Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Nouvel Alphabet Anglais
#1
J'ai divisé ce fuseau depuis celui sur le catalogue de l'exposition J.R.R. Tolkien The Art of The Manuscript.



(07.10.2022, 07:59)Druss a écrit :
(02.10.2022, 10:54)Elendil a écrit : Merci pour cette intéressante description.

(01.10.2022, 09:51)Druss a écrit : page de Nouvel Alphabet Anglais (malheureusement sans translittération ; jusqu'alors, pour autant que je sache on ne connaissait que trois mots : "poor queen" et "Sauron")

Te souviens-tu où l'on trouve les trois mots en question ? En partant de là, je peux tenter de déchiffrer la page ou au moins une partie de celle-ci.

Pour la transcription, il y a apparemment quelqu'un qui aurait déjà craqué le code :
https://www.facebook.com/217959391623595...180839055/

En regardant bien l'image, on est très aidé : dans l'écriture rouge, quand on renverse l'image, Tolkien a inscrit un tableau d'équivalence entre notre alphabet et le nouvel alphabet anglais, pour les lettres majuscules. Ça n'est pas entièrement cohérent avec l'équivalence que j'avais grâce aux trois mots préexistants, mais ça m'a déjà permis de déchiffrer la première moitié du texte en rouge, qui est une copie d'un article de journal :
Citation :TH[e] DAILY TELEGRAPH[e]
THE PRIME MINISTER
said in a broadcast speech
that all efforts at recon
ciliation having failed he
was obliged to assure that the
french hostility was insuper
able and that they did not de
sire peace or friendship he
therefore broke all diplom
atic relations at midnight
Je ne sais pas de quelle réconciliation franco-anglaise on parle, mais ça pourrait nous donner une date précise d'écriture, ça serait intéressant. EDIT : si la date approximative de 1962 donnée par le catalogue est juste et que le Prime Minister est bien l'anglais, alors ça semble faire référence à l'hostilité de De Gaulle quant à l'entrée du Royaume-Uni dans l'Union Européenne.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#2
Je suis incapable de trouver la moindre référence à une véritable "rupture des relations diplomatiques" entre le Royaume-Uni et la France dans la période ou même la décennie envisagée (la mention the Prime Minister sans qualificatif dans un journal anglais ne peut effectivement que renvoyer au Premier ministre britannique).

Il n'est effectivement pas exclu que cela fasse référence au premier veto de De Gaulle à l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE en janvier 1963. Dans ce cas, le texte serait plutôt du début de cette année et ferait référence à une rupture des négociations plutôt que des relations diplomatiques. Apparemment, ce veto est arrivé brutalement et jusqu'à ce point les Anglais croyaient à une possibilité de négociation et avaient même fait des concessions de dernière minute face à une position française de plus en plus hostile (en juin de l'année précédente, les discussions entre Macmillan et De Gaulle avaient même commencé de façon positive, aussi étonnant que cela puisse paraître avec le recul).

Quoi qu'il en soit, il reste intéressant de noter que la phrase citée vient du Daily Telegraph, journal qui semble historiquement conservateur et plutôt anti-français et concerne une fois de plus un différent entre la France et le Royaume-Uni. Cela témoigne quand même, je pense, d'une attitude globalement peu francophile de Tolkien, au moins en ce qui concerne les relations politiques entre les deux pays (et pas forcément une hostilité dirigée vers les Français de manière générale).
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#3
(10.10.2022, 11:05)Elendil a écrit : Cela témoigne quand même, je pense, d'une attitude globalement peu francophile de Tolkien, au moins en ce qui concerne les relations politiques entre les deux pays (et pas forcément une hostilité dirigée vers les Français de manière générale).

Voila bien là quelque-chose qui n'est pas (du tout) de nature à me surprendre... Mais je n'en dirais pas plus ici, car il y aurait dès lors risque fort de digression (peut-être y reviendrai-je plus tard sur JRRVF, par contre : après tout, un fuseau y est dédié au sujet... et il ne me rajeunit pas ! ^^').

Je confirme le caractère ouvertement conservateur du Daily Telegraph depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, avec la rhétorique anti-française qui va volontiers avec quand l'occasion se présente. Tolkien lisait semble-t-il ce journal régulièrement. Il est tout-à-fait possible que les péripéties diplomatiques entre De Gaulle et Macmillan (qui se connaissaient depuis la guerre) aient été plus ou moins montées en épingle dans la presse en terme de traitement médiatique : je doute, par exemple, que les ambassadeurs respectifs du Royaume-Uni et de France aient été rappelés dans leurs pays à cette occasion, ce qui est en principe le cas lors de véritables ruptures de relations diplomatiques entre deux États (tous deux notamment alliés au sein de l'OTAN, dans le cas qui nous occupe). Je ne doute pas, par contre, que Macmillan ait pu être exaspéré par De Gaulle, volontiers dur en négociation et ambigu dans son rapport à la Grande-Bretagne. Mais il faudrait sans doute retrouver l'article complet du journal, et recouper avec d'autres sources de l'époque, pour se faire une idée plus précise du contexte, vis-à-vis d'un épisode de la construction européenne aujourd'hui bien oublié...

Merci à Druss pour la transcription de cette partie du texte, en tout cas : elle est assurément instructive.

B.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
#4
Le second paragraphe en rouge est exactement le même texte, mais avec une transcription plus phonémique que la première, et qui se poursuit visiblement par le morceau vertical, un peu plus compliqué à transcrire :

Citation :Th Daily Telegrapf
Th Prim Ministr said in a
broadcast speech that al ef
orts at reconciliation having
faild he was obligd to asur that
th french hostility was insupr
abl and
that they did not desir pis or frend
ship he therfor brok al diplom
atiq relations
at midnight


[??] insuperable insolents and arogants [of?] [??]
[**ilsn ?] [co**bing?] is [?] is was a [n**siotis]
hypocritical indignation feint for poorly
politicl purposes
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#5
Le texte en noir en bas au centre maintenant :

Citation :C[**]ri proprtis of
pri[**] [*]odling [h]ating
nootis is herbay givn
that a first and faint dividend
to creditors is intended to [?]
diclared in the rep[or?]t n[**]d compani
and that creditors [who?] hav not alredy prov ther cle[ar?]

proved ther cle[ars] [**bilities?]

Celui qui lui fait face, juste après l'opération mathématique :
Citation :[première ligne illisible]
Th Latr Genesis
o[f/n?] *sr Old Iegli*
Old *acon Tectis [?]
relating to the fool of
*on
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#6
Il est parfois bon de laisser reposer un projet pendant quelques temps. En me remettant distraitement sur ce dernier passage, j'ai eu une petite illumination. Ce que je croyais être « Tectis » m'est apparu comme une évidence être le mot « texts » et par hypothèse, le « *acon » devient « Saxon », soit :

Citation :Th Latr Genesis
o[f/n?] *sr Old Iegli*
Old Saxon Texts
relating to the fool of
*on

Cela m'a ainsi permis de découvrir qu'il s'agit du titre d'un ouvrage : The later genesis and other old English and old Saxon texts relating to the fall of man de Friedrich Klaeber, plus connu pour son Beowulf and the Fight at Finnsburg, et qui date de 1913. Il s'agit d'une édition pour étudiants du Genesis B et de divers textes anglo-saxons : https://archive.org/details/cu3192401334...ew=theater

Par curiosité, j'ai jeté un œil au Tolkien's Library de Cilli, mais cet ouvrage n'y est pas (encore) listé pour justifier que Tolkien l'aurait possédé/lu.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#7
Bravo pour cette fulgurance Smile et merci beaucoup pour le partage.


Citation :... pour justifier que Tolkien l'aurait possédé/lu.


En supposant que Tolkien ait recopié des textes d'un journal qu'il avait sous les yeux, on peut raisonnablement imaginer que l'évocation du titre de ce livre suggère la présence de celui-ci à portée de main. Mais c'est un indice bien maigre.

Sinon (si tu n'as pas encore été voir) l'ouvrage est disponible sur archive.org

I.
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  significations orthographiques en vieil anglais Utilisateur 6 66 Il y a 11 heures
Dernier message: Utilisateur
  Prononciation des langues inspirées du vieil anglais Erendis 5 6 027 13.01.2020, 07:14
Dernier message: Elendil
  Prononciation de mots en vieil anglais (Sméagol, Déagol, mais pas que) Erendis 13 9 444 13.01.2020, 02:36
Dernier message: Erendis
  Tentative(s) de traduction de Tolkien en ancien anglais Dwayn 8 8 214 20.05.2018, 22:19
Dernier message: Dwayn
  [Transcription anglais > tengwar] Cas particuliers pour transcrire prénoms français Irwin 4 6 600 12.03.2018, 19:13
Dernier message: Irwin
  écrire avec l'alphabet tengwar ptit du nord 3 10 942 12.06.2011, 11:41
Dernier message: ptit du nord
  Tengwar mode général anglais Zelphalya 10 12 671 01.12.2010, 23:39
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)