Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Cirth10 et 11
05.01.2005, 17:37
Message : #1
Cirth10 et 11
J'ai un petit probleme de cirth:
Quand doit on utiliser la certh 10 et quand la certh 11?
Quand j'ai traduis les cirth sur mon livre, ils utilisaient la certh 11...
Je ne m'y connais pas trop en signe phonologique Confused (j'espere que la question n'a pas deja ete posée Embarassed )
aravanessë
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
05.01.2005, 19:53
Message : #2
 
Citation :Quand doit on utiliser la certh 10 et quand la certh 11?
Quand j'ai traduis les cirth sur mon livre, ils utilisaient la certh 11...
Je ne m'y connais pas trop en signe phonologique (j'espere que la question n'a pas deja ete posée )
Ce n'est pas bien compliqué pourtant, tout est donné dans les appendices du SdA, qui restent (rappelons-le une fois de plus) la meilleure base pour se familiariser avec les langues et écritures elfiques, à lire absolument et plusieurs fois avant de consulter quelque site que ce soit. Dans le cas présent, il suffit de lire les appendices sur la prononciation et sur les Cirth...

Les digraphes th et dh représentent en sindarin des sons unitaires. Le th est équivalent au th anglais dans thin ([θ] en symbole phonétique : fricative apico-dentale sourde) et dh au th de l'anglais the ([ð] : fricative apico-dentale sonore). Le premier apparaît dans Ithilien ou Lúthien et est représenté par le (ou la) certh 10, le second apparaît dans galadh ou Caradhras et est représenté par le/la certh 11.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.01.2005, 09:27
Message : #3
 
Euh...en fait les appendices je n eles ai qu'en anglais donc j'ai un peu de mal et je ne sais pas comme se prononce le mot "thin"... Confused
Mais je crois avoir compris, merci, Embarassed
aravanessë
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.01.2005, 13:54
Message : #4
 
Comme te l'as déjà dit Edouard Kloczko, tu risques de ne pas aller bien loin dans l'étude des langues de Tolkien si tu ne connais pas l'anglais.
Je ne sais pas si ça peut t'aider mais le th de thin se prononce comme celui de think. C'est un peu comme [s] mais avec la langue contre les incisives du haut. La différence entre [θ] et [ð] étant la même qu'entre [s] et [z] (voisement).
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
06.01.2005, 20:15
Message : #5
 
Je sais... Embarassed mais je n'arrive pas a me detacher des langues de Tolkien et de ses systemes d'ecriture...
Enfin merci de vos reponses et de votre patience avec moi. Confused
aravanessë
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
11.01.2005, 19:40
Message : #6
 
Bernard a écrit :C'est un peu comme [s] mais avec la langue contre les incisives du haut. La différence entre [θ] et [ð] étant la même qu'entre [s] et [z] (voisement).
Le [θ] et le [ð] sont des apicales interdentales ou dentales (la pointe de la langue est placée entre les incisives ou conrtre les incisives supérieures) alors que [s] et [z] sont plutôt des apicales alvéolaires (la pointe de la langue est placée contre le palais "dur", juste au dessus des dents).

Citation :Comme te l'as déjà dit Edouard Kloczko, tu risques de ne pas aller bien loin dans l'étude des langues de Tolkien si tu ne connais pas l'anglais.
L'étude des langues, inventées ou non, relève d'une science, la linguistique. Toute science suppose une approche méthodologique et un apprentissage : la linguistique ne s'apprend pas du jour au lendemain... Les langues de Tolkien peuvent être la plus belle introduction à la linguistique qui soit, mais il faut savoir avant de se lancer dans cette aventure passionnante que la route sera bien longue, mais que le jeu en vaut définitivement la chandelle ! ("The road goes ever on and on...")

Tout ça pour dire que se lancer dans l'étude des langues imaginaires du Professeur Tolkien, présuppose de se lancer dans l'étude d'autres langues, bien réelles (et tout particulièrement de l'anglais, langue de l'auteur), puisque l'inventeur des langues elfiques a façonné ses créations linguistique à l'image des langues réelles de notre monde.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Aller à :