Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Libre inspiration - L'Exil
14.12.2006, 21:07
Message : #1
Libre inspiration - L'Exil
Bonjour chers artistes Tolkiendili !
Primo, je voulais m'excuser (je sais c'est pas français mais j'aiiiiime Very Happy ) du peu de temps que j'acorde à votre fabuleux forum et site. Je suis débordé de travail et ai que trop peu de temps à accorder à Tolkien.

Je ne publie plus beaucoup ces temps-ci de petites oeuvres versifiées personnelles car mes sujets s'éloignent parfois beaucoup de Tolkien. Toutefois, j'aurais désiré vous montrer celui-ci. Il n'a aucun lien apparent avec Tolkien, mais son élaboration et l'inspiration qu'il m'a fallu pour écrire m'est venu tout droit de Tolkien et de ses livres. Si le sujet vous paraît quand même à côté de la plaque. Aucun problème pour qu'il soit verrouillé, voire supprimé.

Bonne lecture Wink

Elros Tar-Minyatur


-----


Au cœur d’une tempête de magma et de glace,
Demeure un vieil ermite, sénile et desséché,
Et dans cette tourmente qui jamais ne se lasse,
Il médite immobile, juché sur un rocher.

Sur ce roc boursouflé, tel un seul point d’attache,
Qui lutte vaillamment face au courroux du vent,
Le vieillard fatigué, absorbé dans sa tâche,
Voit à peine la pierre dériver lentement.

Au cœur de ces ténèbres il imagine un astre,
Qui faiblement éclaire son cœur rempli de fiel,
Et son vain désespoir, et sa vie de désastre,
S’éclaircissent alors, changeant son fiel en miel.

Il se voit autrefois sur un trône en cristal,
Sur une haute montagne, près du Plafond-du-Monde,
Mais un jour fait son siège une chute brutale,
Et son trône à présent est caressé des ondes.

Derrière un voile obscur, ce grand prince déchu,
S’imagine un beau monde qu’il a vu dans ses rêves.
Chaque jour sur ce roc depuis qu’il s’y est chu,
Il ajoute une touche sans que l’œuvre s’achève.

Dans ce monde utopique où souvent il se perd,
Il rit amèrement, couché sur un talus.
Il se dit tristement qu’il est bien solitaire,
Et ses larmes salées s’éparpillent dans l’humus.

Et d’un geste précis, le prince délaissé,
Joue de son noir pinceau, et façonne un bonhomme,
Et ce quidam joyeux, nullement angoissé,
Chantonne sous un arbre en cueillant une pomme.

Cet arbre aux milles fruits, sous les yeux du vieux prince,
Est alors dépouillé de ses pommes goûteuses.
En effet, l’inconnu avec sa voix qui grince,
Est soudain entouré d’une foule nombreuse !

Le prince émerveillé les rejoint gaiement,
Et toute la journée festoie avec la troupe.
Et le soir sur son roc, bien las de son tourment,
Il regrette son songe avec le joyeux groupe.

Le vieillard endormi, affalé sur son île,
S’attarde encore plus au royaume des rêves,
Préférant l’utopie à son terrible exil,
Dans sa bulle songeuse, qu’aucun malheur ne crève.

Un jour lors d’une fête, il rencontre un homme ivre,
Qui lui souffle à l’oreille une idée prodigieuse,
Et le prince inspiré s’en va chercher du cuivre,
Et des clous et des plumes et des huiles précieuses.

Au cœur d’une tempête de magma et de glace,
Un prince est accoutré de deux ailes dorées,
Et quittant la tourmente, qui jamais ne se lasse,
Il s’envole enfin, libre ! vers des lieux retirés.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.12.2006, 13:44
Message : #2
RE: Libre inspiration - L'Exil
Bravo ! Des alexandrins bien construits et maîtrisés, et un thème tout à fait profond et poétiquement évoqué. J'aime beaucoup !

Baudelaire a écrit :Derrière les ennuis et les vastes chagrins
Qui chargent de leurs poids l'existence brumeuse
Heureux celui qui peut, d'une aile vigoureuse
S'élancer vers les champs lumineux et sereins;

Celui dont les pensers, comme des alouettes
Vers les cieux le matin prennent un libre essor ;
Qui plane sur la vie, et comprend sans effort
Le langage des fleurs et des choses muettes!
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.12.2006, 16:17
Message : #3
RE: Libre inspiration - L'Exil
Sans remettre en question la qualité du poème, je voudrais juste signaler que je trouve ça un peu dommage (ça vaut aussi pour les poèmes de Squall-Estel, me semble-t-il) que trop souvent vos "phrases" ou vos "propositions" s'arrêtent à la fin d'un vers, et qu'il n'y ait pas de continuité au vers suivant comme dans ceci (en gras) :

Baudelaire, dans Spleen a écrit :- Et de longs corbillards, sans tambours ni musique,
Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir,
Vaincu, pleure,
et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

C'est sur que c'est plus "dangereux", car si c'est effectué trop souvent, cela peut casser le rythme du poème, peut-être.
Donc ce n'est pas une vraie critique, juste une remarque^^ Surtout que j'écris pas en vers mais en prose, donc bon, je me rends peut-être pas compte des difficultés, qui ne sont pas les mêmes Wink

Verlaine
a écrit :
De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.12.2006, 21:44 (Ce message a été modifié le : 15.12.2006 21:46 par Squall-Estel.)
Message : #4
RE: Libre inspiration - L'Exil
L'utilisation d'un rejet ou d'un contre-rejet ne doit jamais être innocente. Elle a toujours une signification précise, car elle induit une rupture de rythme - rupture qui est on ne peut plus cruciale dans les derniers vers du Spleen que tu as cité. Je l'utilise rarement, car, comme tu l'as fait remarquer, c'est très dur de réussir à conserver une structure cohérente dans un poème malgré tout.

Mais ça m'arrive de temps en temps... Exemple:

Squall-Estel a écrit :Dans la nuit un éclair
A scintillé tout bas,
Rapidement, sans faire
De bruit
dans le combat

Dans cet acrostiche, le but de ce rejet était de "mimer" le mouvement de frappe de l'épée, avec un déséquilibre inattendu.

note: 700e post Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
15.12.2006, 23:08
Message : #5
RE: Libre inspiration - L'Exil
Personellement, je préfère encore éviter quelque temps les rejets. Mieux vaut ne pas en faire qu'en faire des médiocres. Cela peut gravement détériorer le rythme d'un poème, selon moi. Mais il est vrai que dans certains cas comme toi et Squall l'ont fait remarquer cela est particulièrement beau...

(Bravo à Squall-Estel pour son 70e message Mr. Green moi viens de dépasser le cap des 100 Wink )
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  ~ Inspiration florale ~ Dαεrοη 0 272 05.02.2016 16:53
Dernier message: Dαεrοη
  [Libre traduction] Et tombe Felagund devant le trône divitiac 4 3 413 05.05.2009 21:35
Dernier message: Elendil
  [*très*Libre inspiration] : Auta i lomë Assispattle 1 2 738 10.09.2007 17:06
Dernier message: Juliεη
  Libre inspiration - Gollum Elros Tar-Minyatur 3 3 649 27.05.2007 21:24
Dernier message: Elros Tar-Minyatur
  Thibaud Mercier (libre inspiration) : Berceuse Rohirrim Squall-Estel 6 3 774 03.04.2007 20:55
Dernier message: Elros Tar-Minyatur
  Libre inspiration - Activités nocturnes Elros Tar-Minyatur 4 2 672 19.02.2007 23:40
Dernier message: Nerdanel
  Thibaud Mercier (libre inspiration) : Invocations Squall-Estel 5 3 273 02.12.2006 11:43
Dernier message: Squall-Estel
  Thibaud Mercier (libre interprétation): Nocturne Squall-Estel 7 3 813 10.11.2006 23:46
Dernier message: Zelphalya
  [Libre inspiration] Sous le ciel étoilé... Elros Tar-Minyatur 3 2 856 29.10.2006 22:45
Dernier message: Squall-Estel
  Libre inspiration : La Mer Elros Tar-Minyatur 1 2 168 19.08.2006 16:31
Dernier message: May

Aller à :