Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Une campagne utilisant le cadre proposé par le roman The Lost Road
#1
Cher Irvwin,

A ta demande voici quelques éléments sur ma campagne s'appuyant sur les idées du roman inachevé de Tolkien, The Lost Road.

Pour résumer l'argument, les événements du Légendaire ce sont déroulés sur notre Terre dans un passé lointain et mythique qui n'est daté ni défini. Tolkien prend néanmoins la peine d'esquisser certaines étapes du passage du Quatrième Age vers le Sixième (sans rentrer dans les débats sur le Septième).

Le propos est donc de faire découvrir la vraie histoire de notre monde (c'est-à-dire la vérité du Légendaire) à des personnages eux-mêmes inscrits dans le temps et dépourvus des perspectives modernes. La période de départ que j'ai choisi est celle des ages sombres, entre Clovis et Charlemagne, plus précisément l'année 675, date qui a plus à voir avec la chronologie mérovingienne qu'avec une allusion tolkiennienne.
Mon intérêt pour une filiation des Francs avec le Légendaire a été éveillée par une note dans le récit du roi Sheaffe, dans lequel il est dit qu'il est l'ancêtre de tous les grands peuples du nord, dont les Francs !

Les personnages jouent donc un groupe de Francs, en Bourgogne. Les premières aventures les mettent dans l'ambiance de cette époque et leurs permettent de prendre le système (quel qu'il soit) en main. Progressivement, ils vont s'apercevoir qu'il y a vraiment beaucoup de choses enterrées... j'ai trouvé avec intérêt plusieurs mentions de dragons dans l'histoire bourguignonne. Notamment St Sigismond, le roi-saint de la dynastie burgonde, aurait entretenu des rapports avec un dragon qui dormirait sous son grand monastère de St Maurice d'Agaune.
Et puis je suis remonté dans le temps. Il est dit à un moment dans la légende de la dynastie mérovingienne, que la femme du roi Chlodion (grand-père de Clovis), déjà grosse de son mari, se serait baignée dans la mer et que là, elle aurait été couverte par un monstre marin. Les historiens de l'époque parlent d'un Quinotaure... mais nous savons mieux: c'était un esprit servant d'Ulmo, probablement Salmar. Qui conféra à l'enfant et au peuple des Francs un don remarquable pour la joaillerie et les émaux, lui qui fabriqua les Conques d'Ulmo. Il offrit à la princesse un médaillon symbole de l'alliance des Mérovingiens et les puissances de l'Ouest.

De cette époque date l'alliance entre la dynastie et les puissances d'autrefois, encore actives dans le nord du monde. Mais la conversion ( 498 ) vient rompre ce lien. Il s'ensuit une invasion des scandinaves, et une grande bataille en Rhénanie vers 530 au cours de laquelle les forces franques écrasent les fils des Danois. Ceux-ci étaient conduits par un personnage nommé Hygelac, nommé par Tolkien ! Ça reboucle ! En fait, les scandinaves agissaient à l'instigation des elfes qui voulaient récupérer le médaillon offert par Salmar. Ce médaillon a ensuite été remisé dans le trésor de la cathédrale de Reims, lors siège du royaume d'Austrasie.
Cette découverte, liée à l'enquête sur l'invasion en Rhénanie doit donner aux joueurs l'envie d'aller en Scandinavie et là, sous les glaciers, ils découvriront "Les rois pris dans la glace", une des étapes de transition prévue par Tolkien dans The Lost Road. Et ces rois ont précédés les hommes des cavernes et leurs peintures rupestres, qui représentent dans l'esprit de Tolkien une dégénérescence avant une remontée.

Autre idée de The Lost Road, une succession de fils et de père appelées Aldwin et Edwin se succèdent dans l'histoire et par leur conjonction réactivent le lien entre Elendil et Isildur. Au point d'avoir des souvenirs de Nùmenor avant la Chute et des phrases en adunaïc. Or c'est dans la dynastie lombarde que cela est le plus manifeste selon Tolkien. Il importait donc que la campagne commence à un moment où cette dynastie existe encore et donc avant Charlemagne qui y mis un terme. Les joueurs seraient donc partis en Italie pour interroger les Lombards, pour découvrir qu'un marin anglais avait posé les mêmes questions juste quelques mois avant.
Bien sûr, vous qui êtes des lecteurs avertis, vous avez devinés que cet anglais n'est autre qu'Aelfwine, que j'ai joyeusement avancé dans le temps de 3 siècles pour qu'il puisse être contemporain des Mérovingiens et des Lombards. L'enquête continue par un passage en Irlande à la recherche du plus vieil homme du monde, qui daterait d'avant le Déluge. Enfin, les joueurs rencontreraient Aelfwine et lui ayant prouvé leur valeur et leur compréhension.
Et tout le monde vogue vers l'Ouest, pour atteindre Tol Eressëa, être admis à Mar Vanwa Tyalieva et enfin goûter aux récits des Jours Anciens.
Répondre


Messages dans ce sujet
Une campagne utilisant le cadre proposé par le roman The Lost Road - par SegurBill - 27.09.2017, 21:16

Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [JRTM] campagne Tolkiendili Mjaepheim 8 11 615 22.12.2011, 19:49
Dernier message: Meneldur
  Enigme fil rouge d'un roman à dix francs... Squall-Estel 97 89 340 19.01.2009, 16:26
Dernier message: Squall-Estel

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)