Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Essais - Melkor vs Sauron
#1
Nous vous proposons un nouvel essai : Melkor vs Sauron, par Nicolas Peuch.

Laissez vos remarques et commentaires.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#2
je crois que c'est un bon article surtout que l'auteur y a écrit que l'orgueil a eu son role dans la destruction de Melkor et Sauron.
je ne peut pas donner beaucoup de remarques, puisque j'ai pas encore lu "le Silmarillion" \o/
: s
mais je veux poser une question (je ne sais pas si c'est sa place sur ce forum) :
si Sauron avait toute la force de Melkor, n'aurait-il pas était encore plus cruel que son maitre, n'aurait-il pas voulu détruire toute chose? tout comme Melkor...
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
#3
Non, comme l'explique l'essai, il y a une différence de buts entre Morgoth et Sauron : le premier cherche la destruction, le second ne vise qu'à la domination.
The gods forgot they made me, so I forget them too
I listen to the shadows, I play among their graves
Répondre
#4
" si Sauron avait toute la force de Melkor, n'aurait-il pas était encore plus cruel que son maitre, n'aurait-il pas voulu détruire toute chose? tout comme Melkor... "

Pas détruire toute chose, comme le dit Meneldur.
Pour la cruauté, c'est différent. La destruction n'est pas forcément le summum de la cruauté, même si je te l'accorde avec l'exemple de Turin, Melkor fait très fort.

En revanche, Tolkien précise bien qu'à un certain moment Sauron est effectivement plus puissant ("greater") que Melkor. Wink
Répondre
#5
Sauron viserai plutôt une destruction psychologique par sa domination plutôt que physique?
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#6
je crois que je suis avec Druss, et je crois encore que sa destruction psychologique se manifeste par l'effet de l'Anneau sur son porteur spécialement pour Gollum/Sméagol qui ne peut plus vivre sans l'Anneau, et Frodo qui arrive à un point je crois où il ne veut plus détruire l'Anneau...
je crois que l'effet est comme la drogue, on ne peut plus s'en passer, on est déprimé...
Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose sous le ciel
Répondre
#7
(22.05.2009, 09:38)Druss a écrit : Sauron viserai plutôt une destruction psychologique par sa domination plutôt que physique?

Oui mais le but est la domination, c'est la finalité.

Donc une destruction psychologique, éventuellement, mais au service de la domination, et non la domination qui viserait à une destruction psychologique.

A quoi ça sert de dominer quand il n'y a plus rien à dominer ?
Répondre
#8
J'ai l'impression que les deux s'entrecoupent, tout au moins grâce à l'Anneau. La domination intervient grâce à la destruction psychologique, c'est ce qui arrive à Saruman dans une certaine mesure ou plutôt à Denethor. Mais la domination entraine aussi une certaine destruction comme c'est le cas en partie avec Gollum.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#9
L'anneau est effectivement un instrument de la domination de Sauron et comme il corrompt tout le monde, il est bien pratique mais je persiste à croire que les destructions psychologiques de Gollum, Denethor, Saruman ou même Boromir ne sont que des conséquences de la domination de Sauron à travers l'anneau, non un objectif que Sauron s'est fixé.

Maintenant, c'est vrai que le fait que quelques rois soient détruits psychologiquement, tant que cela joue en la faveur de la domination, Sauron s'en fiche pas mal voire les encourage.
Répondre
#10
(22.05.2009, 17:05)Kirinki a écrit : Maintenant, c'est vrai que le fait que quelques rois soient détruits psychologiquement, tant que cela joue en la faveur de la domination, Sauron s'en fiche pas mal voire les encourage.

Il n'est pas le Seigneur du Mal pour rien Mr. Green
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#11
Le Seigneur ténébreux. Wink

Je crois bien que « seigneur du Mal » n'est pas attesté une seule fois dans le Légendaire (pas plus pour Gorthaur que Belegurth).
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Essais - Sauron, l’Anneau et le symbolisme du « Dieu Lieur » - Didier Willis Druss 0 2 657 01.05.2012, 10:44
Dernier message: Druss
  Essais - La tâche du Gris Pélerin : Gandalf, Sauron et l'Anneau de Pouvoir Druss 0 3 111 27.05.2009, 18:49
Dernier message: Druss

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)