Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
~ La Bruinen passant le gué ~*
#1
Tout commença par un léger
Bouillonnement ; les eaux venant
Des blancs Monts Brumeux enneigés
Défilent en flots grossissant.

Les galets du lit s'entrechoquent
La faune se mue, reste sage ;
La déferlante arrive en bloc
Balayant tout sur son passage.

De grosses vagues se fracassent
Sur les berges de la Bruinen ;
Le roseau ne ploie pas mais casse
Face au courant qui se déchaîne.

Une chevauchée se dessine
Sous les traits d'écume et d'embrun
Les cavaliers prêt aux rapines
Chargent la lame d'eau en main...

... À présent le gué est passé
Et loin derrière est Fendeval.
Elle reprend son cour en lacet
Vers la Mitheithel en aval.
Quelques peuples seulement ont une littérature, tous ont une poésie - Victor Hugo
Répondre
#2
Original point de vue de la rivière !
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)