Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Qu'avez-vous découvert aujourd'hui à propos de Tolkien et son univers ?
La polenta italienne, je pense que ça dépend de l'endroit et du traditionalisme de la cuisine. J'ai effectivement vu que beaucoup de polentes italienne qui seraient à base de maïs. Mais autant que je sache, dans le Val d'Aoste et les vallées alpines du Nord, ça reste normalement à base de blé — en tout cas dans les familles ; je ne garantis pas ce qu'on peut trouver au supermarché.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Alors, certes, ce n'est pas lié à Tolkien, mais tout de même, quand j'ai lu l'article, j'ai immédiatement pensé aux Ents et je me suis dit que ç'aurait intéressé le Professeur :


http://www.lefigaro.fr/sciences/2012/12/...debout.php
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Pour John Howe, Arwen ressemble à Isabelle Adjani. Rigolo... et pas le plus mauvais choix imaginable.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
J'avais jamais fait le rapprochement, pourtant maintenant ça semble très flagrant ! J'aime bien l'idée, elle me convaint bien plus que Liv Tyler.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
En regardant Les 101 Dalmatiens avec mes enfants hier, je suis resté bête en voyant le mot dognapping « rapt/enlèvement de chiens » : cela m'a rappelé que le terme est constitué de dog-nap-ping (ou kid-nap-ping pour la forme originale) et que l'élément central (nap-) est une forme obsolète désignant un vol, ce qui n'est pas sans rappeler la racine elfique NAP notamment traduite par « prendre, ramasser ».

Et on notera que cette racine apparaît non seulement dans un document de circa 1968 mais également dans le Qenya Lexicon, sous la forme NAPA « saisir, s'emparer de ». Une forme relativement durable, donc. Very Happy
Répondre
Poussé par la curiosité, j'ai découvert qu'il y avait eu quasiment autant de livres de Tolkien traduits en hongrois qu'il n'y en avait eu en français — à l'exception des HoMe III-V : une liste apparemment complète.

C'est quand même assez impressionnant (rappelons que la population actuelle de la Hongrie est de 10 millions d'habitants seulement).
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Epatant !
Bon il va falloir gagner la course et traduire plus vite huhuhu Wink
a.k.a Mairon
Répondre
Je vais sûrement dire une chose stupide, mais bon je la dit: j'ai remarqué que le nom Smaug ressemble a Smog, et... Smaug crache du Smog...
Répondre
En relisant le Silmarillion (p. 17-21, Pocket no.2276), Illuvatar à créé la Terre dans son troisième thème musical de l'Ainulindalë, que Tolkien appela la "demeure des enfants d'iluvatar (Elfes et Hommes), et que les Hauts Elfes appelèrent plus tard Arda.
En fait, les Valar assistèrent (dans cette vision du troisième thème) à l'arrivée des Enfants d'Iluvatar dans la demeure qui leur était aménagée, et ils comprirent qu'ils avaient participés à cette création par leur Musique.
Les Valar en descendant ensuite dans Eä "le Monde qui est"; "l'Univers" (mentionne le Dictionnaire Tolkien), virent d'abord, (de la vision qu'Eru leur avait donnée des débuts de la Grande Musique), les Grands Espaces Éternels du Vide qu'ils façonnèrent en premier, étant arrivés au commencement du Temps.
Puis, le Temps étant venu, ils aperçurent que la vision ancienne qu'ils avaient eu de la Terre était enfin une réalité, c'est-à-dire un disque plat. Dans l'Encyclopédie illustrée, Arda comprenait à la fois les territoires mortels de la Terre du Milieu et le domaine des Terres Immortelles, donc, après les changements du disque plat d'Arda en 2 territoires, dûs à la guerre que lui avait livrée Melkor.
Incanus, c'est mon interprétation de cette partie compliquée de la Création d'Eru!
"Que ne jure pas de marcher dans les ténèbres qui n'a pas vu la tombée de la nuit. SDA, 1, II, p. 374

Aujourd'hui, je lis Monsieur Merveille (hilarant! un petit bijou!)
Tolkien a inventé une autre animal issu de la gifafe qu'il appelle le Lapirafe, aveugle, la peau en gabardine, qui parle et qui vit dans un trou.
Les dessins sont du pur Tolkien.
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
En parcourant le Dictionnaire Tolkien (CNRS, octobre 2012), j'ai découvert que deux Tolkiendili avaient participé à ce volumineux ouvrage. Si ça vous intéresse de les lire, notez,
-- Eric Flieller (Paris), les articles étant: Beorn; Cavernes et mondes souterrains; Don; Gimli; Joyaux et Bijoux; Marzabul, le Livre de; Montagnes; Moria; Nains; Oxford English Dictionary; Thorin Ecu-de-Chêne.
-- Vivien Stocker (Lille), les articles étant: History of the Hobbit; Tolkien, Adam Revel; Tolkien, Arthur Reuel;
Tolkien Baillie.
Bonne lecture!
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Il y a aussi Damien Bador, et Laura Martin Gomez Wink
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
C'est vrai!
J'ai loupé celui-là!
Vous énumérerez un jour les articles qu'il a écrit.
Pour Laura Martin Gomez, ce n'est pas écrit dans la liste des auteurs, p.659-661. J'y reviendrai.
Merci Arwen!
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
si p. 660 (avec études anglaises à coté) Wink J'ai feuilleté rapidement et voilà les entrées :

Pour Laura : Arda ; Armes et armures.

Pour Damien : Contes et Légendes Inachevées ; Elfiques, langues ; Elvish Linguistic Fellowship ; Langues inventées ; La mer dans l'oeuvre de Tolkien (avec Sébastien Marlair) ; Nomenclature of the Lord of the Rings ; Peuples de la Terre du Milieu.
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
J'ose espérer que d'autres participants peuvent être comptés parmi les Tolkiendili, même s'ils ont d'autres références dans le Dictionnaire Wink

Pour la liste des auteurs et de leurs contributions : par ici.

I.
Répondre
ben biensur Smile

merci Isengar pour cette liste ^^
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
Merci beaucoup Isengar pour la liste.
Pour en savoir davantage, connais-tu parmi ces auteurs ceux qui sont des Tolkiendili? À part Eric Flieller, V. Stocker, Damien Bador et Laura Martin Gomez.
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Incanus,
Je viens de relire ton message. Parce que le temps passe trop vite, je l'avais plutôt survolé et je voulais y revenir aujourd'hui.
Oui, cela m'intéresse vraiment. Comme je suis nouvelle Tonkiendili, j'ai beaucoup à apprendre chez vous et loin l'idée d'avoir l'impression d'avoir fait le tour de Tolkien. Sous forme de forum, ça devient très vivant.
Merci!
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Il y en a qui font partie de la Compagnie de Cerisy, il y a aussi, Julien Mansencal et Jean-Rodolphe Turlin
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
(25.02.2013, 18:37)Ingieris a écrit : Merci beaucoup Isengar pour la liste.
Pour en savoir davantage, connais-tu parmi ces auteurs ceux qui sont des Tolkiendili? À part Eric Flieller, V. Stocker, Damien Bador et Laura Martin Gomez.

On peut encore citer Sébastien Marlair, entre autres.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
Didier Willis pourrait aussi être cité Wink
Répondre
Voici la liste des contributeurs actuellement cotisant à l'association Tolkiendil :
Damien Bador
Aurélie Brémont
La Compagnie de Cerisy (partiellement à mon souvenir)
Eric Flieller
Sébastien Marlair
Laura Martin-Gomez
Maxime Priou
Vivien Stocker
Jean-Rodolphe Turlin
Didier Willis
Certains autres ont été cotisant par le passé.
Et d'autres fréquentent le forum.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
Bonjour à tous les Tolkiendili, je vous souhaite une très belle semaine.

Un gros merci pour votre aide: Elendil, Arwen, Isengar, Zelphalya. Je pense que mon attente est comblée. Vous êtes super!

Zelphalya, ta signature me fait triper. C'est le genre de phrase que j'adore. J'imagine que c'est toi qui a l'inventée!
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Meneldur, je trouve ta réflexion très intéressante, et je me permet d'y revenir si tu veux bien, car ce que tu dis a plein de bon sens. La fameuse histoire du bon et du mauvais. On ne s'en sort pas! Est-ce qu'Eru a introduit le mauvais? On pourrait croire que oui!
La question que je me pose: est-ce qu'Eru a été conscient que ce qu'il a créé a apporté le mal? Mais, je n'ai pas de réponse. Tolkien n'en dit mot.
Quand je pense à la création d'Eru, celui-ci connaissait la beauté, puisque Tolkien le dit dans le Silmarillion; peut-être pas les conséquences de sa création? Mais grâce à la Grande Musique des Ainur, la beauté s'est transformée en musique pour Eru, et je trouve ça formidable, moi qui adore la musique. Il y a matière à réfléchir la-dedans. Quel est le sens véritable de cette phrase de Tolkien? Peut-être que je cherche trop loin?

Ce que je découvre et de plus en plus en visitant le site et en lisant certains d'entre vous, (ce qui n'a aucunement rapport à mes lectures aujourd'hui), c'est que la plupart d'entre vous, les Tolkiendili, me subjugués. Je suis loin d'être à votre niveau. Ouf!!! Mais, je dois prendre les bouchées une à une, et la marche est haute!
Vous êtes ma découverte d'aujourd'hui. Bravo!
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
(26.02.2013, 17:48)Ingieris a écrit : Zelphalya, ta signature me fait triper. C'est le genre de phrase que j'adore. J'imagine que c'est toi qui a l'inventée!

Non ce n'est pas de moi, et je ne sais malheureusement pas de qui est-ce.
Mais je pense que cela me correspond vu que je passe mon temps à courir après le temps.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
Citation :Incanus,
Je viens de relire ton message. Parce que le temps passe trop vite, je l'avais plutôt survolé et je voulais y revenir aujourd'hui.
Oui, cela m'intéresse vraiment. Comme je suis nouvelle Tonkiendili, j'ai beaucoup à apprendre chez vous et loin l'idée d'avoir l'impression d'avoir fait le tour de Tolkien. Sous forme de forum, ça devient très vivant.
Merci!

On parle de moi mais je comprends pas du tout pourquoi !
Répondre
En lisant l'avant-propos du livre, Tolkien Faërie et christianisme, chez Ad Solen éditeur 2002, j'ai appris que "le terme anglais de faery, ou fairy, n'a pas d'équivalent en français. A la suite de l'éditeur français de Tolkien" (donc Christian Bourgeois), "nous le rendons ici par le mot faërie dans un sens qui recouvre, en le dépassant, celui qui est donné en français aux termes "conte", "conte de fées", et d'une manière générale à tout ce qui a trait à une littérature à la fois mythologique et poétique, p.19.

Le Petit Robert 2013 dit à féérie ou féérie, -1718, mot qui viendrait de faerie, "de fée", mais qui, selon la définition, signifie bien autre chose.
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Dans le guide de croquis du SdA, Alan Lee nous dit: "À dix-sept ans, je travaillais comme jardinier dans un cimetière. Et le soir, je me plongeais dans le monde étrange et magnifique que les oeuvres de Tolkien déployaient devant moi".
L'esprit devient ce qu'en font les pensées, car les pensées de quelqu'un déteignent sur son âme. Marc-Aurèle (121-180)
Répondre
Dans la carte de la Terre du Milieu traduite en français pour l'édition Christian Bourgois de 1972-73, certains toponymes avaient été négligés (rivière Lhûn, Harlond/Forlond, Tharbad, Carrock, Carn Dûm, Fornost... et même Bree et Isengard !)
Au début des années 80, après la publication de la nouvelle carte des Contes et Légendes Inachevés (1980), la carte française version Pocket a été révisée et les toponymes oubliés en 1972 ont été rajoutés sur la matrice de cette carte, tandis que de nouveaux toponymes étaient rajoutés (Les Noues des cygnes, Gués de l'Isen, Lond Daer, Eryn Vorn, les gués du Poros...)

Dans un même ordre d'idée, la simplification des indication concernant les environs de la Comté adoptée par Christopher Tolkien pour la nouvelle carte de 1980 a également été incluse dans la carte française révisée : "Grand'Cave sur les Hauts Blancs" est simplement devenue "Les Hauts Blancs", le "pont du Brandevin" est devenu "le Pont", la mention "pays de bouc" a disparu... Même chose pour le Mordor, où la mention "la Tour sombre" sous "Barad-Dur" a été enlevée, conformément à la révision opérée par Christopher Tolkien dans la carte en VO.

Par contre, faits étranges, "Fond Combe" (en deux mots sur le carte de 72) est devenu "Rivendell" sur la carte Pocket (tout en restant Fondcombe dans le texte français*), La mention "Hollin", située sous "Eregion" (comme dans la VO de 1954) est devenue "Houssaye" chez Pocket, et si les "noues des cygnes" ont fait leur apparition, la "rivière des cygnes", située de façon erronée en 1972 sur le cours de l'Adorn et "Glandin" (sic), sur celui de l'Isen, sont toujours présents chez Pocket.

La carte de Pocket est aussi celle désormais utilisée par Christian Bourgois (à moins que ce soit l'inverse, je ne maîtrise pas à fond les ordres de sorties des éditions française au début des années 80).

Bon, tout ceci n'est guère simple, et je ne l'ai découvert que ce week-end. J'espère ne pas vous avoir égarés...
Quoi qu'il en soit, vivement que Daniel Lauzon remette de l'ordre dans tout ça Mr. Green

I.

* Edit : "Fondcombe" dans le texte français du SdA, dans les C&LI, c'est bien "Rivendell" Smile
Répondre
J'ai découvert par l'encyclo que Fingolfin et Finarfin avaient deux soeurs, Findis et Lalwendë.

En fait je suis surtout étonnée qu'elles ne soient jamais mentionnées dans le Silmarillion, en particulier Lalwendë qui a apparemment suivi les Noldors en Terre du Milieu Neutral
Aurë entuluyva !
Le jour reviendra !
Répondre
Findis je crois en avoir entendu parlé qque part mais l'autre je ne savais pas qu'elle existait :/

ah encore une chose on dit : un Noldo -> des Noldor Wink
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Livres autour de Tolkien et son univers chiipoter 8 567 31.01.2020, 15:41
Dernier message: Zelphalya
  Quand vous ne lisez pas Tolkien... Damien 11 766 09.12.2019, 19:24
Dernier message: Elendil
  avez vous d'autres auteurs ? alexolas 8 7 716 19.03.2018, 17:08
Dernier message: Iatos
  Quelle édition française du Silmarillion avez-vous ? Elendil 46 42 507 23.02.2018, 13:34
Dernier message: Eönwë07
  Chroniques de la Terre du Milieu, un podcast sur l'univers de Tolkien. Throrain 12 10 063 27.05.2011, 10:50
Dernier message: Calarwen
  connaissez vous des étudiants qui travaillent sur Tolkien ? vincent 4 6 411 08.01.2010, 16:55
Dernier message: vincent
  Colloque "Fantasy : le merveilleux médiéval aujourd’hui Zelphalya 19 15 675 28.04.2006, 01:27
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)