Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Série] Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir
Je ne lis pas l'article de cette façon. Notamment cette phrase : this is their version of Tolkien, this is what my daughter will see of Tolkien’s works.
Au minimum, ça se réfère à la volonté d'orienter massivement l'appréhension de Tolkien, et ce dans un contexte où il y a pas mal de polémiques et de débats dans le monde anglophone de l'audiovisuel et du cinéma autour de questions complexes et inflammables (surtout vu l'état des États-Unis à ce sujet) concernant l'identité et la diversité.
Au maximum, ça peut se référer à l'idée qu'on prend de Tolkien les éléments qu'on juge pertinents, qu'on créée une série conforme à l'air du temps et qu'on considère qu'on peut laisser l'œuvre originale au placard vu qu'on aura créé quelque chose de supérieur conforme à ce qu'il faut pour les nouvelles générations.
J'ai du mal à lire l'article autrement. Je sais que d'autres acteurs ont évoqué leur goût pour l'œuvre originale, mais là, les propos de l'article me semblent presque caricaturaux et en même temps curieusement représentatifs d'un certain état d'esprit.
Que ce soit avec ces propos ou avec ce qu'ont dit dans d'autres interviews certains responsables de la série, j'ai quand même du mal à comprendre que ça ne froisse pas plus que ça. Ou alors peut-être certains ne comprennent-ils pas qu'on passe résolument à une nouvelle étape par rapport à ce qui existait déjà avec les dernières adaptations. Je pensais que ça prendrait quand même un peu plus de temps que cela pour arriver.
Il ne s'agit en rien d'un manque de tolérance envers le fait de se divertir ou de profiter des œuvres inspirées par Tolkien et des produits dérivés (à tel ou tel degré), mais de la question du rapport à l'œuvre et de sa considération.
Ce que j'ai trouvé remarquable en discutant avec des gens sur les réseaux, c'est qu'il y a pas mal de monde qui se moque complètement de l'œuvre de Tolkien mais qui considère le travail de Jackson comme sacré, à tel point que certaines discussions m'ont fait plutôt rigoler. Franchement, les gatekeepers ne sont pas ou plus du côté que l'on croit.
Répondre
Mairon, je concorde sur ce que tu as dit dans ton avant-dernier message à l’exception du fait que c’est bien pire pour moi que l’auteur soit vivant. Car, dans le cas de Tolkien, nous n’avons pas de la preuve du contraire
Répondre
Une nouvelle étape ? Mais tout processus créatif implique une part de renouvellement. Des mythes grecs aussi furent modifiés pour coller au présent (des Grecs) : oui, de Bakshi à Amazon, chaque adaptation a porté les biais de son époque. Oui, c'est forcément orienté, oui, cela a parfois peu à voir avec Tolkien, et peut-être qu'on pourra en parler à juste titre une fois la série sortie. Mais oui aussi, l'oeuvre originale reste intouchable et on peut s'y référer quand on le veut, contrairement aux mythes. Je ne conçois donc pas la lassitude de devoir expliquer aux gens la différence entre la TdM d'un film et la TdM de Tolkien. Certes, peut-être que cette conception de la TdM fera autorité dans la culture populaire pour les 20 prochaines années, encore qu'il soit un peu tôt pour le dire. Mais c'est le lot des grandes histoires.

Le copyright, le droit d'auteur... qui protègent (protégeaient?) l'oeuvre de Tolkien sont des inventions récentes et peu naturelles au regard de l'histoire de la littérature et de la soif de vouloir transposer un texte vers un autre support. De fait, de nombreuses fan-fictions sur ce forum et ailleurs vont au-delà des textes de Tolkien : pourquoi le "rapport à l'oeuvre" serait-il très différent dans leur cas ? Pour moi, panta rhei.
Répondre
Tikidiki a écrit :Mais oui aussi, l'œuvre originale reste intouchable et on peut s'y référer quand on le veut
Sur ce point, je ne suis pas d'accord, précisément. Ce n'est pas en tout cas ce que je sens chez beaucoup de gens.
Il me semble qu'il y a une particularité par rapport au rapport à l'œuvre de Tolkien et qu'il y a des phénomènes qu'on ne trouve pas forcément si on compare des cas d'autres adaptations/réécritures ou généralement de rapport aux œuvres originelles... peut-être pour des questions génériques ("c'est de la fantasy") notamment.
Pour la fin, je connais bien les littératures antiques et médiévales, (heureusement, puisque c'est mon métier de les connaître), et je suis tout à fait d'accord avec l'idée que les modes d'appréhension traditionnels des œuvres sont évidemment toujours là et ne recoupent pas la culture de l'auctorialité et les conceptions de l'auteur qui se sont progressivement installées puis qui ont été codifiées et légalisées. Mais Tolkien reste un auteur et il y a une œuvre.
Jusqu'à présent, personne ne m'a fait le coup de rire au nez de Plutarque en parlant d'Anthony and Cleopatra de Shakespeare, de dire que la cinq-centième réécriture de Phèdre, ça "remplace" Euripide ou Sénèque, ou de considérer que par rapport au visionnage de telle adaptation de la Recherche, consacrer son temps à la lecture des ouvrages de Proust ou à leur étude, c'est être vraiment bizarre et dépassé.
Je ne peux pas dire la même chose en ce qui concerne la question du rapport à l'œuvre de Tolkien et aux adaptations et œuvres et produits dérivés. Du reste, il y a une différence entre la volonté de compléter, de rendre hommage, de poursuivre... et la volonté de remplacer l'original ou de le reléguer, que je sens quand même pas mal dans certaines discussions (pas ici, mais ailleurs).

Citation :De fait, de nombreuses fan-fictions sur ce forum et ailleurs vont au-delà des textes de Tolkien : pourquoi le "rapport à l'œuvre" serait-il très différent dans leur cas ?
Elles ne font pas partie d'un projet d'un milliard de dollars qui va effectivement être prégnant dans la culture populaire (sauf échec qui me surprendrait quand même fortement), et je ne vois pas leur bande-annonce chaque fois que j'essaie de visionner une vidéo Youtube. Les proportions sont différentes. Il y a de la variété. Elles ne sont pas liées à un cahier des charges et aux contraintes commerciales des méga productions...
Répondre
De fait, j'aurais tendance à croire que le gros problème de la culture de masse contemporaine, particulièrement dans le monde du divertissement audiovisuel, est qu'elle promeut, paradoxalement, une vision plus étriquée, moins riche, moins variée, dans la mesure où ne surnage qu'une seule représentation, celle du moment. Le problème est amplifié par le phénomène des franchises, qui saturent l'espace imaginaire qu'elles occupent et relèguent dans les marges ce qui ne s'y intègre pas, y compris bien sûr les œuvres dont elles s'inspirent à l'origine. Le cas qui nous occupe est loin d'être le seul.

Pour reprendre l'exemple déjà cité ici, je dois reconnaître que j'apprécie visuellement le Balrog de PJ, quand bien même il ne correspond pas en tous points aux descriptions de Tolkien. Pourtant, même si l'on admet que celui du trailer est à nouveau celui de la Moria (et je ne vois guère d'autre explication, quand bien même il y aurait là un anachronisme), il n'aurait pas été inutile de renouveler son apparence, quitte à s'inspirer sur certains détails de celui de la trilogie si l'on voulait rendre hommage à une représentation réussie.

Paradoxalement, le problème se pose beaucoup moins pour les œuvres anciennes non protégées par le droit d'auteur, car la multiplicité de leurs adaptations a rarement permis que l'une d'entre elles acquiert une prééminence dommageable (excepté sans doute les adaptations des contes de fées opérées par Disney). L'Antigone d'Anouilh ne remplace ni ne supplante celle de Sophocle, celle de Rotrou ou celle de Cocteau, pour n'en citer que quelques-unes.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Tout à fait, et à mon avis, la variété des interprétations et des représentations compense effectivement certains aspects qu'on peut juger négatifs du côté de l'approche monopolistique et envahissante d'un mégaprojet comme les adaptations dont l'on parle.
Ce qui se passe, aussi, eh bien, c'est que c'est commercial, lié à des intérêts énormes (là où Tolkien a écrit la majeure partie de son œuvre par goût personnel, par recherche esthétique, littéraire, linguistique, philosophique etc., par plaisir, par amusement), dans un contexte où de plus en plus de monde a l'air de considérer comme indépassable le fonctionnement de ce qui est aussi une construction nouvelle (à l'échelle de l'histoire des arts) : un monde de la culture et de l'art de masse qui ne cesse de s'industrialiser, dans un certain état d'esprit de la société où la concurrence d'une vision traditionnelle, humaniste, non bêtement utilitariste des choses, est quand même déclinante. Cela n'empêche pas de tomber sur des choses incroyables dans ce contexte en ce qui concerne certaines grosses productions (j'ai trouvé le Dune de Villeneuve assez ébouriffant par exemple).
Mais autant je peux apprécier, par exemple, le visionnage des films (ou plutôt des séries) Marvel, autant je trouve que Marvel et son modèle désormais plutôt pas mal imité ont introduit ce genre de productions, en général, dans une nouvelle ère dont certains aspects m'inquiètent pas mal.
Répondre
Je comprends vos inquiétudes par rapport à l’aspect grosse production commerciale qui risque de faire passer l’œuvre littéraire au second plan. Mais c’est difficile d’imaginer un film ou une série sur la Terre du Milieu sans un gros budget ; mettre en images un monde et des peuples imaginaires nécessite forcément des moyens importants. Et du coup, il faut rentabiliser l’investissement et viser un public large. Sinon il faudrait considérer que certaines œuvres ne devraient pas être adaptées. Mais le Tolkien Estate, qui semble pourtant pointilleux sur le droit d’auteur, a autorisé Amazon à faire cette série, après le précédent des films de P Jackson. Et accorder des droits, c’est forcément accepter que l’histoire puisse vous échapper.

Je suis peut-être optimiste mais je ne crois pas que cette série supplantera les livres de Tolkien. Le SdA et le Hobbit font quand même partie des livres les plus lus au monde ! Le film Autant en emporte le vent n’a pas remplacé le livre, et les produits dérivés des films d’Harry Potter ont beau être omniprésents, les livres sont toujours lus. Ceux qui regarderont la série et qui ont lu Tolkien pourront faire la part des choses entre les livres et la série. Certains qui n’ont pas lu Tolkien le liront sans doute après avoir vu la série, comme cela a été le cas pour les films de P Jackson. C’est plutôt une bonne chose, non ? Et d’autres se contenteront de la série et ce sera en effet leur seule référence sur Tolkien, avec les films de PJ. Mais ceux-là n’auraient sans doute jamais lu Tolkien de toutes façons.
Je reconnais que l’omniprésence des versions audiovisuelles peut être pénible. J’ai lu le SdA il y a seulement 2 ans mais je n’avais pas encore vu les films (en fait, je n’avais pas terminé la Communauté de l’Anneau, je n’accrochais pas !), et ça m’a bien énervé quand je recherchais des infos sur internet de trouver d’abord des infos sur les films (bon, j’ai découvert assez vite le site de Tolkiendil Razz ). Et c’est vrai que la prééminence des images peut être un obstacle à l’imaginaire. Je n’ai pas pu imaginer Gandalf ou Legolas autrement que comme dans les films de PJ, parce que le Hobbit passait à la télé quand j’ai commencé à lire le SdA (j’ignorai à l’époque à quel point on était loin du livre Shocked ). En revanche, « mon » Aragorn est différent de celui des films (même si je trouve que Viggo Mortensen fait un bon Aragorn, dans les limites du scénario). En plus, il y a dans le SdA des descriptions tellement bien faites qu’on a l’impression « d’y être » et je les trouve plus puissantes que n’importe quelle image.
Par rapport à la fidélité à l’œuvre d’origine, une série « inspirée de », c’est finalement plus clair qu’une adaptation, on sait d’avance que beaucoup de choses seront inventées. D’ailleurs, qu’est-ce qu’une adaptation fidèle à l’œuvre d’origine ? Je crois par exemple qu’une adaptation du Silmarillion, même si elle respectait parfaitement l’histoire, aurait du mal à retranscrire toute la poésie du texte. Et dans le cas de Tolkien, la fidélité à l’œuvre est peut-être particulièrement sujette à interprétation. Mes connaissances sont pour l’instant très limitées (essentiellement le Silm et le SdA), mais j’ai compris en vous lisant que Tolkien avait écrit différentes versions de certaines histoires. Suivant leur degré de connaissance certains lecteurs pourraient donc trouver que la série s’éloigne des livres de Tolkien alors que d’autres n’auront pas le même sentiment. Par contre, je crois qu’il faut inlassablement répéter à ceux qui croiraient le contraire que les films ou la série, ce n’est pas du Tolkien !
Répondre
(26.07.2022, 00:51)Erin a écrit : Et dans le cas de Tolkien, la fidélité à l’œuvre est peut-être particulièrement sujette à interprétation. Mes connaissances sont pour l’instant très limitées (essentiellement le Silm et le SdA), mais j’ai compris en vous lisant que Tolkien avait écrit différentes versions de certaines histoires.
Ce qu'il faut bien comprendre c'est que ce qu'on appelle le Legendarium est en réalité une œuvre inachevée. En dehors du SDA et du Hobbit (et des aventures de Tom Bombadil, dans une moindre mesure), Tolkien n'a jamais terminé sa grande œuvre, le "roman" qui lui importait le plus : le silmarillion. Œuvre qu'il a commencée donc en 1916 après avoir attrapé la fièvre des tranchées à la bataille de la Somme. Depuis il n'a cessé d'inventer de nouvelles histoires et d'étoffer son monde imaginaire, sous formes de différents textes. Et bien évidemment, quand vous étendez votre univers, vous réarranger également certains textes préexistants, vous avez de nouvelles idées, sur la nature de vos personnages, leur destin, leur personnalité, sur le monde que vous créez. Cela touche également le hobbit et le SDA puisque le premier a été modifié par Tolkien après publication pour mieux convenir à ce qu'il racontait dans le deuxième (notamment pour la nature de l'anneau que ramasse Bilbo, qui prend une importance insoupçonnée dans le SDA). Bref par soucis de cohérences, par de nouvelles idées qui ont germées tout au longs de ces 60 années durant lesquelles Tolkien a peaufiner son Legendarium, ce dernier n'a cessé d'évoluer au fil des années, des textes étant modifiés, des brouillons inachevés étant abandonnés, etc... 

Ce qui nous laisse en réalité une foule de textes à replacer dans un ordre chronologique (d'écriture j'entends). Et ce sont CES textes là, qui font l'œuvre de Tolkien. Un peu comme la Bible est un assemblage de différents textes ajoutés à travers le temps (mais avec des auteurs différents cette fois, les textes "canons" étant en réalité ceux ayant reçu le tampon final "approuvé" et les autres devenant des hérésies). 
Le "Silmarillion", de Tolkien père, n'a en réalité jamais existé. Le Silmarillion que l'on connaît est le résultat des hypothèses et rédactions de son fils Christopher (il me semble qu'Erendis a fait une vidéo sur la question, sur sa chaîne Arda) qui a tenté de réassembler tous les textes de son père pour en obtenir un tout relativement cohérent. Et même là Christopher Tolkien a été tant gêné par les choix drastiques qu'il a du faire qu'il s'est lancé dans une tentative d'explication et d'exploration de l'évolution du Legendarium à travers les 12 tomes des HoME (History of Middle-Earth), retraçant donc étape par étape, texte par texte, et avec les commentaires de Christopher, la naissance et la création de ce vaste Legendarium. Donc lorsque l'on parle de ces différentes versions, on parle donc bien des différents textes (aux formes littéraires variées : poèmes, prose, contes etc...) que Tolkien n'a soit pas achevé, soit modifié, etc...
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Répondre
Puisque la Bible est citée, on peut faire une analogie (c'est juste une analogie, bien sûr) : le SdA+Bilbo+les quelques autres sources publiées du vivant de Tolkien, c'est le Nouveau testament, auquel on aurait adjoint quelques pages d'appendices et de notes. Vous avez le droit de l'adapter au cinéma. En revanche, pas touche à tout le reste, c'est-à-dire l'Ancien testament : il est hors limite... Bon, des personnages et des faits de l'Ancien testament sont évoqués dans le Nouveau et vous avez quelques notes concernant l'Ancien testament à la suite du Nouveau. Dans cette situation, feriez-vous une série en cinq saisons sur les faits racontés dans les Livres des Rois (de l'Ancien testament) sans y avoir directement accès ?
Je ne dis pas que l'oeuvre de Tolkien serait l'équivalent de la Bible, bien sûr. C'est une analogie. Mais je continue de penser que le projet d'Amazon était assez paradoxal. Je conçois parfaitement conceptuellement une fan fiction, même de cette envergure, qui s'appuie sur seulement une partie de l'oeuvre-source, mais, eh bien, ça revient à concurrencer l'autre partie ; dans ce cas-là, il faut être prudent par rapport au discours sur la fidélité ou la manière de présenter l'entreprise. Cela n'empêche pas qu'on puisse jeter un regard interrogateur sur ce type de projet, surtout quand on trouve intéressant ou admirable l'oeuvre de l'écrivain dans son intégralité.
Répondre
Mairon, je sais bien ce que raconte le peuple de Twitter, qui est au final, le peuple et celui-ci tend, d’après moi, vers une forme de régression sur de nombreux aspects, mais pour moi qui apprécie et à juste titre selon moi, le Hobbit, le SDA et certaines de leurs modifications qui sont les bienvenues, ces derniers viennent clairement après les livres et autres lettres de Tolkien. Cela sera toujours le cas
Répondre
À propos du jeune garçon de la bande-annonce, une petite citation de l'acteur qui est intéressante pour l'arrière-plan de ce personnage et d'Arondir et Bronwyn :
https://screenrant.com/lotr-rings-of-pow...ained/amp/
Citation :Il n'est pas heureux, on peut le dire. À l'évidence, l'histoire entre les humains et les elfes, vous savez, des milliers d'années plutôt, les ancêtres de Theo se sont rangés du côté de Morgoth et combattirent les elfes [durant la Guerre de la Colère], et ainsi, en punition pour ces actes, ils furent bannis et durent se reconstruire dans les recoins des terres du Sud. Et là, les Elfes patrouillent. Et voyez-vous, c'était il y a plusieurs générations, et Theo et Browyn pensent, et je crois que tout le village pense qu'il est temps de passer à autre chose et d'aller de l'avant, mais les Elfes n'oublient simplement pas. Et donc il y a beaucoup de tension là-dedans. Et surtout quand votre mère sort avec l'un d'entre eux.

He's not happy, you can say that a little. Obviously, the history between the humans and the elves you know, 1000s of years prior, Theo's ancestors sided with Morgoth and fought against the elves, and so in punishment for their doing that they got banished and had to restart in almost the slums of the Southlands. And it's patrolled by the Elves. And you know, and it was generations ago, and Theo thinks and Bronwyn thinks, and I think the whole village thinks that it's time to move past it and move forward, but the Elves just won't forget. So there's a lot of tension in there. And especially when your mom is dating one of them.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Entre les Elfes supposés patrouiller pour surveiller les Humains (dans le Sud !) et les romances systématiques entre les différents peuples, je commence à craindre qu'on en arrive à regretter Tauriel...
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Ce bout de storyline, ça décoiffe. Il ne manque plus qu'un képi avec une tête de mort sur la tête de nos blondinets.
Répondre
On va avoir cinq saisons, cinq, alors que l'équipe créative de la série ne peut se fonder directement que sur l'équivalent de quelques pages de matériau direct en ce qui concerne l'intrigue proprement dite et beaucoup d'autres aspects, à part exceptions possibles qui peuvent tout à fait se limiter à des éléments en fait indirects (c'est ce que certains ont un peu de mal à comprendre apparemment).

Évidemment que Tauriel, ce n'est rien à côté de cette série et des 50 heures ou plus qu'elle va représenter. Wink Et pourtant, c'était beaucoup pour ceux qui considéraient que les films The Hobbit étaient excessivement déformants et changeaient complètement la perspective de l'œuvre originale alors qu'ils étaient présentés comme des adaptations (dont certains morceaux ne sont pas mauvais sous cet angle : encore heureux !) et comme s'inspirant du lore de Tolkien (ce qui m'a toujours fait dresser les sourcils, car l'histoire des Nazgûl dans The Hobbit ne semble même pas cohérente avec ce que Jackson présentait dans sa première trilogie).

À partir de là, bien sûr, tous les avis et tous les goûts existent. Il n'en reste pas moins que toute l'entreprise me semble assez contradictoire vu la manière utilisée pour la promouvoir sur un certain plan (on professe un immense respect de l'œuvre) - même si les personnes impliquées ne cachent pas du tout la réalité de l'affaire sur un autre plan (cf. ce que j'ai relevé plus haut).

Je suis tombé il y a peu sur quelqu'un qui me disait que, de toute façon, seules les œuvres que Tolkien avait pu publier de son vivant comptaient. Là, selon ce type de pensée (que Tolkien aurait trouvé bizarre mais passons), je peux comprendre que l'approche de la série ne pose aucun problème ou aucun doute. Wink

Je veux juste souligner le fait que oui, ça peut être plus difficile pour certains amateurs de Tolkien que ce qu'ils pensent pour le moment, notamment, aussi, à partir du moment où on disposera de la série elle-même et où l'approche ne pourra plus s'appuyer sur une éventuelle illusion ou un éventuel brouillage, qu'on trouve pas mal dans la promotion.
Répondre
(27.07.2022, 12:08)Mairon a écrit : Évidemment que Tauriel, ce n'est rien à côté de cette série et des 50 heures ou plus qu'elle va représenter. Wink Et pourtant, c'était beaucoup pour ceux qui considéraient que les films The Hobbit étaient excessivement déformants et changeaient complètement la perspective de l'œuvre originale alors qu'ils étaient présentés comme des adaptations (dont certains morceaux ne sont pas mauvais sous cet angle : encore heureux !) et comme s'inspirant du lore de Tolkien (ce qui m'a toujours fait dresser les sourcils, car l'histoire des Nazgûl dans The Hobbit ne semble même pas cohérente avec ce que Jackson présentait dans sa première trilogie).
L'histoire des Nazgûl dans le Hobbit est probablement la pire idée des films. Ca et l'amour entre Tauriel et Kili (parce que c'est surtout ça qui me gêne moi, plus que la création d'un personnage elfe). Et les nains sans barbe. Et le fait qu'on a l'impression qu'Azanulbizar est une défaite naine. Et les trolls en mode bad taste.

En fait il y a beaucoup trop de choses qui me gênent dans le Hobbit par rapport à Tolkien. Pour ça que je préfère les considérer comme des films à part, totalement dans la filmographie de Jackson, et là ça passe davantage.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Répondre
Elendil, j’ai trouvé le personnage de Tauriel bien placé car ils permettaient aussi aux filles de s’identifier à des héroïnes
Répondre
En quoi la présence dès Nazgûl dans La Bataille des Cinq Armées est incohérente avec la Communauté de l’Anneau ?
Répondre
(26.07.2022, 12:29)Naïn a écrit :
(26.07.2022, 00:51)Erin a écrit : Et dans le cas de Tolkien, la fidélité à l’œuvre est peut-être particulièrement sujette à interprétation. Mes connaissances sont pour l’instant très limitées (essentiellement le Silm et le SdA), mais j’ai compris en vous lisant que Tolkien avait écrit différentes versions de certaines histoires.
Ce qu'il faut bien comprendre c'est que ce qu'on appelle le Legendarium est en réalité une œuvre inachevée. En dehors du SDA et du Hobbit (et des aventures de Tom Bombadil, dans une moindre mesure), Tolkien n'a jamais terminé sa grande œuvre, le "roman" qui lui importait le plus : le silmarillion. Œuvre qu'il a commencée donc en 1916 après avoir attrapé la fièvre des tranchées à la bataille de la Somme. Depuis il n'a cessé d'inventer de nouvelles histoires et d'étoffer son monde imaginaire, sous formes de différents textes. Et bien évidemment, quand vous étendez votre univers, vous réarranger également certains textes préexistants, vous avez de nouvelles idées, sur la nature de vos personnages, leur destin, leur personnalité, sur le monde que vous créez. Cela touche également le hobbit et le SDA puisque le premier a été modifié par Tolkien après publication pour mieux convenir à ce qu'il racontait dans le deuxième (notamment pour la nature de l'anneau que ramasse Bilbo, qui prend une importance insoupçonnée dans le SDA). Bref par soucis de cohérences, par de nouvelles idées qui ont germées tout au longs de ces 60 années durant lesquelles Tolkien a peaufiner son Legendarium, ce dernier n'a cessé d'évoluer au fil des années, des textes étant modifiés, des brouillons inachevés étant abandonnés, etc... 

Ce qui nous laisse en réalité une foule de textes à replacer dans un ordre chronologique (d'écriture j'entends). Et ce sont CES textes là, qui font l'œuvre de Tolkien. Un peu comme la Bible est un assemblage de différents textes ajoutés à travers le temps (mais avec des auteurs différents cette fois, les textes "canons" étant en réalité ceux ayant reçu le tampon final "approuvé" et les autres devenant des hérésies). 
Le "Silmarillion", de Tolkien père, n'a en réalité jamais existé. Le Silmarillion que l'on connaît est le résultat des hypothèses et rédactions de son fils Christopher (il me semble qu'Erendis a fait une vidéo sur la question, sur sa chaîne Arda) qui a tenté de réassembler tous les textes de son père pour en obtenir un tout relativement cohérent. Et même là Christopher Tolkien a été tant gêné par les choix drastiques qu'il a du faire qu'il s'est lancé dans une tentative d'explication et d'exploration de l'évolution du Legendarium à travers les 12 tomes des HoME (History of Middle-Earth), retraçant donc étape par étape, texte par texte, et avec les commentaires de Christopher, la naissance et la création de ce vaste Legendarium. Donc lorsque l'on parle de ces différentes versions, on parle donc bien des différents textes (aux formes littéraires variées : poèmes, prose, contes etc...) que Tolkien n'a soit pas achevé, soit modifié, etc...
Je suis d'accord avec ça. Merci de le rappeler de façon si détaillée. Mais dans le cadre d'un film ou d'une série, il faut bien choisir une version et faire des choix pour que ce soit en effet cohérent. Et suivant ce qu'on a lu de Tolkien on pourra trouver que la série n'est pas fidèle à l'œuvre de Tolkien ou au contraire ne pas être choqué par des choses aberrantes parce qu'il y a des textes qu'on ignore. Dans le cas présent il est probable que beaucoup de choses seront inventées, reste à savoir si cela sera cohérent avec l'ensemble de l'oeuvre. La dernière phrase de cet article résume pas mal ce questionnement :
Without a narrative backbone drawing directly from Tolkien's unmistakable pen, The Rings of Power faces a challenge to replicate the same feel as The Lord of the Rings, no matter how good the physical shell may be.
https://screenrant.com/rings-of-power-gr...-of-rings/

Pour l'instant on a juste vu de belles images.
Répondre
(27.07.2022, 17:32)latos a écrit : Elendil, j’ai trouvé le personnage de Tauriel bien placé car ils permettaient aussi aux filles de s’identifier à des héroïnes
C'est un terme à la mode (s'identifier). Mais pourquoi les filles auraient-elles besoin de s'identifier à des héroïnes pour apprécier ou s'intéresser à une histoire ? J'ai adoré le SdA (le livre) et je trouve les personnages de Galadriel, Arwen et Eowyn admirables, mais je ne me suis pas identifiée à elles. J'aurais aimé rencontré beaucoup de personnages du SdA, mais pas être comme eux. Et c'est souvent le cas quand une histoire me plait, je ne m'identifie pas forcément à une héroïne, j'ai plutôt envie de faire partie de l'histoire.
Dans le cas d'un film, je crois que ce qui est surtout rebutant pour les femmes, c'est le côté film d'action avec beaucoup de bagarres (et c'est vrai que ça arrive plutôt dans des films où les femmes ne sont pas très présentes). Pour la bataille des 5 armées, je me suis surtout ennuyée ferme, j'ai vu la version longue et on l'attend très longtemps cette bataille !
Répondre
J’ai personnellement apprécié La Bataille des Cinq Armées.

Idem, plus que m’identifier aux personnages, je préfère faire partie de l’histoire mais je peux imaginer que certaines personnes aient été contentes de voir un personnage féminin parmi les héros
Répondre
Citation : En fait il y a beaucoup trop de choses qui me gênent dans le Hobbit par rapport à Tolkien. Pour ça que je préfère les considérer comme des films à part, totalement dans la filmographie de Jackson, et là ça passe davantage.

Je me suis amusé, à mes heures perdues, à remonter la trilogie du hobbit (versions longues, blu-ray) en coupant les passages et les personnages absents du roman, parfois à la seconde près. Et... Ça marche. Mise à part les interférences que cela provoque dans la bande son, on se rend compte que mine de rien, Jackson a respecté les pivots de l'intrigue et on retrouve notre roman en images.
Mais... Ce défrichement a aussi révélé quelque chose d'inattendu (toute analogie serait fortuite) : l'esprit du roman n'est pas la. Léger, aventuresque, toujours en mouvement... Le ton dramatique, pour s'harmoniser sans doute avec la trilogie du SDA, fait perdre ce qui faisait le charme du roman. Thorin, notamment, a une grande part de responsabilité dans ce ton dramatique. La ou dans le roman, il passe plutôt pour un grincheux (toute analogie serait fortuite).
Répondre
Merci de revenir au sujet de la série Smile
Il existe d'autres sujets pour parler de la trilogie du Hobbit ^^ https://forum.tolkiendil.com/thread-4737.html
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
À propos de Peter Jackson : https://www.hollywoodreporter.com/tv/tv-...235193692/
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Sur Ar-Pharazon : https://comicbook.com/tv-shows/news/the-...exclusive/
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Et de très belles images sur Numenor : https://www.aboutamazon.com/news/enterta...nor-images
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Ils sont allés assez loin dans l'inspiration méditerranéenne pour Númenor.
Le palais royal m'a fait un peu penser à l'observatoire Griffith de Los Angeles avant même les sources d'inspiration classiques et antiques, ça m'a fait sourire.
Je suis mitigé par rapport au lien inversé par rapport à l'esthétique de Minas Tirith pour l'éperon ouvragé. Le rocher en carène de Minas Tirith est censé être un trait spécifique du terrain ensuite ouvragé par les Gondoriens, là on aura l'impression d'une imitation de ce qui existait déjà à Númenor, par ricochet (je me dis que l'arrivée des exilés et la fondation du Gondor et de l'Arnor pourra avoir lieu durant la 4e ou au début de la 5e saison?). Cela reste assez subtil.

Que ce soit beau, c'est presque la moindre des choses vu le budget colossal de la série ! Je continue de penser que je préférerais me promener dans ces décors dans un jeu vidéo plutôt que de les voir comme cadre d'une série.
Répondre
Il semblerait que les deux statues sur le palais de Rómenna représentent Eärendil et Elros avec, dans la main de ce dernier, la Narsil des films de Peter Jackson.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Répondre
Ont-ils identifié la cité sous ce nom ?
Répondre
Euh non mais étant donné qu'elle est clairement la capitale avec le palais des rois et tout, qu'elle est manifestement contre le Meneltarma etc... je pense pas prendre beaucoup de risques en la qualifiant ainsi ^^

Edit : Armenelos pardon, c'est d'Armenelos dont je voulais parler.
Oyez Elfes, vous tous, oyez ! Qu'on ne dise plus jamais des Nains qu'ils sont cupides et désobligeants ! Galadriel
Répondre
En fait conceptuellement parlant ils ont peut-être fusionné les deux, à moins qu'on ait vu deux cités différentes et que la capitale soit accessible par un large fleuve ? En tout cas ils disposent de la possibilité d'utiliser la carte de Númenor mais on peut supposer qu'ils contactent les lieux par simplification.
Ce qui me gêne un peu avec ce type de ville (telle que représentée dans la série), c'est que c'est beau mais la configuration des lieux fait que ça ne renvoie pas l'idée d'une très grande cité (cf. l'ancienne Rome). Cf. chez Tolkien la différence entre Osgiliath (qui vu sa situation géographique, le fleuve et le terrain peut s'étendre un peu comme l'ancienne Rome par exemple) et Minas Tirith (initialement place forte et siège de pouvoir plutôt que véritable cité ; elle le devient ensuite mais on voit la différence par rapport à Osgiliath).
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Adaptation russe du Seigneur des Anneaux en ligne ! Isabelle Morgil 3 212 09.11.2022, 12:36
Dernier message: ISENGAR
  Les Anneaux du Pouvoir - Les After de Tolkiendil Druss 3 842 21.10.2022, 16:01
Dernier message: Druss
  [Adaptations] La Trilogie du Seigneur des Anneaux (2001-2002-2003) de P. Jackson Fullmetal 90 106 382 30.07.2021, 19:32
Dernier message: Zelphalya
  Résumés des films du Seigneur des Anneaux en Lego Zelphalya 1 1 460 29.07.2020, 18:42
Dernier message: Irwin
Shocked Le Seigneur des Anneaux LE CONCERT Gimli's Son 6 11 232 15.11.2015, 20:47
Dernier message: Camlost
  Ma première vidéo : Le Seigneur des anneaux (anecdotes des films) Myst022 2 4 849 26.09.2015, 13:26
Dernier message: Zelphalya
  Previews 3D du Seigneur des Anneaux Miura-Fingolfin 1 7 236 22.09.2014, 05:46
Dernier message: Elendil
  Le Hobbit/Le Seigneur des Anneaux Sauron - Le Nécromancien 8 19 615 21.10.2013, 20:27
Dernier message: ISENGAR
  Les projections du Seigneur des Anneaux Zelphalya 4 10 083 07.01.2013, 15:23
Dernier message: Zelphalya
  Dessin animé parodique du Seigneur des Anneaux Caldea 0 6 541 09.11.2011, 21:38
Dernier message: Caldea

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 6 visiteur(s)