Widgets Amazon.fr


Poster une réponse 
 
Note de cette discussion :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Poémes] Tol Eressëa
23.02.2004, 23:13 (Ce message a été modifié le : 15.07.2008 16:52 par Elifëa.)
Message : #1
[Poémes] Tol Eressëa
Tol Eressëa

Mon ami, vois-tu au loin l'île solitaire,
Celle-là qu'Ossë déracina de la Terre.
Il "accorda" ainsi au peuple des étoiles
De naviguer sur mers, sans requérir de voiles,
Pour atteindre la terre des puissants dieux
Ceux dont les longues et ensorcelantes fables,
Sont contées en ces doux et reposants lieux,
Fredonnées, chantonnées par des êtres affables.

Là-bas, fut un empire de paix, de beauté,
Où ces immenses maisons blanches et nacrées
Avaient leurs pieds sur les plages de sable d'or
Et leurs rues pavées de marbre de Valinor.
Ces habitants chérissaient, psalmodiaient la mer,
Parcourant ses côtes d'or fin, de coquillages,
Ici, les oiseaux des ondes, leurs presque frères,
Les aidaient gentiment dans leurs mélodies sages.

Oh ! peuple d'immortels, emmène-moi
Loin de la violence de nos terres
Recueille-moi. Abrite-moi chez toi
Laisse-moi vivre dans ta tour de verre.
Hélas ! Tu ne le peux car Fëanor
Ce grand parmi les princes des Eldar,
T'a détruit, par sa haine envers Melkor
Armé de ses épées, boucliers, dards.
Tes frères, ceux qui ont connu les dieux
Ont maculé tes blanches rues de rouge.
Et la solitude règne en ces lieux,
Et plus rien ne foule ton sol, ne bouge.

Et moi qui ne suis seulement qu'un pauvre hère
Je pleure ton île devenue solitaire
Perdue au milieu de la mer, de l'océan
Vide de vie, sans aucun maître de céans.
Je n'ai que mes larmes, pour ton triste abandon
La disparition du chemin du paradis
Seul lien avec la terre du Don, du pardon,
Où ont vécu les anciens dieux en harmonie.

Un simple mortel, comme moi, ne peut décrire
Les chants des Elfes, leurs aventures, leurs rires,
Leurs tristesses qui les dirigent vers la mort
Les peines qu'ils sont condamnés à vivre encore.
Vivre, demeurer, attendre la fin des âges
Sans pouvoir oublier, effacer leur malheur
Dû à l'orgueil de ce vaste monde sauvage,
Epreuve qu'ils ressassent, ici-bas, chaque heure.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.02.2004, 00:06
Message : #2
 
J'aime beaucoup... C'est un poème très triste... Très "Faërique"...
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
24.02.2004, 08:24
Message : #3
 
Merci, il m'a demandé pas mal d'effort au niveau de la forme bien que les césures ne soit pas souvent très bien placé. Je précise quand même que mon père en a corrigé le fautes d'orthographe, car on ne peut pas dire que je sois doué dans ce domaine.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 19:52
Message : #4
RE: [Poémes] Tol Eressëa
Hem... puis-je glisser qu'il en reste encore quelques-unes? Je veux bien te les indiquer, si tu veux.
Sinon, c'est nostalgique, plein de la tristesse des Elfes, littéralement beau. c'est intéressant de voir le monde elfique par les yeux d'un Homme.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 20:02
Message : #5
RE: [Poémes] Tol Eressëa
Waou, quatre ans et le revoilà déterrer des archives.
C'est avec plaisir que je lirais tes remarques et tes corrections Tinakë.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 20:02
Message : #6
RE: [Poémes] Tol Eressëa
(J'ai remis les apostrophes qui ont dû se faire la malle avec le temps et j'ai retiré un s à "parmi")

"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Visiter le site internet de cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 20:13 (Ce message a été modifié le : 13.07.2008 19:23 par Tinakë.)
Message : #7
RE: [Poémes] Tol Eressëa
Elifëa a écrit :Waou, quatre ans et le revoilà déterrer des archives.
C'est avec plaisir que je lirais tes remarques et tes corrections Tinakë.

Bah oui, je suis allé farfouiller dans tes oeuvres!
Voilà une petite correction globale, je ne savais pas trop comment faire autrement (veux-tu que je mette mes corrections en gras?):

Tol Eressëa

Mon ami, vois-tu au loin l’'île solitaire,
Celle-là qu'’Ossë "déracina" de la Terre.
Il "accorda" ainsi au peuple des étoiles
De naviguer sur mers, sans requérir de voiles,
Pour atteindre la terre des puissants dieux
Ceux dont les longues et ensorcelantes fables,
Sont contées en ces doux et reposants lieux,
Fredonnées, chantonnées par des êtres affables.

Là-bas, fut un empire de paix, de beauté,
"Où" ces immenses maisons blanches et nacrées
Avaient leurs pieds sur les plages de sable "d’'or"
Et leurs rues pavées de marbre de Valinor.
Ces habitants chérissaient, psalmodiaient la mer,
Parcourant ses côtes "d’'or" fin, de coquillages,
Ici, les oiseaux des ondes, leurs presque frères,
Les aidaient gentiment dans leurs mélodies sages.

Oh ! peuple "d’'immortels", "emmène-moi"
Loin de la violence de nos terres
Recueille-moi. Abrite-moi "chez toi"
Laisse-moi vivre dans ta tour de verre.
Hélas ! Tu ne le peux car Fëanor
Ce grand parmi les princes des Eldar,
"T’'a détruit", par sa haine envers Melkor
Armé de ses épées, boucliers, dards.
Tes frères, ceux qui ont connu les dieux
Ont maculé tes blanches "rues de rouge".
Et la solitude règne en "ces" lieux,
Et plus rien ne foule ton sol, ne bouge.

Et moi qui ne suis "seulement qu'’un" pauvre hère
Je pleure ton île devenue solitaire
Perdue au milieu de la mer, de "l’'océan"
Vide de vie, sans aucun maître de céans.
Je "n’'ai" que mes larmes, pour ton triste abandon
La disparition du chemin du paradis
Seul lien avec la terre du Don, du pardon,
Où ont vécu les anciens dieux en harmonie.

Un simple mortel, comme moi, ne peut décrire
Les chants des Elfes, leurs aventures, leurs rires,
Leurs tristesses qui les dirigent vers la mort
Les peines qu'’ils sont condamnés à vivre encore.
Vivre, "demeurer, "attendre la fin des âges
Sans pouvoir oublier, effacer leur malheur
"Dû à" l’'orgueil de ce vaste monde sauvage,
Epreuve qu’'ils ressassent, ici-bas, chaque heure.


Navrée, je suis un peu allergique aux fautes d'orthographes, c'est plus fort que moi...
Sinon, dans l'avant-dernière partie: on dit "maître de céans", et pas "maître céans"? J'espère que non, sinon ça flanquerait ton vers par terre. Mais "céans" veut dire "ici", non?
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
07.07.2008, 21:07
Message : #8
RE: [Poémes] Tol Eressëa
Les corrections en gras serait bienvenue pour faciliter la lecture s'il te plait, sinon, il me semble bien qu'on dit "maitre de céans" (après une rapide recherche sur google).

en tout cas merci pour les corrections.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.07.2008, 19:24
Message : #9
RE: [Poémes] Tol Eressëa
J'ai de petits soucis d'édition, alors j'ai mis les corrections entre guillemets.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
13.07.2008, 23:42 (Ce message a été modifié le : 15.07.2008 16:54 par Elifëa.)
Message : #10
RE: [Poémes] Tol Eressëa
Merci, je vais prendre ces corrections en considération.

[EDIT du 15/07] Et voilà, le poème est mis à jour avec les corrections.
Trouver tous les messages de cet utilisateur
Citer ce message dans une réponse
Poster une réponse 



Discussions apparemment similaires...
Discussion : Auteur Réponses : Affichages : Dernier message
  [Traduction] Poèmes des Aventures de Tom Bombadil Laegalad 6 3 885 24.08.2011 16:57
Dernier message: Elendil
  [Trad] Poèmes courts transcrits par Elendil Elendil 12 4 299 11.05.2009 15:35
Dernier message: Elendil
  Mes poèmes : aide et conseils Argonsth 3 3 467 07.04.2006 18:52
Dernier message: Zelphalya
  Poèmes sur Eowyn Imorn 0 2 290 30.11.2004 14:09
Dernier message: Imorn
  poèmes à éditer Fëagond 24 7 892 15.03.2003 09:30
Dernier message: Fëagond

Aller à :