Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Poème] La berceuse de Celebrian
#1
Je l'ai écrit un peu vite, donc il est sûrement loin d'être parfait; j'attends donc vos commentaires (si la puissance du chant elfique ne vous endort pas Smile )

La berceuse de Celebrian

Dehors, le froid se fait cruel
Les Orques rôdent alentour ;
Et je resserre en mon mantel
Les si doux fruits de mon amour.

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
Ne craignez pas l’hiver
Et ses flots de tristesse.

Huit mois déjà que vous vivez
En moi, petites vies cachées ;
Votre présence est un bonheur
Qui mêle la joie et les pleurs.

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
Le cœur de votre mère
Est gonflé de liesse.

Un jour, il vous faudra venir
Dans ce monde qui est le mien ;
Un jour, il vous faudra grandir
Pas aujourd’hui encore, demain !

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
Avant que sur la terre
Votre corps ne se dresse.

Vous chanterez à pleine voix
Les bonheurs que la vie amène ;
Vous danserez, ivres de joie,
Parmi les bouleaux et les frênes.

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
La joie fait, qu’éphémère,
L’obscurité s’affaisse.

Vous apprendrez l’art de la guerre,
Comment on mène des soldats ;
Vous connaîtrez, le cœur amer,
La tristesse de leur trépas.

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
Je ne peux que me taire
Devant tant de détresse.

Peut-être –mon cœur de mère a peur-
Vous tomberez à votre tour
Sous les coups d’un Orque vengeur…
Ô Varda ! Epargne leurs jours !

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
Protégés des colères
Par la Grande Déesse.

Pourtant, tout espoir n’est pas vain
Le bonheur peut renaître encore ;
Car il est une terre, bien loin
De paix, de lumière : Valinor !

Dormez, chairs de ma chair !
En mes flancs de tendresse
Bientôt je serai mère…
Répondre
#2
Je suis sous le charme Smile
Répondre
#3
Je ne me suis peut-être pas endormi, -j'ai malheureusement besoin d'un peu plus qu'une berceuse pour cela- mais l'oeuvre est indéniablement belle.
Je trouve étrange le changement de la métrique pour le refrain (6 pieds) quand les couplets ont 8 pieds. Un peu comme si je montais un escalier et que soudain il manquât une marche! Mr. Green
Néanmoins, je me suis amusé à un petit exercice : en ne lisant que les refrains, j'ai trouvé la berceuse ; en ne lisant que les couplets, j'ai trouvé un poème sur la vie. Et les deux sont magnifiques! Very Happy

Quelques petits détails:
Pas/au/jour/d’hui/en/co/re,/de/main !
Peu/t-ê/tre/–mon/cœur/de/mè/re a/peur-
Car/il/es/t u/ne/ter/re,/bien/loin
De/paix,/de/lu/miè/re:/Va/li/nor !
Parce qu'il faut prononcer chaque syllabe, ces vers ont 9 pieds et non 8 Wink
Répondre
#4
Un grand merci pour vos réponses! Je suis contente que ça vous plaise, c'était un poème que j'avais envie d'écrire depuis longtemps.

Citation :Je trouve étrange le changement de la métrique pour le refrain (6 pieds) quand les couplets ont 8 pieds. Un peu comme si je montais un escalier et que soudain il manquât une marche! Mr. Green
Je trouve que c'est le propre d'une chanson: une différence de rythme et de mélodie entre le refrain et les couplets. Ca ne me gêne pas plus que ça...

Citation :Parce qu'il faut prononcer chaque syllabe, ces vers ont 9 pieds et non 8 Wink
Le fait qu'il y ait un signe de ponctuation (virgule, tiret, deux points) permet de ne pas prononcer la dernière syllabe, non? Je voulais justement utiliser cette règle pour tomber sur le bon nombre de pieds.
Répondre
#5
Non, ce n'est malheureusement pas le cas. La ponctuation n'a aucun effet.

Les seuls cas où l'on ne prononce pas les syllabes finales féminines sont :
- fin de vers
- césure de l'hémistiche (seulement si le mot suivant commence par une voyelle).
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#6
j'aime ce poème Very Happy (surtout que je vais dormir Razz )

Mantha > bonne observation Wink
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
#7
Citation :Non, ce n'est malheureusement pas le cas. La ponctuation n'a aucun effet.
Merci de me l'avoir dit, je l'ignorais.
Grrr, ça met la moitié du poème par terre...
Répondre
#8
Coup de pioche !
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Thibaud Mercier (libre inspiration) : Berceuse Rohirrim Squall-Estel 6 15 735 03.04.2007, 20:55
Dernier message: Elros Tar-Minyatur
  la berceuse de Varda Galadhilmë 4 8 052 11.04.2005, 15:57
Dernier message: Ilmarë

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)