Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Mearas
25.04.2007, 11:51
Message : #1
Mearas
J'écrivais jusqu'alors "Meara" comme singulier de "Mearas" mais Silvagol attiré mon attention pour savoir s'il s'agissait d'une forme attestée.

Pour l'instant, ce que j'ai trouvé se trouve dans le Livre de la Marche.

Mearas [v.a. mearh, pl. mearas ‘cheval, coursier’] nom donné aux descendants de Felaróf qui seraient,
selon la légende, issus de Nahar, le coursier de Béma. [RC p. 369, SdA III-1 p. 472]

De plus, page 192, on trouve la note :
14 Nous avons ici pris la liberté d’employer le v.a. sing. mearh ‘cheval’ non attesté dans le SdA, dont le pl. mēaras fut employé par
Tolkien pour désigner la plus noble race des destriers du Rohan.


Ne trouvons-nous donc aucune forme de singulier utilisée ?

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2007, 13:31
Message : #2
RE: Mearas
Attention, dans la VF du SdA j'ai trouvé :
Citation :Les Hommes disaient d'eux que le premier étalon mearas avait dû être amené d'Outre-Mer, des pays d'Occident, et que ce fut Béma qui l’introduisit en Terre du Milieu (celui que les Eldar nomment Oromë)
La VO diffère, ce n'est donc pas un singulier de référence.
Citation :Men said of them that Béma (whom the Eldar call Oromë) must have brought their sire from West over Sea.
Si je lis bien, la VO nous dit plutôt : "Les Hommes disent que Béma (celui que les Eldar nomment Oromë) devait avoir rapporté leur seigneur de l'Ouest l'autre côté de la Mer.
On a donc pas de singulier pour Mearas ici.

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2007, 17:27
Message : #3
RE: Mearas
Le sire est plutôt à traduire par "ancêtre, aïeul" Smile
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2007, 18:45
Message : #4
RE: Mearas
Mon vieil Harraps billingue me donne ceci :

sire 1. n (a) (in addressing a King) Sire (b) Breed : père m; (of horses) étalon m; 2. vtr (of stallion) engendrer, procréer (un poulain).

Cela répond-il à ta question chère vice-présidente ? Mr. Green

"Les Hommes disaient que Béma (que les Eldar nomment Oromë) devait avoir amené leur aïeul/père/ancêtre de l'Ouest par delà la Mer."

Dans la VO du SdA, le terme est toujours employé au pluriel (Mearas).

Quant au glossaire de Ferdinand Mossé (Manuel de l'anglais du Moyen Age, volume I, tome second, p. 491) il donne ceci :

mearh, mearg Ma (Acc mēār, Dat mēāre) cheval, coursier. MARshal.

Il n'est pas donné dans le glossaire de M. Mossé mais le pluriel nominatif devrait, je pense, être mēāras. A vérifier.

D'où ma liberté prise dans le LdlM de parlé d'un mearh au singulier.

Je regarderai tout de même plus avant ce soir, on ne sait jamais !
Citer ce message dans une réponse
25.04.2007, 19:44
Message : #5
RE: Mearas
Oh, je ne crois pas que quiconque remette le pluriel de mearh en doute

Le Bosworth and Toller donne ceci, avec les attestations du nominatif pluriel :

Citation :mearh; g. meares; m. A horse, steed :[...] Eahta mearas, Beo. Th. 2075; B. 1035. Fealwe mearas, 1735; B. 865. Mearas æppelfealuwe, 4333. [...] [Icel. marr a steed (in poetry; used in compounds, e.g. vág-marr wavesteed, of ships: O. H. Ger. marah, march equus.]

Pour ma part, je suppose que comme Tolkien utilise le pluriel vieil anglais, le mot peut être considéré comme du "Rohirique", et que son singulier interne serait également mearh.

A noter qu'il y a un autre exemple de pluriel nominatif vieil anglais dans le SdA : Eorlingas, pluriel de Eorling (puisqu'un pluriel anglais moderne serait Eorlings - notons que le pluriel moderne est utilisé pour Halflings, Easterlings, Dunlendings (à mon étonnement pour ce dernier, car si les autres passent pour des traductions de Parler Commun, le dernier me semblerait logiquement être purement "rohirique")), Eorl-ing, fils ou descendants d'Eorl.

En ce sens d'ailleurs, je me demande si la phrase "Forth, Eorlingas" doit être considérée comme du Vieil Anglais ou non, puisque si on excepte le pluriel Eorlingas, la phrase peut être indifféremment les deux.

Mais je m'éloigne du sujet des Mearas (dont d'aileurs, les sources ne me paraissent pas très consistantes sur les accentsConfused)
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
25.04.2007, 21:13
Message : #6
RE: Mearas
Silvagol a écrit :Dunlendings (à mon étonnement pour ce dernier, car si les autres passent pour des traductions de Parler Commun, le dernier me semblerait logiquement être purement "rohirique"), Eorl-ing, fils ou descendants d'Eorl.
Qu'entends-tu par "purement rohirique" ? Il s'agit de vieil anglais, un traduction de la langue des Rohirrim, de même que l'anglais moderne pour la langue commune. Les seules bribes de "pur rohirique" ne sont pas légions... Cf. le LdlM.

Silvagol a écrit :Mais je m'éloigne du sujet des Mearas (dont d'ailleurs, les sources ne me paraissent pas très consistantes sur les accentsConfused)
Le Reader's Companion (p. 369) donne le v.a. pl. mēaras sans macron sur le premier a. Confused
Citer ce message dans une réponse
25.04.2007, 21:34
Message : #7
RE: Mearas
Je voulais dire du Rohirique traduit (par du Vieil Anglais), donc considéré comme du Rohiric, et non comme du Parler Commun (donc prenant un pluriel vieil anglais et non anglais moderne)Wink

D'après ce que je crois, ea est une diphtongue, donc on peut l'écrire éa, eá ou éá (erf, je ne sais pas faire de macron, alors...), c'est l'ensemble qui est considéré comme portant l'accent (donc qui est long).

PS : Oui, je viens de lire le Livre de la Marche, très intéressant Wink (alors les vieux noms Northmen ne serait qu'à moitié du Gotique ? Razz )
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
22.01.2008, 20:52
Message : #8
RE: Mearas
Complétons ce sujet donc :

PE 17 p.78
Citation :R méaras. Méara[?]
[Cf. UT 311; TI 400; ASD mearh 'a horse, steed', eahta mearas ('eight horses', Beowulf, line 1035).]

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :