Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Parution] Tolkien's Lost Chaucer
#1
Apparemment, le Pr. John M. Bowers de l'université du Nevada serait en train de travailler sur un bouquin intitulé Tolkien's Lost Chaucer, une étude portant sur l'ouvrage inédit et inachevé commencé dans les années 1920 par Tolkien et Gordon : Selections from Chaucer’s Poetry and Prose (également connu sous son titre de travail Clarendon Chaucer). Il faut savoir que cette édition avait été oubliée jusqu'en 2006 avec la parution du Companion and Guide de Hammond & Scull.

EDIT : la fiche : http://www.tolkiendil.com/tolkien/biblio/lost_chaucer
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#2
Aah... C'est très alléchant Smile
Merci pour l'info.

I.
Répondre
#3
Intéressant tout cela... Drôle de coïncidence car en même temps que je lis ce sujet, je découvre que Christopher Tolkien, avec un certain Nevill Coghill, qui venait aux réunions des Inklings, a fait une édition de The Pardoner's Tale de Geoffrey Chaucer en 1958 !
ᛘᛅᛚᚱᚢᚾᛅᚱ ᛋᚴᛅᛚᛏᚢ ᚴᚢᚾᛅ᛬
Répondre
#4
Il a coédité trois ouvrages de Chaucer avec Coghill, en fait. Cf. notre fiche.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#5
Ah... merci beaucoup pour le lien !
ᛘᛅᛚᚱᚢᚾᛅᚱ ᛋᚴᛅᛚᛏᚢ ᚴᚢᚾᛅ᛬
Répondre
#6
Petite remontée à l'occasion d'une lecture publique de Bowers. On apprend ainsi que :

Citation :Tolkien travailla à l'édition du "Clarendon Chaucer" entre 1922 et 1928, et qu'il ne termina jamais le projet parce qu'il était limité à 20 pages de notes, mais qu'il en rédigea 160, à la place. Les presses universitaires d'Oxford mirent ces documents en sécurité à leur retour en 1951 et les archivèrent au sous-sol - où Bowers les redécouvrit à l'été 2013. Inconnue par inédite, cette édition de Chaucer change notre notion de Tolkien, autrement plus connu comme spécialiste de Beowulf, et nous permet de reconnaître certaines influences dans le Seigneur des Anneaux.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#7
A-t-on des nouvelles de la publication ? Cela donne vraiment envie d'en savoir plus.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#8
En effet.
Cette période d'écriture des 160 pages de notes correspond à la période à cheval sur Leeds et Oxford, qui a été très riche en travaux universitaires (notamment via la collaboration avec E.v. Gordon).

Miam miam, donc. Smile

I.

Édit, j'ai relu toute la discussion après coup et je me rends compte que mon message ne fait que répéter ce qui a été déjà évoqué. Désolé :-/
Répondre
#9
(29.11.2017, 14:00)Elendil a écrit : A-t-on des nouvelles de la publication ? Cela donne vraiment envie d'en savoir plus.

Selon le CV de Bowers, l'ouvrage est en révision chez les presses universitaires d'Oxford, donc ça ne devrait plus être très long pour le voir paraître.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#10
Toujours pas d'infos sur ce bouquin ?
Répondre
#11
Non, sinon je l'aurais signalé :p

EDIT : j'ai été un peu mauvaise langue.
Les dernières nouvelles sont celles-ci, d'un journal du Merton College qui suit les anciens élèves, en octobre 2017 :
Citation :John Bowers continues with the revision process on his book Tolkien’s Lost Chaucer about an unfinished, forgotten project from the 1920s that had a fruitful afterlife in Tolkien’s later writings. John has just finished re-reading The Letters of J.R.R. Tolkien and found this comment about his later work
Smith of Wootton Major: ‘Merton come in. Our present admirable little chef (with a very tall hat) is, at least pictorially, the original of Alf.’ Mertonians of our generation will share this clear image of our first-rate chef who was said to have been poached by the College from the Ritz (or some such posh eatery) with the offer of tickets to the 1966 World Cup. Hence our legendary Sunday suppers of beef stroganoff and baked Alaska. Tolkien also, apparently, admired the culinary handiwork of our little chef.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#12
À paraître le 1er septembre 2019 :

Citation :Tolkien's Lost Chaucer raconte l'histoire d'un ouvrage inédit et jusqu'alors inconnu de l'auteur du Seigneur des Anneaux. Entre 1922 et 1928, Tolkien travailla à une Sélection de prose et poésie de Chaucer, pour les éditions Clarendon. Bien que jamais terminée, ses 160 pages de commentaires en révèlent beaucoup sur sa pensée sur le langage et la narration, alors qu'il était encore au seuil de sa carrière d'écrivain de littérature fantastique. Se basant sur d'autres nouveaux documents, comme son édition du Conte du Régisseur (The Reeve’s Tale) et ses conférences oxoniennes sur Le Conte du vendeur d'indulgences (The Pardoner's Tale), cet ouvrage révèle que Chaucer était une influence majeure de l'imagination littéraire de Tolkien.

http://www.tolkiendil.com/tolkien/biblio/lost_chaucer

EDIT : quelques autres détails, sur la fiche éditeur : Tolkien travailla 30 ans sur les notes et commentaires, jusqu'en 1951 ; le commentaire de Bowers se basera aussi sur des lettres inédites, en plus des écrits cités ci-dessus.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#13
Excellente nouvelle. Voilà un livre que j'attendais avec impatience.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#14
Quelques infos sur le contenu (désolé, je n'ai pas le courage de traduire les extraits ce soir)
https://www.theguardian.com/books/2019/m...ucer-found
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#15
Passionnant cet article, et très alléchant. Merci d'avoir relayé.
Répondre
#16
Et voilà la traduction :

Citation :Une grande partie de l'édition de Tolkien a été écrite dans les années 1920, mais en 1951, il renvoya tout à son éditeur, refusant de couper ses "Notes" pour passer de 160 à 20 pages, comme demandé. Le problème des OUP était que c'était une édition pour étudiants - ils avaient insisté sur le fait que les Notes - qui comprenaient des observations universitaires sur les étymologies, les sources classiques et continentales et les contextes historiques - étaient inappropriées et chères.

Le matériau redécouvert comprend les huit pages d' "Introduction sur le Langage" de Tolkien, dans laquelle il affirme que la langue de Chaucer ne devrait pas être modernisée. "Sa langue est plus éloignée (en plus de 5 siècles) de la nôtre qu'il ne paraît au premier abord, et le principal danger de ceux qui commencent à étudier ses travaux tient dans la sous-estimation, non pas dans l'exagération du degré de différence", écrit-il.

Cette édition révèle l'obsession de Tolkien pour la minutie. Sur l'une des épreuves de 119 pages, il propose plus de 600 modifications. Même dans sa plus courte version, son lexique comprend plus de 1760 entrées avec près de 3400 définitions.

L'une des pages manuscrites de Tolkien, tirée de son commentaire sur les Contes de Canterbury de Chaucer, débute par : "Il est plus simple de planifier un gros ouvrage, que de l'écrire." Pour Bowers : "Bien que ce commentaire ait été écrit en 1928 environ, la remarque anticipe d'une décennie quand Tolkien commencera la rédaction du Seigneur des Anneaux."
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#17
Un peu vintage la couverture :

[Image: 9780198842675.jpg]
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#18
Je l'ai enfin terminé. Finalement, il s'agit plutôt d'une histoire du projet de Tolkien et Gordon que d'une étude sur ce qu'aurait été la fameuse édition abandonnée. Evidemment, Bowers se penche là-dessus, mais les fameuses 160 pages de commentaire ne sont pas présentées in extenso. Bowers s'attarde sur la manière dont Tolkien pensait travailler, ces avis sur les textes qu'il paraphrase essentiellement à partir du commentaire, mais ça ne va pas dans le détail. C'est à la fois dommage, car il y a peu de contenu de première main et sans doute aussi bienvenu pour la facilité d'accès à l'ouvrage. La partie autrement intéressante c'est lorsqu'il fait des parallèles entre les textes de Chaucer et ceux de Tolkien. Bowers dit dans son introduction qu'il n'avait pas spécialement lu Tolkien avant, mais je dois dire que pour quelqu'un qui n'est pas spécialiste de Tolkien l'ouvrage est particulièrement bon.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#19
Je ne l'ai pas encore commandé (et je compte quand même le faire), mais j'avoue être bien déçu. Accessible ou pas, c'étaient bien ces 160 pages qui m'intéressaient le plus. Après, peut-être que cela restait vraiment des notes de travail et que beaucoup n'auraient pas forcément eu d'intérêt pour le lecteur, même spécialisé.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#20
Même avis qu'Elendil. Je vais néanmoins me le procurer pour mon intérêt pour Chaucer. Du reste, Bowers est un grand nom parmi les anglicistes, son apport sur la littérature anglaise médiévale doit valoir le coup d'œil.
ᛘᛅᛚᚱᚢᚾᛅᚱ ᛋᚴᛅᛚᛏᚢ ᚴᚢᚾᛅ᛬
Répondre
#21
J'ai pu me procurer un exemplaire le mois dernier... mais après un mois et demi d'attente de réception : il a fallu être patient...

Je dirais que c'est un ouvrage plus intéressant à "picorer" quant au contenu qu'à lire d'une traite. Si l'on s'intéresse à Chaucer, au regard qu'avait Tolkien sur son œuvre et sur les possibles influences qu'elle a exercé sur son propre travail d'écrivain, c'est sans doute un ouvrage à lire. Pas de grandes révélations bien sûr, mais tout de même quelques éléments de facto inédits, qui personnellement m'ont aidé à compléter certaines parties de mon "puzzle"...

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
#22
Bowers a répondu à une interview de l'université dans laquelle il enseigne. Il y parle notamment de l'ouvrage et d'une suite :
https://www.unlv.edu/news/article/interview-john-bowers



Citation :Y-a-t-il une classe à l'UNLV où les méthodes que vous aviez l'habitude d'enseigner étaient innovantes ?

Je crois que mes classes sur Tolkien et Chaucer ont évolué vers quelque chose de spécial. J'ai pu utiliser des documents de Tolkien inconnus et inédits jusqu'alors dans mes classes sur Chaucer. En 2013, j'ai trouvé beaucoup de choses en dehors des travaux inédits de Tolkien sur Chaucer. En 1938 et 1939, Tolkien, habillé en Chaucer, a récité des extraits des Contes de Canterbury. Il a édité le Conte du régisseur et a conservé le programme en souvenir. J'ai utilisé tout ça dans ma classe sur Tolkien. Le Conte du régisseur est devenu une source de plusieurs évènements du Seigneur des Anneaux. J'en ai utilisé une photocopie qui comportait des gribouillis de la main de Tolkien dans les marges pour ma classe. Et dans ma classe sur Chaucer, j'ai aussi cité le commentaire de Tolkien sur les Contes de Canterbury.

Quel a été le dernier gros projet que vous avez complété et comment décompressez-vous ?

Evidemment, c'est le livre. Ce projet a mis plus de six ans à se concrétiser. Du fait que j'étais nouveau dans le champ des études tolkieniennes, j'avais beaucoup à lire, notamment les 12 volumes de l'Histoire de la Terre du Milieu, compilés et édités par Christopher, le fils de Tolkien. J'avais besoin de lire tout ce que Tolkien avait publié. Quand j'ai enfin vu le livre dans la presse, je me suis senti perdu. En ce moment, je travaille sur la suite, Tolkien on Chaucer, 1913-1959, qui couvrira tout, depuis ses essais d'étudiant jusqu'aux commentaires de Tolkien sur Chaucer lors de son discours de retraite. J'ai récemment reçu un mot du Merton College qui m'offre un séjour de 4 semaines dans un bel appartement pour visiter les chercheurs d'Oxford dans le cadre de cette recherche.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#23
Très intéressant. Ce sera un ouvrage très utile lorsqu'il verra le jour.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#24
J'ai hâte de l'avoir entre les mains
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Parution] Les Mondes de Tolkien - John Garth - novembre 2020 Druss 20 3 053 11.05.2020, 21:06
Dernier message: Leaf
  [Parution] Tolkien Créateur de la Terre du Milieu - Expo Bodleian 2018 + Catalogue Druss 125 52 986 04.05.2020, 11:59
Dernier message: Druss
  [Parution] Tolkien à 20 ans - Alexandre Sargos Druss 5 1 948 02.05.2020, 09:41
Dernier message: Druss
  [Parution] Tolkien et les sciences Druss 19 2 403 02.05.2020, 09:40
Dernier message: Druss
  [Parution] Hommage à J.R.R. Tolkien, Promenade en Terre du Milieu - Yannick Chazareng Druss 30 1 664 17.04.2020, 14:03
Dernier message: Spooky
  [Parution] Tolkien et la Terre du Milieu, un monde en palimpsestes Hofnarr Felder 35 2 443 10.04.2020, 14:41
Dernier message: Druss
  [Parution UK] A Companion to J. R. R. Tolkien Druss 11 8 472 20.02.2020, 10:29
Dernier message: Druss
  [Parution] La Chute de Gondolin édité par Christopher Tolkien - 18 avril 2019 Druss 110 36 797 04.02.2020, 10:36
Dernier message: Druss
  [Parution] Tolkien et la Mythologie Germano-Scandinave - Rudolf Simek Druss 44 1 551 31.01.2020, 16:03
Dernier message: Alkar
  [Parution BD] J.R.R. Tolkien et la bataille de la Somme - Dans un trou sous la terre Druss 12 2 267 31.01.2020, 12:02
Dernier message: Druss

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)