Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
~ Dans le brouillard de la Douce Galenas ~ *
#1
D'un œil hagard elle me regarde ;
Sur la couche de tout son long
Elle exhale de sa bouffarde
Des volutes vers le plafond.

Le doux parfum du vieux tobie,
Voletant jusqu'à mes narines,
Me tirent des traits ébaubis
Sous une lune saphirine.

D'un air aguicheur elle m'invite,
En dépit de l'épaisse brume,
À la retrouver au plus vite,
Tandis que je pose la plume.

Auprès d'elle sur la paillasse
Je me couche tranquillement
Sur le drap de soie de biasse
Pour l'embrasser avidement.

Deux paires de lèvres se joignent
Et s'écartent avec désir ;
D'une main ferme je l'empoigne
Satisfaisant tout ses désirs.
Répondre
#2
Voilà qui est fort joliment tourné !

Un je-ne-sais-quoi de surréaliste dans ces volutes pourrait suggérer que cette Galenas, si douce, était peut-être relevée de feuilles plus épicées…
Very Happy
Répondre
#3
Au risque de répéter ce qui a déjà été dit, ces vers sont très bien tournés !
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Mes adieux douce amie* Nalzur 3 2 975 23.01.2019, 02:02
Dernier message: Chiara Cadrich

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)