Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[JRTM] campagne Tolkiendili
#1
Bonjour


Comme je l’ai expliqué brièvement dans ma petite présentation, j’ai pour projet de longue date d’écrire une campagne épique pour JRTM.

Pourquoi EPIQUE : parce que le jdr a toujours eu, pour moi, une connotation héroïque. J’aime que mes PJ soient des héros, ou le deviennent au cours de mes scenarios. Aussi pour faire un bon héros, il faut de grands périls !

Par contre, bien que je veuille faire de l’épique, je ne veux pas dénaturer l’univers Tolkien par des créations grosbillesque. Bien sur écrire une histoire se déroulant dans l’univers d’Arda est toujours un blasphème pour moi, mais je tiens a ce qu’il reste aussi petit que possible (Ëa nous guette.)

J’avais commencé à écrire une campagne se déroulant pendant la guerre de l’anneau, mais dans la partie nord d’Arda (Imladris, Mirkwood, Erebor, Dale, Dol guldur,…). Mon idée de départ était de me baser sur le titre de nécromancien du seigneur de Dol Guldur et d’imaginer qu’un sous fifre de Sauron (Istari bleu ?) a pour projet de réanimer le squelette de Smaug qui repose dans le lac afin de s’en servir d’arme contre les peuples libres, voire contre Sauron.

Les PJ sont la pour être les grains de sable qui ruineront son plan.

Malheureusement, arrivé à la moitié de la campagne, j’ai été saisi de doutes : ma campagne ressemblait plus à un D&D qu’a une campagne JRTM…

Certains scenarios me satisfaisont toutefois (structure et événement), j’ai donc tenté de chercher d’autres pistes pour remplacer ce dracoliche par un autre être monstrueux. J’ai découvert dans les écrits de Tolkien (Bilbo, le seigneur des anneaux et le Silmarion) ainsi que sur Tolkiendil des pistes exploitables mais devant la quantité d’informations, j’aurais besoin d’un peu d’aide pour structurer ma pensée et ma campagne Tolkiendili.

Donc mes interrogations sont :

Campagne actuelle
- Est-ce tolkiendili de créer une aventure basé sur un dracoliche ?
- Est-ce tolkiendili d’utiliser un Istari bleu perverti a sauron (et un autre qui le combat…) ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que Pallando est un homme et Alatar une femme et qu’ils s’aimaient (ce qui expliquerait pourquoi Alatar a souhaité que Pallando l’accompagne) ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que la nécromancie tel qu’on la conçoit dans notre monde existe dans les terres du milieu ?
Nouvelles pistes :
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que les ent femmes ont étés capturés par Sauron ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que ces ent femmes sont obligés de travailler pour lui car Sauron a les entures en otages
- Est-ce tolkiendili d’imaginer qu’un des ces entures soit devenus un adepte de Sauron et qu’il dirige Dol guldur ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que Sauron a croisé les ent femmes avec des trolls afin d’obtenir les Olog Hai ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que Sauron ait récupéré un fruit de Nimloth avant la destruction de celui-ci ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer qu’un enture/ent femme/olog hai ait été bouturé avec un une branche du fruit de Nomloth ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que Sauron se servent des anneaux nains promis a Dain sur d’autres nains ?
- Est-ce tolkiendili d’imaginer que d’autres descendants des Noegyth-Nibbin soient contre/pour Sauron et le combattent/l’aident en sous marin (infiltrer dans les autres tribus naines ?
- Est-ce tolkiendili de tenter de toucher au monde créer par Tolkien ?


Comme vous pouvez le voir, j’ai énormément de questions et de pistes de réflexion, donc un peu d’aide serait le bienvenue Wink


Répondre
#2
Ressusciter Smaug, c'est clairement excessif. Gandalf a mis en branle les événements de Bilbo le Hobbit uniquement pour débarrasser le Nord de cette menace, et si c'était aussi simple de faire revenir un dragon à la vie, il n'aurait sûrement pas été aussi confiant par la suite (cela dit, j'adore l'idée en elle-même !). On a un peu parlé de nécromancie à côté, sinon : Magie en terre du Milieu: La nécromancie existe elle ?

Un Mage (Istar au singulier, attention) Bleu soumis à Sauron, pourquoi pas. Mais que l'un soit une femme contredirait Tolkien. Après, les idées sur les Ents et les Nains me semblent vraiment... too much.

Selon moi, un bon scénario de JdR tolkiéneux (autrement dit « aussi peu blasphématoire que possible ») devrait avoir une ampleur très limitée : zone couverte réduite, période de temps courte. Éviter d'impliquer des personnages trop puissants, qu'ils viennent de Tolkien ou qu'ils soient inventés. C'est plus difficile d'être épique avec ces contraintes, mais c'est aussi plus difficile de tomber dans le grand nawak.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#3
La résurrection de Saumg, c'est le gros point d'achoppement qui m'a bloqué dans ma campagne, en effet. Ca va effectivement a l'encontre des plans de Gandalf, mais l'ennemi a de nombreuses ressource et on peut trouver par le passé de nombreux exemples ou ce qui semblait un bien s'est retourné au final contre les peuples libres. Mais je ne suis pas sur que Gandalf était si confiant que cela, et ce n'est qu’à la fin du seigneur des anneaux qu'il évoque ce passage sur le but réel de l'épopée de Biblo.

Mais je suis d'accord avec toi, c'est un peu "trop", même si sur le papier c'est sympa.

J'ai lu auparavant le topic dont tu me parles, et j'en ai retiré que la nécromancie des terres du milieu est plus lié a une gestion des âmes (emprisonnement/spectre intangible/...) qu'à un bon vieux mort vivant squelette. Cela semble plus être lié a un refus / empêchement d'aller dans les cavernes de Mandos après le trépas. Peut être y a t il une idée à creuser?

En ce qui concerne les istaris, je n'ai pas trouvé de référence aussi clair qu'ils avaient tous "l'apparence" d'homme :
Des deux Messagers Bleus, on ne sut pas grand-chose dans l'Ouest - de la Terre du Milieu -, et ils n'avaient d'autres noms hors Ithryn Luin, les 'Mages Bleus' ; car ils se rendirent a l'Est en compagnie de Curunír, mais jamais ne revinrent ; et à ce jour, on ignore s'ils restèrent dans l'Ouest pour accomplir la mission qu'il leur avait été confiée, ou bien s'ils trouvèrent la mort, ou encore, comme le pensèrent certains, s'ils succombèrent aux machinations de Sauron, et furent par lui réduits en servitude.

Peut être que dans la version anglaise, cela est plus clair.

Pour les ents, je ne trouve pas cela "too much" car je ne fait que broder (sauf nimloth, je te l'accorde) sur des théories qui ont cours ici même.

Les nains, c'est plus compliqué il est vrai et cela vient sans doute du fait que je souhaite redorer leurs blasons aux yeux de mes joueurs car le film de P. Jakcson à ridiculiser cette grande race!

Par contre je ne suis pas totalement d'accord avec toi. En effet un scenario doit être limité géographiquement et dans le temps, mais une campagne peut entrainer des voyages et périples, c'est d'ailleurs ce qui fait sont charme. En ce qui concerne les personnages puissants, je ne suis pas pour les mettre en allié de combat ou en ennemi direct a des personnages, mais un PNJ puissant peut tout a fait être l'ennemi final que des joueurs se refusent d'affronter directement, d'ou une campagne pour déjouer ses plans sur le terrain et par des actions a leur portée (comme frodon et sa quete).
Répondre
#4
(22.12.2011, 13:53)Mjaepheim a écrit : Pour les ents, je ne trouve pas cela "too much" car je ne fait que broder (sauf nimloth, je te l'accorde) sur des théories qui ont cours ici même.

Je rappelle néanmoins la note d'introduction de la section Essais :
Citation :Les articles qui vous sont ici proposés autour de différents thèmes abordent des sujets selon des points de vue parfois très différents, les traitant en émettant hypothèses et conclusions plutôt consensuelles ou très orientées. Dès lors, ces textes vous sont essentiellement présentés pour la diversité des regards sur l'œuvre globale de Tolkien ou certains de ses aspects précis. Certaines notes et commentaires sont ajoutés par nos soins afin de corriger des erreurs ou hypothèses contestables.

En l'occurrence, c'est très orienté comme article.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#5
Pour Smaug, Gandalf dit clairement « sans l'expédition d'Erebor, on aurait pété la gueule à Sauron mais en rentrant on aurait trouvé Fondcombe en cendres et la Comté pas vraiment en meilleur état ». Ça m'étonnerait qu'il n'ait pas envisagé du tout un Smaug mort-vivant si l'éventualité en avait seulement été envisageable.

Pour les Mages Bleus, disons que c'est en partie de l'argumentum e silentio : Tolkien n'indique jamais que l'un des cinq Istari connus puisse être une femme, donc on n'a aucune raison de le penser. Accessoirement, je pense que les noms que l'on connaît pour les Mages Bleus (Alatar & Pallando + Morinehtar & Rómestámo) ne peuvent pas être des noms féminins au vu de leurs terminaisons, mais ça demanderait confirmation d'un linguiste plus chevronné.

Pour les Ents... disons que l'auteur de l'essai que tu cites est connu pour ses théories audacieuses ^_^ Mais chacun place la barre du « too much » où il le veut. Un Enture lieutenant de Sauron c'est trop pour moi.

Pour les Nains, je rejoins ton avis sur la boucherie de Jackson et applaudis ta volonté de réhabilitation des deux mains ! L'idée de nains mauvais n'est pas mauvaise, mais les lier aux Petits-Nains du Premier Âge me semblerait un peu gratuit. On peut tout simplement imaginer des membres d'une des quatre tribus inconnues de l'Est.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#6
C'est bien pour cela que je parle de théorie, qui peut donc etre sujet a contreverse.

J'ai exposé mes idées de depart de la meme façon, rassurez vous.

Mais si vous aviez a imaginer une campagne ou aventure se deroulant ans les conditions que j'evoque, quelles seraient vos idées?
Répondre
#7
Les dragons squelettes font partie des idées qui me paraissent tellement débiles qu'elles me font rire, quel que soit le monde imaginaire considéré. En l'occurrence, c'est une hypothèse nullement tolkienienne.

Il n'est dit nulle part que les Entures soient partis avec les Ent-femmes, mais qu'il n'y a plus d'Entures du fait de la longue séparation entre les deux sexes chez les Ents. Visiblement, Vifsorbier est ce qui se rapproche le plus d'un jeune Ent à la fin du TA. Donc cette affaire de prise d'otage me paraît assez tirée par les cheveux.

Quant au Lieutenant de Dol Guldur, Tolkien le nomme : c'est Khamûl, un Nazgûl.

Enfin, je confirme qu'aucun des noms des Mages Bleus ne semble pouvoir être féminin :
- Pallando et Rómestámo se terminent tous deux par -o, terminaison masculine
- Alatar se décompose vraisemblablement en alata- « radiance » + {-tar « seigneur » ou -r terminaison agentive}. Une version féminine pourrait être *Alatári.
- Morinehtar « Destructeur de l'Obscurité » se termine visiblement par -r, terminaison agentive susmentionnée. Ce que donnerait une version féminine est ouverte à toutes les hypothèses, mais je penche personnellement pour *Morinehtariel
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#8
Je vois que j'ai affaire a des passionnés...

Une question : qui dirigeait Dol Guldur lorsque que Khamul poursuivait Frodon dans la comté?

Quand aux autres hypotheses, je rappelle que ce sont des idées/theories/suggestions/... (rayer la mention inutile) aussi pourriez vous egalement proposer des idées?

Merci d'avance.
Répondre
#9
(22.12.2011, 16:41)Mjaepheim a écrit : Je vois que j'ai affaire a des passionnés...

Juste au cas où : le « tellement débile » d'Elendil n'engage que lui.

Si je devais produire une campagne sur le théâtre Nord de la guerre de l'Anneau, je pense que j'opterais pour quelque chose d'assez circonscrit autour du Long Lac. On pourrait avoir des personnages humains ou nains (éventuellement des elfes ?) qui cherchent à débusquer des agents de Dol Guldur infiltrés dans les bas-fonds de Dale reconstruite. Et en guise d'apothéose, le siège de la Montagne – si peu décrit par Tolkien qu'il doit y avoir moyen de bien s'amuser.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Une campagne utilisant le cadre proposé par le roman The Lost Road SegurBill 15 6 169 15.10.2017, 23:09
Dernier message: SegurBill

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)