Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Lignée d'Elros
#1
Préparant un travail sur les descendants d'Elros, je me suis basé pour nombres de détails sur l'Encyclopédie.

Je recense ici les quelques trucs bizarres que j'aimerais éclaircir, ainsi que quelques détails glanés ici et là qui pourraient aider à compléter l'Encyclo :

Questions :
- Anárion est présenté comme ayant trois fils + Meneldil. À ma connaissance, le seul détail que l'on ait est dans HoME XII, où il est dit que Meneldil était le 4ème enfant d'Anárion, mais n'est pas précisé le sexe des trois autres.

- Sur Tolkien Gateway, il est précisé que l'accession d'Amandil à la Seigneurie d'Andúnië (i.e. la mort de son père Númendil) advint en 3065 DA. Mais pas de référence dans l'Encyclo, et je suis tout autant incapable de trouver quelque info à ce sujet dans les œuvres de Tolkien.

- Concernant Nolondil, je lis dans la table généalogique des CLI qu'il est né en 222, pas en 282.


Ajouts utiles :
- Orchaldor, père de Soronto et mari d'Ailinel est le fils de Hatholdir, un descendant de la Maison de Hador [n'a pas de fiche]

- Amandil est dit (dans HoME XII) avoir un deuxième fils, Elentir, qui devait initialement se fiancer avec Tar-Míriel.

- Tar-Calmacil a un deuxième fils, Gimilzagar (né en 2630), qui est marqué dans une table généalogique être le mari de Lindórië. Christopher Tolkien précise dans les CLI que c'est évidemment impossible, et suggère que c'est un de ses descendants qui était le mari de Lindórië.

- Eärendur (né en 361), fils de Tar-Amandil a eu un fils Caliondo (512-900), lui-même père de Malantur (né en 670), qui a eu des descendants [pas de fiches]

- Beregar, père d'Erendis, est de la Maison de Bëor [pas de fiche]


NB : Prière de ne pas prendre ça comme des reproches contre l'Encyclo. C'est juste que je pense que ce sera plus facile pour celui qui décidera de créer les fiches s'il peut directement faire du copier-coller en se rapportant à cette discussion.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#2
(23.03.2009, 17:29)Elendil a écrit : - Anárion est présenté comme ayant trois fils + Meneldil. À ma connaissance, le seul détail que l'on ait est dans HoME XII, où il est dit que Meneldil était le 4ème enfant d'Anárion, mais n'est pas précisé le sexe des trois autres.

Moi j'ai souvenir de trois filles, et visiblement Tolkien Gateway semble suivre également cette voie :
Anárion
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#3
Mouais. {{refnec}}, comme on dit.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#4
D'aucuns ont supposés trois filles, puisqu'il s'agit d'enfants plus âgés que Meneldil et que c'est pourtant lui qui hérite de la couronne. Mais comme je l'ai dit, je suis particulièrement certain du fait que Tolkien n'a jamais précisé le sexe desdits enfants (dans les textes publiés à ce jour).

Dans Les Fils d'Anárion (to be continued – someday), j'explore justement une voie mixte (deux garçons, une fille). Vous verrez bien ce qui leur arrive... Wink
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)