Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Modèles de croissance des population elfiques dans The Nature of Middle-Earth
#1
Bonjour à tous,

Je vous livre ci-dessous un essai (pas forcément finalisé, mais au moins complet) sur les "gros tableaux de chiffres" publiés dans The Nature of Middle-earth. Il pourra en intéresser certains, désireux de comprendre ce que cachent tous ces tableaux de chiffres. Je pense en modifier le contenu et la présentation pour publier les résultats dans un journal académique tolkienien (JTR, TS, etc). Mais ne sachant pas quand je pourrais m'y mettre sérieusement, je trouve dommage de "laisser dormir" une telle somme d'informations (56 pages, et un travail de mise en forme très chronophage).


.docx   Modèles de croissance de population elfique dans NoMe (Simon - oct 2023).docx (Taille : 644.73 Ko / Téléchargements : 14)

Bonne lecture !
N'hésitez pas à me faire des retours Wink

Extrait de l'introduction:
Citation :En 2021, des textes de J.R.R.Tolkien inédits ont été publiés dans le livre The Nature of Middle-Earth (NoMe) avec un travail d’édition conséquent de Carl Hostetter, un érudit de Tolkien et spécialiste des langues elfiques. Le livre paraît peu après le décès de Christopher Tolkien, exécuteur littéraire de son père, mais néanmoins avec son aval. Parmi les nombreux textes de Tolkien, brouillons ou inachevés, figurent des nombreux calculs sur le vieillissement des elfes et l’augmentation de leur population, qui démontrent une intense activité sur ces sujets.

En effet, après la publication du Retour du Roi en 1955, Tolkien travaille à nouveau sur les légendes du Silmarillion qu’il espère achever rapidement. Comme l’explique l’éditeur de NoMe dans l’introduction, Tolkien décide à cette époque que le Soleil et la Lune ont le même âge qu’Arda, et que l’année Valienne (VY) dure 144 années solaires plutôt que 10 SY (Solar Years, SY). Ce changement radical, daté de 1957 environ, est présenté dans NoMe. Cela signifie que Tolkien doit s’assurer que la chronologie envisagée (la croissance des elfes) est compatible avec ce nouveau taux. Est-ce que les elfes sont en nombre suffisant lorsque Oromë les découvre ? Est-ce que la Marche peut commencer si les jeunes enfants sont trop nombreux ? De quelle génération sont les Ambassadeurs qui se rendent en Aman ? Comme l’écrit l’éditeur (NoMe p.277-278 ), après Le Seigneur des Anneaux, Tolkien veut de la même manière rendre le Silmarillion aussi cohérent et vraisemblable que possible. Il passe donc du temps à rendre crédible la croissance et le vieillissement des elfes. Les Schemes sont quant à eux datés avec confiance à 1959 environ.

Les lecteurs de NoMe ont été impressionnés par des pages et des pages de tables  et de chiffres, en y accordant fort probablement très peu d’attention, voire un rejet. Il faut avouer que, malgré un travail d’édition conséquent, ces tableaux de chiffres sont un peu ésotériques et que leur apport réel au Légendaire reste à clarifier. En effet il n’est pas évident de naviguer entre les indications disparates et laconiques de Tolkien, et les multiples amendements de l’éditeur.

Cet essai propose donc une explication détaillée des calculs pour tous les « Schèmes générationnels » publiés dans NoMe. Pour chacun des Schèmes, le contexte de création et les enjeux sont clairement exposés, et ceux-ci sont présentés dans une forme harmonisée et compréhensible. L’analyse de ces tables numériques offre un point de vue unique sur le travail créatif de Tolkien, à la fois sur sa façon de travailler, et sur les rouages qui animent les légendes du Silmarillion.
Répondre
#2
Hello !

Pour ne pas perdre la réponse ci-dessus, je demandais donc à Simon s'il y avait une date limite pour la relecture Smile



Je me lance dedans à partir de ce week-end !
Répondre
#3
Salut Khellendros,

Non, il n'y a aucune date limite de relecture pour ce texte...
Si je dois publier quelque chose à ce sujet, la forme en sera très différente (très probablement raccourci, ou présenté différemment).

Merci pour ton intérêt ! (le sujet est notoirement aride)

Peut-être pourrais-je envisager une publication sur le site de Tolkiendil ? Etant moi-même dans la section "essais", je suis très mauvais juge, des avis extérieurs sont les bienvenus.
Répondre
#4
Je suppose qu'une publication sur le site de Tolkiendil pourrait être envisagée... pour peu que le texte soit complet : en effet, sauf erreur de ma part, la partie III-3 "Sur les fondements catholiques", annoncée au sommaire, est a priori absente de la version du document actuellement partagée.

Peace and Love,

B.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
#5
Je vois que tu as l’œil !
J'ai supprimé cette partie car elle recoupait quelques arguments de Carl Hostetter à ce sujet exposés dans NoMe.
Répondre
#6
Pour ma part, je considère cet essai très complet (à tel point que je ne l'ai pas encore lu en totalité) et je trouverais utile qu'il soit entièrement publié sur Tolkiendil, sans doute dans la section Essais, ce qui n'exclut pas, selon moi, que tu en tires une synthèse plus brève et plus interprétative qui ait vocation à être publiée dans un journal académique.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#7
Des formules de math, des tables, des illustrations -- typiquement le type de choses que je serais assez intéressé à typographier avec un système de composition et de mise en page expérimental, pour le secouer Wink.
Didier.
Répondre
#8
Du coup je suis en train de préparer la mise en ligne de l'article, mais le titre ne me convient pas.

Je ne souhaite pas utiliser l'expression "Schéma générationnel", qui me semble trop pointue et pas assez parlante, même si l'essai porte essentiellement sur l'étude détaillée des schémas générationnels...
Que diriez-vous de "Démographie des elfes dans 'The Nature of Middle-earth' " ? Plus simple et plus parlant, me semble-t-il.
Répondre
#9
Ça me semble bien.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#10
Et voilà, après un gros travail de mise en forme, j'ai mis en ligne l'article :
https://www.tolkiendil.com/essais/peuple...ie-elfique

Bien sûr, toutes les remarques sont les bienvenues pour l'améliorer, voire l'amender s'il contient des erreurs !
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Essais - De la nature de Gothmog - Jean-Rodolphe Turlin Druss 33 42 100 20.11.2013, 10:06
Dernier message: Lomelinde

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)