Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Jeu de société] The Lord of the Rings: Journeys in Middle-Earth
#1
Un nouveau jeu de société devrait prochainement paraître chez Fantasy Flight Games (éditeur du jeu de cartes évolutif du Seigneur des Anneaux) : il s'agit de The Lord of the Rings: Journeys in Middle-Earth.

Plus d'infos ici.
Répondre
#2
Je ne suis pas forcément friand de cette mode des jeux de plateau qui necessitent une application mobile pour être jouables, mais à voir... Car au delà de ça, le concept a l'air vraiment chouette !
D'autant que j'ai rarement été déçu par les jeux FFG, j'ai notament quasi tout sur ce qu'ils pondu sur l'univers de Lovecraft... Et deux campagnes du JCE Seigneur des Anneaux.
Répondre
#3
J'avais tout de suite repéré que ton avatar venait du jeu Cthulhu de chez FFG (dont j'ai personnellement quasiment toutes les expansions).

Pour ma part, je déteste assez profondément les jeux avec une application. Si l'application ferme, en fait, tu n'as plus de jeu, et une grosse boîte pleine de trucs-machins pour rien... C'est bête.

Ce qui me répugne plus avec ce nouveau jeu, c'est qu'il est d'abord très cher (autour de 100$ en pré-commande), mais qu'en plus il est prévu qu'il obéira à la même logique de sériation avec des expansions à n'en plus finir. Je suis un complétioniste et je n'aime pas avoir un morceau de jeu, donc pour moi, c'est impossible de songer à acheter la boîte de base.

Cela dit, je suivrai avec intérêt le développement du titre, parce que j'adore les jeux de société !

Apparemment, le jeu alterne entre deux modes : une exploration du monde avec des tuiles hexagonales, et des combats sur des tuiles carrées. Si ça ça ne fait pas penser à Heroes of Might and magic et Age of Wonders !

Autre point, les développements scénaristiques ont l'air un peu pauvres et ne pas s'embarrasser d'avoir un quelconque rapport avec les événements des livres. Les personnages sont les personnages principaux des bouquins, mais ils se lancent dans des aventures qui n'ont rien à voir. On aura par exemple Bilbo et Gimli qui poursuivent des brigands en Arnor...

Je comprends le besoin de proposer des aventures originales (eh, je ne vais pas cracher sur les jeux de rôle quand même!), mais pour moi, il ne fait guère sens de vouloir satisfaire à la fois ce besoin, et le besoin de proposer des personnages jouables "connus" de par leur rôle prépondérant dans les œuvres originales.
Répondre
#4
Je confirme que l'application sera intimement associée au jeu et indissociable de son fonctionnement. Le jeu sera jouable en solo, au moins.

Apparemment, Magali Villeneuve est toujours à l'illustration de certaines cartes. Les designers sont Nathan I. Hajek et Grace Holdinghaus , deux inconnus pour ma part, mais qui ont bossé respectivement sur Descent et Mansions of Madness, deux grosses références en matière de jeux de plateau d'aventure.

Les héros disponibles dans cette boîte de base sont Legolas, Gimli, Bilbo, Aragorn (drôle de mixture), ainsi que deux inconnues parachutées par les créateurs, Elena et Beravor (une elfe et une humaine, pour ce qu'on peut en voir). Je ne sais pas ce que le nom "Elena" vient faire là-dedans et cela accentue un peu plus mon sentiment que la licence est exploitée sauvagement sans le moindre souci de cohérence avec le matériel littéraire. Je sais, je râle, mais à quoi bon faire un jeu "Seigneur des Anneaux" si c'est pour balancer des noms insipides ? Il existe nombre d'univers de fantasy très intéressants, mais enfin, "Seigneur des Anneaux", ça fait toujours une bonne publicité, n'est-ce pas ?
Répondre
#5
100 % d'accord. D'ailleurs, Beravor n'a de sindarin que l'apparence. M'est avis que c'est un nom inventé au doigt mouillé après une lecture superficielle des Appendices.

Pourtant, ce ne sont pas les personnages secondaires qui manquent dans le roman. Halbarad, ou Gildor Inglorion, ou Isengar, par exemple.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#6
Bonjour,
Je me permets de participer à ce fil de discussion afin d’apporter mon humble expérience sur le sujet.

J’ai acquis ce jeu une semaine après sa sortie et mon revendeur favori m’a fait rire avec ses deux ruptures coup sur coup des commandes qu’il a passées. La licence continue de faire vendre je n’ai pas de soucis pour FFG de ce côté là…

J'ai déjà joué à des jeux de société sous application sans que ce soit ma grande passion dans la vie... mais je ne sais pas si c'est la licence, les mécanismes empruntés à d'autres jeux ou bien même la difficulté du celui-ci mais là c'est une grosse surprise pour notre groupe de joueurs.
Alors évidemment on regarde l’écran, c’est un fait. En même temps c’est tout de même grâce à lui que TOUT LE MONDE JOUE et qu’il n’y a pas un type qui est "puni" à se taper le rôle du MJ pendant que les autres s’amusent… donc à mon sens l’application n’est pas intrusive, elle est juste un élément fondamental du jeu et de ses mécaniques… car c’est bien contre le jeu qu’on se bat tous ensemble. Du coup c’est jouable de 1 à 5 grâce à l’application (en solo il faudra jouer 2 persos) selon n’importe quelle combinaison de joueurs humains et de personnages joués dans la limite de 5.
Techniquement on sent bien que FFG a payé l’application car la boîte reste moins remplie que d’autres du même type. On est pas déçu de la qualité cependant.
La mécanique empruntée à droite à gauche fait du deck de cartes sa pioche actions et son dé à la fois. Deck que l’on peut arranger avec l’xp et les events de campagne...

Jeu acheté le samedi matin, déballé et protégé l’après-midi (c’est qu’il y en a des cartes), le lundi matin en retournant au boulot je faisais un bilan de 16 heures de jeux dans le weekend à 4 joueurs…
Impossible de s’arrêter autrement que pour dormir.
Depuis j’ai pu tester avec les enfants qui eux aussi adorent et même si effectivement il faut maîtriser la lecture (10-12 ans mini) pour s'imprégner de toutes les mécaniques, ils sont demandeurs de conseils et cherchent à comboter d'eux-mêmes !
Concernant le prix il est très facile d’obtenir le jeu à moindre frais pour peu de faire partie d’une assos ou d’avoir des entrées chez un revendeur… moi par exemple je l’ai eu avec 20 % de remise dans mon magasin préféré.

Par contre attention hein, la Terre du Milieu ne s'encombre pas des faibles alors préparez-vous à en chier pour de vrai... genre personne ne "meurt" dans la compagnie mais la mécanique du jeu handicape les scénarios suivant ceux où l'on échoue à tel point que réussir un scénario devient vraiment une joie sincère autour de la table.
Cela constitue (en tout cas pour notre groupe d’amis) un des intérêts fondamentaux de ce jeu. La difficulté est particulièrement bien dosée car l’application s’adapte au nombre de personnages de la compagnie. C’est un autre point fort de la mécanique : la rejouabilité est indéniable.
Sur les quatre fois que j’ai joué personnellement le premier scenario (en solo, deux fois avec les potes et une dernière fois avec les enfants) jamais nous n’avons eu les mêmes choses. Bien sûr l’entame et le l’épilogue sont les mêmes mais jamais les tuiles à découvrir, le terrain et les suites d’évènements n’ont été identiques. Sans spoiler (ou divulgâcher selon le Larousse 2019) je dirais que les events semblent piochés dans une série qui fait que même si nous en retrouvons certains, ils ne sont jamais au même endroit ni au même moment… et on regrette d’en avoir ratés.
Le principe de lutte contre le temps (ou contre le cours de choses) retranscrit par la progression de la menace (sorte de jauge) qui, à terme, fait perdre le scénario à la compagnie si l'ensemble des objectifs n'ont pas été atteins est une très bonne façon (à mon sens) de retranscrire ce que l'on ressent parfois dans l’œuvre canon : cette ombre qui s'avance inéluctablement et contre laquelle il faut se battre (ou se débattre).

Alors puisqu’on est sur un forum de puristes, il faut se préparer évidemment à accepter les entorses au canon de l’œuvre. Avec des personnages créés par FFG comme discuté précédemment. Cela dit, pour connaître à peu près l’univers et ses légendes, nous retrouvons également des personnages connus comme Halbarad par exemple qui donnera certaines missions dans le jeu.
D’autres tiqueront aussi sur certaines occurrences temporelles mais, pour être moi-même attaché à l’œuvre initiale ce n’est pas dérangeant puisqu’on recherche ici avant tout à se divertir dans un contexte fictif connu et apprécié et qu’on ne recherche pas un trivial poursuit du SdA.

Il y a un potentiel de malade rien qu’avec l’univers canon donc je ne m’inquiète pas pour la suite.
Une extension avec les figurines des 3 boss de la campagne initiale est déjà prévue (sur le même modèle que Descent).
De l'auto-include pour nous (qui certes n'avons ni les Deumeures ni Descent donc pas de risque de doublon) car l'essayer c'est l'adopter. Bon, après moi je peints les figurines pour d’avantage d’immersion mais à mon sens ce n’est pas nécessaire. Du moins cela n’apporte pas de réel avantage que celui apporté dans toute autre situation pour n’importe quel autre jeu.

Pour résumer, je dirais (à mon humble avis) :
+ un vrai jeu qui va chercher un peu de jdr, un peu de landcrawling, un peu de deck building, le tout dans beaucoup de SdA
+ n’avoir que des joueurs sans désigner de MJ
+ la rejouabilité
+ la qualité de jeu autour de la table (grâce à l’appli)
+ pouvoir jouer en solo
+ la présence de phrases qui deviendront cultes : "l'espoir persiste bien que l'ombre s'épaississe..." Very Happy
- le prix
- la nécessité d’avoir une appli

Je reste bien sûr à la disposition de chacun pour toute remarque ou question à ce sujet.
Merci de m’avoir lu.
Répondre
#7
Merci pour ce long retour !

Effectivement ici nous sommes un peu des puristes et nous nous intéressons d'assez près à ce qui résonne précisément ou non avec l'univers de Tolkien, c'est-à-dire son univers littéraire et non pas l'univers "Terre du Milieu" tel qu'il a émergé dans la culture geek (dont je me reconnais personnellement comme un affilié d'ailleurs!). C'est la spécificité de chez nous !

A ce titre, je ne doute pas que Journeys in Middle-Earth soit un bon jeu, mais un jeu qui met en scène Bilbo et Gimli contre des bandits ne peut pas facilement recevoir notre aval, forcément, même si nous pouvons l'apprécier à titre personnel !

Il y a d'ailleurs différents jeux qui, à mon avis, saisissent d'assez près l'esprit du livre : les jeux de Reiner Knizia par exemple, ou encore War of the Ring. Le jeu de cartes évolutif avait également fait un travail globalement assez bon en regard de nos critères spécifiques.

Par ailleurs qu'entends-tu par "l'univers canon" ?

Et encore merci pour cette critique !
Répondre
#8
Très intéressant, merci hwk !
Répondre
#9
Je vous en prie, ce fut un réel plaisir pour moi de découvrir ce jeu avec mes amis et donc un plaisir de partager cela avec le plus grand nombre.

Après le fait que vous soyez des puristes n’ôte rien à l’intérêt que vous puissiez y porter. Au contraire, je trouve que parfois cela peut rendre d’autant plus respectable le coup d’œil que vous avez dessus. Une sorte de "patte de l’expert" si je puis me permettre ^^
D’ailleurs c’est assez marrant de constater avec quel regard critique et pointu les mêmes choses sont décortiquées selon le milieu où l’on se place… car les spécialistes du jeu de société s’arrêteront sur l’efficience des mécanismes du jeu en lui-même alors qu’ici il sera plus question de la crédibilité de voir tel ou tel perso aux côtés d’un autre.
Moi ça ne me pose aucun problème du moment que les gens comprennent qu’il y aura de toute manière toujours à boire et à manger puisque le principe (économique) c’est de ratisser large pour plaire au plus grand nombre. Ce qu’à mon sens FFG a bien su comprendre puisqu’au-delà du thème les mécaniques sont empruntées à de grosses cylindrées qui tournent très bien par ailleurs.

J’ai effectivement utilisé le terme "canon" afin de décrire plus le côté officiel (gravé dans le marbre) de l’univers : celui qui est écrit par opposition (?) à celui qui est fantasmé au travers des différentes licences. C’est une mauvaise habitude qui me vient de Star Wars lorsque tout l’univers étendu a été balayé par Disney lors du rachat de Lucas Arts et qu’une distinction a été faite entre ce que Disney voulait : l’univers canon (officiel) et ce que les fans, écrivains, illustrateurs, poètes, romanciers, etc avaient "brodé" autour de la licence ces trente dernières années.
Là pour LSdA je me suis peut-être mal exprimé mais dans mon intention c’était pour marquer la distinction entre ce que Tolkien a écrit (l’univers officiel dit canon) et ce que les entreprises ayant racheté la licence ont construit (genre les personnages de Beravor et Elena créés par FFG afin de rajouter une touche contemporaine d’équilibre entre les genres dans cette œuvre certes prolifique mais décidément trop déséquilibrée misogynement parlant (!) pour les standards de notre époque à nous).

Cela fait des années que je me sers de votre excellent site pour trouver des informations ainsi que des précisions ayant trait à certains personnages, lieux ou évènements sur LSdA.
Mais bon, tout le monde n’éprouve pas le besoin impérieux de coller parfaitement et à chaque instant à l’œuvre originale… sinon nous ne serions pas allés voir les films et n’aurions pas philosophé des heures durant (car c’est le mot) au sujet des différences entre les deux supports.
Par contre vous êtes et demeurerez une mine d’information essentielle pour tous ces petits détails ou précis que l’on cherche alors que des questions bêtes nous viennent… du genre : mais quand est-ce qu’Aratorn le papa d’Aragorn est-il mort… et ai-je bien orthographié son nom… et combien étaient les rôdeurs du nord… et pourquoi ils ont pas monté une team avec les elfes pour casser des bouches… ou plus sérieusement : la figurine de Legolas dans le jeu j’ai envie de la peindre… du coup cet elfe originaire de la forêt noire il avait les cheveux blonds comme dans le film, les cheveux bruns comme sur l’illustration de la carte dans le jeu ou bien les cheveux blanc-gris de certaines branches Eldar ???
Pareil, les wargs qui dans le jeu ressemblent plus aux sortes de loups décrits dans le livre (qu’à ce croisement de shar-pei anorexique avec je ne sais quoi du film) du coup sur quelles teintes dois-je partir pour la fourrure ?

Bref, je vous la fait courte, à mon sens ce jeu va ratisser large sur le thème et conduire nombre de personnes à s’intéresser d’avantage à "la vraie histoire" Wink
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Jeu de société] The Hobbit: An Unexpected Party Hofnarr Felder 2 141 30.04.2020, 19:28
Dernier message: Hofnarr Felder
  [Jeu de société] Jeu de questions sur plateau de l'association Tolkiendil Hofnarr Felder 166 50 353 16.01.2020, 20:19
Dernier message: Hofnarr Felder
  [Jeu de société] Recharge The Lord of the Ring pour Trivial Poursuit Zelphalya 1 754 10.05.2019, 11:59
Dernier message: Irwin
  The Lord of the Rings, symphonie n°1 de J. de Meij lchamb 1 2 648 26.04.2012, 22:25
Dernier message: Druss
  Middle-earth dictionnary attack Turb 7 13 153 30.08.2010, 09:47
Dernier message: Zelphalya
  Humour - DM of the Rings Erandur 2 4 797 27.04.2008, 10:09
Dernier message: Elendil

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)