Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 5 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Étymologie des noms des descendants d'Elendil
23.04.2009, 08:01
Message : #1
Idea Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Comme vous le savez peut-être, Hiswelókë propose une études des noms de rois en ar(a).

Comme Meneldur l'a suggéré, il pourrait être intéressant de compléter celle-ci en étudiant les noms des autres rois de la lignée d'Isildur.

En voici déjà la liste complète, avec quelques notes :

Rois d'Arnor

> Valandil -> ami des Valar (Vala + -ndil "ami")

> Eldacar -> heaume elfique (= Elfhelm) (Elda "Elfe" + kára "heaume", cf. PE 17, p. 114)

> Arantar -> roi-seigneur ? (aran + tar "seigneur légitime")

> Tarcil -> seigneur des Hommes, Númenórien (tar- "seigneur" + -kil, suffixe dérivé de KHIL "suivre (derrière)" (Étym. ; PE 17, p. 101), qui donna l'eld. com. *tāra-khil (Étym.) > tarakhildī > q. tarkildi, ancien nom des Atani ou Edain (PE 17, p. 101)

> Tarondor -> seigneur de la terre ? (tar + (o)ndor "terre" [avec sundóma préfixée, cf. Etym, NDOR-)

> Valandur -> serviteur des Valar (Vala + -ndur)

> Elendur -> serviteur des étoiles / des Elfes (Elen + -ndur)

> Eärendur -> serviteur de la Mer (Earë "Mer" + -ndur)


Rois d'Arthedain

> Amlaith -> ??
Une analyse alternative est proposée par David Giraudeau, se fondant sur un découpage aml-aith : la terminaison -aith se retrouve dans s. belaith 'puissant' (PE17:115), s. edraith 'secours, aide' (PE17:38 ), et s. Lalaith 'rire' (CoH:34). Autrement dit, elle signifierait #'quelque chose (ou quelqu'un) qui' :

bel-aith = #'quelque chose qui est puissant' (cf. s. beleg 'grand, formidable', PE17:115)
edr-aith = #'quelque chose qui aide' (cf. s. erda- 's'ouvrir', PE17:45)
Lal-aith = #'quelque chose qui rie' (cf. la racine LALA- 'rire' (PE17:159) et le q. lala- 'rire' (XII:359)

Dans cette hypothèse, Aml-aith pourrait signifier #'Celui qui ?'. La question demeure de comprendre la signification du premier élément. Mais cette formation n'existe pas en tant que telle en sindarin (pas d'un point de vue étymologique). Se pourrait-il que ce nom soit une combinaison de quenya et de sindarin ? Dans cette optique, j'ose avancer une théorie assez "capilotractée" : l'élément aml- aurait été emprunté au quenya mais aurait été à l'origine alm- (cf. q. alme 'une bonne chose, une 'bénédiction', une bonne fortune', PE17:146) qui évolua en aml- (forme plus aisée à prononcer) par métathèse. La rareté de la forme aml- pencherait pour cette idée.

Autrement dit Amlaith *'Celui qui est fortuné', ce qui ne serait pas sans rappeler le titre d'Éomer devenu roi : Éadig, signifiant en vieil anglais 'prospère, riche, saint'.

Cependant, il convient de noter qu'Amlaith n'hérita que du tiers du royaume de son père, le reste étant partagé entre ses deux frères. Un nom lié à la prospérité serait donc forcément ironique. Il semblerait d'ailleurs que ce soit cette occasion qui l'ait poussé à prendre un nom sindarin et non plus quenya (cf. SdA, App. A n. 17), ce qui permettrait d'écarter l'idée qu'il ait reçu ce nom à la naissance. En effet, tous les enfants des premiers rois d'Arnor semblent avoir porté un nom quenya dès leur naissance (cf. le nom des quatre fils d'Isildur, CLI, p. XXX). Le partage du royaume d'Arnor étant dû à des dissensions entre les trois fils d'Eärendur (cf. SdA, App. A, p. XXX), il semble de plus raisonnable de le placer largement après la naissance d'Amlaith.

> Beleg -> large, grand (beleg "large, grand", cf. PE 17, p. 115)

> Mallor -> or doré (?) (sind. mal- "jaune, doré" ; -lor forme lénitée (?) de glaur, i laur « lumière dorée » dans les mots composés)

Pour une mutation vocalique -au- -> -o-, voir justement glaur vs. Glorfindel, taur vs. tor-, baur vs. Celebrimbor, etc.

> Celepharn -> pierre d'argent (sind. celeb "argent", dérivé de KYÉLEP- (Étym.) + sarn "petite pierre" : sind. anc. kelepe + sarn > sind. celep-sarn > celepharn par mutation douce du s en h (cf. Edhelharn "Pierre elfique" dans la Lettre du Roi, SD, p. 128-131).

> Celebrindor -> puissant d'argent, noble d'argent (sind. celebrin-, cf. Celebrindal « au pied d'argent » et taur, lénité daur. Voir aussi Mallor pour -au- -> -o-)

Noter qu'il existe un homonyme taur « forêt », mais que le sens « forêt d'argent » apparaît assez peu probable dans le contexte.

> Malvegil -> épée dorée (sind. mal- + megil "épée")


Autres

> Elendur : serviteur des étoiles / des Elfes (Elen "étoile" + -ndur "serviteur")

> Aratan : roi humain ou roi des hommes (ar(a)- "roi" + atan "homme")

> Ciryon : navire-homme (cirya "navire" + -on [terminaison masculine])

> Gilraen -> Parée d'une résille sertie de petites gemmes (VT 42)

> Dirhael -> homme sage (sind. dîr "homme" + -hael (de sael ?) "sage", cf. Étym, radical DER)

> Ivorwen -> jeune fille-cristal ? (sind. #ivor (?) "crystal" moyen sind. *iυr, sind. anc. *imre, dérivé de I-MIR, forme augmentée de mîr "joyau")
-wen "jeune fille")

> Gilbarad -> tour d'étoiles (sind. gil "étoile" + barad "tour")

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.04.2009, 12:05
Message : #2
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Après tout, pourquoi se cantonner au Royaume du Nord ? Je rajoute aussi la liste des descendants des Rois de Gondor (avec des notes très partielles, pour l'instant), qu'il serait intéressant d'étudier en détail :

Rois de Gondor

> Meneldil -> ami du ciel (menel "ciel" + -ndil "ami")

> Cemendur -> serviteur de la terre (kemen "terre" + -ndil "ami")

> Eärendil -> ami de la mer

> Anardil -> ami du Soleil

> Ostoher -> maître de la cité (osto "cité, ville entourée de murailles" (Étym.) + hér (VT 41, p. 9 ; L, p. 283), heru "maître, suzerain" (PM, p. 210 ; CP1 ; VT 44, p. 12 ; L, p. 283 ; Étym.), dérivé de KHER- (Étym.))
Ce nom serait tout à fait approprié pour le roi qui fit reconstruire Minas Anor.

> Tarostar Rómendacil > seigneur du canton / vainqueur de l'Est (tar "seigneur" + ostar "canton", PE 12, p. 71 ; voir aussi -star terminaison indiquant une division administrative de Númenor, CLI ; rómen "Est" + -ndacil "vainqueur")

> Turambar -> maître du destin

> Atanatar -> père des hommes

> Siriondil -> ami du Sirion

> Tarannon Falastur -> "seigneur du don" ou "Don du Seigneur" / maître des côtes (tar "seigneur" + anna "don" + -on terminaison masculine ; falas "côtes", cf. Anfalas, Belfalas, Tolfalas + tur "maître, seigneur")

> Eärnil -> ami de la mer (eär "mer" + -n(d)il "ami")

> Ciryandil -> ami du navire

> Ciryaher Hyarmendacil -> maître du navire / vainqueur du Sud (cirya "navire" + hér (VT 41, p. 9 ; L, p. 283), heru "maître, suzerain" (PM, p. 210 ; CP1 ; VT 44, p. 12 ; L, p. 283 ; Étym.), dérivé de KHER- (Étym.) ; hyarmen "Sud[/i] + -ndacil "vainqueur")

> Atanatar Alcarin -> père des hommes / le glorieux

> Narmacil -> épée de feu

> Calmacil -> épée de lumière (cala "lumière" + macil "épée")

> Minalcar Rómendacil -> première gloire / vainqueur de l'Est (min "premier" + alcar "gloire" ; rómen "Est" -ndacil "vainqueur")

> Valacar -> heaume des Valar

> Vinitharya Eldacar -> "guerrier étranger" ou "vainqueurs des Wends / Orientaux" / heaume elfique (q. cára ou carma « heaume, casque », dérivé de √CAS- « tête »).

Je cite ici le Livre de la Marche :
T.A. Shippey a écrit :Vinitharya pourrait peut-être se diviser en vinit-harya, auquel cas le second élément serait -harja ‘armée’, mais peut-être dans une forme plus ancienne : je suppose que le proto-germanique était *hari-az, gotique harjis, vieil haut allemand hari, vieil anglais here. Cependant, vinit pourrait très bien être winit, et signifierait wendique – les Wends étaient un peuple non-germanique vivant en bordure du territoire germanique. Mais c’est bien ce qu’est Vinit-harja, non ? Un Gondorien ? Ainsi les proto- Cavaliers l’auraient-ils nommé Winit-harja « guerrier étranger », et les Gondoriens – ici comme souvent à la manière des Romains – l’orthographièrent comme ils purent. Vinitharja est ainsi un nom comparable à, disons, Alcuin (exactement Alh-wini), ou peut-être Scandinavia – une tentative pour traduire *Skadin-awjo, entravée par a) l’incapacité à employer le –w- et b) l’assimilation aux noms de provinces romaines telles Dacia, Dalmatia.
[...]
Arden R. Smith ajoute que le nom est attesté chez Jordanes, comme Vidigoia. [...] Vinitharya serait du got. *Winitha-harjis « qui se bat contre les Wends » – et Smith note, sans doute à raison, que « Wends » est ici un équivalent pour les « Orientaux ». Il signifie presque la même chose que Romendakil, q. « Vainqueur de l’Est ». Jordanes relate un Venetharius comme arrière grand-père de Theodoric.
D'après Jim Allan, les formes gauloises sont Winedharius, Winettharius, Viniterius et Guineterius. La forme germanique standard est Winidhere.

> [Castamir] -> joyau courageux ? (q. casta « vaillant, courageux, intrépide ? », probablement dérivé de √CAS- « tête », avec un suffixe -ta causatif ; extrait de Arcastar, signifiant probablement « Téméraire » (angl. « foolhardy, rashbold »), cf. BBC interview).

Noter que l'étymologie de ce nom se rapprocherait alors de celle de son adversaire Eldacar.

Bien que moins probable, une solution alternative serait le q. casta « quart », avec un possible sens de « division, diviseur », d'où « joyau de division », nom approprié pour le déclencheur de la Lutte Fratricide.

> Aldamir -> joyau de l'arbre (allusion probable à l'Arbre Blanc) (alda "arbre" + mîr "joyau")

> Vinyarion Hyarmendacil -> le nouveau / vainqueur du Sud

> Minardil -> ami de la tour (minas "tour" + -ndil "ami")

> Telemnar -> feu d'argent

> Tarondor -> seigneur de la terre

> Telumehtar Umbardacil -> épéiste du ciel (nom d'Orion) / vainqueur d'Umbar (telumë "dôme, plafond, voûte" (Étym. ; WJ, p. 399, 411), avec le sens spécifique de "voûte céleste", plus souvent exprimé par telluma, adaptation du val. delgūmā (WJ, p. 399, 411), dérivé de TEL-, TELU- (Étym.) + mehtar "épéiste")

> Narmacil -> épée de feu

> Calimehtar -> épéiste de lumière ? (cala[i] "lumière" + [i]mehtar "guerrier")

> Ondoher -> maître du Gondor (Ondonórë nom quenya du Gondor + hér (VT 41, p. 9 ; L, p. 283), heru "maître, suzerain" (PM, p. 210 ; CP1 ; VT 44, p. 12 ; L, p. 283 ; Étym.), dérivé de KHER- (Étym.))

> Eärnil -> ami de la mer

> Eärnur -> serviteur de la mer (eär "mer" + n(d)ur "serviteur")


Autres

> Tarciryan -> seigneur de navire

> Calimehtar -> épéiste de lumière ?

> Berúthiel -> enfant de reine ? (sind. bereth "reine", dérivé de BARATH-, dont la signification est en rapport avec "élevé", cf. Elbereth "Reine des étoiles" dans le SdA + -iel "enfant", dérivé de SEL-D-, de même sens (Étym.))

> Ornendil -> ami des arbres

> Minastan -> constructeur de tour ? (q. tano, -tan « fabricant, constructeur », extrait de Martan « fabricant de la terre », surnom d'Aulë ; Etym.)

Alternativement, on pourrait y voir le q. stan « barrière, bouclier », dérivé de *stama- « barrer, exclure » (UT), d'où Minastan signifierait alors « tour de barrière, tour-frontière », ce qui pourrait faire allusion aux tours de Gondor aux frontières du Mordor.

> Sangahyando -> fendeur de foule (cf. App. A)

> Angamaitë -> poing de fer (cf. App. A)

> Arciryas -> roi de navire ?

> Calimmacil -> épée brillante (calima "brillant" + macil "épée")

> Vidumavi Galadwen -> jeune fille des bois (dans les deux cas) (latinisation du got. Widumawi, de widu "bois, forêt" + mawi "jeune fille" [CLI p. 710 ; RC p. 693] ; sind. galadh "arbre" [RP, p. 404] + -wen "jeune fille", suffixe tiré de gwenn, de même sens [RP, p. 458], cf. PM, p. 260 : « une adaptation de son nom nordique dans la langue sindarine »)

> Artamir -> noble joyau (arta "joyau", cf. Artanis "noble femme" (PM, p. 347, 363))

> Faramir -> joyau de la côte ? (q. fára « plage, côte », VT 46, p. 15)

> Fíriel -> celle qui soupira

> Siriondil -> ami du Sirion

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.04.2009, 13:39
Message : #3
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Quelques suggestions en vrac. Ça vaut ce que ça vaut.

Pour Telumehtar, cf. les Étymologies (TEL-, TELU-) : « Telumehtar "guerrier du ciel", nom d'Orion ».

Pour Ostoher et Ondoher (et Ciryaher), la deuxième partie ne serait-elle pas liée à KHER- « gouverner, posséder » ? Les Étymologies indiquent le noldorin hîr, et The Heirs of Elendil montre que ces rois s'appelaient à la base Ostohir et Ondohir (et Ciryahir).

Pour Fíriel, y a-t-il une raison que ce ne soit pas la même étymologie que le nom ultérieur de Míriel, « Celle qui mourut/soupira » ? (HoMe X, p. 250) Voir aussi à PHIR- dans les Étymologies : « Firiel = "demoiselle mortelle", nom ultérieur de Lúthien ».

Pour Calmacil, Andreas Moehn suggère « Épée de Lumière » (cal + macil).

Pour Aldamir, peut-on imaginer alda + mîr ? Tolkien indique dans l'Appendice F que Boromir est de forme mixte, on pourrait imaginer qu'Aldamir le soit aussi (ainsi que Artamir et Faramir).

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.04.2009, 13:56
Message : #4
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
C'est de très bonnes suggestions. Tu me coupes l'herbe sous le pied, en fait. Wink

Telumehtar > exact. Faut juste que je retrouve le nom exact qui signifie "ciel"

Ostoher, etc. > idem. Je crois que le quendien primitif est kheru, mais à vérifier.

Fíriel > j'avais un doute. Tu me l'ôtes.

Calmacil > j'ai honte d'avoir pu oublier même 5 min que calma = lampe et cala = lumière

Aldamir > j'ai honte aussi.

Note par contre que la forme mixte dans Boromir vient du fait que Boro- est d'origine sindarine. Tolkien indique par contre que Faramir est du pur quenya (mais j'ai un trou concernant la signification du préfixe fara-, je dois dire). Pour moi, Artamir et Aldamir sont aussi 100% quenya.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.04.2009, 14:02
Message : #5
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Vite fait au passage, voici une suggestion.

Celepharn < celeb "argent" + sarn "petite pierre", d'où "Pierre d'Argent" ou "Pierre Argentée"

Anar kaluva tielyanna
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.04.2009, 14:11
Message : #6
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Une idée pour Dirhael : on a les noms sindarins que donne Aragorn à Sam dans la Lettre du Roi, Perhael « Demi-sage » et Panthael « Pleinement sage ». On a aussi le radical DER- « homme adulte » dans les Étymologies qui donne dîr, qui apparaît plutôt en deuxième partie de nom (Haldir, Brandir) mais aussi en première (Diriel). Donc Dirhael « homme sage » ?

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
23.04.2009, 14:19
Message : #7
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Idée astucieuse, Tapani. Faut que je vérifie si ça colle côté mutation consonantique.

EDIT : toujours aussi confus pour moi, ce sujet.

Faut-il voir celeb + sarn > celev-sarn > celepharn ?
Ou celeb+ sarn > celeb-harn > celebharn > celepharn ?

Je ne suis pas sûr que ça fonctionne dans l'un ou l'autre cas. Je dois dire que j'aimerais bien l'avis de Didier là-dessus.


Meneldur > excellente reconstitution, je trouve.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 10:01
Message : #8
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Tarcil : ce terme apparaît notamment dans les Etymologies avec la glose 'Númenóréen' (Ety:395). Tolkien nous donne l'eldarin commun *tāra-khil qui nous rappelle que la forme du deuxième élément (-kil) est une réminescence de la racine KHIL 'suivre'.
Dans le PE17, on retrouve une vision relativement similaire avec la forme ancienne tarakhildī > q. tarkildi, s. *terchil et le terme q. tarkil 'un ancien nom des Atani ou Edain' (PE17:101). La racine KHIL 'suivre derrière' est toujours présente.
Soit probablement *'Seigneur des Hommes'.

Tarostar : je verrais bien Tar-ostar, avec le deuxième élément apparenté au q. ostar 'canton' (PE12:71). Autrement dit *'Seigneur du canton' ou de toute autre unité administrative alors en vigueur. En effet, tandis que son grand-père régnait encore, il pourrait s'être vu attribué la gestion d'un certain nombre de terres. Et cela pourrait également expliquer qu'après son couronnement, il ait choisi de se faire nommer Rómendacil (car au-delà du simple renom de ce titre, il ne se considérait peut-être plus comme le simple 'Seigneur de canton').
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 11:30
Message : #9
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Très, très bonnes remarques. Celle sur ostar m'a remis en mémoire où j'avais vu ce suffixe : dans les noms des régions de Númenor (Andústar, etc.). Je ne sais pas si le terme "canton" est le meilleur (je m'en vais vérifier de suite), mais nul doute que le nom vienne de ce terme quenya.

EDIT : tu avais raison. Merci. Smile

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 12:12
Message : #10
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Intégré les remarques de Meneldur.

Si vous avez une idée alternative ou si vous connaissez l'étymologie d'un terme que j'ai donné mais sans préciser d'où il venait, n'hésitez pas à apporter votre pierre.

Pour l'Arnor, il semble ne rester que Amlaith, Mallor, Celepharn (?), Celebrindor et Ivorwen. Ça avance. Smile

Je suis particulièrement à l'écoute sur Amlaith, qui semble être un terme plutôt retord.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 13:52
Message : #11
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Amlaith : on pourra penser au nold. -aith 'pointe de lance' (Ety:355), comme dans s. dírnaith une formation militaire, 'homme-fer-de-lance' (C&LI:677 n. 16)
am-laith : cf. nold. am 'haut, vers le haut, sur' (Ety:348 ), le terme amloth dont Tolkien note (XI:318 ) : "Note amloth is said (where?) to be probably not S[indarin]. Q *ambalotse ‘uprising-flower’". Pourrions-nous alors avoir à faire à une forme quenya sindarisée ? La question demeure toujours de trouver un sens à -laith.

aml-aith : la terminaison -aith se retrouve dans s. belaith 'puissant' (PE17:115), s. edraith 'secours, aide' (PE17:38 ), et s. Lalaith 'rire' (CoH:34). Autrement dit, elle signifierait *'quelque chose (ou quelqu'un) qui' :

bel-aith = *'quelque chose qui est puissant' (cf. s. beleg 'grand, formidable', PE17:115)
edr-aith = *'quelque chose qui aide' (cf. s. erda- 's'ouvrir', PE17:45)
Lal-aith = *'quelque chose qui rie' (cf. la racine LALA- 'rire' (PE17:159) et le q. lala- 'rire' (XII:359)

Dans cette hypothèse, Aml-aith pourrait signifier *'Celui qui ?'. La question demeure de comprendre la signification du premier élément. Mais cette formation n'existe pas en tant que telle en sindarin (pas d'un point de vue étymologique). Se pourrait-il que ce nom soit une combinaison de quenya et de sindarin ? Dans cette optique, j'ose avancer une théorie assez "capilotractée" : l'élément aml- aurait été emprunté au quenya mais aurait été à l'origine alm- (cf. q. alme 'une bonne chose, une 'bénédiction', une bonne fortune', PE17:146) qui évolua en aml- (forme plus aisée à prononcer) par métathèse. La rareté de la forme aml- pencherait pour cette idée.

Autrement dit Amlaith *'Celui qui est fortuné', ce qui ne serait pas sans rappeler le titre d'Éomer devenu roi : Éadig, signifiant en vieil anglais 'prospère, riche, saint'.


Ivorwen : cf. la proposition de l'ami des brumes :

*ivor S. n. (?) crystal ← Ivorwen LotR/A(v) ◇ (?) MS *iυr, OS *imre (I-MIR, augmented form of mîr "jewel")
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 14:13
Message : #12
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Mais "celui qui est fortuné" pour un roi qui a perdu les deux tiers du royaume de son père ? Ça serait assez ironique, non ? C'est ingénieux, mais je pense qu'il faut chercher plus loin (quoique ça reste une hypothèse digne d'être mentionnée).

Am+laith me semble un peu plus probable. Le problème, c'est justement ce fichu suffixe -laith.

Pour "pointe de lance", ça ne marche pas : le terme est naith (cf. le Naith de Lórien, SdA:II/6). Et on ne peut changer le n en l par assimilation.

Bien vu pour Ivorwen. Je rajouterai ça.


Pour Mallor, je me demande :

- Mal + glor "doré-doré" > #Mal(g)lor > Mallor ?

- Mal + ndor "terre dorée" > #Malndor > Mallor ?

- Autre solution ?

Du point de vue des mutations du sindarin, je ne sais pas ce qui est le plus probable.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 15:43
Message : #13
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
(24.04.2009 14:13)Elendil a écrit :  Mais "celui qui est fortuné" pour un roi qui a perdu les deux tiers du royaume de son père ? Ça serait assez ironique, non ?
Pas s'il s'agit de son nom de naissance. Car il pourrait très bien avoir été appelé ainsi parce qu'il était l'aîné et/ou qu'il était de la lignée d'Isildur.
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 15:53
Message : #14
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Certes, mais c'est une hypothèse qui paraît un peu contradictoire avec la note 17 de l'App. A qui indique :

Tolkien a écrit :After Eärendur the Kings no longer took names in High-elven form.

Je comprends cela comme le fait que Amlaith renonça à son nom Haut-elfique pour prendre le nom qu'on lui connaît.

Je ne vois pas de raison à ce changement quenya > sindarin sinon le fait que l'Arnor fut séparé en trois à la mort d'Eärendur et que la dignité de Haut-Roi cessa d'être. Et on sait que cette séparation fut décidée longtemps après la naissance d'Amlaith (l'aîné d'Eärendur), puisque Tolkien nous dit :

Tolkien a écrit :After Eärendur, owing to dissensions among his sons their realm was divided into three: Arthedain, Rhudaur, and Cardolan.

On sait par ailleurs que les descendants d'Isildur devaient initialement se voir attribuer des noms quenya à la naissance (et pas seulement à leur couronnement), puisque ses quatre fils (Elendur, Aratan, Ciryon et Valandil) avaient des noms en quenya et non en sindarin.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 19:36
Message : #15
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
juste un mot en passant.
Je vous lis avec délectation... merci à tous les contributeurs pour ce passionnant sujet.

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 20:04
Message : #16
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
(23.04.2009 12:05)Elendil a écrit :  > Ostoher -> maître de ? (hér (VT 41, p. 9 ; L, p. 283), heru "maître, suzerain" (PM, p. 210 ; CP1 ; VT 44, p. 12 ; L, p. 283 ; Étym.), dérivé de KHER- (Étym.))
« Maître de la Cité », non ? Cf. les Étymologies sous OS- : « Q osto cité, ville entourée d'une muraille. N ost ». Ca correspondrait bien au roi qui a fait reconstruire Minas Anor.

(23.04.2009 12:05)Elendil a écrit :  Artamir -> ?-joyau
On a Artanis « noble femme » (XII.347, 363). Donc, « noble joyau » ?

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 20:10
Message : #17
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Doublement bien vu.

Je vais m'occuper de mon poulet, et je rajoute ça à la liste.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 20:36
Message : #18
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Pour Berúthiel , ne pourrait-on pas décomposer le nom en Berúth et iel?

Dans les Etym., on trouve :
YEL- fille Q yelde, -iel (également SEL-D- fille N. iell)
Donc on aurait à priori : fille .....

et pour Berúth, un dérivé soit de :
BARATH- dans le sens de reine
soit
BER- vaillant [...] VN bértha- être hardi
soit
BERETH- hêtre

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.04.2009, 20:57
Message : #19
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Dans The Complete Guide of Middle-Earth, Robert Foster donne pour Berúthiel :
S Bereth (reine) = -iel (fille)

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2009, 00:34 (Ce message a été modifié le : 25.04.2009 00:37 par Sefanwë.)
Message : #20
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
(23.04.2009 14:19)Elendil a écrit :  Faut-il voir celeb + sarn > celev-sarn > celepharn ?
Ou celeb+ sarn > celeb-harn > celebharn > celepharn ?

Je ne suis pas sûr que ça fonctionne dans l'un ou l'autre cas. Je dois dire que j'aimerais bien l'avis de Didier là-dessus.

et
Citation :toujours aussi confus pour moi, ce sujet.

T'inquiète, pour moi c'est pareil Laughing

Par contre, nous savons que harn est la mutation douce de sarn grâce à la Lettre du Roi (Sauron Defeatead, pp. 128-131), où nous trouvons le composé Edhelharn "Pierre Elfique".

Maintenant, si le mot sindarin pour argent est celeb, nous savons par les Etymologies que c'est un dérivé de la racine KYÉLEP- (et TÉLEP-) (La Route Perdue, p. 416).*

Alors le "p" de Celepharn ne serait-il pas une réminiscence de la racine originale?
Devant peut-être,si le mot avait vraiment été d'origine sindarine et non humaine, être prononcé *Celep-harn au lieu de *Celefarn (comme dans Panthael).

Tout ceci n'est que conjecture, et il est vrai que l'avis de Didier serait le bien venu.Very Happy

*J'ai aussi la version anglaise, mais maintenant que nous avons une version française, pourquoi ne pas la citer.

Anar kaluva tielyanna
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2009, 07:24
Message : #21
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Voilà ce que c'est de faire 36 000 trucs en même temps. Même pas pensé à la racine de celeb. Embarassed Maintenant que tu en parles, j'avoue être convaincu.

J'ai fait une vérification, et le p de l'eldarin commun ne semble pas muter en b en sindarin lorsqu'il est en position médiane dans un mot.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2009, 11:23
Message : #22
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
J'ai intégré les éléments apportés par Le Livre de la Marche concernant Vinitharya.

Pour la Lignée du Sud, ne reste plus qu'à trouver Castamir et Faramir, ainsi que l'étymologie supposée de Minastan (voir ci-dessous).

Pour mémoire, au Nord, il reste encore Mallor et Celebrindor à trouver.

Concernant Tarannon, ça pourrait être "don du Seigneur" ou "seigneur du don", de anna "don" + -on terminaison masculine.

Pour Minastan, HKF suggère "constructeur de tour", mais sans indiquer la source du suffixe -stan.

Calimmacil pourrait signifier "épée brillante", de calima "brillant".

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2009, 16:03
Message : #23
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Une question : si le but est de se limiter aux « descendants d'Elendil », Berúthiel entre-t-elle vraiment dans ce cadre ? Sinon, ajouter Vidumavi/Galadwen serait peut-être bien vu.

The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2009, 17:54
Message : #24
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Comme j'ai ajouté les consorts, tu as raison, il convient d'ajouter Vidumavi Galadwen.

Pour Vidumavi, le LdlM (p. 154, 15Cool nous renseigne :

Vidumavi [got. Widu ‘bois, forêt’ + got. Mawi ‘jeune fille’] « Jeune Fille des Bois » Galadwen (de même signification). [C&LI p. 710 ; RC p. 693]

Christopher Tolkien nous présente les noms Vidugavia et Vidumavi comme des latinisations du gotique Widugauja et Widumawi, des noms gotiques bien attestés. Au sujet de Vidumavi, on notera le nom qu’elle prit après son mariage avec Valavar, Galadwen, qui était « une adaptation de son nom nordique dans la langue sindarine » (PMe p. 260) ; soit s. galadh ‘arbre’ (Ety p. 357) + nol. (s.) gwenn ‘jeune fille’ (Ety p. 39Cool
pour got. widus ‘bois, forêt’ + got. mawi ‘fille’.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
27.04.2009, 11:32
Message : #25
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Quelques commentaires d'Andreas Möhn (qui semble avoir une excellente maîtrise du français) :

- il n'est pas tout à fait d'accord avec la transcription de Lómelindë « Lalaith "quelque chose qui rit" », puisqu'il indique (à raison) que ce terme est simplement traduit par "rire" chez Tolkien. Il s'agirait donc plus de l'objet de l'action que de l'acteur lui-même.

- il rappelle en outre que l'Encyclopedia of Arda propose une autre interprétation d'Amlaith comme Am- "haut, vers le haut, sur" + laith terminaison que l'on retrouve dans le nom de la rivière Limlaith (Limeclaire, VO Limlight) et qui signifierait donc "lumière". Mais j'avoue que cette théorie ne m'a jamais vraiment enthousiasmé. On notera en outre que cette interprétation dépend de la date respective d'écriture du « Désastre des Champs d'Iris » et de « Cirion et Eorl » (chose dont je ne me rappelle absolument pas), puisque c'est dans le premier de ces texte que la Limeclaire est appelée Limlaith, le second donnant la forme Limliht.

- enfin il affirme que l'élément beruth de Beruthiel ne saurait venir de bereth, un glissement e > u n'étant pas attesté en sindarin (ce qu'il faudrait que je vérifie). Faudrait aussi voir si un élément beruth ou beru- est attesté ailleurs.

Bref, avis à tous les amateurs de sindarin...

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
27.04.2009, 12:51
Message : #26
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
(27.04.2009 11:32)Elendil a écrit :  enfin il affirme que l'élément beruth de Beruthiel ne saurait venir de bereth, un glissement e > u n'étant pas attesté en sindarin (ce qu'il faudrait que je vérifie). Faudrait aussi voir si un élément beruth ou beru- est attesté ailleurs.

J'informe de suite ce galopin de Robert Foster Wink

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
27.04.2009, 13:09
Message : #27
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Foster n'a jamais été une grande référence en matière linguistique, quand même. C'est lui qui a popularisé la fausse étymologie "arbre royal" pour Aragorn, entre autres choses...

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
27.04.2009, 15:40
Message : #28
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
C'est juste.
A sa décharge, il ne disposait pas des mêmes outils et références que nos contemporains.

I.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
27.04.2009, 23:07
Message : #29
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
(27.04.2009 11:32)Elendil a écrit :  Quelques commentaires d'Andreas Möhn (qui semble avoir une excellente maîtrise du français) :

- il n'est pas tout à fait d'accord avec la transcription de Lómelindë « Lalaith "quelque chose qui rit" », puisqu'il indique (à raison) que ce terme est simplement traduit par "rire" chez Tolkien. Il s'agirait donc plus de l'objet de l'action que de l'acteur lui-même.

Même si ma glose n'était pas très heureuse, je demeure persuadé du caractère agental du suffixe -aith.

Quant aux travaux de M. Möhn, je demeure pour le moins... partagé.
Citer ce message dans une réponse
23.06.2009, 11:12
Message : #30
RE: Étymologie des noms des descendants d'Elendil
Pour le deuxième élément de Mallor, je me demande s'il ne s'agirait pas d'une forme de glaur (i laur) « lumière dorée ».

On aurait ainsi la traduction « or projetant une lumière dorée », le radical mal faisant plutôt référence à l'or en tant que matière.

Pour une mutation vocalique -au- -> -o-, voir justement glaur vs. Glorfindel, taur vs. tor-, baur vs. Celebrimbor, etc.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  Origine et étymologie du nom Wargs Faerestel 37 13 488 05.06.2018 21:24
Dernier message: Faerestel
  Etymologie du français Sefanwë 3 2 596 22.12.2016 16:19
Dernier message: Sefanwë
Idea Les Noms des Nains Elendil 28 37 074 20.05.2013 01:57
Dernier message: Foradan
  Etymologie d'Elfhelm Peredhel 10 9 700 26.03.2013 15:40
Dernier message: Peredhel
  Signification des noms propres Hadhod 29 19 646 19.02.2012 09:16
Dernier message: Elendil
Idea Les noms de Morgoth Elendil 4 5 937 08.11.2009 08:51
Dernier message: Lomelinde
  Les noms chez les Elfes Meneldur 9 8 231 07.08.2007 06:44
Dernier message: Lomelinde
  Question de noms propres ... Anglin 7 7 487 19.05.2007 03:48
Dernier message: Elendil
  A propos des noms existants? Faris 9 7 813 02.09.2006 16:54
Dernier message: Faris
  Pluriel quenya des noms en -i aravanessë 5 5 487 03.05.2005 20:54
Dernier message: aravanessë

Aller à :