Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Bonjour aux membres du forum
#1
Bonjour à toutes et à tous.

Bonhomme de plus de 21 ans, je parcours la toile depuis environ une dizaine d'année. Je suis présent sur un certain nombre de forums, et celui-ci est le sixième, si je compte bien, où je m'inscris avec le même pseudo. Mais je ne suis réellement actif que sur deux d'entre-eux. Cela explique aussi pourquoi, et malgré les recommandations des règles du forum qui voudraient que l'on cherche « à éviter si possible les caractères spéciaux dans le pseudonyme (ceci est une recommandation, non une obligation) », il y a un astérisque dans mon pseudo. C'est lié aux Livres dont vous êtes le héros et à son forum que j'avais rejoins en 2012 : j'avais basé ce pseudo sur mes trois séries préférées de l'époque : Astre d'Or, Loup*Ardent et Loup Solitaire. J'espère que cela ne sera pas une gêne.

J'ai découvert Tolkien en 1986 avec ma première lecture du SdA dans l'édition de Presses Pocket et pour laquelle je garde une réelle nostalgie, notamment pour la couverture (de Laverdet). Peu après, je me suis acheté d'occasion la version poche de Bilbo le Hobbit, celle de 1980, au Livre de Poche. Là, par contre, je n'ai jamais apprécié l'illustration de couverture. Ce livre fut très longtemps ma référence pour Bilbo et je l'ai encore. Jeune étudiant, je me suis alors frotté, toujours chez Presses Pocket (respectivement les éditions de 1988 et 1989), au Silmarillion puis aux Contes et légendes inachevés. Et ce furent très longtemps mes quatres seules références à l'univers de Tolkien. J'ai les ai lues moult fois chacune et ma préférence est toujours allée au Silmarillion que je ne cessais de feuilleter avec délice (et aux Contes par la même occasion).

On peut raisonnablement affirmer qu'en 1990, Tolkien est devenu pour moi mon auteur préféré. Il y a énormément d'autres écrivains et écrivaines que j'ai aimés, et qui furent même, dans ma joie de lecture, placés devant le professeur d'Oxford, tels Asimov, Herbert, Lovecraft, Howard et tous les grands classiques qui vous paraîtront convenir. Mes goûts évoluant, j'ai me suis orienté vers des lectures mythologiques (l'Edda poétique traduit par Boyer), antiques (j'ai beaucoup aimé l'Énéide de Virgile) et médiévales (la matière de Bretagne, les différentes versions de Tristan et Iseult, mais aussi Saint Brendan), avant, à leur tour, de céder la place à la littérature française du XVIe siècle, à Proust, à la littérature des origines des genres (en S.-F. - Marry Shelley ou Abbott ; en Fantasie - Lamb, Dunsany, Hodgson ; en fantastique - les auteurs français du XIXe siècle ; en merveilleux, etc.).

Puis je me suis ensuite offert un beau cadeau pour un Noël, l'édition du SdA chez Bourgois en édition intégrale, suivi de celle des Contes et légendes inachevés. Malheureusement, cette édition du SdA a subi un fort dégât des eaux, et il m'a fallu la racheter en 1995, nantie d'une illustration (Alan Lee) qui me parle bien moins. Je pensais alors benoîtement que j'avais tout ce que Tolkien avait écrit lorsque je découvris par hasard, chez Pocket, le Premier livre des contes perdus, vers 1999. Je me suis rué dessus, comme sur le second livre. J'avoue ne plus très bien me rappeler, mais l'un des livres avait un défaut d'édition (pages inversées je crois bien). Je l'ai donc racheté en compact (volume 1 et 2, bien plus pratique). Et depuis, je ne cesse, dans la mesure de mes moyens et à mon rythme, d'acheter les écrits de Tolkien.
Ce que je souhaiterais dans le futur immédiat, c'est une version compacte et intégrale du SdA dans la traduction de Lauzon ; puis la reprise des HoMe (doux rêve) et la réédition ou une nouvelle édition de Tolkien et de ses aquarelles, dessins et autres esquisses. J'ai la chance de pouvoir lire l'allemand - mieux que l'anglais - ce qui m'a permis de me procurer Die Kunst des Hobbit, ouvrage magnifique à avoir avec soi lors de la lecture du Hobbit annoté. Mais il me manque encore pas mal d'ouvrages. J'ai donc le temps de voir venir.

J'ai bien sur lu Les aventures de Tom Bombadil et Faërie, Les Lettres et la Biographie, les HoMe I à V, et quelques ouvrages comme Les Monstres et les critiques et autres essais, ou La légende Sigurd et Gudrún, texte remarquable. J'ai dû faire, pour des raisons diverses, une petite pause de 8 ans dans mes lectures de Tolkien, à une exception près, que fut Les enfants de Húrin et dont je fis une critique sur le petit forum où j'officie habituellement. Et là, je viens d'achever ma lecture du Hobbit annoté, lecture qui m'a enchanté (et bravo à M. Lauzon pour sa très belle traduction). Je prévoyais d'en faire également une critique. Et c'est donc en me documentant, en lisant celles des autres, en écumant les forums divers et variés que je me suis rendu compte qu'à chaque fois qu'un lien pointait vers une discussion du forum de Tolkiendil, il était nécessaire de s'inscrire pour accéder à la dite discussion. Fatigué de les rechercher dans l'index du forum où via le cache de Google, cela a été une motivation supplémentaire pour m'inscrire ici, mais y venir papoter me trottait dans la tête depuis un moment déjà, puisque malgré mes pérégrinations littéraires, le seul auteur que je lis et relis encore, 35 ans après sa découverte, c'est Tolkien, preuve s'il en était besoin, que la magie de ses histoires et de son légendaire opère toujours avec la même force et la même émotion.

Étant assez pris, je pense ne participer que modestement, mais toujours avec joie et plaisir. J'espère que cette présentation ne vous aura pas semblé trop longue ou trop édition-centrée.

Amicalement
Astre*Solitaire
Goburlicheur de chrastymèles
Répondre
#2
Bienvenue à toi Very Happy ! Je pense que tu trouveras d'autres fans édition-centrés par ici Sifflote
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
#3
Merci pour cette riche et intéressante présentation !

Bienvenue sur le forum de Tolkiendil !

Concernant l'intégrale du Seigneur des Anneaux, elle est pour l'instant annoncée pour 2023 et pour les prochaines traductions de l'Histoire de la Terre du Milieu, le volume 9 est prévu pour l'automne 2022. Tu pourras trouver plus de détails dans l'interview du directeur éditorial des éditions Bourgois : https://www.tolkiendil.com/tolkien/inter...ribes_2020
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#4
Bienvenue et bravo pour cette présentation complète, c'est un plaisir de voir précisément ton parcours dans les éditions le Légendaire de Tolkien Laughing
Répondre
#5
Bienvenue Astre*Solitaire Smile. Au plaisir de te lire (même sporadiquement) ! Merci pour ce beau récit !
Répondre
#6
Un grand merci à vous quatre pour ce chaleureux accueil. Content que ma petite bafouille introductive vous ait plu.

@Zelphalya : je viens d'aller lire l'interview et sapristi, ce sont de fort bonnes nouvelles. Merci pour ce lien. Je suis évidemment un peu déçu qu'il me faille devoir attendre deux ans et demi avant que de pouvoir lire le SdA dans sa nouvelle traduction, mais je pense comprendre les motivations de l'éditeur qui doit, bien sûr, ne pas « s'auto-concurrencer » avec deux éditions du même ouvrage pour cette retraduction. Et l'annonce d'un HoMe est toujours une merveilleuse nouvelle. Mais j'avoue ne pas saisir - peut-être parce que je ne connais pas vraiment le contenu des tomes VI à IX - pourquoi commencer par le dernier des volumes retraçant la génétique des textes du SdA. Pour le Silmarillon, que dire, sinon : vivement !
Répondre
#7
Bienvenue Astre*Solitaire. Merci pour cette longue présentation Smile N'hésite pas à passer également sur le discord pour papoter.
Répondre
#8
Merci à toi Leaf. Je ne voudrais surtout pas paraître démodé, mais, comment dire... je ne sais pas très bien ce qu'est un discord. Je suis allé voir hier soir rapidement en cliquant sur un lien. Mais cela m'a tout de suite intimidé et je n'ai pas poursuivi plus avant. De là à dire que je suis vieux jeu. C'est une sorte de « tchatroom » ? En tous les cas, merci de ton invitation.
Répondre
#9
Oui, c'est une plate-forme "récente" à l'image des anciens chats IRC et autres vieilleries de l'internet 1.0 Wink. On s'y habitue assez vite même en fin de compte.

J'ai été prise par surprise dans ta mini-bio au-dessus justement quand j'ai compris que "bonhomme de plus de 21 ans" était un euphémisme Wink. Mais rassure-toi nous sommes de tous les âges chez Tolkiendil !
Répondre
#10
@ Forfirith : Hé hé. J'ai pas mal hésité - je ne donne jamais mon âge véritable sur le net. Mais comme je conserve le même pseudo sur un certain nombre de forums, il vous est, à tous, assez facile de me suivre sur la toile, si jamais l'envie vous en prenait. Et il y a des messages qui en disent davantage que d'autres. On peut donc comprendre assez facilement que je commence à avoir quelques kilomètres au compteur. Mais cela a également été motivé par le rapport à l'œuvre de Tolkien. Je n'ai pas le sentiment que cette dernière soit d'un accès facile, surtout si l'on décide de se plonger dans les écrits autres que Le Hobbit ou Le SdA. Non pas que cela soit inenvisageable, mais revendiquer de nombreuses lectures et relectures en un laps de temps assez court, m'aurait semblé dénoter d'une certaine audace dont je me garderai bien. J'estime au contraire que c'est le parcours issu de la biographie littéraire qui permet d'appréhender les expériences et de mettre en lumière les ressentis, les comportements, les attitudes dans les rapports en construction constante avec l'œuvre mentionnée. Cela vaut évidemment surtout, dans le cadre de la construction dite « constante », pour des écrits où il est nécessaire de revenir à plusieurs reprises.
Répondre
#11
(20.12.2020, 14:16)Astre*Solitaire a écrit : Mais j'avoue ne pas saisir - peut-être parce que je ne connais pas vraiment le contenu des tomes VI à IX - pourquoi commencer par le dernier des volumes retraçant la génétique des textes du SdA. Pour le Silmarillon, que dire, sinon : vivement !

Pour te répondre, le plus simple est probablement d'écouter l'enregistrement audio de notre "débrief" de cette interview que tu peux retrouver sur notre chaîne YouTube ici : https://www.youtube.com/watch?v=OYLdERmOrnc (Si tu n'as pas le temps de tout écouter, tu peux aller directement sur le sujet qui t'intéresse grâce au chapitrage disponible en description.)

(Note que je t'envoie ici et là mais c'est juste par facilité pour moi, je préfère renvoyer à la source que d'éviter de redire une information de travers ^^)
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#12
Mais merci. Merci, merci. J'ai écouté l'ensemble du débriefing avec grand plaisir. Cette petite vidéo est une vraie pépite informative, et qui répond très bien à mes interrogations. Il est dommage, par contre, que la connexion de M. Bador ait été aussi problématique - beaucoup de mots sont mangés - ce qui rend parfois son propos difficile à suivre ; ce qui chagrine d'autant plus que son élocution est parfaite et que sa présentation de sujets peu connus, intéressante. Et bien que je comprenne parfaitement que les intervenants souhaitent conserver un anonymat de bon aloi, une vidéo en fond noir, c'est un peu triste, cela manque de chaleur, de communicativité. Mais cela ne m'empêchera nullement, maintenant que je la connais, de venir regarder les nouveaux contenus.

J'en profite pour rebondir sur la remarque faite par Mme Martin-Gomez, me semble-t-il, à propos de l'inédit concernant l'épilogue au SdA présent dans Sauron Defeated. Il a été effectivement traduit pour le magazine de jeu de rôle, Dragon Magazine, le n° 9, de janvier-février 1993, dans le cadre du centenaire de la naissance de Tolkien. C'est d'ailleurs un numéro que je possède, mais je ne l'ai pas sous la main. J'ai donc un peu farfouillé sur le net afin de ne pas dire d'ânerie et on retrouve bien cette référence sur le site Babelio par exemple, et également sur JRRVF, où l'on peut y lire un article de Simon Ayrinhac, « L’œuvre de J.R.R. Tolkien dans Dragon Magazine ». Ce texte retrace les différents articles sur Tolkien présents dans ce magazine et leurs occurrences par numéro, par année et par sujet de fond.
Cette conclusion au SdA est un très bel épilogue, qui m'avait beaucoup touché parce qu'il finit d'achever tout ce qu'il y a à achever (le départ de Sam). Je le lis systématiquement lorsque je relis le SdA. Je ne suis pas certain que son ton aurait tant dépareillé que cela le reste de l'ouvrage ; je ne le crois pas, mais c'est un point de vue personnel. Je relève, sans savoir si c'est vraiment important ou non, que le site Tokiendil, à la page de La défaite de Sauron, écrit : « Elle s'achève par la publication d'un épilogue inédit mettant en scène Sam et ses enfants. ».

Pour les liens, Zelphalia, aucun soucis. Tu prends déjà non seulement le temps de me lire et de me répondre, mais en plus de me donner de très instructives références à consulter. C'est à moi de te dire merci.
Goburlicheur de chrastymèles
Répondre
#13
L'absence de vidéo est plutôt lié à des soucis techniques qu'une volonté d'anonymat. La vidéo ça consomme de la connexion et le complexifie les préparations ultérieures du fichiers (pour donner une idée, il a fallu plus de 24h de chargement à Druss pour charger la vidéo de John Garth). Donc on cherche comment améliorer ça.
Aussi, nous cherchons à couvrir ce problème d'audition par d'éventuel sous-titre, mais vu le travail que ça représente, nous avons fait le choix de traiter ce soucis plus tard pour ne pas retarder encore la mise en ligne.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#14
Bienvenue Astre*Solitaire !
Je ne vais pas être très original mais j'ai également beaucoup apprécié cette présentation (notamment car je fais partie des collectionneurs sournoisement dénoncés par le vilain Dwayn, le Maia aux milles pseudonymes).

Quelle tristesse d'avoir perdu une intégrale Bourgois de 80 dans un dégât des eaux... A fortiori car c'est une édition très fragile et peu courante.
Au plaisir d'échanger, que ce soit à propos des éditions ou d'autre chose Wink
Répondre
#15
Bienvenue Astre-étoile-solitaire!
Je vois que tu es fan des loups solitaires? Je me refais toute la série en difficulté +1, j'en suis au druides de Cener.
Les deux univers sont dans la même veine, bien que Tolkien soit bien plus poussé dans les détails.
Je ne connais pas les loups ardents. C'est une suite ou quelque chose de différent?
A très vite
Répondre
#16
@Zelphalya : je suis sur la toile quelques vidéastes, principalement critiques de cinéma. Et c'est vrai que de temps en temps, ils nous informent sur leurs problèmes techniques, ils nous racontent leurs déboires. Ce que tu expliques montre bien toutes les difficultés en amont pour réaliser un travail d'un niveau/d'une qualité que l'on considère normal, mais qui de fait, demande beaucoup d’investissements de la part des bénévoles. Merci à eux de ce temps passé pour nous proposer ces contenus, ayant beaucoup apprécié celui que j'ai vu - très informatif.

@ Bergelmir : merci de m'avoir lu. Ah la collectionnite, que ne nous ferait-elle pas faire. Mais c'est tellement chouette. Personnellement, je ne m'intéresse qu'aux livres - du papier entre deux rabats plus ou moins cartonnés - ce qui peut donc inclure parfois des BD, des revues, des manuels (JdR) ou des recueils que je commence depuis peu à réaliser moi-même - chose bien plus aisée depuis que l'auto-édition en ligne existe.
Je ne savais pas que cette édition était peu courante. Mais je confirme sa fragilité. Le dos s'était "cassé" en deux endroits et j'avais commencé à craindre que des pages ne se désolidarisent de la reliure (qui était collée si ma mémoire est bonne). C'est pourquoi je préfère toujours une reliure cousue à une collée, lorsque l'on quitte le domaine du livre de poche. Je regrette aussi la couverture dont l'illustration était une aquarelle de Tolkien (bien que réalisée pour Le Hobbit me semble-t-il) et qui me seyait davantage que celle d'Alan Lee.

@Dumah05 : merci de ton accueil. Je vois très bien ce que tu veux dire par fan, et oui, dans l'acception devenue courante, on peut dire que j'apprécie beaucoup cette série ; mais je ne pense pas que je me décrirai ainsi, car je ne crois pas être « fan » de quoi que ce soit. Il y a des choses que j'aime bien ou que je préfère à d'autre, mais je n'adhère personnellement pas trop à l'idée de fan attitude - bien que je comprenne tout à fait le ralliement enthousiaste qu'une œuvre puisse provoquer et par là même, la dénomination qui en découle et qui a le mérite de l'efficacité.
Et donc oui, comme tu le dis, j'aime beaucoup la série des « Loup Solitaire », bien qu'il doit y avoir pas loin de 10 ans que je n'en ai pas refait un seul, même si j'achète les opus au fur et à mesure de leur sortie. Comme la série est en cours de réédition avec les correctifs de Joe Dever, et la relecture homogénéisante de Scriptarium (une association) qui de surcroît, traque et corrige les erreurs des anciennes éditions, je reprendrai sûrement peu à peu les différents cycles. Reste à savoir si la troisième série profitera de ces ressorties. Qu'est-ce que tu entends par "en difficulté +1" ? J'avoue que je ne vois pas bien. Tu viens d'entamer le cycle du Grand Maître Kaï, qui est un cycle que je trouve très intéressant, car il propose de jouer un personnage que l'on incarne rarement (jamais) dans la littérature ergodique, le haut niveau. Celui qui suit, Le captif du roi-sorcier, est malheureusement considéré comme un opus médiocre.
« Loup*Ardent » est une série de LDVELH très différente, en 4 volumes. Le monde qu'elle aborde est plus mature, plus sombre : dans un environnement d'héroïc-fantasy, on y incarne un barbare du désert qui doit repousser une invasion de démons, tout en se confrontant à ses origines mystérieuses (grossièrement). Mais les règles proposées pour y jouer sont... problématiques. Tout le monde les laisse tomber à un moment ou à un autre. C'est surtout le premier tome qui est exceptionnel, dans sa narration, tranchant par rapport aux LDVELH habituels, bien qu'il ne soit pas exempt de critiques, surtout vers la fin. Je peux te proposer des liens vers plusieurs sites si le sujet t'intéresse.
Goburlicheur de chrastymèles
Répondre
#17
Bienvenue astre solaire, ne t’inquiète pas d’autres ici ont découvert Tolkien avant 1990 ?
Répondre
#18
Bienvenue, Astre*Solitaire,

Et ne t'en fais pas pour tes 21 ans, moi aussi j'ai découvert Tolkien en 1986! Et je t'ai reconnu Loup* Ardent!
Bonne année 2021!!!
Répondre
#19
Merci de votre accueil à tous deux.

Mon pseudo date de 2012. À l'époque, je l'envisageais sous l'angle de la littérature ergodique, d'où un mix de trois séries que j'aimais bien. Je l'ai conservé sur les 5/6 forums où je me suis depuis inscrit, même si je ne suis véritablement actif que sur deux ou trois.

Une excellente année 2021 à toutes et à tous.
Goburlicheur de chrastymèles
Répondre
#20
Bonjour et bienvenue à toi.

(19.12.2020, 17:40)Astre*Solitaire a écrit : C'est lié aux Livres dont vous êtes le héros et à son forum que j'avais rejoins en 2012 : j'avais basé ce pseudo sur mes trois séries préférées de l'époque : Astre d'Or, Loup*Ardent et Loup Solitaire. J'espère que cela ne sera pas une gêne.

C'est amusant, car je m'étais fait la réflexion dès l'instant où j'avais jeté un œil sur ton pseudonyme. Cela dit, j'admets avoir passé jadis d'excellents moments avec les séries Astre d'Or et Loup solitaire. J'avais effectivement vu passer Loup ardent, mais n'avais pas pris le temps de m'y intéresser. Il faut dire que j'ai poursuivi celle de Loup solitaire jusqu'aux Pirates de Shadaki, un opus qui m'avait un peu déçu, d'autant qu'il y manquait, si je me souviens bien, la traditionnelle carte permettant de visualiser les progrès du héros.

(19.12.2020, 17:40)Astre*Solitaire a écrit : On peut raisonnablement affirmer qu'en 1990, Tolkien est devenu pour moi mon auteur préféré. Il y a énormément d'autres écrivains et écrivaines que j'ai aimés, et qui furent même, dans ma joie de lecture, placés devant le professeur d'Oxford, tels Asimov, Herbert, Lovecraft, Howard et tous les grands classiques qui vous paraîtront convenir. Mes goûts évoluant, j'ai me suis orienté vers des lectures mythologiques (l'Edda poétique traduit par Boyer), antiques (j'ai beaucoup aimé l'Énéide de Virgile) et médiévales (la matière de Bretagne, les différentes versions de Tristan et Iseult, mais aussi Saint Brendan), avant, à leur tour, de céder la place à la littérature française du XVIe siècle, à Proust, à la littérature des origines des genres (en S.-F. - Marry Shelley ou Abbott ; en Fantasie - Lamb, Dunsany, Hodgson ; en fantastique - les auteurs français du XIXe siècle ; en merveilleux, etc.).

Nous avons décidément un parcours littéraire qui se ressemble, quoique je sois plutôt venu à la mythologie norroise par le biais de Tolkien que l'inverse et que l'œuvre de propagande de Virgile me paraisse très artificielle comparée à celle d'Homère (cela dit, je ne l'ai lue qu'en français, ce qui ne permet pas de juger de la qualité poétique intrinsèque du récit). Sinon, je ne connais pas grand-chose au XVIe siècle, à Proust, à Shelley ou à Hodgson, mais je ne désespère pas d'avoir le temps d'y venir.

(19.12.2020, 17:40)Astre*Solitaire a écrit : Puis je me suis ensuite offert un beau cadeau pour un Noël, l'édition du SdA chez Bourgois en édition intégrale, suivi de celle des Contes et légendes inachevés. Malheureusement, cette édition du SdA a subi un fort dégât des eaux, et il m'a fallu la racheter en 1995, nantie d'une illustration (Alan Lee) qui me parle bien moins. Je pensais alors benoîtement que j'avais tout ce que Tolkien avait écrit lorsque je découvris par hasard, chez Pocket, le Premier livre des contes perdus, vers 1999. Je me suis rué dessus, comme sur le second livre. J'avoue ne plus très bien me rappeler, mais l'un des livres avait un défaut d'édition (pages inversées je crois bien). Je l'ai donc racheté en compact (volume 1 et 2, bien plus pratique). Et depuis, je ne cesse, dans la mesure de mes moyens et à mon rythme, d'acheter les écrits de Tolkien.

Très belle édition, dont je n'ai longtemps possédé que le tome des Appendices, grâce auquel j'ai tardivement pris la mesure de l'ampleur de la création tolkienienne. J'ai dû découvrir les HoMe à la même époque que toi, grâce à un condisciple.

(21.12.2020, 01:05)Astre*Solitaire a écrit : Mais merci. Merci, merci. J'ai écouté l'ensemble du débriefing avec grand plaisir. Cette petite vidéo est une vraie pépite informative, et qui répond très bien à mes interrogations. Il est dommage, par contre, que la connexion de M. Bador ait été aussi problématique - beaucoup de mots sont mangés - ce qui rend parfois son propos difficile à suivre ; ce qui chagrine d'autant plus que son élocution est parfaite et que sa présentation de sujets peu connus, intéressante.

Merci et désolé encore des problèmes de connectivité qui m'ont bien ennuyé ce jour-là. Une transcription a été faite et je dois la relire pour ma partie, afin que les futurs auditeurs soient moins dérangés par la médiocrité du son.

(21.12.2020, 01:05)Astre*Solitaire a écrit : @ Bergelmir : merci de m'avoir lu. Ah la collectionnite, que ne nous ferait-elle pas faire. Mais c'est tellement chouette. Personnellement, je ne m'intéresse qu'aux livres - du papier entre deux rabats plus ou moins cartonnés - ce qui peut donc inclure parfois des BD, des revues, des manuels (JdR) ou des recueils que je commence depuis peu à réaliser moi-même - chose bien plus aisée depuis que l'auto-édition en ligne existe.

Voilà encore un commentaire que je partage entièrement, comme pourraient en témoigner les quelques 4000 livres qui envahissent mes bibliothèques. Je ne préciserai pas combien sont des livres de Tolkien ou sur Tolkien, pour éviter de faire peur aux lecteurs novices. Wink

E.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#21
Merci de ton accueil Elendil.

Pour les LS, et pour des raisons que l'on soupçonne budgétaires, les illustrations - et donc les cartes - ont été supprimées à partir du n° 23, dans la série du Second ordre Kaï, et ce jusqu'au n° 28. Les pirates de Shadaki est le n° 22, et pour ce dernier, effectivement, il ne manque que la carte.

Je suis particulièrement mauvais pour les langues, je lis donc en français (sauf dans le cas de mes deux recueils d'illustration de Tolkien, qui sont en allemand) ; et que cela soit Virgile ou un autre auteur de l'Antiquité, je les lis toujours en français. Je ne me considère pas assez compétent en littérature de l'Antiquité pour ressentir cette propagande, même si je vois bien (j'espère) à quoi tu fais allusion. Mais j'avoue que pour les auteurs du Moyen Âge, j'essaie de varier les traductions lorsque j'en ai l'opportunité (deux pour Tristan et Iseult, jusqu'à trois pour certains Chrétien de Troyes) ; mais ce n'est vraiment pas systématique.

Pour le premier « HoMe », je suis tombé dessus complètement par hasard, en furetant dans les rayons d'une grande enseigne. La pièce m'a semblé disparaître, le monde a tangué le temps que je réalise ce que je tenais entre mes mains.

Quatre mille livres, c'est tout de même assez impressionnant. Respect, surtout si tu as tout lu. Je dois être plus ou moins à 1000 livres - dont une trentaine non lus, je dirais. Ce qui commence à poser un problème : où les mettre. Là où j'ai encore de la place, ils vont être assassinés par le soleil. J'ai quelques Verne dont le dos bien rouge est devenu rose pâle ; un vrai crève-cœur. Pour Tolkien, j'ai commencé à réaliser un Catalogue bibliographique, mais je pense mettre des années à le compléter - c'est assez impressionnant le nombre d'ouvrages qui existent. Et je ne m'intéresse qu'aux livres en français.

Astre*Solitaire
Goburlicheur de chrastymèles
Répondre
#22
(07.01.2021, 02:15)Astre*Solitaire a écrit : Quatre mille livres, c'est tout de même assez impressionnant. Respect, surtout si tu as tout lu. Je dois être plus ou moins à 1000 livres - dont une trentaine non lus, je dirais. Ce qui commence à poser un problème : où les mettre. Là où j'ai encore de la place, ils vont être assassinés par le soleil. J'ai quelques Verne dont le dos bien rouge est devenu rose pâle ; un vrai crève-cœur. Pour Tolkien, j'ai commencé à réaliser un Catalogue bibliographique, mais je pense mettre des années à le compléter - c'est assez impressionnant le nombre d'ouvrages qui existent. Et je ne m'intéresse qu'aux livres en français.

Non, pas tout. Près d'un millier me viennent de ma grand-mère maternelle, et de ceux-là, je n'ai lu qu'une petite fraction, bien que cela m'ait fait découvrir quelques grands romanciers, dramaturges ou essayistes (Marcel Aymé, Hervé Bazin, Georges Bernanos, Henry de Montherlant...) Par ailleurs, j'achète régulièrement des ouvrages de la collection de la Pléiade, dont la qualité est absolument remarquable, mais je n'ai pas le temps de tous les lire, car un seul de ces volumes peut dépasser les 1000 pages, et cela prend du temps...

J'admets bien volontiers que le stockage finit par devenir un problème. Je n'ai d'ailleurs plus la moindre place pour rajouter une bibliothèque supplémentaire, ce qui me force un peu à la diète...

Pour les différentes éditions de Tolkien en français, la meilleure référence bibliographique est sur Elrond's Library. Pour les ouvrages sur Tolkien en français, je pense que la bibliographie de notre site est plutôt complète, hormis peut-être les périodiques. Cela dit, Forfirith, notre présidente, a rédigé une thèse sur la réception de Tolkien en France, ce qui implique qu'elle doit avoir une bibliographie particulièrement exhaustive en la matière.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#23
(07.01.2021, 02:15)Astre*Solitaire a écrit : Là où j'ai encore de la place, ils vont être assassinés par le soleil. J'ai quelques Verne dont le dos bien rouge est devenu rose pâle ; un vrai crève-cœur. Pour Tolkien, j'ai commencé à réaliser un Catalogue bibliographique, mais je pense mettre des années à le compléter - c'est assez impressionnant le nombre d'ouvrages qui existent. Et je ne m'intéresse qu'aux livres en français.

En effet, les encres rouges et dérivées sont les plus sensibles au soleil. Les éditions des années 70-90 sont particulièrement impactées et on passe facilement du rouge au rose, voire au blanc...
Concernant tes J. Verne, j'imagine que tu fais référence aux éditions Hetzel, non ? J'ai vu quelques exemples de ce "fading", c'est terrible.

Elendil ayant déjà fait passer le lien vers l'excellent site d'Yvan Strelzyk, je te rajoute juste le lien vers notre bibliographie des ouvrages en langue française. Si tu as des questions plus précises sur des livres particuliers ou certaines de leurs éditions, n'hésite pas Wink
Répondre
#24
@Elendil : j'ai toujours eu du mal avec les ouvrages de la Pléiade parce que je n'aime pas du tout le papier bible. Mais je reconnais la qualité des ouvrages (forme comme fond). Par contre, ils ne sont pas donnés. Les œuvres complètes de Troyes, c'est 72 €. Donc glups.

@Bergelmir : non, pour le coup, l'essentiel de ma collection (environ un tiers des ouvrages de Verne), c'est la collection des années 80 chez Hachette. C'est par elle que j'ai commencé à lire Jules Verne (Le phare du bout du monde, bien que son fils ait remanié un peu le texte, suivi du Chancellor) à 12 ans. J'aimerais bien qu'un éditeur s'essaie un jour de publier cet auteur sans illustration et avec un véritable appareil critique, et aussi des cartes refaites pour les voyages - celle pour La Jangada, par exemple, et à peu près illisible. Bref, moderniser l'édition (pas le texte).

Sinon, merci à tous les deux pour vos liens. Je les avais déjà, mais merci de m'aider dans cette "compilation" pas si évidente que cela. J'utilise aussi pour les différentes éditions NooSFere et également le site de BDFI pour la bibliographie de Tolkien, avec ici une page plus spécifique sur Le Hobbit. Mais vous connaissiez déjà peut-être ce site.
Goburlicheur de chrastymèles
Répondre
#25
(09.01.2021, 00:36)Astre*Solitaire a écrit : Sinon, merci à tous les deux pour vos liens. Je les avais déjà, mais merci de m'aider dans cette "compilation" pas si évidente que cela. J'utilise aussi pour les différentes éditions NooSFere et également le site de BDFI pour la bibliographie de Tolkien, avec ici une page plus spécifique sur Le Hobbit. Mais vous connaissiez déjà peut-être ce site.

Je connais le site parce que j'y suis tombé quelques fois par hasard mais je ne l'ai jamais utilisé volontairement.
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Bonjour à tous les membres gorth 8 6 434 04.01.2014, 17:33
Dernier message: Sauron
  Membres canadiens êtes vous là ? Zelphalya 3 2 967 29.11.2013, 12:09
Dernier message: Zelphalya

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)