Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Article "Ecrire comme Tolkien"
#26
Les termes langage, langue, code et parole répondent à des concepts précis en linguistique.

S'ils peuvent relever de l'étude du langage, les mimiques ou gestes communs, les codes vestimentaires, etc. le code de la route etc. ne constituent pas une langue mais uniquement un code c-à-d. une forme de communication qui n'est nécessairement linguistique... et, dans ces cas-là, comme pour le Morse par ex., ne l'est justement pas!. Ce sont des signaux, des symboles.
Par opposition, une langue est un code linguistique. Lequel peut être oral, écrit, voire gestuel (on s'accord généralement aujourd'hui à ce que le "langage des sourds" constitue une langue, et que son utilisation relève d'une parole).

le "ton de la voix (hauteur, inflexion, débit, accents etc.)" relève pleinement de la langue. Il existe d'ailleurs des langues à tons (comme le mandarin) où ces éléments sont essentiels.

La musique, en principe et au sens strict (notamment sans paroles), ne saurait être vraiment caractérisée de "langage" (même "musical"), car elle ne véhicule pas de signifié et ne permet (a priori) pas la communication. Elle n'a pas, dans l'absolu, de signification. A nuancer, bien sûr, étant donné qu'on peut éventuellement communiquer un certain nombre de signes dans une musique (produisant des impression d'exaltation, de quiétude, de chaos, etc.), mais même en ce cas, elle me paraît loin de remplir toutes les fonctions de la communication.

A noter que pour les mathématiques, une proposition s'énnonce dans le langage commun, c-à-d. peut toujours être restituée dans l'une de nos langues. Il s'agit essentiellement d'une symbolique, même si je simplifie à l'extrème en disant cela.

Dans une définition stricte du langage, les animaux n'ont pas de langage mais des codes de signaux uniquement, souvent innés (on en revient un peu, mais bon... les définitions ont la vie dure).

Je ne pense pas que l'homme puisse inventer un langage non-humain. Il y calque toujours sa structure de pensée langagière, qui semble fortement ancrée. Elfes, Hobbits ou extra-terrestres sont toujours anthropomorphes. (Et quand il ne le sont pas, par ex. en SF dans un Solaris de Stanislas Lem, on aboutit à l'incommunicabilité).

Cela dit c'est une question intéressante... A cet égard, l'ósanwe (communication de la pensée chez Tolkien) pose d'ailleurs la question épineuse du rapport entre la pensée et l'expression langagière... Wink

Didier.
Répondre


Messages dans ce sujet
Article "Ecrire comme Tolkien" - par Greenheart - 15.01.2007, 13:51

Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Idées d'Essais à écrire Belgarion 65 58 402 03.10.2019, 10:35
Dernier message: MrBathory
  Et si on se mettait à écrire... ereiniongilgalad 8 5 208 23.08.2017, 15:32
Dernier message: Tikidiki

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)