Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Essais - De la nature de Gothmog - Jean-Rodolphe Turlin
#29
Je comprends l'objection quant à l'attitude de Gandalf. On peut aussi penser qu'il avait d'autres chats à fouetter et qu'en temps qu'officier de troupes au combat sur un large champ de bataille, Gothmog-Pallando présentait moins de danger immédiat que le Balrog dans la souricière de la Moria. D'autant que peut-être Pallando n'était-il pas de grand pouvoir. Il n'était que le compagnon d'Alatar, venu par amitié. D'ailleurs Radagast est présenté comme le troisième en importance et ses pouvoirs et sa volonté semblent bien moindres que ceux de Gandalf et Saruman. Que peut-on alors penser de la réelle puissance des Mages Bleus?

Où donc Tolkien révise-t-il l'échec (réel ou relatif) des Ithryn Luin?
Dorées les feuilles tombent, mais le rêve se poursuit
Là où l'espoir demeure, les eaux chantent sous la nuit
Répondre


Messages dans ce sujet

Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Essais - Chats en Terre du Milieu - Jean-Rodolphe Turlin Druss 5 6 753 06.09.2013, 09:34
Dernier message: ISENGAR

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)