Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
L'Honneur de Thráin *
#1
L'Honneur de Thráin

Pâles, blanches lueurs sur les flancs de montagnes,
Loin de tous, demeurait leur pays de cocagne.
Repaire aux terribles masques qui, mutilés,
S’entassent tous, nombreux, aux épées rutilées.

Par-delà la Porte s’étend le Lac Miroir,
Ô source de beauté, que l’on voit apparoir.
Et le Roy, pour l’honneur de la mort de son père,
Lança les offensives. Et les soldats tombèrent.

Le sol jonché de corps sans vie, couleur de vin
Était le sang des Nains, ô guerriers morts en vain !

Et le Roy se battait avec sa fièvre ardeur
Connue de tous, encor puissant de sa verdeur.
Armure de pourpre, marteau sculpté en chêne,
Son arme, le martel que la fureur déchaîne.

C’est alors que le fils du Roy fut surmené
Par l’Ennemi, perdit son bouclier mené.
Son père, au milieu de la bataille vint
À lui, et il posa son long regard divin.

Les flèches décochées obscurcissaient le ciel,
Et cette pluie de bois tomba remplie de fiel.
Un trait si violemment perça son mollet gauche,
Le Roy mit à terre genou au coup qui fauche.

Un de ces répugnants êtres à l’âme souillée,
Tenant dans sa main vile une dague rouillée,
Profitant que le Roy soit en danger, le Vil
Frappa à l’œil le Roy, obéissant, servile.

Le fils vit son père blessé et eut pitié
De lui. D’un œil hargneux, il fit l’Inimitié.

Il prit une branche de chêne, armé de haine,
Et à la main, il tint fier sa belle hache naine.
Tuant son Ennemi, au combat fainéant,
De ses coups puissants, fut réduit à néant.

De sa hache il trancha cette tête strillée
Si fortement coupée. Elle fendit l’air, vrillée.
Son père sous le bras, il le mena au camp.
On apprit que Frerin mourut en suffocant.

Et le Roy regarda son dernier fils, tout sade
De son Œil : Thorin Thráinûl gabil uzbad.
ᛘᛅᛚᚱᚢᚾᛅᚱ ᛋᚴᛅᛚᛏᚢ ᚴᚢᚾᛅ᛬
Répondre
#2
Merci pour ce poème que j'ai bien apprécié Smile
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#3
Merci, oui, moi aussi j'ai apprécié la lecture. J'ai été surpris (et charmé) par le style de ton poème.
Répondre
#4
Très beau poème. Merci Alkar Smile
Répondre
#5
En fait, à la première lecture, je ressentais quelque chose de familier, comme si ton poème ravivait un souvenir. J'ai trouvé de quoi il s'agit ; bien que ça n'ai pas grand chose à voir, ton poème m'a rappelé Chien du Heaume (de Justine Niogret). L'un est un poème, l'autre un roman, mais au delà de cette (énorme) différence, je leur trouve en commun un côté à la fois sec et brutal qui me plaît bien !
Répondre
#6
Toujours un plaisir à lire Smile .
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Il faut sauver le roi Thraïn - P.3 Le Nécromancien * Chiara Cadrich 9 6 295 20.02.2018, 15:55
Dernier message: Elboron
  Il faut sauver le roi Thraïn - P.2 Dol Guldur * Chiara Cadrich 10 6 138 29.12.2017, 21:40
Dernier message: Baradon
  Il faut sauver le Roi Thraïn - P.1 Relâche à Rhosgobel * Chiara Cadrich 14 8 124 18.12.2017, 10:26
Dernier message: Baradon
  [fan-fiction] Pour l'Honneur des Mirdain Juliεη 35 37 663 09.11.2009, 11:29
Dernier message: Juliεη

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)