Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Essais - De la nature de Gothmog - Jean-Rodolphe Turlin
#31
Merci!

Pourrais-tu Elendil préciser l'étymologie de Morinehtar.

Ne peut-on aussi lire Mor-ohtar, le guerrier de l'ombre?

Et si non, pourquoi?
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
#32
Morinehtar = Darkness-slayer (textuellement, p. 384)

1) morë, mori- « obscurité »
2) *nehtar : signifie visiblement slayer « tueur, destructeur ». Il est possible que ce mot soit apparenté à la racine NEK- « étroit », qui donne aussi le q. nehtë « spearhead, gore, wedge, narrow promontory » : dans ce cas, il pourrait s'agir d'une dérivation du sens « pointe de lance ». Une origine distincte est tout à fait envisageable.

Dans tous les cas, le -n- médian ne peut être rattaché à mori- ni apparaître spontanément ; le e qui suit ne peut provenir d'un o. Le deuxième élément est donc soit *nehtar, soit quelque chose comme *inehtar, enehtar (cette deuxième hypothèse est nettement moins probable).
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#33
Merci Elendil! Very Happy

Ton explication répond parfaitement à la question que je me posais. Je me suis interrogé sur la clarté de ma demande mais tu as vu juste!
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre
#34
Cf. également le commentaire de Carl F. Hostetter dans le Vinyar Tengwar 49 (VT49:24) :

Citation :... Q. nahtan 'I slay' occurs frequently in Tolkien's late writings ...
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Essais - Chats en Terre du Milieu - Jean-Rodolphe Turlin Druss 5 6 501 06.09.2013, 09:34
Dernier message: ISENGAR

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)