Sondage : Quel est votre Istar préféré ?
Aiwendil
Alatar
Curumo
Olórin
Pallando
[Voir les résultats]
 
 
Note de ce sujet :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Quel est votre Istar préféré ?
#1
Merci pour vos réponses !
Répondre
#2
Gandalf, sans aucune hésitation. Un magicien qui est toujours là pour réchauffer les cœurs froids, qui est toujours là pour ramener les autres à la raison. Courageux, voyageur, gentil, puissant, aimable et aimé...
Répondre
#3
Radagast pour moi, sans trop hésiter : l'amour de la nature et, en particulier, des animaux, allant même jusqu'à les préférer aux hommes, est bien quelque chose qui rencontre ma sympathie. Comme beaucoup, je ne comprends pas pourquoi, alors qu'il a été envoyé par Yavanna et qu'il s'est occupé de son ministère, on considère qu'il a failli dans sa mission ; peut-être parce que, et paradoxalement, pour protéger la nature et sa flore, sa faune, de la destruction et de l'industrialisation perpétrées par Sauron, il était nécessaire, justement, de se tourner vers les hommes et les autres êtres libres, seuls capables de faire rempart à ces forces néfastes.

Quelque part, c'est une belle leçon pour les écologistes de cœur : à trop se tourner vers ce que l'on souhaite préserver, on laisse libre champ à ce qui le menace.
Répondre
#4
Je ne vais pas être original : Olórin.
Mais je me demande parfois si Gandalf aurait pu remplir aussi bien sa mission s'il n'avait pas disposé de Narya, qui a pu contribuer à diminuer la lassitude que je crois sentir chez les deux autres Istari actifs dans l'Ouest de la Terre du Milieu. Je veux dire par là que l'endurance de Gandalf bénéficiait d'un atout dont ne disposaient pas ses collègues, même s'il est censé avoir appris la patience auprès de Nienna.
Répondre
#5
Je considère que Gandalf est bien trop parfait, comparé à un Saruman traversé de sentiments contradictoires.

Le geste de Cirdan ne pouvait que braquer Curumo, puisqu'il était le chef de l'Ordre. Mais que serait devenu Saruman avec Narya ? Drôle de mélange a priori...
Répondre
#6
Saruman semble un peu plus "humain" car il a davantage de failles que Gandalf - du reste, c'est un personnage tragique. Tolkien a tout de même œuvré afin que Gandalf (le Gris, surtout) soit présenté comme faillible - il fait des erreurs parfois graves. On peut longuement parler de Gandalf, c'est vrai, mais Saruman, par ses caractéristiques, est plus intéressant.

L'histoire de Círdan donnant l'Anneau à Olórin dès l'arrivée de ce dernier en Terre du Milieu, c'est peut-être un peu excessif. Cela témoigne de l'immense clairvoyance de Círdan et des qualités d'Olórin, certes, mais je trouve en définitive qu'en faire un don fondé principalement sur la prescience alors que les longs travaux de Gandalf n'ont même pas commencé est un peu facile. Pour reprendre l'expression de Tikidiki, les deux personnages semblent bien trop parfaits à cette occasion : Círdan est tellement sage et clairvoyant qu'il comprend aussitôt qu'il est logique de confier Narya à Gandalf ; il n'a pas besoin avant de faire ce choix de voir comment Gandalf va se débrouiller, la capacité de l'elfe à déterminer la psychologie de l'Istar et à pressentir son avenir est suffisante.
D'un certain côté, cela atténue un aspect de Gandalf que Tolkien a souligné dans l'un des textes consacrés aux Istari dans les Unfinished Tales : il me semble (je n'ai pas relu le texte depuis longtemps) qu'Olórin est présenté comme craintif (notamment vis-à-vis de Sauron) et dubitatif face à sa mission lors du conseil des Valar qui détermine celle-ci. C'est psychologiquement parlant plutôt intéressant, alors qu'on imagine que Curumo, en tant qu'ancien confrère de Sauron et que maia plus assuré de sa propre force, est plus confiant. Je trouve que le don de Narya advenu dès le début de la mission de Gandalf diminue cet aspect-là. Mais c'est peut-être capillotracté comme raisonnement.
Répondre
#7
Au contraire, je trouve que le don de Narya est tout à fait cohérent avec le reste de l'histoire. En effet, si Gandalf a peur de Sauron, il est surtout très humble et ne se voit pas comme légitime pour une telle tâche. Cette modestie est néanmoins percée à jour : il est  systématiquement reconnu comme étant bien plus brillant qu'il n'y paraît : par Manwë, par Varda (qui considère qu'il ne viendra pas en tant que 3e Istar), par Cirdan, par Galadriel. C'est ainsi qu'il se retrouve avec un mandat qu'on lui a confié mais qu'il n'a pas désiré. Comme Frodo, Gandalf est choisi pour arpenter la TdM à son corps défendant, et souffrir le calvaire du pèlerinage dans l'intérêt de l'humanité. Comme lui, Gandalf va trouver des points d'appui pour réaliser sa mission.

Ainsi, il est clair qu'à sa mine même (et sans qu'on ait besoin de recourir au langage entre esprits), son attitude et ses vêtements de voyage (et non de couleur, comme tous les autres) indiquaient sa personnalité et la manière dont il accomplirait sa mission, cf. leur arrivée aux Havres :

Citation :The first to come was one of noble mien and bearing, with raven hair, and a fair voice, and he was clad in white; great skill he had in works of hand, and he was regarded by well-nigh all, even by the Eldar, as the head of the Order. Others there were also: two clad in sea-blue, and one in earthen brown; and the last came one who seemed the least, less tall than the others, and in looks more aged, grey-haired and grey-clad, and leaning on a staff. But Círdan from their first meeting at the Grey Havens divined in him reverence, and he gave to his keeping the Third Ring, Narya the Red.
Répondre
#8
Il est clair que le don de Narya vient confirmer les qualités intrinsèques indéniables de Gandalf. Ce qui me gêne un peu, c'est le fait qu'il advienne dès le début de l'aventure de Gandalf (sans minimiser l'épreuve que représentait déjà le départ de Valinor et le fait d'accepter les particularités de la condition d'Istar), avant qu'il ait commencé d'agir en tant que Gandaf, de faire ses preuves. C'est une question de sensibilité : tous les aspects de la clairvoyance et de la prédestination dans le Légendaire ne me convainquent pas tout à fait. Círdan est à la fois très bon juge de caractère, mais aussi très clairvoyant dans un sens plus large (je préfère le premier aspect).
Avec le temps, je me permets de faire des petites piques sur le Légendaire, pour corser un peu le jeu. Razz
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Quel personnage féminin vous inspire le plus ? Hofnarr Felder 25 8 786 15.05.2020, 16:21
Dernier message: Hyarion
  [Sondage] Quel est votre chapitre favori du Seigneur des Anneaux ? Hofnarr Felder 19 5 092 12.09.2019, 14:22
Dernier message: MrBathory
  Quel est votre illustrateur de Tolkien favori ? Hofnarr Felder 38 10 129 16.02.2019, 15:56
Dernier message: Nalzur
  Quel Nain a votre préférence ? [-Nenya-] 9 8 193 24.03.2018, 12:10
Dernier message: Eowin
  Votre attente de publication principale... Turb 0 6 082 06.01.2006, 00:33
Dernier message: Turb
  Quel est votre cheval préféré ? [-Nenya-] 0 5 200 24.06.2003, 20:29
Dernier message: [-Nenya-]
  Quel est votre Vala préféré ? [-Nenya-] 0 5 108 29.05.2003, 23:24
Dernier message: [-Nenya-]
  Quel Anneau aimeriez-vous porter ? [-Nenya-] 0 4 952 05.05.2003, 13:33
Dernier message: [-Nenya-]
  Dans la Comté, quel aurait été votre emploi ? [-Nenya-] 0 3 947 20.03.2003, 03:21
Dernier message: [-Nenya-]
  Quel est votre "méchant" préféré ? [-Nenya-] 0 4 191 10.03.2003, 02:13
Dernier message: [-Nenya-]

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)