Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Fiction] Les Dernières heures de Sauron
#1
Les derniers heures du Seigneur des Ténèbres

Le Seigneur des Ténèbres était assis sur son sombre trône. Sa volonté se manifestait comme un œil rouge et sans paupières pénétrant dans les âmes creuses de ses créatures et les poussant vers sa victoire certaine.
Les peuples libres avaient refuser de se soumettre et Minas Tirith n'était pas tombée. Dans leurs folies, les hommes tentaient à présent une manœuvre de fous en se jetant dans la gueule du Mordor. Ils étaient si peu nombreux à le défier, une si faible armée devant les portes noires, prêts à défendre chèrement leurs misérables existences. Sauron était certain qu'après plusieurs milliers d'année la Terre du Milieu lui appartiendrait enfin. Cette bataille serait la dernière, celle qui le mènerait à la victoire finale contre ceux qui seraient bientôt ses esclaves. La seule chose qui lui manquait était son Anneau si précieux, cet objet contenant sa puissance et l'amplifiant quant il l'avait au doigt. Peu importait que l'Unique ne soit pas encore retrouvé. Lorsque ses griffes se refermeraient sur la Terre du Milieu, il aurait tout le loisir de torturer des hobbits dans les cachots de Barad-Dur, par le feu et le fer, afin de reprendre son bien. Son triomphe serait alors total et même les Valars finiraient par succomber. Il réussirait là où le Morgoth avait échoué. Morgoth, Melkor, ce nom semblait si lointains. Celui qui l'avait détourné de la lumière et lui avait révélé le chemin des Ombres n'était plus qu'un vague souvenir, celui d'un être qui avait échoué, qui avait dilapidé son pouvoir quant lui l'avait renforcé. Celui qui avait échoué quant lui était sur le point de devenir le maître incontesté d'Arda toute entière.
Soudain, montant du fond de ses entrailles brulantes, une sensation, comme un malaise s'empara de lui. Il sentait que son Anneau était tout proche. La Tour Sombre trembla de ses fondations ; un être était en train de lui disputer son pouvoir. Il dirigea sa volonté, son œil, en direction de l'endroit d'où provenait ce défi. Il découvrit l'Unique au milieu des Samath Naûr, entre les mains de ce misérable Sacquet. Le Hobbit était parvenue jusqu'au cœur de son royaume et était sur le point de détruire tous les rêves et l'existence même du Seigneur des Ténèbres. Cette vérité lui apparut comme un éclair l'aveuglant, il venait enfin de comprendre les stratagèmes de ses ennemis et comme il l'avait dupé. Sa colère devint incontrôlable et, montant du fond de son corps, comme un feu maléfique, elle jaillit de ses chairs s'ouvrant pour la laisser le dévorer. Il ne put se calmer, et sa terreur de voir la l'Unique être détruit se manifesta comme une vaste et noire fumée émanant de son bucher, l'englobant et l'étouffant. Dans un dernier sursaut de conscience, il surmonta sa rage et sa terreur et en appela à ses Nazgûls pour tenter d'empêcher l'inévitable.
Sa panique le fit complètement oublier ses créatures et les Orcs, abandonnés furent massacrer devant la porte noire. Les Nazgûls arrivèrent trop tard et Sauron assista impuissant à la chute de son Anneau dans le Mont du Destin. Instanément, sa colère et sa peur s'éteignirent comme toutes ses sensations. Il tenta de pousser un ultime cri de haine mais aucun son ne sortit de ses entrailles et son feu intérieur mourrut à jamais le laissant figé comme une statue de cendres. Elle resta immobile, dans la sombre salle du trône de Barad-Dur puis, tout passa. Elle se désagréga et tomba en poussière, soulevant une épaisse fumée. Imitant son créateur dans sa fin, la Tour Sombre s'écroula avec fracas et de sa ruine monta l'esprit enragé du Seigneur Ténébreux. Il s'éleva dans le ciel d'un Mordor en pleine implosion et se dressa comme une ombre impénétrable aux reflets luisants de feu et dont la colère encore vive explosait en éclairs. Il tendit sa main vers les hommes de l'ouest qui l'avaient abusé de la sorte. Un grand vent se leva alors pour le dissiper et il ne connut plus que le néant infinie du vide.


En esperant que celà vous à plueSmile

Répondre
#2
J'aime beaucoup Smile c'est tres joli (sauf quelques très petites fautes de langue Razz )
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
#3
Merci beaucoup!!
Je suis ravi qu'il t'ai plue. Cà a été un plaisir de le faire et je suis ravi qu'il plaise à d'autres Very Happy
Répondre
#4
L'idée est intéressante. J'aime bien le fait que tu abordes un point de vue peu utilisé.
Par contre, je n'accroche malheureusement pas à ton style (attention ce n'est que mon point de vue Wink). D'abord à cause de quelques lourdeurs, notamment la redondance (au début tu utilises le verbe tomber plusieurs fois), ensuite parce qu'il manque une dimension mystique, les images sont trop nettes, je trouve qu'étant donné la nature de Sauron, cela devrait être plus suggéré.
Aussi, Arwen a raison, il y a des fautes à corriger Razz

Merci pour ce texte Smile
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#5
Bonjour à tous,

J'ai éditer ma fiction sur la fin de Sauron.
J'ai corriger certaines fautes de lourdeur et surtout modifié la destruction physique de Sauron, afin de la rendre plus proche de la description faite par Gandalf à ce sujet. En effet dans le Retour du Roi (pour ceux qui ne s'en souviennent pas), chapitre du dernier débat, Gandalf décrit ce qui arrivera à Sauron si l'Anneau Unique est détruit. Il explique qu'une fois l'Anneau annéantie, Sauron tombera sans jamais pouvoir se relever et que tous ce qui à été fait avec son pouvoir originel (je suppose fortement que son corps en fait partie), s'écroulera, le réduisant à l'état d'un esprit de méchanceté.

Sinon, de manière général, je suis désolé de ne pas pouvoir donner plus de mysticisme à cette histoire, celà m'est impossible du fait que j'ai voulue raconter ce qu'il advenait de Sauron (selon ma vision après avoir lu et relu pour la enième fois le livre) et il j'ai été obligé de décrire, avec le moins de détail possible tout de même, ce qui n'est que suggérer dans le livre.


Voilà en espérant que vous aimerez cette légère modification qui ne change (malheureusement pour certain) rien à la narration.
Répondre
#6
Merci pour cette modification Smile
J'aurais bien voulu comparer les deux versions Razz

Au niveau des corrections, en vitesse, je note :
- beaucoup de "quant" au lieu de "quand"
- Valar sans S
- Nazgûl sans S
- Barad-dûr, mais je propose d'utiliser plutôt le nom en parler noir : Lugbúrz
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#7
Je te rermercie pour les corrections et j'utiliserais en effet le parler noir, puisqu'il s'agit de Sauron.

Quand au modification, je n'ai pas changer grand chose hormis la destruction physique de Sauron :
Dans la première je le voyais consummer entièrement par sa propre rage,
or, en relisant certains passages clés, j'ai pue voir que Sauron était déjà brulant de nature ce qui exclue toute combustion spontanée pour décrire sa fin. C'est surtout la phrase de Gandalf qui m'a mit la puce à l'oreille, à propos de la destruction de l'Anneau dans laquelle il dit que TOUS ce qui a été fait ou commencer avec son pouvoir d'origine (donc son pouvoir de Ainur, esprit désincarné) s'écroulera (d'ailleurs en Anglais ça rend mieux puisque Tolkien utilise le puissant "crumble"). Voilà, il s'agit plutôt d'un détail mais qui a son importance.

Répondre
#8
J'aime beaucoup ce petit récit. Court mais efficace !

Je n'avais pas encore vu ton texte avant que tu n'y apportes tes corrections donc je ne peux pas comparer.
Il reste juste des fautes d'accord de participes passés et après ce sera bon comme "avaient refuser", j'en ai vu un autre je crois mais je ne me souviens plus ou. ^^
Répondre
#9
D'autres corrections :
plusieurs milliers d'années
si lointain
Le Hobbit était parvenu
furent massacrés
le néant infini
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#10
C'est intéressant d'avoir le point de vue de Sauron effectivement. J'ai relevé quelques erreurs (en plus de celle mentionnée par Re-Van), que j'ai mises ci-dessous.

Citation :Sauron était certain qu'après plusieurs milliers d'années
même les Valar finiraient par succomber
ce nom semblait si lointain
Celui qui avait échoué quand lui était sur le point de devenir le maître incontesté d'Arda toute entière.
montant du fond de ses entrailles brûlantes
Il découvrit l'Unique au milieu des Sammath Naur
Le Hobbit était parvenu
sa terreur de voir l'Unique
les Orcs, abandonnés furent massacrés
Instantanément
son feu intérieur mourut à jamais le laissant figé
néant infini

(mince, pris tellement de temps que Zelph m'a doublée depuis longtemps...mais je laisse ma liste tout de même.)
Répondre
#11
J'aime bien, c'est pas mal ^^

Je regrette juste l'absence d'une dimension plus profonde, comme un champ lexical bien précis qui aurait fait office de fil conducteur, d'une métaphore filée ...Quelque chose de plus complexe qui inconsciemment nous éveille ...
Répondre
#12
L'histoire est très bien menée mais je pense que l'extinction de Sauron doit être corollaire de la chute de Barad-dur, il s'éteint en même temps que sa forteresse s'écroule et non pas l'un conséquence de l'autre.
Je plussoie avec Sirwen (bien que ce soit plus facile à dire qu'à faireWink, peut être trouver des qualificatifs et des termes plus maléfiques, froids et sinistres. J'aime surtout le côté pourriture de Sauron, bien retranscrit dans les films. J'aime beaucoup moins la flamboyance de l'oeil qui est du domaine de Gandalf normalement (et qui est aussi dans le SDA) mais j'aurai bien vu une incarnation moins "phare d'Alexandrie"...
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  ~ Quand Mairon devint Sauron ~ * Daeron 6 4 738 08.06.2016, 15:12
Dernier message: Hofnarr Felder
  Gollum mené à Sauron Pelargien 0 2 490 19.03.2015, 14:20
Dernier message: Pelargien
  [fan-fiction] webzine pas31 3 8 799 03.03.2012, 11:51
Dernier message: PCL
  [Fan-fiction] Une rencontre inattendue Druss 2 6 242 24.08.2011, 11:07
Dernier message: Druss
  [Fan-Fiction] Les Chroniques du Faucheur Juliεη 8 15 072 24.01.2010, 23:20
Dernier message: Elendil
  [Fan-Fiction] La carrière de Sigmin le nain Sigmin 11 11 533 18.01.2010, 18:57
Dernier message: Sigmin
  [fan-fiction] Pour l'Honneur des Mirdain Juliεη 35 34 277 09.11.2009, 11:29
Dernier message: Juliεη
Smile science-fiction inspirée du SdA Arwen 5 10 104 24.09.2009, 19:26
Dernier message: Arwen
  fiction: taladol et les chevaliers gris nimajneb 21 20 618 07.03.2006, 20:43
Dernier message: Zelphalya
  [parodie]Sauron est mort ce soir Galadhilmë 1 4 034 03.01.2005, 02:04
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)