Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
guerrier guérisseur
#1
Je n'arrive pas à trouver la citation dans laquelle Ioreth (?) s'étonne que la main qui tient l'épée puisse aussi guérir (en parlant d'Aragorn)
Quelqu'un a une idée ?
La lumière n'indique pas le bout du tunnel, c'est la lanterne de celui qui comme toi, cherche à sortir.
Répondre
#2
Je n'ai pas souvenir d'une telle opposition entre l'épée et la guérison... n'est-ce pas plutôt que les mains du roi sont celles d'un guérisseur, et qu'ainsi sera connu le souverain légitime ?
Répondre
#3
J'ai la VO du SdA sous la main et je viens de vérifier. Je n'ai rien lu concernant l'épée dans les pages où est mentionnée Ioreth, le texte correspond à ce que dit Tikidiki.
Répondre
#4
N'y a-t-il pas une confusion avec le commentaire du maître herboriste dans le même chapitre ?

J.R.R. Tolkien a écrit :Le maître herboriste entra sur ces entrefaites. « Votre seigneurie a demandé de la feuille au roi, comme disent les ruraux, dit-il ; athelas dans la langue noble ou, pour qui s’entend un peu au valinoréen… »
« C’est mon cas, dit Aragorn, et peu m’importe que vous disiez asëa aranion ou feuille au roi, pourvu que vous en ayez. »
« Je vous demande pardon, seigneur ! dit l’homme. Je vois que vous êtes maître en tradition, non un simple capitaine de guerre.

(La mise en gras est de mon fait.)
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)