Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Question sur un essai d'onomastique
#1
Au détour d'une conversation sur facebook, je suis tombé sur ce petit essai. https://www.archivesdegondor.net/essais/...stique.pdf

Qu'en pensent nos spécialistes en langues et surtout onomastique ?

Et au passage, il y a d'autres sujets passés en revue sur le site...
Répondre
#2
Je me suis permis de diviser la conversation, le message n'était pas vraiment à sa place dans le sujet initial.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#3
Il y a quelques soucis relatifs à l'exactitude des noms de livres (les CLI sont mal nommés), quelques approximations dans la traduction des noms de langues (orquin...) et diverses coquilles dans les noms eux-mêmes (Ered Lithui...) L'ataressë "nom du père" est erronément nommé essë "nom". Le nom porté par Aragorn dans sa jeunesse, Estel, lui a été attribué par Gilraen et non par Elrond. Bref, la première partie est globalement correcte, mais comporte trop d'approximations pour être utile, je pense.

Je suis plus dubitatif quant à la partie relative à l'onomastique externe. Pas trop de soucis pour la signification et les allusions derrière les noms des Hobbits ou des Rohirrim. En revanche, les étymologies proposées pour Cotton ou Sauron sont totalement fumeuses. De même pour le rapprochement entre Galadriel et Galaad ou le Roi-Pêcheur. L'appel à la prudence est donc justifié, mais l'auteur ne l'applique guère lui-même. Sur la partie mythologique, on constate que l'auteur confond beaucoup de choses. Le Kalevala n'est pas "un poème épique norrois", encore moins transmis par "les bardes"...

Je dirais que c'est probablement un texte rédigé par un amateur de Tolkien, qui semble apprécier les questions onomastiques, mais qui ne maîtrise encore guère son sujet.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#4
Sa bibliographie est de très bon goût Wink

I.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)