Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Contes ... pour mes enfants
#1
Bonjour,

Grand amateur de Tolkien durant mes études, le temps est passé par là et je ne suis plus à jour autour de ce sujet.

Je suis maintenant l'heureux papa de trois hobbits et je souhaiterais leur lire le conte de Beren et Luthien. Je voulais savoir quel texte devrais-je utiliser: le Silmarion, Le livre Beren et Luthien sortie en 2017 ... ou peut être encore une autre version ?

Je suis persuadé que vous saurez m'aider tel un Gandalf guidant Bilbo dans sa quête ...

Merci !!!
Répondre
#2
C'est amusant, nous avons eu, lors du Hobbit Day, une lecture très émouvante d'une partie de ce conte par un père et sa fille, chacun dans une version différente !

La version de Beren et Luthien est, pour l'essentiel, le Conte Perdu original écrit par Tolkien peu après la guerre (en 1917 ou 1918 je crois). Il est assez différent de la version du Silmarillion, mais présente l'avantage de former un tout très autonome et cohérent, et s'inscrit plus dans une tonalité de conte merveilleux que les versions ultérieures.

La version du Silmarillion correspond à une version plus tardive du texte, mais aussi plus familière et plus en accord avec le Seigneur des Anneaux (notamment Beren est un homme alors qu'il est un elfe dans le conte perdu). Cela fait très longtemps que je ne l'ai pas lu dans cette version ceci dit ! Mais c'est un excellent choix également, je crois.
Répondre
#3
Je dirais que cela dépend principalement de l'âge des enfants en question. Le Conte est plus dans la tradition des contes de fées. Le Lai peut être austère et effrayant par moments.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#4
Si je peux me permettre de compléter la réponse d'Elendil, je crois que le Lai se rapporte à la version de Beren et Luthien proposée dans l'ouvrage Les Lais du Beleriand, une version en vers effectivement plus proche de la trame narrative du Silmarillion que le conte perdu, est très étoffée qui plus est.
Répondre
#5
merci beaucoup pour vos informations, cela m'a permis de circonscrire mes recherches. La question d'Elendil est pertinente car mes enfants sont vraiment petits (6 et 4 ans). J'ai donc décidé d'utiliser le texte du conte perdu.

Si vous êtes intéressé par un retour d'expérience, sachez que je n'ai pas beacoup avancé sur Beren et Luthien car mes enfants étaient passionnés par l'histoire des trois silmarils. Ils ont passé l'après-midi à me poser des questions sur son origine, la mort de Fêanor, Ungoliant, Melkor, les balrogs. J'ai été un peu pris au dépourvu et je suis donc obliger de ré-étudier tout ça.

Je vais bientôt devoir me faire des fichiers Smile
Répondre
#6
J'avoue que pour des enfants de cet âge, j'aurais commencé par Monsieur Merveille et poursuivi avec Roverandom, le Fermier Gilles de Ham et Smith de Grand Wootton, avant d'aborder le Légendaire sous le prisme du Hobbit, mais c'est intéressant de voir comment de jeunes enfants réagissent aux récits du Premier Âge.

Je recommanderais toutefois de rester sur les versions des Contes perdus, sans doute plus accessibles. Je soupçonne que le Massacre d'Alqualondë ou la Ruine de Doriath pourraient avoir un caractère un peu traumatisant, sans parler du fait que le Silm. décrit la mort de Fingon avec des détails un peu trop macabres pour des enfants jeunes. (Je me souviens distinctement avoir trouvé la mort de Thorin particulièrement triste et terrible alors que j'ai découvert le Hobbit vers sept ans environ. Et cela remonte à près de trente ans !)
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#7
Ma fille de 4 ans possède une imagination débordante et je peux vous assurer qu'elle est encore scotché par la scène du combat d'Ungoliant et Melko puis de l'arrivée des 7 Balrogs pour sauver ce dernier. Les enfants sont en fait très sensibles aux scènes grandioses et épique. Je me rends maintenant compte de la force que peut avoir un conte par rapport à un film. D'ailleurs le grand avantage du récit est que se sont les enfants qui s'imaginent les scènes et les images sont forcemment adaptées à eux-même. Ce n'est pas pareil avec les films qui peuvent comporter des images auxquelles ils ne sont pas préparés. C'est pourquoi d'ailleurs je limite beaucoup l'accès à la vidéo.

PS: Oui, je me suis peut être un peu trop avancé en donnant un chiffre précis pour le nombre de Balrog ...
Répondre
#8
Sur les Balrogs, il s'agit du nombre maximal dont disposait Melkor (selon les derniers textes de Tolkien). On n'en sait rien pour cette scène mais c'est plausible Smile
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Ordre lecture des contes eniotna 10 1 674 05.08.2019, 12:59
Dernier message: eniotna
  "Les enfants de Húrin" après "Contes et légendes inachevés" ? Lysandrin 10 4 559 24.11.2017, 18:01
Dernier message: Lysandrin
  Bilbo, SDA, enfant de Húrin, Silma, contes et légendes inachevés lorispizza 14 10 573 27.03.2013, 19:18
Dernier message: lorispizza
  Les enfants des elfes Aewmor 43 44 622 21.11.2010, 20:04
Dernier message: Andreth Endordil
  Chronologies dans les Contes perdus Huan 21 12 693 30.07.2006, 22:59
Dernier message: May
  [Contes Perdus] La chute de Gondolin Anón 11 9 814 09.02.2005, 18:52
Dernier message: Anón
  Les Enfants d'Ilúvatar aravanessë 43 26 737 16.01.2005, 15:43
Dernier message: Meneldur

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)