Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Demande pour étude d'une langue elfique
#1
Bonjour,

J'ai souvent eu envie d'apprendre une langue l'elfique, mais entre sindarin et quenya mon coeur balance. J'ai conscience que ces langues ne sont pas “terminées” et je n'ai pas la prétention d'avoir le niveau de Tolkien pour le faire. Cependant je pense que je peux partir d'une des deux et “créer” une évolution, une nouvelle branche. Je ne suis pas linguiste, et donc ce ne sera jamais parfait et j'en ai conscience.

J'ai souvent eu une très légère préférence pour le quenya, mais le sindarin semble plus "rependu" et du coup me semble un choix plus logique. Après mon passage à l'exposition Tolkien j'ai trouvé en boutique de la BNF le Haut Elfique pour les débutant.
Du coup je me suis demandée si de ce fait plus de personnes aurait des bases quenya et que peut-être le choix du quenya redevenait plus intéressant. (Pour travailler avec ceux qui le veulent, ou demander des avis), mais je reste chagrinée sur le fait qu'il me semble par moment un choix illogique.
D’un autre coté le sindarin me semble plus "rp" vu que nous sommes en terre des hommes dans un sens, donc une terre qui semble plus proche de la terre du milieu et dans ces réflections je me dis que le sindarin est mieux que le quenya.
De plus le quenya me semble plus simple avec un livre à côté de moi. Car je manque de document pour le Sindarin, après si vous en avez je prends !

Mon but serait surtout de pouvoir traduire des chansons en elfique.
Si possible le parler, bien que n'ayant personne pour parler ce serait de la theorie donc plus en JDR. Mais j'aimerai aussi l'utiliser comme langue pour des créations écrites.

Je vous remercie d'avoir lu mon petit message Smile
En espérant que vous pourrez m'aider à trancher et je pense que je resterai sur ce forum pour demander vos avis quand j'en serais à devoir "faire des évolutions". On n'arrivera jamais à la cheville de Tolkien, mais si on souhaite faire vivre la langue, c'est à maintenant nous de nous retrousser les manches et faire de notre mieux.

PS : Désolée d’avoir envoyé un mail en premier, je n’avais pas vu le forum, et je ne voulais pas ecrire sur un forum random du net.
PS2: Bien entendu je compte lire les posts du forum mais j’aimerai trancher la langue avant de chercher des pots sur ce thême.
PS3: SI ca peut vous aider à m’aider, mes elfes “préférés” sont ceux de la Lórien.
PS4: Si j'arrive à mon but bien entendu je n'appelerai pas sindarin ou quenya, je donnerai un nom en fonction de la langue choisie. Je me repete mais nous ne sommes pas Tolkien, mais rien ne nous empêche de partir d'une langue et d'en fabriquer une évolution.
Répondre
#2
Coucou !

Nous étions en train de préparer la réponse à ton mail, tu tombes bien Very Happy . Voilà à peu près la réponse que je comptais t'envoyer !

Citation :Bonjour !

Tout d'abord, merci de t'être adressé à nous Smile Tu ne t'es effectivement pas trompée : nous avons bien des choses à te répondre !

Tu nous parles de ton hésitation en quenya et sindarin. Si, effectivement, le sindarin est très connu et très populaire (pour beaucoup grâce au Seigneur des Anneaux), le quenya semble être un choix plus adapté à ta situation. En effet, le quenya a longuement été décrit par Tolkien, dans de très nombreux documents, et l'on dispose d'un lexique beaucoup plus volumineux que pour le sindarin. La grammaire de ce dernier, au contraire, est très parcellaire, et beaucoup de mots doivent être fabriqués de toute pièce, faute d'être donnés par Tolkien. Bref, le quenya est plus décrit, plus expliqué, plus complet.

Malgré tout, ce n'est pas pour autant que cela facile d'apprendre le quenya. Tout d'abord, parce que Tolkien n'a pas fait ses langues pour qu'elles soient parlées ou utilisées couramment. Ensuite, parce que les langues de Tolkien, jusqu'à la fin de sa vie, ont été en constante évolution ("I've never finished making [Elvish]" dit-il 4 ans avant sa mort) : ainsi, on ne peut pas prétendre l'apprendre comme une langue complète, certaine et déterminée. Par exemple, on ne sait pas vraiment comment dire "merci" ou "à tes souhaits" en quenya. De même, certains éléments de la grammaire sont encore obscurs. Enfin, pour ne pas faciliter les choses, Tolkien a beaucoup écrit sur le quenya. Beaucoup. Ce qui fait qu'un grand nombre de notes, indications, documents sur cette langues ne sont même pas publiés, et qu'ils attendent encore sagement dans des boîtes d'archives.
Les langues de Tolkien sont intrinsèquement inachevées, et c'est particulièrement visible en quenya. D'où le fait que le livre que tu as vu à la BnF, comme la plupart qui sont sortis, sont dépassés depuis assez longtemps, ou truffés de suppositions discutables – et discutées : https://forum.tolkiendil.com/thread-6904.html .
Autre difficulté : le quenya, comme le sindarin, sont des langues très compliquées – en quenya, chaque nom peut prendre 40 formes, contre 12 en latin, et la conjugaison est autrement plus complexe.

Enfin, pour finir sur le sujet, apprendre une langue est difficile, de quelque langue qu'il s'agisse. Dans le cas présent, il te faudra d'ailleurs souvent maîtriser l'anglais, puisque les documents linguistiques sont rarement traduits en français. Bref, c'est une longue aventure, et assez difficile, dans laquelle tu souhaites te lancer.
Cependant, la section Langues de notre site est justement faite pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage : https://www.tolkiendil.com/langues . Tu trouveras un certain nombre d'articles – et d'autres qui sortiront bientôt – à propos du quenya et des autres langues. Si tu optes pour le quenya, comme nous t'y engageons ici, nous pourrons d'ailleurs t'aider dans ton apprentissage, d'une manière ou d'une autre.

N'hésite pas non plus à nous faire part de tes découvertes, interrogations, et autres, sur notre forum ! Nous serons ravi de partager avec toi Wink
Mára mesta,
La section Langues de Tolkiendil
[/quote]

Je pense que ce message répond à ton écrit, pour l'essentiel.

Pour ce qui est de "faire des évolutions" (c'est-à-dire faire ce qu'on appelle du néo-quenya ou du néo-sindarin), crois-moi, tu n'es pas la première à y penser. Les problèmes, cependant, sont les suivants :

  1. Cela nécessite d'avoir une connaissance parfaite de tout le matériel dont on dispose en quenya, par exemple, pour savoir à partir de quel endroit continuer le travail de Tolkien
  2. Cela nécessite que tous les documents sur le quenya soient publiés (ce qui est loin d'être le cas), afin de ne pas inventer des choses qui se révèleront peut être fausses par la suite
  3. Cela nécessite de mettre à jour ses propositions de néo-quenya à chaque nouvelle publication d'écrits linguistiques de Tolkien

Bref, cela demande un travail assez considérable.

Étant donné la multiplication des néo-quenyas, notamment après la sortie des films de Peter Jackson, nous avons déjà un grand nombre de langues qui affirment être une "évolution" du quenya, mais qui ne s'accordent pas entre elles. Ce qui fait que je ne sais quelle traduction devient incompréhensible pour qui n'a pas appris cette version de néo-quenya.

Pour terminer, la situation linguistiques des Elfes de la Lórien est un peu compliquée : initialement, on y parlait le sylvain, puis c'est le sindarin qui s'y est imposé comme langue d'usage, l'influence du sylvain ne persistant que par la toponymie. Mais Galadriel, elle, a le quenya pour langue maternelle Razz !

Voilà, j'espère que ces quelques éléments t'aideront à nourrir ta réflexion Wink N'hésite pas à nous faire part de tout ce que tu en penses
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
#3
Merci pour cette réponse tres complète.

Comme je souhaites me lancer dans une branche "néo" et que je peux avoir du support en Quenya ici, je penses que je vais donc suivre ton conseil.

Pour le moment c'est peut-être parce que je suis pleine d'énergie et de bonne volontée, mais j'aime à me dire que l'évolution que certains lui donne reste possible (bien que dénaturée parfois)
Je pense notament à l'evolution de notre langue en exemple:

du latin -> Vieux français, puis vieux français -> francophone, qui en plus a quelques mots de vocabulaires différents voir inédits par régions française et même par autres pays francophone
Et qui n'a plus rien à voir avec le latin, et presque totalemente différent du vieux français.)

Mon but est donc une évolution "utilisable" dans la limite du possible, sans trop dénaturer quand cela est possible bien sur. Peut-être aussi parfois m'inspirer ou reprendre des travaux d'autres et bien sur aussi apporter des corrections en fonction de travaux de Tolkien publiés.

Puis sans parler de langue inventé, la langue française elle même subit réguliérement des corrections ou des ajouts Smile.
Donc ca me parrait normal d'en apporter à une langue inventée. Sinon ce serait une langue morte.

En ce qui concerne le livre que j'ai pris c'est celui-ci.

Puis-je l'utiliser comme base ? Sinon ca fait toujours jolie dans la collection, mais j'espérai pouvoir y trouver une source pour débuter plus facilement.
Répondre
#4
NB : En français, les noms de langue s'écrivent en minuscules. Donc, il convient d'écrire quenya et sindarin.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#5
(14.02.2020, 13:51)Elendil a écrit : NB : En français, les noms de langue s'écrivent en minuscules. Donc, il convient d'écrire quenya et sindarin.

Oups, désolée, j'ai édité mes messages.
Répondre
#6
Au passage, j'ai édité ton précédent message. En effet, nous connaissons bien le Haut-elfique pour les débutants et nous le présentons d'ailleurs dans la section bibliographie du site. Comme ton image était particulièrement grosse, donc gênait la lecture, j'ai préféré la remplacer par un lien vers la fiche en question.

Quant à l'utilisation dudit livre, il se trouve que j'en avais fait jadis une critique (disponible sur cette même page), qui permet de voir quels en sont les points forts et les limites.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Quelle langue étudiez-vous ? Elendil 31 45 878 26.08.2020, 11:32
Dernier message: Yoeril
Flèche [Commentaires] Étude de Roman Rausch sur le telerin Elendil 13 13 876 10.06.2018, 20:51
Dernier message: Elendil
  Des avis sur "Le Haut Elfique pour les Débutants"? Elloth 5 3 118 13.04.2018, 14:23
Dernier message: Zelphalya
  Le haut elfique pour les débutants Lomelinde 34 37 136 11.01.2017, 18:55
Dernier message: Druss
  Le fonwegian, la langue de l'île de Fonway Druss 5 4 679 30.05.2016, 18:30
Dernier message: Druss
  La langue Orientale Galathil 20 25 235 18.09.2013, 21:06
Dernier message: Elendil
  De quelle langue est-ce? Eoredane 2 3 463 01.01.2013, 23:01
Dernier message: Eoredane
  Quelle est la langue des elfes de la forêt noire ? phoenlx 3 6 609 15.12.2011, 23:48
Dernier message: Elendil
  Ambar Eldaron : étude sur un site polémique Lomelinde 65 60 318 05.03.2011, 04:20
Dernier message: Hisweloke
Flèche [Commentaires] Étude sur la phonologie de l'ilkorin, du telerin et du noldorin Elendil 0 3 329 19.02.2010, 08:48
Dernier message: Elendil

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)