Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 4 (1 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Oropher, "Tall beech-tree"
09.01.2009, 12:03
Message : #1
Idea Oropher, "Tall beech-tree"
(Reprise de mon post sur JRRVF... oui, je mange à plusieurs râteliers Mr. Green )

Je me posais la question de la signification de "Oropher" (père de Thranduil, bien connu pour sa réticence à obéir aux ordres), et j'ai trouvé sur l'encyclopedia of Arda que Oropher pourrait signifier "Uncertain, but likely 'tall beech-tree'"...

Y a-t-il des sources à ce sujet ? Ils ne disent pas d'où ils sortent cette information...

D'après le dictionnaire de Didier, on a bien
Citation :fêr N. [fˈɛːr] pl. ferin N. [fˈɛrin] n. Bot. hêtre — beech-tree ◇ Ety/352, Ety/381[/quote
qui par la magie d'une lénition pourrait devenir >pher (je n'en sais rien, en réalité).

Mais pour un rapport or(o) > "tall", à part vaguement un
[quote] or N. [ɔr] prép. au-dessus, sur — above, over ◇ Ety/379
or- N. [ɔr] préf. au-dessus, sur — above, over ◇ Ety/379

(ou un
Citation :orchal S., N. [ˈɔrxl̩] (orchall N., orchel N.) adj. 1. supérieur, élevé, éminent — superior, lofty, eminent ○ 2. grand — tall ◇ Ety/363, Ety/379, WJ/305 ◈ Dans son article Les erreurs potentielles dans les Etymologies, Helge Fauskanger liste orchel comme erreur de lecture, en suivant la note de Christopher Tolkien admettant que la lecture d'un e est incertaine. Cependant, et bien que orchal soit attesté dans WJ/305, cela ne signifie pas nécessairement que la forme orchel est incorrecte. Elle pourrait avoir été modelée par analogie, à l'exemple de mots comme hathol "hache" (dans WJ/234 et dans le nom d'un Númenóréen, Hatholdir, UT/444) pour lequel nous trouvons aussi les graphies hathal (dans Hathaldir, nom d'un compagnon de Barahir, LR/433, non traduit mais très probablement apparenté) et hathel (LR/389). Sans entrer dans les détails, les mots de ce type se terminent en fait par une consonne syllabique (comme dans l'anglais britannique "centre" vs. l'américain "center"), dont la vocalisation peut vraisemblablement se faire de plusieurs manière en sindarin. La voyelle épenthétique est généralement un o, mais semble aussi pouvoir être un a ou un e. Le cas de l'adjectif orchal est d'origine différente, puisqu'il s'agit d'un mot composé dont le second élément est sans équivoque possible KHAL, mais il a pu par anologie être assimilé à cette famille de mots. Nous sommes donc en droit de penser que la forme orchel est peut-être une variante dialectale parfaitement valide. ◇ or+hall, OS *orkʰalla
dont je ne m'explique pas la transformation)

je ne vois pas trop...

Si donc quelqu'un a une source, une idée, une explication... Wink

"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
09.01.2009, 12:47
Message : #2
RE: Oropher, "Tall beech-tree"
Pour le suffixe, je pense effectivement que c'est ça : "-pher" dans la graphie sindarine signifie simplement "-ffer".

Et Fauskanger indique que les termes commençant par 'f' ne subissent pas de mutation douce lorsqu'ils sont en deuxième position d'un mot composé.

Pour "or(o)", on peut repartir directement de la racine (cf. Etym.) : ORO- up; rise; high.

Mais il est vrai que le noldorin des Etym. ne donne que des significations liées à l'action de s'élever, plutôt qu'à la hauteur en soi. Donc peut-être faut-il y voir une signification "hêtre qui s'élève" (ce qui correspondrait bien à son accession à la royauté et à son refus de suivre certaines directives mililtaires...)

Je recommanderais de vérifier dans le PE17 pour voir si d'autres mots similaires sont référencés. Egalement consulter les étymologies des noms similaires (ex : Oropharn)

Pour Orodreth, pas la peine de chercher : le premier élément est orod "montagne" (encore cette notion de hauteur, cela dit).

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
09.01.2009, 13:03
Message : #3
RE: Oropher, "Tall beech-tree"
Dans l'index du PE 17 :

orn et oron '(tall) tree, upstanding plant'

Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
09.01.2009, 15:45
Message : #4
RE: Oropher, "Tall beech-tree"
Tidiou, z'êtes réactifs Very Happy

Merci bien ! donc "hêtre grandissant/qui s'élève" semble être un sens tout à fait plausible... très bien. Je savais bien qu'il fallait aussi que j'étudie la figure du hêtre chez Tolkien (et donc, cela s'imbrique d'autant mieux avec ce que l'on sait des Sylvains : "beeches were their favorite tree") Mr. Green

Bon, s'il pouvait y avoir une idée guerrière dessous tout ça, ça irait dans le sens d'une de mes idées, mais sinon tant pis...

Well well well... très bien très bien Smile

"[Faerie] represents love: that is, a love and respect for all things, 'inanimate' and 'animate', an unpossessive love of them as 'other'."
J.R.R. Tolkien, Essay on Smith of Wootton Major.
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
09.01.2009, 21:10
Message : #5
RE: Oropher, "Tall beech-tree"
Pas à ma connaissance.

Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :