pourras t'aider.
Si tu as d'autres question n'hésite pas !  Wink

(28.04.2020, 15:04)Mouche a écrit : Bonjour à tous (et désolé si je fait remonter un vieux sujet ^^).

Malgré mes quelques recherches, je ne trouve pas tant d'information sur d'autre ordre de lecture que celui de parution pour les HoME.

Je m'explique : j'ai lu pas mal des publications de Tolkien en français (Le Hobbit, SdA, Silmarillon, CLIs, Les Enfants de Hurin) et plus récemment les Lettres et les deux premiers HoME (Les Livres des Contes Perdus). Cependant, j'ai eu un peu de mal à terminer le second livre. Un peu trop décousu à mon goût, moins d'affinité avec les contes d'Eriol et Eärendel, mais surtout j'ai eu du mal avec les poèmes (surtout en français).

Etant donné que le 3eme HoME est les Lais du Beleriand - donc principalement des poèmes à ce que j'entends - j'hésite à le sauter. Mais j'ai également des doutes sur les deux autres. D'où:

- Conseillez-vous un ordre de lecture particulier pour les HoME ? (livre par livre, ou par groupe de livres)
- Sont-il vraiment difficiles en anglais ? (Mon niveau est assez bon, mais la lecture est moins fluide avec moins de plaisir qu'en français malheureusement)

Merci d'avance !
Many that live deserve death.
And some that die deserve life.
Can you give it to them?
Then do not be too eager to deal out death in judgement.
For even the very wise cannot see all ends.
Répondre
#14
Pour les HoME, l'intérêt majeur de ces volumes est de suivre l'évolution des histoires, de voir comment le légendaire s'élabore progressivement. En ce sens, une lecture chronologique est à mon avis préférable (mais on peut sauter le bloc des tomes 6 à 9 consacrés au Seigneur des Anneaux). Mais on peut aussi piocher les récits qui nous intéressent et qui, justement, ne se retrouvent pas forcément dans les autres (par exemple le Lhammas ou la Route Perdue dans HoME 5, où l'épilogue du SdA dans HomE 9).

Pour ma part, j'ai de toute façon sauté HoME 3 pour la même raison (je n'aime pas les poèmes, surtout en français) et ça ne m'a pas trop dérangé vu que les Lais sont un peu à part (même s'ils témoignent de certaines évolutions dans l'histoire des deux Contes auxquels ils sont consacrés).

Quant au niveau en anglais, oui, c'est compliqué : la prose de Tolkien passe encore, puisqu'il n'y a pas de passage trop descriptif, et les commentaires de Christopher Tolkien sont ce qu'ils sont... Cela dit, c'est de l'anglais académique, et il n'y a pas de mot trop exotique. Je pense que le plus difficile, c'est encore les poèmes, truffés de mots rares et de constructions syntaxiques un peu inhabituelles. Donc le HoME 3 encore une fois !

Note que les HoME 1 et 2 sont, à mon avis, les plus cohérents et ceux pour lesquels les textes proposés sont les plus achevés (même s'il y a quelques jolies versions du Silmarillion dans les HoME 4 et 5, mais au bout d'un moment, à les lire à la file, on se mélange!).
Répondre
#15
Pour compléter, à lire peut-être avant les HoMe, il y a les Enfants de Hurin, Beren et Luthien et la Chute de Gondolin, qui permettent d'avoir un bon aperçu du style de Tolkien sans que la lecture ne soit compliquée par les commentaires.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#16
Merci pour vos réponses !

J'ai déjà lu EdH, et pour les deux autres contes, seulement ce qu'il en est dit dans le Silmarillion, CLIs et les Contes Perdus.
La lectures des parutions indépendantes sont bien entendu prévu, mais pas tout de suite.

Pour l'anglais, bonne remarque Hofnarr. Je me basais surtout sur Tom Bombadil que j'ai en bilingue, mais dont la partie anglais me paraissait très ardue. Dans le même registre, j'avais vite arrêté Games of Throne car un peu trop complexe (mais c'était il y a 5 ans déjà, j'ai pu m'améliorer avec le temps).

Pour les HoME, donc, je vais probablement faire une petite pause pour revenir avec les tomes IV et V plus tard (sauf si je me fais offrir pour mon anniversaire l'édition complète en anglais, dans ce cas, peut-être continuer avec les tomes VI à IX ^^).
Comme il n'en a pas été question, pour les tomes X, XI, j'imagine qu'il vaut mieux lire les IV et V avant ?
De même, le tome XII me semble un peu à part ?
Répondre
#17
(28.04.2020, 16:11)Druss a écrit : Pour compléter, à lire peut-être avant les HoMe, il y a les Enfants de Hurin, Beren et Luthien et la Chute de Gondolin, qui permettent d'avoir un bon aperçu du style de Tolkien sans que la lecture ne soit compliquée par les commentaires.

Si j'ai bien lu, Mouche a déjà lu les EdH. Par ailleurs, les EdH sont assez différents des deux autres, puisque c'est un roman complet dans une seule version, datant pour l'essentiel des années 1950, même si le texte fait appel à plusieurs manuscrits différents pour compléter le récit.
En revanche, B&L et la CdG contiennent plusieurs versions successives (et pas toujours complètes) du même récit, montrant son évolution au cours du temps, mais avec un minimum de commentaires éditoriaux. L'un et l'autre constituent en effet de bonnes approches préalables aux HoMe.

Si l'on s'intéresse spécifiquement aux HoMe, leur intérêt varie en effet selon les priorités de chaque lecteur :

Publiés en français :
  • CP 1 & 2 : Histoires de jeunesse, assez complètes, mais pas entièrement, utiles pour voir les premiers textes ayant précédé le Silm.
  • LdB : Poèmes splendides (en anglais, la version française étant assez hétérogène), certains anciens et proches des CP (histoire de Túrin), d'autres plus tardifs et constituant des amplifications du récit du Silm. publié (Beren et Lúthien)
  • FdTM : Premiers résumés, annales et cartes à l'origine du Silm. publié
  • RP : Évolution du Silm. dans les années 1930, histoire abandonnée de la chute de Númenor à l'origine de l'Akallabeth, description des langues telles qu'elles existaient dans les années 1930 (des descriptions ultérieures existent, mais ne sont pas publiées dans les HoMe)
En anglais seulement :
  • RS : Premiers brouillons du SdA, assez différents de l'histoire finale
  • TI : Brouillons suivants du SdA, avec un appendice sur les cirth
  • WR : Nouvelle série de brouillons, désormais très proches de l'histoire finale
  • SD : Dernier brouillons, avec la conclusion abandonnée du SdA, et aussi l'histoire abandonnée de voyage dans le temps des « Papiers du Notion Club », accompagnée d'une nouvelle version de la chute de Númenor et de documents grammaticaux sur l'adûnaïque
  • MR : Textes tardifs du Silm., histoire de Finwë et Míriel accompagnée des « Lois et Coutumes parmi les Eldar », texte en partie métaphysique de l'« Athrabeth Finrod ah Andreth » et tentatives de Tolkien d'accorder ses récits à la cosmologie de notre monde
  • WJ : Fin des textes tardifs du Silm., textes des « Errances de Húrin », essais sur Ælfwine et Dírhaval, sur Maeglin, sur les Ents et les Aigles, sur le Comput des Années, et enfin excursus linguistique « Quendi et Eldar »
  • PMe : Brouillons du Prologue et des Appendices du SdA, ainsi qu'essais tardifs à cheval entre les préoccupations linguistiques et historiques, notamment sur les Nains, l'histoire de Fëanor, celle de Glorfindel, les Cinq Magiciens, Círdan, les enseignements de Pengolod, et enfin embryons de récits tardifs sur le Deuxième et le Quatrième Âge
À titre personnel, sans tenir compte de la langue, LdB, SD, MR, WJ et PMe sont les volumes que j'ai le plus appréciés. Il n'est pas nécessaire de lire FdTM ou RP avant MR et WJ. Toutefois, j'aurais tendance à dire que l'anglais de Tolkien est plus complexe que celui de Martin...

Hors du Légendaire, je citerais avant tout la Légende de Sigurd et Gudrún, absolument splendide et dont la traduction française est de très bonne tenue. Mais il ne faut pas négliger Faërie et autres textes, absolument indispensable, sans parler des Monstres et les Critiques et autres textes et de la sélection des Lettres de Tolkien.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#18
Je trouve qu'on ne "lit" pas les HoME VI à XII comme on lit le Seigneur des Anneaux ou le Silmarillion. Les HoME portent autant sur le processus éditorial que sur l'histoire de la TdM elle-même. C'est l'arrière-cuisine de ce que tu as lu et le propos n'a rien de linéaire. C'est plutôt une étude scientifique, dans un style plus poussé que les Contes et légendes inachevés où l'intervention éditoriale est encore assez réduite.

Je trouve donc que leur intérêt est limité si tu as juste accompli un tour d'horizon des oeuvres phares, et que tu risques d'être perdu. À ta place, à moins que tout ceci soit très frais, je relirais plutôt le Silm ou le SdA avant de m'y attaquer.
Répondre
#19
Top ! Merci encore.

(28.04.2020, 17:27)Elendil a écrit : À titre personnel, sans tenir compte de la langue, LdB, SD, MR, WJ et PMe sont les volumes que j'ai le plus appréciés. Il n'est pas nécessaire de lire FdTM ou RP avant MR et WJ. Toutefois, j'aurais tendance à dire que l'anglais de Tolkien est plus complexe que celui de Martin...

C'est exactement ce genre de conseil que je cherchais. J'en prend note et garde ça sous la main.
En attendant, je vais peut-être regarder du coté de la Légende de Sigurd et Gudrún ou repartir sur des bases comme le propose Tikidiki.
D'ailleur ce n'est pas tant l'intervention éditoriale (que j'ai grandement apprécié dans HoME I & II), mais plus les derniers contes existant juste avec des plans et poèmes, etc. Les récits aussi inachevés qu'ils soient sont vraiment bien et voir la comparaison du début du Légendaire jusqu'à leurs versions du Silm est vraiment intéressante à mon avis.
Répondre
#20
Bonjour
J'arrive un peu tard. J'ajoute mon avis à la conversation. Smile

- Conseillez-vous un ordre de lecture particulier pour les HoME ? (livre par livre, ou par groupe de livres)

Pour moi, ça dépend de ce que tu recherches en lisant Tolkien :
(En exculant la poésie)

1) Comprendre comment l'entièreté du Legendaire a évoluée au fil du temps = Lire les Home dans l'ordre.
2) S’intéresser particulièrement aux langues inventées =  Home 5, 9, 11, 12.
3) Lire les versions des textes les plus tardives, considérées comme les versions "finales" =  Home 10, 11, 12
4) Lire des histoires majeurs du Legendaire sans se prendre trop la tête = aucuns Home mais les ouvrages Beren et Luthien et la Chute de Gondolin.

- Sont-il vraiment difficiles en anglais ?

Je dirais que ça reste des ouvrages difficiles à lire et a intégrer, de base. Il vaut donc mieux avoir un bon niveaux d'anglais.
Ou alors lire les Home 4 et 5 en VF pour voir si se sont des livres qui correspondent à tes attentes avant de te lancer dans les versions originales.
Répondre
#21
Je trouve la réponse de Leaf particulièrement éclairante.

Avec les HoME, il ne faut de toute façon surtout pas hésiter à "piocher" et à y lire ce qui t'intéresse. Certains volumes (en particulier 5, 9, 12) sont assez disparates dans leur contenu, Christopher Tolkien y a rassemblé divers textes en vertu de ce qu'ils dataient de la même période, mais ils se lisent chacun d'une manière assez indépendante (alors que les tomes 1 et 2, ou 10 et 11, forment des "diptyques" plus difficilement dissociables).
Répondre
#22
Cette discussion sur les HoMes et assimilés mériterait de finir en article : quoi lire selon le type de profil de lecteur Smile
Un peu comme l'article que j'ai fait sur les éditions du Hobbit.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#23
(29.04.2020, 21:08)Zelphalya a écrit : Cette discussion sur les HoMes et assimilés mériterait de finir en article : quoi lire selon le type de profil de lecteur Smile

Tout à fait d'accord ! On peut aussi compléter cet article déjà existant en ajoutant une partie sur la lecture selon l'intérêt du lecteur :
https://www.tolkiendil.com/tolkien/faq/ordre_de_lecture
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Tolkien] Tolkien, Père & Fils - Denis Bridoux Druss 3 103 17.05.2020, 21:53
Dernier message: Spooky
  [Tolkien] Chronologie des écrits de J.R.R. Tolkien Druss 17 15 610 28.04.2020, 15:42
Dernier message: Thorgol
  Aubusson tisse Tolkien : Tolkien en tapisserie Druss 115 28 645 21.03.2020, 11:49
Dernier message: Bergelmir
  [Tolkien] John Ronald Reuel et la famille Tolkien Druss 31 16 982 29.02.2020, 19:07
Dernier message: ISENGAR
  [Tolkien] Tolkien, de l'homme à l'auteur - biographie détaillée Druss 3 1 298 15.02.2020, 12:24
Dernier message: Druss
  [Parution BD] J.R.R. Tolkien et la bataille de la Somme - Dans un trou sous la terre Druss 12 2 265 31.01.2020, 12:02
Dernier message: Druss
  Tolkien 2019 - Tolkien Society Seminar Druss 15 3 299 23.05.2019, 10:19
Dernier message: Bergelmir
  Textes de Tolkien dans The Gryphon, le journal de l'université de Leeds Druss 5 1 383 13.04.2019, 12:18
Dernier message: Druss
  [Tolkien] Tolkien et le TCBS au coeur de la Grande Guerre Druss 12 7 895 15.03.2019, 11:27
Dernier message: Druss
  [Tolkien] Des archives d'une interview de Tolkien retrouvés Druss 5 4 186 10.09.2018, 14:54
Dernier message: Druss

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)