Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Essais - Parole et pensée chez Tolkien : l’analogie de l’angélologie - Didier Willis
#5
Hisweloke a écrit :il fallait bien les Nains pour venir mettre un petit caillou dans une belle théorie
Oui-da ! C'est bien pour ça qu'ils sont si attachants ! Smile

Concernant le point obscur que tu soulèves : ne peut-on considérer Aulë comme le Faber dans la mythologie d'Arda ? A ce titre, le cisellement de langues est l'une des prérogatives des Forgerons Primordiaux. Qu'Aulë invente une langue pour les Nains serait donc dans l'ordre des choses pour un tel démiurge. D'où peut-être le fait qu'il n'ait même pas conscience de leur manque de libre-arbitre quand il conçoit le Khuzdul, et commence à leur instruire avant la venue d'Eru ?

De fait, si les Nains ne pouvaient pas parler entre eux avant l'intervention d'Eru, ne pourrait-on supposer qu'ils pouvaient "parler" avec Aulë quand celui-ci portait son attention sur eux ? Ou plutôt, ne pourrait-on concevoir qu'ils répétaient peu ou prou les propos de leur Faber quand ce dernier s'adressait à eux, tels des perroquets qui reproduisent certains mots ou tels des élèves qui répètent la leçon de leur maître ? Ici, le mythe du golem pourrait peut-être s'avérer intéressant à creuser...

Les propos qu'adresse Eru à Aulë après son intervention auprès des Nains (et après que ces derniers aient manifesté leur crainte d'être détruits sous le marteau de leur Faber en implorant pitié) sont à cet égard intéressants à souligner : "Ne vois-tu pas que ces être ont désormais une vie indépendante, et qu'ils parlent de leur propre voix ?" Peut-être est-ce dans cette perspective qu'il faut alors comprendre la réplique d'Aulë quand il Lui dit : "Qu'Eru bénisse mon oeuvre et l'améliore !"

Ce qu'il fera peut-être, à son humble niveau, en finissant de leur enseigner le Khuzdul avant de les endormir...

Quoi qu'il en soit de ces nouvelles extrapolations, merci en tout cas d'avoir partagé ce bel et bon article Smile
L'enfant ignorant qui se fait un jeu des exploits de son père ne croit pas se moquer, mais pense qu'il est le fils de son père
Répondre


Messages dans ce sujet

Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Essais - L’énigme de l’absence de religion dans le chef-d’œuvre de Tolkien Druss 19 5 225 25.06.2019, 21:07
Dernier message: sam sanglebuc
  Essais - Tolkien lecteur de Saxo Grammaticus : une résurgence hamletienne ? Druss 0 1 117 10.06.2019, 09:32
Dernier message: Druss
  Essais - Une revisite des races dans le légendaire de Tolkien - Dimitra Fimi Druss 0 1 190 21.01.2019, 20:29
Dernier message: Druss
  Essais - J.R.R. Tolkien : Chant, poésie et création de la Terre du Milieu Hofnarr Felder 1 3 080 09.11.2016, 21:31
Dernier message: Baradon
  Essais - La question du double dans l'œuvre de Tolkien… Druss 5 6 597 28.12.2015, 23:28
Dernier message: Saruman
  Essais - Pourquoi l’œuvre de Tolkien est-elle une île littéraire ? - Thibault Panis Druss 4 7 144 08.09.2014, 19:46
Dernier message: Yirmeyah
  Essais - Míriel, ou la confrontation de la lune et du soleil - Didier Willis Druss 0 2 996 08.01.2013, 12:38
Dernier message: Druss
  Essais - Les archétypes du conte merveilleux chez Tolkien - Didier Willis Druss 0 3 814 01.05.2012, 10:46
Dernier message: Druss
  Essais - Sauron, l’Anneau et le symbolisme du « Dieu Lieur » - Didier Willis Druss 0 2 791 01.05.2012, 10:44
Dernier message: Druss
  Essais - Entre Hostie et Manne : Lembas ar Coimas - Didier Willis Druss 1 3 361 10.01.2012, 23:08
Dernier message: Aglarond

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)