Note de ce sujet :
  • Moyenne : 5 (2 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Article complétement fou
#31
(29.05.2013, 12:00)Peredhil a écrit : Passionnant. Dans le genre, je l'avais évoquée plus haut, le débat qu'on avait eu sur le Warfo. Le sujet de départ était les femmes mais la population à 90% masculine du-dit forum a poussé à de nombreuses divagations, souvent passionnantes (comme toujours quand Poupi s'en mêle).

Merci pour le lien. Certains propos de la discussion en question sont assez savoureux : (l'emphase est mienne)

Sur warhammer-forum.com, le 12 octobre 2012 à 22:23, Poupi a écrit :Faut évidemment se méfier des lectures qui voient du sexe partout, elles en disent généralement plus sur le lecteur que sur le livre...
Mais Arachne, elle est quand même bien vaginale, dans son genre.

Voila quelqu'un qui a le sens de la formule... Laughing Laughing Laughing Wink

Ceci dit, plus sérieusement, il se trouve que cette grille de lecture sexuelle du personnage de Shelob est précisément celle qu'a choisi Sébastien Hoët dans son article « Sexualité dans l'oeuvre de Tolkien (La) » publié l'année dernière dans le Dictionnaire Tolkien. Comme quoi, il n'y a vraiment pas de honte à se poser certaines questions... Wink

Cordialement,

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
#32
Oui dans ce genre de débat on voit des gens réagir de façon exagérée dès qu'une théorie touche au sexe, il suffit de voir les réactions de certains au texte de ce sujet, pourtant plus drôle que choquant. Et en plus quand ce sont les mêmes qui défendent que le sacro-saint Tolkien intouchable et incapable d'écrire des choses inconsciemment (et je dis ça avec tout le respect que j'ai pour Tolkien)...
Il n'y a pas de honte à tenter de lire entre les lignes.

Et dans le cas de Shelob ce n'est même plus entre les lignes : j'ai lu ce passage bien avant mon premier contact avec le sexe féminin et même si ça n'a en rien été traumatisant je sais comment je me représentais "Arachne" à l'époque Wink

Peredhil
Répondre
#33
Heeeeee mais c'est le tout premier topic que j'ai créé sur ce forum Very Happy
Souvenirs souvenirs :>


(29.05.2013, 19:45)Peredhil a écrit : Et dans le cas de Shelob ce n'est même plus entre les lignes : j'ai lu ce passage bien avant mon premier contact avec le sexe féminin et même si ça n'a en rien été traumatisant je sais comment je me représentais "Arachne" à l'époque Wink

Par rapport à la réaction exagérée d'une théorie touchant au sexe, c'est davantage une réaction choquée par rapport au contenu déplacé du sujet qu'au caractère très sexuel du texte. Je veux dire, pourquoi y voir des allusions érotiques quand l'auteur nous raconte "juste" sa passion pour l'heroic fantasy ? C'est un peu comme un hors-sujet quoi.

" Puisse aucun malheur ne nous séparer " Fingolfin
Répondre
#34
Parce que le Seigneur des Anneaux n'est pas "juste" une oeuvre de Fantasy (je ne sais même pas si Tolkien se réclame de ce mot). Toute littérature est analysable sur de nombreux plans et la sexualité, parce qu'elle travaille la plupart des pauvres mortels que nous sommes (et Tolkien ne faisait pas exception), peut-être un de ces plans. Bien sûr c'est un aspect mineur par rapport à des plans plus assumés (Catholicisme, Légendes Nordiques, ou même Guerre 14-18,...) mais je ne pense pas que ce soit le contenu qui soit déplacé mais l'outrance. Sébastien Hoët prouve bien que la sexualité en Arda n'est pas inintéressantes donc si tu ne vois pas ce qu'il y a à discuter de ce point de vue je t'encourage à lire le sujet sur JRRVF et sur le Warfo Wink
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)