Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
~ Màra vinya coronar an ilquen ~ *
#1
Déjà la page se tourne
Et Ringarë finissant,
La coranar s'ajourne
En rameau flétrissant.

Narvinyë, au galop,
Arrivant en renaissance,
Nous promet bien de bon lot
Et surtout tant d'espérance.

C'est au coeur de l'hrivë
Que ce chapitre se ferme,
Une mue fuyant le derme.

Tout peut être rarrivé,
Comme un serpent se lovant,
Nous portant aux quatre vents.
Répondre
#2
Que j'aime ta plume virevoltant au vent des quatre saisons Smile
Répondre
#3
Une belle évocation de cycle et de renouveau hivernal !
Répondre
#4
on présente ses vœux comme on peut chère Chiara.
La poésie est une clameur, elle doit être entendue comme la musique. — Léo Ferré
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)