Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
~ La mélancolie de Gurthang ~
#1
De mon obscur tranchant
Je t'ai ôté la vie,
Sur moi en te penchant
Te voilà bien servi !

Vas donc la rejoindre
Cette sœur, cet amour,
Vos âmes pourront poindre
À l'horizon du jour.

Choisir plutôt la mort,
Chacun à sa façon,
Que d'affronter remords
Et moult déraisons,

C'est un horrible choix
Un effroyable geste
Que refuser le poids
Engendré par l'inceste.

À présent en morceau
Je ne peux te défendre
Face aux vermisseaux
Dévorant tes chairs tendres.
La poésie est une clameur, elle doit être entendue comme la musique. — Léo Ferré
Répondre
#2
Très beau !
Doctus cŭm libro
― Proverbe latin
Répondre
#3
La suite de la veine sombre entamée il y a quelques semaines...
J'aime beaucoup, à la fois fort et cynique.
Répondre
#4
La classe américaine, super
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)