Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Sammies et Tommies : la Grande Guerre et l'influence sur Tolkien
#1
Un aspect de l'influence des guerres réelles sur Tolkien, quoi que léger, peut être l'usage (et le sens sympathique, "bien de chez nous", jovial sinon débonnaire mais aussi fiable -dans le sens "reliable") des prénoms Sam(sagace) et Tom (Bombadil) : les Sammies étaient les soldats américains en 17 tandis que les Tommies étaient leurs homologues granbretons de 14 à 18.
Que vos barbes poussent toujours plus longues


Thorïn II Ecu-de-Chêne
Roi Sous la Montagne
Répondre
#2
Méchamment tiré par les cheveux, ça.
Et Sauron est un gros lézard ? Mr. Green
Répondre
#3
C'est possible! Est-ce qu'un texte stipule qu'il n'aimait pas les lézards? Ce serait logique dans ce cas! Mr. Green Wink
Parammë paramaïnen
nous apprenons par les livres
Répondre
#4
Plus sérieusement, il y a un contresens dans l'hypothèse Sam > Sammies... Tolkien reliait indirectement dans certaines lettres (45, 131, 154...) l'héroïsme de circonstance des Hobbbits à l'héroïsme des "simples soldats venus des comtés agricoles" lors de la première guerre mondiale.
Ce serait donc plus juste et logique d'écrire Sam > Tommies... mais ça reste beaucoup plus compliqué que ça.

I.
Répondre
#5
Tolkien a écrit :Sam by the way is an abbreviation not of Samuel but of Samwise (the Old E. for Half-wit), as is his father's name the Gaffer (Ham) for O.E. Hamfast or Stayathome.
Letters p. 83

Cet extrait éclaire la vraie relation entre les noms de ces personnages : entre Frodo (v.a. frōd 'savant, sage') et Samwise (v.a. Half-wit 'à moitié intelligent'). Relation que l'on retrouve dans leurs formes en sôval phâre, Maura et Banazîr respectivement.

Il existe néanmoins une relation entre ces deux personnages (Frodon et Sam) qui est liée à l'expérience de la guerre par Tolkien, mais elle ne réside pas dans leurs noms.
Répondre
#6
Pour Isengar : Les soldats anglais de la Grande Guerre étaient davantage urbains que les troufions américains, ne serait-ce que du fait de l'importance relative de l'indiustrie dans l'économie de chaque pays. Après, les chiffres et les représentations individuelles... Je ne vois pas ce qui aurait induit Tolkien à voir dans les Sammies autre chose que de rustiques gaillards ruraux pleins de santé et de confiance dans l'avenir. C'était l'avis général des Européens à leur endroit !

Je ne dis pas que c'est l'unique raison, mais des personnages sympathiques, débonnaires et ruraux dans les oeuvres de Tolkien, il n'y en a pas foule. Il s'agit plutôt d'histoire de personnages majestueux et de hautes lignées. Le fait qu'il s'en trouve deux (sur quatre, si on compte Merry ou Pippin, ou six, si on compte Frodon et Bilbon qui sont un peu trop Pâles), Sam et Tom, dans ces 2 à 6 là, ça fait quand même cher de la coïncidence, non ?
Que vos barbes poussent toujours plus longues


Thorïn II Ecu-de-Chêne
Roi Sous la Montagne
Répondre
#7
J'ai divisé le sujet qui s'éloignait bien trop du simple ouvrage de John Garth.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#8
(30.08.2013, 16:55)Thorin II Ecu-de-Chêne a écrit : Je ne dis pas que c'est l'unique raison, mais des personnages sympathiques, débonnaires et ruraux dans les oeuvres de Tolkien, il n'y en a pas foule. Il s'agit plutôt d'histoire de personnages majestueux et de hautes lignées. Le fait qu'il s'en trouve deux (sur quatre, si on compte Merry ou Pippin, ou six, si on compte Frodon et Bilbon qui sont un peu trop Pâles), Sam et Tom, dans ces 2 à 6 là, ça fait quand même cher de la coïncidence, non ?

Si on compte les Hobbits, cela fait vite un bon nombre. Et Fredegar, le cinquième larron de la conspiration, n'est pas un nom particulièrement américain. Sans oublier les troufions de Minas Tirith, les rangers d'Ithilien, les paysans du Westfold, et j'en passe.

A contrario, Bombadil n'est peut-être pas majestueux, mais il n'est certainement pas débonnaire. Et portant le nom Iarwain Ben-adar, ce n'est pas non plus le premier fermier venu. Quant à Merry et Pippin, ils semblent avoir plus de sang Pâle que Bilbo ou Frodo : ce sont les familles Touc et Brandebouc que cite Tolkien dans les appendices. Il ne faut pas être trop influencé par les films...

Enfin, Isengar a cité une lettre (n° 45) qu'il aurait fallu consulter avant de le contredire. Je poste ici le passage le plus explicite (l'emphase est mienne) :

Tolkien a écrit :I suffered once what you are going through, if rather differently: because I was very inefficient and unmilitary (and we are alike only in sharing a deep sympathy and feeling for the ‘tommy’, especially the plain soldier from the agricultural counties).
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#9
Tom/Tommy, Sam/Sammy... C'est une pure coïncidence, Thorin Smile.

Le personnage de Tom Bombadil a la même histoire que le chien Roverandom : c'était une poupée qui portait ce nom et dont Tolkien a fait le héros d'une histoire pour ses enfants. A la différence de Roverandom, Tom Bombadil a été intégré au Légendaire. Mais quel lien avec la Première Guerre Mondiale et les Tommies ?

Sur la vision des soldats anglais d'avantages urbains que les soldats américains ruraux et confiants dans l'avenir, ça sent quand même fortement l'image d'Epinal... (et qu'on ne me cite pas en retour la célèbre description de l'Illustration qui décrivait les soldats américains comme des gens "fringants comme des jeunes cow-boys" ou un truc approchant...)

L'équilibre urbains/ruraux était fortement du côté des habitants des villes en Angleterre depuis la fin du XIXè siècle, mais on avait tout de même de 20 à 30% de population rurale selon les Comtés à la veille de la Première guerre mondiale, ce qui n'est pas rien.
Par ailleurs, contrairement à la France, l'Angleterre n'a pas vidé les usines de ses hommes pour en faire des soldats. La proportion de ruraux dans les troupes de sa majesté était donc relativement importante même si minoritaire.

Quant aux soldats américains, quelques chiffres concernant la démographie des années 1915-1920 montrent que la "ruralité américaine", ce n'est pas si simple que ça non plus : 110 millions d'habitants en 1920 et 32 millions ruraux. Les proportions sont comparables à celles de l'Angleterre.

Alors oui, les premières troupes débarquées à Saint Nazaire de la 1ère Division d'Infanterie américaine comportaient surement des types d'origine rurale : cette division comprenait des éléments de l'armée en poste à la frontière mexicaine. Mais tous les autres étaient des militaires de carrière de New-York et du New Jersey en poste à Fort Jay (New York) où a été constituée cette 1ère Division.

Par ailleurs, toujours sur les américains, il y a un problème chronologique embêtant dans le raisonnement en faveur d'un hommage tolkienien aux Sammies.
La première division d'infanterie a débarqué à Saint Nazaire en juin 1917 et n'a essuyé le premier feu qu'en novembre 1917 du côté de Luneville, un peu loin de la Somme, là où Tolkien s'était battu quelques mois plus tôt... bah oui, quelques mois plus tôt : car en novembre 1917, Tolkien est malade depuis plusieurs jours et déjà rapatrié en Angleterre. Il n'a donc probablement croisé aucun soldat américain pendant le conflit.

Mais ce n'est pas tout - qu'on me pardonne la longueur du propos - d'où vient le terme Sammy ? Pas des Etats-Unis, où on les surnommaient Doughboys, pas d'Angleterre, où ce surnom a été repris et a perduré jusqu'à la Seconde Guerre mondiale...
Eh bien ce surnom leur vient des soldats français, tout bêtement (en référence à l'Oncle Sam, la figure allégorique de l'Amérique) et personne ni en Angleterre, ni aux Etats-Unis ne les jamais appelés comme ça... Pas grand chose en lien avec Tolkien, donc.

Bon j'arrête là. Je pense que tout le monde a compris que l'idée Tom/Tommy et Sam/Sammy est amusante, mais fondée sur rien d'autre qu'une ressemblance des noms.

I.
Répondre
#10
Pour les surnoms Tommies et Sammies, ils ont été adoptés par tous les belligérants (un exemple parmi des tonnes : http://www.awm.gov.au/exhibitions/1918/s.../sammy.asp) même si, effectivement, on trouvait les deux (doughboys et sammies) parmi les sujets de sa Gratuite Majesté. Du coup, Tom et Sam n'en ont été que des prénoms (choisis pour cela au demeurant) qui inspiraient la sympathie (peut-être un problème de la poule et de l'oeuf). Je n'ai jamais dit que Tolkien avait fait ce choix consciemment...

La venue des soldats américains était connue bien avant qu'ils ne connaissent le feu. Pas besoin de les voir en chair, en os ou en charpie pour cela ! :/

Les Etats-Unis étaient déjà avant-guerre la première puissance agricole du monde : je rappelle que ma réponse avait pour vocation à couper l'herbe sous le pied d'une image valorisant un UK rural face à des USA urbains. C'était donc plutôt le contraire. Du reste, ton chiffre m'intrigue : moi je trouve 72% de ruraux aux USA en 1910 (Population Reference Bureau)...
Après, nous ne savons que trop bien que les ruraux de tous pays n'ont pu être engagés dans l'effort de guerre via leur activité ouvrirère dont ont été sur-représentés dans toutes les armées comparativement à leur pourcentage au civil.

Pour les gars vaillants, pleins d'espoir, solides et sains... ben c'est effectivement l'image qui a été diffusée aux populations européennes (presse, évidemment) qui avaient bien besoin de ça pour tenir face à la défection russe et aux ennuis en fledgrau qui allaient déferler dans l'espoir d'une paix précipitée, mais c'était donc aussi celle à laquelle Tolkien comme tout le monde était exposé (et probablement aussi avide que ses concitoyens).

Final de quoi, mettons que Tolkien, comme ses contemporains, trouvaient que "Tom" et "Sam" étaient des diminutifs sympathiques ! Wink
Que vos barbes poussent toujours plus longues


Thorïn II Ecu-de-Chêne
Roi Sous la Montagne
Répondre
#11
(30.08.2013, 21:15)ISENGAR a écrit : Par ailleurs, toujours sur les américains, il y a un problème chronologique embêtant dans le raisonnement en faveur d'un hommage tolkienien aux Sammies.
La première division d'infanterie a débarqué à Saint Nazaire en juin 1917 et n'a essuyé le premier feu qu'en novembre 1917 du côté de Luneville, un peu loin de la Somme, là où Tolkien s'était battu quelques mois plus tôt... bah oui, quelques mois plus tôt : car en novembre 1917, Tolkien est malade depuis plusieurs jours et déjà rapatrié en Angleterre. Il n'a donc probablement croisé aucun soldat américain pendant le conflit.

Je me permets de préciser que, d'après la biographie de Carpenter, c'est le 8 novembre 1916, soit bien avant l'entrée en guerre officielle des États-Unis d'Amérique (en avril 1917), que J. R. R. Tolkien, ayant attrapé la "fièvre des tranchées", a été rapatrié en Angleterre, après environ cinq mois de présence en France (l'écrivain a débarqué à Calais le 6 juin 1916 et son bataillon fut envoyé au front trois semaines plus tard). Il est donc effectivement historiquement impossible que Tolkien ait croisé le moindre soldat de l'American Expeditionary Force sur le front français.
On notera que le général Pershing, avant de se rendre en France, a fait d'abord le voyage en mer du port de New York jusqu'à Liverpool en mai-juin 1917 puis a rendu visite au roi George V à Londres. Un film de chez Pathé montre cette arrivée en Angleterre de Pershing, avec quelques hommes : http://www.britishpathe.com/video/general-pershing ; et un autre film de chez Pathé, datant aussi possiblement de cette époque, montre la famille royale à Buckingham Palace regardant défiler des soldats américains : http://www.britishpathe.com/video/march-...y/wildcard
Le lien avec Tolkien et son œuvre me semble toutefois pour le moins ténu, car de toute façon, je n'ai pas le souvenir que les États-Unis aient généralement beaucoup plus inspiré l'écrivain que la France, par exemple...

Amicalement, Wink

Hyarion... toujours écrivant...
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
#12
Arf !
Merci Hyarion Smile

Et pour le travail en cours, tu tiens le bon bout ! Ne lache rien Smile

I.
Répondre
#13
Personne n'a prétendu qu'il ait croisé un Sammy. Passons ! Smile
Que vos barbes poussent toujours plus longues


Thorïn II Ecu-de-Chêne
Roi Sous la Montagne
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Parution] La Grande Encyclopédie du Hobbit Hyarion 212 250 268 26.03.2024, 14:26
Dernier message: Druss
  [Parution] Tolkien et la Grande Guerre Thrain 34 50 119 15.12.2022, 15:31
Dernier message: Elendil
  Tolkien pendant la Seconde Guerre Mondiale Simon 2 2 770 18.01.2021, 21:49
Dernier message: Leaf
  [Tolkien] Tolkien et le TCBS au coeur de la Grande Guerre Druss 12 16 377 15.03.2019, 11:27
Dernier message: Druss
  Influence directe et indirecte de Tolkien sur la fantasy et Warcraft Elendil 21 17 886 17.12.2018, 12:38
Dernier message: Bergelmir
  [Documentaire] La Grande Librairie spécial Tolkien - 04/12/2014 Druss 5 9 182 27.05.2016, 13:26
Dernier message: ISENGAR
  [Documentaire] La Grande Guerre de Tolkien Druss 3 5 389 13.05.2016, 17:59
Dernier message: Myriasth
  [Interview] John Garth à l'occasion de l'exposition Tolkien et la Grande Guerre Druss 1 4 973 10.12.2014, 23:39
Dernier message: Ingieris
  [Exposition] Tolkien et la Grande guerre, le fondement d'un mythe Druss 8 13 375 18.11.2014, 12:05
Dernier message: Zelphalya
  L'influence de Tolkien sur le monde Chris_wzt 4 22 830 24.12.2002, 05:32
Dernier message: Chris_wzt

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)