Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Parution VF] Beren et Lúthien - 2017
#61
Pour l'instant, rien ne dit qu'il ne s'agit pas d'un texte d'un bloc. Les EdH étaient eux aussi compilés à partir de passages de divers textes. Et si on compare les tables des matières, c'est assez similaire :
  • Préface
  • Introduction
  • Note sur la prononciation
  • Narn i Chîn Húrin
  • Arbres généalogiques
  • Appendices
    • I L'évolution des grands contes
    • II La composition du texte
  • Liste des noms

  • Préface


  • Beren & Luthien

  • Appendice: Révisions du “Lai de Leithian”
  • Liste des noms
  • Glossaire

Enfin, on aura le fin mot de l'histoire très bientôt.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#62
Rien, si ce n'est cette préface que tu nous as si diligemment communiquée et traduite...
Répondre
#63
D'ailleurs, au sujet des noms, quelle sont les règles pour la traduction ? Aurons nous droit à une liste de nouveau nom ou bien les noms originels ?
Répondre
#64
La question ne devrait pas se poser, ce sont principalement des noms elfiques. Et comme il s'agit de passages tirés de publications antérieures, je pense que l'éditeur/traducteur les reprendra. On aura peut-être juste une harmonisation.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#65
Je ne vois vraiment pas quels noms seraient à traduire : comme le souligne Druss, ce sont des noms elfiques ou bëoriens, ce qui revient au même, puisqu'ils ne sont pas à traduire.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#66
D'ailleurs, la traduction sera-t-elle le fait de Daniel Lauzon ?

Ou bien, puisqu'il n'y a rien d'inédit, suffira-t-il à Bourgois d'aller piocher dans les HoME déjà publiés (en supposant qu'il n'y ait rien tiré des volumes X-XI-XII) ?
Répondre
#67
La traduction est par : Adam Tolkien, Elen Riot, Tina Jolas et Daniel Lauzon
Je suppose que s'il y a de nouveaux extraits c'est Daniel Lauzon qui les aura traduit.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#68
Comme on peut le voir dans la prévisualisation de la version US, le texte est finalement bien d'un seul tenant, basé sur le conte perdu, avec une introduction de Christopher Tolkien et l'appendice sur le Lai :
https://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/1...kiendil-21

Christopher Tolkien écrit qu'à 93 ans, c'est (probablement) son dernier ouvrage parmi la longue série d'éditions d'écrits de son père et qu'il a été choisi in memoriam du fait du poids de ce conte dans la vie de son père.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#69
C'est donc exactement ce qu'en dit la quatrième de couverture : une réédition deluxe du Conte Perdu de Tinuviel (une comparaison rapide sur les extraits disponibles montre que le texte proposé ici correspond mot pour mot au HoME II) et du lai de Leithian, avec une cinquantaine de pages en appendice présentant les principales modifications ultérieures du lai.

En gros : un bout de HoME II, un bout de HoME III. Avec de jolies illustrations pour en faire un joli bouquin.
Répondre
#70
Tout comme les EdH était un tiré à part des CLI, donc je ne vois pas tellement la différence et ce qui semble te poser problème.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#71
N'ayant jamais lu les EdH, je ne peux rien comparer, c'est certain. Mais il y a malgré tout une différence : les EdH se présentaient comme un tout uniforme et cohérent.

Ici, on donnera aux lecteurs deux versions différentes et souvent contradictoires (ne serait-ce que parce que dans la première Beren est un Elfe) en disant aux lecteurs "Bon, voilà ! Débrouillez-vous !". C'est une marque d'estime, que j'apprécie. Mais le lectorat aime aussi avoir un univers "canonique" auquel se fier, dans lequel se perdre. Ici, on rentre trop dans les strates de l'invention littéraire, déjà amplement dessinées dans les HoME.

Ce que j'aurais souhaité, c'est un petit roman qui dise aux lecteurs : "Bon, si vous voulez une version cohérente, unifiée de Beren et Luthien, voici." Je suis d'accord que ce tiré à part constitue déjà une porte d'entrée vers les HoME, et c'est bien, mais là, je pense qu'on ne se distingue pas assez pour que ce soit vraiment valable.

Est-ce que tu vois ce que je veux dire ?

Après, on peut dire que ça a du mérite, que ça respecte l'œuvre au plus près, etc., mais il y avait les déjà HoME dans ce rôle-là.

J'aurais préféré qu'il n'y ait que le lai de Leithian, par exemple. Ou bien cette fameuse version "A" évoquée dans la Route Perdue.
Répondre
#72
Pour le coup, je pense que tu devrais jeter un œil aux EdH. La forme est la même. Christopher introduit le conte, puis le texte est donné sans aucune coupure ni note et en appendices, un commentaire sur les diverses versions disponibles. Cela reste à priori moins développé que dans le futur B&L, mais globalement, on retombe sur le même type de publication. Quant à savoir si c'est canonique, eh bien, à ma connaissance, il n'y a pas de texte en prose sur Beren et Luthien qui soit plus développé que le conte perdu. Est-ce qu'il vaut alors mieux privilégier un texte plus court mais plus récent, ou bien un texte plus long, mais qui est légèrement moins homogène avec ce que l'on connait déjà ? A priori, il n'y a aucune réponse satisfaisante et Christopher Tolkien semble avoir penché pour un choix entre les deux avec une présentation de l'autre version la plus longue qui est le Lai. Enfin, si le choix ne convient pas au public, il y a toujours le chapitre 19 du Silmarillion, mais qui est encore moins un texte canonique d'un seul tenant, puisqu'il est créé de toutes pièces avec des passages des multiples Quenta Silmarillion et du Lai.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#73
C'est aussi que, comme tu me le disais un jour, l'histoire de Turin n'a pas trop changé au fil du temps. Telle qu'elle apparaît dans les EdH, elle s'intègre très bien au Silmarillion. Alors que le Conte Perdu de Tinuviel a de quoi désarçonner (cette histoire du château des chats, ça n'a rien à voir, et dans le ton et dans l'univers, avec le Silmarillion et les versions ultérieures).

Et je répète : un beau petit livre, bien décoré, dans un joli format, avec le Lai seul, aurait, à mon avis, été préférable. C'est la coexistence de deux versions au sein d'un même ouvrage qui me dérange.

Et puis, j'aime bien râler.
Répondre
#74
L'histoire de Túrin a au contraire profondément changé. Le version des CP n'a rien à voir avec celle des EdH. La différence avec « Beren et Lúthien » est que Tolkien est allé presque au bout de la réécriture : seuls quelques passages de transition comme la vie de Túrin chez les Gaurwaith ou l'assaut final sur Amon Rûdh n'étaient qu'esquissés. Dans tous les cas, la trame de l'histoire avait été revue de fond en comble après la publication du SdA. En fait, on peut même dire qu'une grande partie du travail de Tolkien sur le Silm. tardif avait tourné autour de Túrin.

À l'inverse, le grand projet de réécriture de « Beren et Lúthien » était plus ambitieux encore, puisqu'il s'agissait de poésie narrative. Qui plus est, Tolkien s'est lancé tête baissée dans le démarrage d'une nouvelle version après l'achèvement du SdA, alors même que le premier Lai de Leithian des années 30 était encore inachevé. Il n'est guère surprenant, avec le recul, que cela n'ait pas abouti.

Toutefois, avant de juger le volume, j'attends de l'avoir entre les mains. J'étais plutôt dubitatif avant la parution des EdH, car je craignais qu'il n'y ait guère d'inédits, et c'était le cas. Pour autant, le volume est une grande réussite, à lire impérativement selon moi.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#75
Le contenu se précise. On a donc le conte perdu d'origine, suivi de passages des différentes versions suivantes, dont le Lai, l'Esquisse de la Mythologie et la Quenta (source Tolkien Books sur Facebook, qui a reçu un exemplaire en avance).
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#76
Première revue, par John Garth : http://www.newstatesman.com/culture/book...lost-tales
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#77
Il sort aujourd'hui !
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#78
Qui va le prendre en VO?
Répondre
#79
On sera sûrement quelques-uns Smile
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#80
je ne suis pas assez bon en anglais pour bien savourer l’œuvre, je vais devoir attendre la VF Crying or Very sad
Répondre
#81
Ce ne sera pas très long Wink

La BBC a fait un reportage sur l’œuvre tolkienienne d'Alan Lee : http://www.bbc.com/news/av/entertainment...en-s-world
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#82
La critique de John Garth n'en est pas vraiment une... C'est plus une situation de l'œuvre par rapport à la biographie de Tolkien et à ce qui a déjà été publié.

Je ne peux m'empêcher de remarquer :

John Garth a écrit :Of all the 1916-19 “Lost Tales”, this one changed most.

Le Monde annonce sa publication :

http://www.lemonde.fr/pixels/article/201....html?h=18

Je ne dirais pas qu'il s'agit d'un inédit, mais ça, on le saura.

Cela dit l'article est assez précis (à ceci près que les lecteurs seront surpris de voir que Beren est aussi un Elfe dans le Conte !).
Répondre
#83
Michaël Devaux parle de l'importance des couples dans l’œuvre de Tolkien au journal La Vie à l'occasion de cette parution : http://www.lavie.fr/culture/litterature/...626_30.php
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#84
C'est une belle critique.

Pour ma part, je ne peux plus m'empêcher de voir, dans ce livre, un écho de la pierre tombale des époux Tolkien ; sa fonction première, c'est de poser une stèle, sans doute définitive, à la longue parution de l'œuvre tolkienienne.
Répondre
#85
Je viens de recevoir mes exemplaires. A priori, le conte perdu est bel et bien complet et le Lai de Leithian pour moitié environ, par rapport à ce qui est présent dans Les Lais du Beleriand.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#86
La fiche a été mise à jour avec le sommaire complet, qui renseigne bien sur le contenu réel de l'ouvrage. La partie la plus conséquente (disons la plus conséquente contiguë) est le conte.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#87
D'accord, merci Druss !

C'est en tout cas une compilation plus extensive que ce à quoi je m'attendais. Je n'ai pas encore reçu mon exemplaire, mais j'ai hâte de me faire une idée.

À l'avenir est-ce que ça ne serait pas utile de noter précisément les équivalences entre chacun des éléments du sommaire et les HoME ? Je pourrai m'en charger, éventuellement.
Répondre
#88
Sortie prévue le 26 octobre. Le volume coûtera 22 euros et vous pouvez déjà le précommander en passant par notre fiche : https://www.tolkiendil.com/tolkien/biblio/beren
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#89
Et la couverture VF :
[Image: 9782267030518.jpg?w=300]
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre
#90
Si vous avez le temps et l'envie, pour la critique que je tente de faire, il me faudrait quelques passages du conte perdu et du Lai de Leithian pour illustrer un peu le discours, donc s'il y a des passages remarquables pour vous, que vous appréciez particulièrement dans le conte perdu et dans les chants du lai suivants, n'hésitez pas à me le signaler :

- Canto II, vers 151 à 400
- Cantos VI à XIV, vers 1678 à la fin
- Unwritten Cantos, tous
- Of Tarn Aeluin, vers 173 à 198
- Of Gorlim the Unhappy, vers 199 à 340
- Of Beren, vers 340 à 592.
What's the point of all this pedantry if you can't get a detail like this right?
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Parution 12/2017] Fées, navigateurs et autres miscellanées en Terre du Milieu Hisweloke 13 12 288 01.08.2022, 21:23
Dernier message: Hisweloke
  [Interview] Interview d'Alan Lee à l'occasion de la sortie de Beren et Lúthien Druss 0 3 442 12.11.2017, 19:03
Dernier message: Druss
  The Epic Realm of Tolkien: Beren and Luthien Druss 0 5 978 29.06.2009, 11:43
Dernier message: Druss

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)