Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Tolkien raciste ?
#31
Eomer of ridermark a écrit :A force de vouloir aussi toujours trouver des explications à ses écrits, on finit par ne plus ressentir de magie

certes, mais on apprécie encore mieux cette magie si on a médité dessus, et la recherche de l'explication est en elle-même un objectif louable.
Tous les grands romanciers, dramaturges et poètes qui ont divisés les foules, passionné les débats (je pense à la bataille d'Hernani qui a quand même été à l'origine de la mort de deux ou trois personnes alors qu'elle ne concernait qu'un débat sur l'écriture d'Hugo.. mais restons dans le sujet), ne seraient pas aussi célèbres.
La magie c'est bien, la profondeur, l'intérêt philosophique et symbolique c'est mieux (et relié d'ailleurs à la magie de l'univers de Tolkien!)

Les débats de ce forum, quoique véhéments et pas toujours en connaissance de cause pour certains, sont passionnants: continuez à cogiter comme ca, les gars! Very Happy
(mais n'allez jusqu'à vous entretuer en duel comme pour hernani, hein!)
Répondre
#32
Lisez les lettres et vous saurez que Tolkien n'est pas raciste, il le dit très clairement quand il est contacté par le régime nazi. Conservateur ne veut pas dire raciste. Wink
aravanessë
Répondre
#33
Cet essai est enfin disponible sur le site : Tolkien raciste ?

Toutes nos excuses à son auteur pour le (très) long délai de publication Confused
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#34
Aucun problème de ce côté, tu le sais bien. Wink J'en profite pour remercier Tolkiendil. Smile
Répondre
#35
Merci à toi plutôt de partager ton travail Smile
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#36
Mwarf ! Effectivement, la relecture a pris du temps...Wink

I. Mr. Green

Edit : j'ai lu rapidement les premiers paragraphes. Je m'imprime le tout pour une lecture attentive ce week-end.
Tout celà m'a l'air plus fouillé et encore plus incisif que le très bon article de Semprini "Deux poids deux mesures" qui date de 2002 (déjà !)
http://www.jrrvf.com/chroniques/racisme.html

I.
Répondre
#37
Merci Isengar. J'attends tes commentaires avec impatience.
L'essai de Semprini m'avait d'ailleurs inspiré, et j'y fais référence (du moins à l'auteur). Je l'avais contacté à l'époque, mais il ne m'avait jamais répondu. D'après le souvenir que j'en ai, j'étais très en accord avec une grande partie de ce qu'il disait, mais j'avais essayé de diversifier l'argumentation.
Répondre
#38
Voila un article qui est a la fois fouille et a propos. Il n'est jamais inutile de battre en breche les erreurs de la bien-pensance journalistique.

En revanche, je suis plus reserve au sujet de l'adjectif "incisif". Le plan est un peu trop touffu a mon gout, et l'on perd parfois de vue la these de l'auteur (par exemple, le passage cite de la Lettre 45 est trop long : il comprend quelques notions qui sont etrangeres a l'essai ; la parenthese au sujet de la metempsychose chez les Elfes, aussi courte qu'elle soit, est inutile). Bref, la clarte des idees y patit quelque peu, et c'est fort regrettable.

Je ne peux donc que recommender de suivre les conseils de Boileau :

Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.


NB : Qu'on ne se meprenne pas, je n'eus pas ete aussi critique si la these defendue par l'auteur n'avait ete aussi chere a mes yeux. Et je remercie l'auteur d'une contribution aussi pertinente qu'erudite.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#39
Merci Elendil pour ces critiques intéressantes. En effet le conseil de Boileau doit toujours être à l'esprit des écrivains, journalistes, essayistes et autres, et tu me fais penser à un hommage au grand journaliste Henri Amouroux décédé il y a quelques mois qui conseillait aux jeunes journalistes de réécrire et retravailler de nombreuses fois leurs articles, comme il le faisait toujours. Et l'on sait à quel point Tolkien travaillait et retravaillait sans cesse ses écrits !
Pour répondre à tes remarques, j'ai du relire attentivement mon essai, car sa création commence à remonter à assez loin. Il est toujours difficile de trouver le bon équilibre entre exhaustivité et concision, à éviter le piège de la confusion comme celui de l'oubli d'arguments ou d'un traitement superficiel. J'admets volontiers que le passage entre parenthèses sur la métempsychose des Elfes pourrait être supprimé (mais pas la mention de celle-ci, qui a un rôle dans mon argumentation).
Concernant les citations de l'auteur, je trouve toujours périlleux de les réduire à la portion congrue, surtout que la thèse de l'essai nécessitait de faire appel régulièrement à ses prises de position. A trop couper les citations, on prend le risque de dénaturer sa pensée, ou à tout le moins de partiellement la retrancher de son contexte. En l'occurrence, tout le passage cité me paraissait important. Mais c'est une question d'équilibre, et cela peut bien sûr être discuté...
Pour finir, je ferai remarquer que cet essai reste assez court (bien plus en tout cas que les autres que j'ai écrit) ; cela dit cela ne l'exonère pas de toute critique sur son caractère incisif ou non, loin de là.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 4 visiteur(s)