Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
[Parution VF] Beren et Luthien
(04.12.2017, 19:03)Zelphalya a écrit : Alan Lee sera également l'invité de François Busnel dans l'émission La Grande Librairie sur France 5 le jeudi 21 décembre à 20h45.

Le replay est disponible à l'adresse suivante, et cela commence vers 1h15 pour la partie avec Alan Lee :
https://www.france.tv/france-5/la-grande...airie.html
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Salut

J’ai commandé le livre et je suis entrain de lire le Silmarillion. Et comme par hasard je suis arrivé au chapitre sur Beren et Luthien. Je me demande s’il ne vaut pas mieux passer ce chapitre pour ne pas me spoiler le livre dédié ?
Qu’en pensez vous ?

Merci
Répondre
Bonsoir,

Etant donné que l'histoire de Beren et Luthien est imbriquée dans le Silmarillion, il pourra t'être difficile de comprendre les chapitres suivants si tu sautes ce chapitre. Tu peux néanmoins essayer, mais la fin de leur histoire pourra être évoquée aussi bien dans les chapitres suivants.
Répondre
Le livre de Beren & Luthien, qui retrace la genèse et les évolutions successives du conte, est d'autant plus intéressant lorsqu'on a lu le Silmarillion, qui en constitue une version que Christopher Tolkien, à l'époque, a essayé de rendre représentative de ce processus créatif.

Donc, je rejoins tout à fait l'avis de Tikidiki : inutile de sauter le chapitre, la version qui s'y trouve est très bien aussi, et servira de perspective utile lorsque tu aborderas le livre de Beren & Luthien. Le chapitre du Silmarillion n'en donne pas un résumé ou une version courte, mais vraiment une version parmi d'autres présentées dans Beren & Luthien.
Répondre
Merci pour votre aide. Je trouve le Silmarillion passionnant malgré son côté compilation. Dommage que la version illustrée ne soit plus disponible. Par contre le besoin d’une carte et d’une généalogie ne s’est jamais autant fait sentir. D’ailleurs une édition qui reprendrait les parcours sur une carte à chaque chapitre et avec une généalogie serait parfaite. Y’a vraiment matière à faire de belles choses. Mais en France pas sûr que ça serait rentable pour l’editeur.
Répondre
Normalement, il y a une carte et plusieurs généalogies dans les éditions du Silmarillion, vers la fin du volume.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Ah pas fait attention je vais regarder. Mais je lis en numérique c’est pas des plus pratiques. En attendant de trouver l’édition illustrée
Répondre
(12.12.2017, 12:59)Druss a écrit :
(23.11.2017, 12:02)Druss a écrit : Alan Lee sera en dédicace le 13 décembre à partir de 16h à la librairie Mollat de Bordeaux !

Séance malheureusement annulée Neutral

Alan Lee revient à Bordeaux, toujours à la librairie Mollat, le samedi 17 février prochain, de 16h à 18h !
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Une chronique de Roliste TV (la vidéo est calée au bon timing... ou presque) :
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Le timing ne se met pas Sad, c'est à 6:45 qu'il faut aller.
Dommage l'erreur de prononciation sur Bourgois sans e.
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
Une interview d'Alan Lee lors de son passage à Bordeaux.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
Une critique parue dans le Bifrost n°89, précise et bien informée :

Bertrand Bonnet a écrit :Le conte de "Beren et Luthien" est central dans l'imaginaire tolkienien - d'autant que l'auteur y mettait de lui-même, en s'identifiant à l'homme Beren amoureux de l'elfe Tinuviel, inspirée par son épouse Edith. Comme pour bien d'autres récits du Premier Âge, il y est sans cesse revenu... mais sans que cela débouche jamais sur un texte achevé et "publiable".

Christopher Tolkien avait fait part de son souhait de voir paraître un ouvrage consacré à ce conte qui importait beaucoup à ses yeux également il y a trente-six ans de cela. Chose imprévue, sa monumentale Histoire de la Terre du Milieu a été publiée entre-temps (elle n'était pas du tout destinée à l'être), ainsi que d'autres textes sans rapport direct avec le Légendaire. Mais le projet a été ressuscité : âgé de 93 ans, le fils dévoué suppose qu'il s'agira de sa dernière contribution à l'étude des œuvres de son père - cela ne pouvait tout simplement pas être un autre livre.

Mais attention : rien d'inédit ici (même en français), et pas non plus d'adaptation sous la forme d'un texte continu comme, il y a dix ans de cela, Les Enfants de Hurin, mais plutôt une compilation de textes, en prose et en vers, témoignant de l'évolution du conte, avec un appareil scientifique sciemment limité. Ce qui n'est pas sans poser problème : "le cul entre deux chaises", le livre risque de ne satisfaire ni les exégètes, ni les néophytes... L'histoire le vaut bien pourtant - celle de ce couple formé par un homme et une elfe, que leur amour impossible amène à affronter Morgoth en personne pour lui dérober un précieux Silmaril, événement décidant à terme de la fin du Premier Âge ; celle, aussi, de cette elfe vibrante et passionnée, la plus grande héroïne de Tolkien, qui va jusqu'à défier l'ordre divin par son amour, obtenant la résurrection de son amant défunt au prix de sa propre immortalité... Le plus beau des mythes, qui imprégnerait jusqu'au Seigneur des Anneaux.

Le "Conte de Tinuviel" originel différait pourtant largement, avec un Beren qui était initialement un elfe, le vilain chat Telvido qui serait en son temps remplacé par le plus inquiétant Sauron, et un contexte relativement "simple". La matière va évoluer au gré d'œuvres en prose tenant davantage du résumé (les différents états du Silmarillion), et surtout dans kes vers du long "Lai de Leithian" : Beren devient un homme, lié via son père Barahir aux elfes de Nargothrond autant qu'à Aragorn ds millénaires après lui, et les fils de Fëanor entravent sa quête au nom de l'impitoyable et calamiteux serment qu'ils ont prêté de récupérer les Silmarils à n'importe quel prix... L'ensemble gagne en ampleur autant qu'en précision, dans l'entreprise époustouflante du "Légendaire du Premier Âge".

Hélas, ce mythe superbe est desservi par le triste choix de l'éditeur de conserver les traductions antérieures de ces divers textes, et d'abord de ceux qui occupent le plus de place ici : celle du Livre des Contes Perdus, par un Adam Tolkien désireux de rendre les archaïsmes anglais mais pas toujours des plus habiles pour ce faire ; celle, surtout, d'une Elen Riot, qui massacre le long "Lai de Leithian" en en conservant la forme de distiques octosyllabiques, avec pour résultat une langue hideuse et lourde, proprement illisible, sans rien de la puissance d'évocation et de l'élégance du texte anglais.

Le projet pouvait faire sens, même si déterminer son public exact n'avait rien d'évident. Ce manque d'implication dans l'édition française nous évite hélas de nous poser la question : nul ne gagnera à lire ce bâclage, clairement pas à la hauteur de la merveilleuse histoire qu'il était censé disséquer au gré de ses fascinantes évolutions.
Répondre
Une critique de janvier dernier qui m'avait échappée :
http://lignesdorages.com/index.php/2018/...r-tolkien/
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
(12.04.2018, 09:46)Druss a écrit : Une critique de janvier dernier qui m'avait échappée :
http://lignesdorages.com/index.php/2018/...r-tolkien/

Merci pour le lien vers ma critique. Very Happy

Par contre c'est une critique de la version anglaise du Livre, je n'ai pas lu la VF (vu le style de Tolkien je préfère perdre un peu parce que mon Anglais est pas parfait que de prendre le risque d'une traduction pas top).

--
Grain sur Lignes d'Orages.
http://lignesdorages.com/
Répondre
Une nouvelle critique : http://lasorcieredelaterredumiieu.eklabl...a212972747
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  [Interview] Interview d'Alan Lee à l'occasion de la sortie de Beren et Lúthien Druss 0 2 762 12.11.2017, 19:03
Dernier message: Druss
  The Epic Realm of Tolkien: Beren and Luthien Druss 0 5 296 29.06.2009, 11:43
Dernier message: Druss

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 2 visiteur(s)