Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Appel à contributions - Partir à l'aventure (dans tous les sens du terme)
#1
Pour démarrer tranquillement l'année, nous vous proposons de composer collectivement,
dans le style d'un cadavre exquis, un texte ayant pour thème un Hobbit,
quittant son trou et partant à l'aventure.
Chacun écrit trois vers octosyllabés et rimés en reprenant le modèle suivant ABA // BCB // CDC
L'auteur de chaque tercet pourra annoncer une nouvelle rime pour la suite.



Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure
...


à vos plumes !
Répondre
#2
Que je comprenne bien...

ABA CBC etc avec une rime du V2 toujours identique?

ou

ABA BCB CDC avec un "basculement" de la rime V2 vers V1 et V3 à chaque nouveau tercet?
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
#3
Merci pour ta remarque, j'ai corrigé en espérant que ça sera assez clair.
Répondre
#4
Du coup on est sur du :

ABA CBC DED FEF GHG IHI... ?

Le cadavre exquis se fait publiquement, sur le fuseau ? Ou par chaîne de mp, pour qu'on ne sache pas ce qui a été écrit avant ?
Répondre
#5
J'ai écrit dans le style de et non un cadavre exquis précisément !
Répondre
#6
Bonjour, ça fait longtemps que je n'ai pas posté un petit message et cet exercice à l'air intéressant donc je tente:

Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure

Se laissant guider par ses pieds,
Tenant son bâton dans sa main,
Il distingua la vieille forêt
Répondre
#7
Petite proposition d'ajustement pour revenir dans le rythme imposé :

Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure.

Tenant son bâton bien en main,
Laissa vagabonder ses pieds,
Sans se soucier du lendemain.

Point n'est besoin d'un équipier,
Songea l'aimable baroudeur,
Pour se fourrer dans le guêpier.

Joberoly peut à présent enchaîner sur la vieille forêt ?
Répondre
#8
ca fait des ages depuis que j'ai etudie les syllabes, et j'etais pas si bonne, mais le poeme de Chiara ne donne pas quelque chose de genre: ABA // BCB // CDC ??
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
#9
Oui. Ça pourrait être une contrainte supplémentaire intéressante, pour assurer la transition entre deux paires de tercets.
Répondre
#10
Personnellement, je la valide ! Merci Chiara d'avoir su rebondir. Je vais changer l'énoncé.
Répondre
#11
Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure.

Tenant son bâton bien en main,
Laissa vagabonder ses pieds,
Sans se soucier du lendemain.

Point n'est besoin d'un équipier,
Songea l'aimable baroudeur,
Pour se fourrer dans le guêpier.

Un vent chargé de mille odeurs
Fit soulevé sa capeline
Qu'il a clos par simple pudeur.
Répondre
#12
On est donc finalement revenus à la deuxième proposition de faerestel... Mais tant mieux ; c'est plus fluide et plus cohérent ainsi, m'est avis.
Répondre
#13
Soudain un fumet de cuisine,
Fait vasciller sa volonté.
Fini confort et belle tartine !
Répondre
#14
Aucuns problèmes concernant la modification de ma strophe. Je n'ai pas votre expérience et je trouve cette correction très bien. Et puis on est pas obligé de l'emmener vers la vieille forêt, on a déjà vu assez de hobbits prendre cette route.
Répondre
#15
Voilà où nous en sommes !

Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure.

Tenant son bâton bien en main,
Laissa vagabonder ses pieds,
Sans se soucier du lendemain.

Point n'est besoin d'un équipier,
Songea l'aimable baroudeur,
Pour se fourrer dans le guêpier.

Un vent chargé de mille odeurs
Fit soulevé sa capeline
Qu'il a clos par simple pudeur.

Soudain un fumet de cuisine,
Fait vasciller sa volonté.
Fini confort et belle tartine !

Quelqu'un pour la suite ?
Répondre
#16
Aller, hop, je me lance. Une proposition :

Finis les charmes d'un bon thé !
Les raffinements du chemin
Résideront dans les bontés

Des pâtres, d'hôtes incertains.
A lui rudesse du marcheur,
Repas frugal de bon matin.

Je crois qu'il y a quelques coquilles à ajuster :
Fit soulever sa capeline
Fait vaciller sa volonté
Finis confort et belle tartine !
Répondre
#17
Très chouette, votre petite emballée poétique !

Juste, "Fini confort et belle tartine" est tout à fait recevable tel quel.
Répondre
#18

Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure.

Tenant son bâton bien en main,
Laissa vagabonder ses pieds,
Sans se soucier du lendemain.

Point n'est besoin d'un équipier,
Songea l'aimable baroudeur,
Pour se fourrer dans le guêpier.

Un vent chargé de mille odeurs
Fit soulever sa capeline
Qu'il a clos par simple pudeur.

Soudain un fumet de cuisine,
Fait vaciller sa volonté.
Fini confort et belle tartine !

Finis les charmes d'un bon thé !
Les raffinements du chemin
Résideront dans les bontés

Des pâtres, d'hôtes incertains.
A lui rudesse du marcheur,
Repas frugal de bon matin.

trompé par son esprit songeur,
Sans voir le trou sur le sentier,
Il chut dans un cri de stupeur.

C'est du boulot fait à moitié
Que de laisser la route ainsi,
Sauf venant d'un rat-taupier !
Répondre
#19
Tournant la clef dans la serrure,
Il se lança sur le chemin
Et se dit prêt pour l'aventure.

Tenant son bâton bien en main,
Laissa vagabonder ses pieds,
Sans se soucier du lendemain.

Point n'est besoin d'un équipier,
Songea l'aimable baroudeur,
Pour se fourrer dans le guêpier.

Un vent chargé de mille odeurs
Fit soulever sa capeline
Qu'il a clos par simple pudeur.

Soudain un fumet de cuisine,
Fit vaciller sa volonté.
Fini confort et belle tartine !

Finis les charmes d'un bon thé !
Les raffinements du chemin
Résideront dans les bontés

Des pâtres, d'hôtes incertains.
A lui rudesse du marcheur,
Repas frugal de bon matin.

trompé par son esprit songeur,
Sans voir le trou sur le sentier,
Il chut dans un cri de stupeur.

C'est du boulot fait à moitié
Que de laisser la route ainsi,
Sauf venant d'un rat-taupier !

Voulant reprendre son défi,
Il se remit vite débout :
"Ah mais quel maladroit ! Ah fi !"

Constatant un trou au genou
Légèrement tâché de sang
Il se dit qu'il ira au bout.
Répondre
#20
Je relance ce projet inachevé. Si quelqu'un se sent de participer, qu'il le fasse sinon je pense le continuer petit à petit au gré des inspirations.
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Appel à contributions – Ballade à plusieurs mains 3 : Beren et Lúthien Daeron 34 32 111 26.04.2019, 06:40
Dernier message: Daeron
  Appel à contributions – Ballade à plusieurs mains 2 : Le voyage aux moult paysages Daeron 45 49 796 01.07.2017, 13:24
Dernier message: Isabelle Morgil
  Appel à contributions – Ballade à plusieurs mains 1 : La Ballade de la Compagnie Taliesin 107 113 472 20.06.2016, 21:04
Dernier message: Tikidiki
  Exercices de style - Appel à contributions Taliesin 18 25 851 30.01.2014, 19:12
Dernier message: Taliesin
  Appel aux auteurs - Projets en cours Zelphalya 2 6 340 17.06.2006, 20:42
Dernier message: Ilmarë
  Appel à Aragorn Melwen 2 6 676 09.11.2004, 18:30
Dernier message: Lady-Ewen

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)