Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Les nombres et les chiffres
#1
aravanessë a écrit :Les nombres quenya étaient sur une base de douze mais je ne connais pas de transcription à ce nombre <12>
Il existe je crois bien une racine en elfe primitif rasat(rásatâ)
qui aurait donné rasta mais je n'ai trouvé aucune source sur confirmant ce dernier...
Eclairez ma lanterne s'il vous plait cher(e)s Tolkiendili, Idea

Aravanessë

On doit dire "elfique primitif" en français.

Les Elfes utilisaient deux systèmes de numérotations : l'un décimal (base 10), l'autre duodécimal (base 12).

La racine rasata- se trouve dans les Etymologies.

En quenya, rasta désigne 12 seulement dans le système duodécimal. En décimal, douze se disait en q. yunquë.

elfiquement vôtre,

E. Kloczko

PS Aravanessë, tu dois ouvrir un nouveausujet et non pas ajouter des questions dans un sujet déjà ouvert.
Répondre
#2
D'accord donc en elfique (et non en elfe ! Smile ) il y a deux bases, jusque là cela m'était connu...
Mais que la base décimal n'utilise pas les mêmes mots pour designer "douze" je ne le savais pas...

En est-il de même pour "onze" et existe t il des noms pour les nombres plus grands ?

Sinon il parait que les nombres s'écriraient dans le sens inverse du francais:cent vingt trois >> 321(avec les signes elfiques). Est ce vrai ?

Merci de vos reponses E. Klozko,

Très humblement,

aravanessë
Répondre
#3
aravanessë a écrit :D'accord donc en elfique(et non en elfe! Smile ) il y a deux bases, jusque là cela m'était connu...
Mais que la base décimal n'utilise pas les mêmes mots pour designer "douze" je ne le savais pas...

Oui, je crois effectivement qu'il y a des choses que tu ne connais pas. Laughing

aravanessë a écrit :En est il de même pour "onze" et existe t il des noms aux nombres plus grands?

Oui. Tu dois lire pour cela les écrits de Tolkien, les Etymologies et la Early Qenya Grammar.

aravanessë a écrit :Sinon il parait que les nombres s'écriraient dans le sens inverse du francais:cent vingt trois >> 321(avec les signes elfiques).Est ce vrai?

Oui.

Joyeux Noël à tous et à toutes,

Edouard Kloczko
Répondre
#4
Il existe une grammaire de quenya (Early Qenya Grammar) !!??? Shocked

Je croyais que cela n'existait pas... Confused

aravanessë
Répondre
#5
Ce tread pourra surement t'éclairer sur l'utilisation de la base douze :
http://forum.tolkiendil.com/viewtopic.php?t=1828

Joyeuses fêtes à tous Smile
-Teret -
Répondre
#6
aravanessë a écrit :Il existe une grammaire de quenya(Early Qenya Grammar)!!??? Shocked
Je croyais que cela n'existait pas... Confused
aravanessë

Voilà qui m'intéresse.
Pourais-tu m'expliquer le plus clairement possible (avec ton âge, depuis combien de temps tu t'intéresse à Tolkien, ce que tu as lu de lui) pourquoi tu crois ce genre de choses ?

E. Kloczko
Répondre
#7
Et bien, j'ai 15 ans (je pense que cela se devine ^^), j'ai lu pour la premiere fois le SdA à 10 ans. Puis depuis Bilbo le Hobbit, les CLI, les Aventures de Tom Bombadil, le Silmarillion de nombreuses fois ainsi que LCP1 et 2...

J'ai la chance d'avoir une bibliothèque municipale géniale qui m'a permis de lire Smith de G.W. etc. et qui possède aussi LOTR en anglais (pas facile à mon niveau mais je m'accroche ! Confused ) avec toutes les appendices de A à F (dont la E).

Alors si j'essaie de réfléchir à la question : pourquoi n'existe t il pas de grammaire quenya ?

Dejà car le Quenya est une langue qui a évolué à travers les ages de Arda en interne et au cours de la vie de Tolkien en externe...
De plus nous ne possedons pas de règles ecrites par Mr Tolkien et nos connaissances sur la grammaire du Quenya sont limitées à des déductions à partir de textes Quenya et leur traduction comme Namarië, Markirya, la chanson de Firiel,...
Des points restent obscurs comme à l'imparfait, par exemple le fait que Tolkien n'utilisait pas toujours l'augment alors faut il l'utiliser ou pas ? On ne peut le savoir et établir de règles fixes.
...

Avec tous mes respects,

aravanessë
Répondre
#8
Merci pour tes réponses. Cela prouve que tu es un garçon sérieux.

Donc, j'espère que tu voudras écouter mes conseils.
Pas seulement parce que je suis plus vieux que toi (41 ans) et que je suis linguiste. Cool

aravanessë a écrit :<snip>
De plus nous ne possedons pas de regles ecrites par Mr Tolkien et nos connaissances sur la grammaire du Quenya sont limitées à des deductions a partir de textes Quenya et leur traduction comme Namarië,Markirya,la chanson de Firiel,...
Des points restent obscurs comme a l'imparfait, je crois que Tolkien n'utilisait pas toujours l'augment alors faut il l'utiliser ou pas?on ne peut le savoir et etablir de regles fixes.
...
Avec tous mes respects,
aravanessë

Quand tu écris "nous ne possedons pas de regles ecrites par Mr Tolkien", tu te trompes. Fait bien attention avant d'employer le nous.
Utilise plutôt le "je".

A la lecture de ta liste, je vois que tu n'as lu aucun des textes linguistiques de Tolkien et que tu ne les connais pas. Mais à 15-16 ans cela me paraît normal, rassure toi. Laughing

Il faut vraiment que tu comprennes que le sujet des langues elfiques est aussi comlexe que la "physique", par exemple. Ce n'est pas un sujet simple comme apprendre l'anglais.
Je pense que tu devrais d'abord apprendre l'anglais dans les deux ans qui viennent et ensuite seulement te remettre aux langues elfiques. Ainsi tu pourras lire les écrits linguistiques de Tolkien qui sont uniquement en anglais. Aussi pendant ce temps, tu devras apprendre les bases du latin, du grec ancien, sii tu veux bien comprendre le quenya (toujours avec une minuscule, comme le français.).

elfiquement,

E. Kloczko
Répondre
#9
De sages conseils auquel je souscris bien volontier... raison pour laquelle je ne prétends pas connaitre la moindre chose dans les langues elfiques ou quelles qu'elles soient d'autres.

N'oubliez donc pas que l'étude des langues de Tolkien (comme tout autre sujet) doit demeurer un loisir Smile

Belgarion
Répondre
#10
Je suivrai ces conseils. Toutefois, si vous voulez me donner la référence de livres linguistiques qui m'aident ensuite à comprendre Tolkien, je ne serais contre (ne me conseillez pas un dictionnaire anglais, j'en ai déjà un... Wink )

aravanessë
Répondre
#11
Tu as bien de la chance, car quand moi j'ai commencé à m'intéresser aux langues elfiques, il n'y avait pas encore les écrits linguistique de Tolkien pour me les expliquer! Laughing

Mais surtout je te rassure un peu, on fait tous de la linguistique, et tous les jours car nous parlons et écrivons. Un peu comme M. Jourdain et la prose, en quelque sorte. Cool

Le mieux est donc de lire des livres de linguistique qui décrivent de façon "moderne" les règles d'une langue que nous connaissons bien, à savoir le français. Je conseille les livre de la linguiste Gardes-Tamine, chez A. Collin.

Toutes les langues n'ont pas les mêmes rouages, mais elles ont quand même bien des choses en commun. Et Tolkien a écrit que le quenya était basé sur le latin, le grec ancien et le finnois. Le sindarin est lui basé sur la gallois, mais on peut aussi lire des grammaire de breton (une langue de France menacée de disparition, et c'est bien dommage).

Voilà ce que tu peut lire, en dehors des livres de la série HOME, soit surtout les volumes 5, 9, 10 et 12, il y a le site anglais à visiter pour connaître les écrits linguistique de Tolkien publié sous forme de "fanzine" est www.elvish.org (plutôt facile facile à retenir).

Qui sait tu pourrais devenir linguiste ? Actuellement, des centaines de langues disparaissent et on manque toujours de linguistes passionnés.

elfiquement,

E. Kloczko
Répondre
#12
En passant, ça me rappelle un « le saviez-vous ? » sur Wikipédia :
Citation : Yang Huanyi, dernière Chinoise
utilisant le nushu, code scriptural chinois exclusivement réservé aux femmes, est récemment décédée.

Voir aussi : http://portal.unesco.org/culture/fr/ev.p...N=201.html
Répondre
#13
Des hors sujets comme ça, on voudrait en voir tous les jours, ça nous change !

Aravanessë, j'espère que les encouragements que tu as reçus te permettront d'aller jusqu'au bout de tes idées.
Répondre
#14
C'est tout le mal que je te souhaite Aravanessë !
Si tu es intéressé par les fanzines Vinyar Tengwar et [Parma Eldalamberon[/i], tu peux déjà te procurer gratuitement, par simple téléchargement, le N°43 de Vinyar Tengwar, cela te donnera une petite idée de ce dont il peut s'agir.
De plus, je suis en train de terminer la traduction en français de quelques articles de ce fanzine avec l'aimable autorisation/collaboration de leurs auteurs, à suivre. Wink
Répondre
#15
Merci de vos reponses à tous, c'est gentil.

C'est quoi que tu traduis en ce moment Lomelinde ? Des articles qui portents sur quoi exactement ? Si tu veux en traduire concernant les sarati je t'encourage à poursuivre ! Very Happy

aravanessë
Répondre
#16
Et bien, je travaille en colaboration avec Turb et nous en sommes à 3 articles en fin de rédaction.
Je t'avouerai que certains des articles que je traduit ont un intérêt plus que limité pour certaines personnes qui nauraient pas envie de se plonger un temps soit peu dans certaines notions de linguistique mais bon, j'ai toujours su être le défenseur des causes perdues, je ne désespère pas ! Rolling Eyes

Les trois articles en question sont les suivants :
-"Lá ilqua i maltie kalta" (VT n°38 ) : traduction en quenya du poème d'Aragorn ("Tout ce qui est or ne brille pas...") récité par Bilbon au Conseil d'Elrond, avec l'explication, ligne par ligne, des mots choisis.

- "Les Tengwar feanoriennes et la typologie des systèmes d'écriture phonétique" (VT n°41) : l'auteur explique ici de quelle manière les systèmes d'écriture créés par Tolkien trouvent un écho dans notre monde.

- "Les Tengwar dans les Etymologies" (VT n°46) : les n° 45 & 46 de VT sont une remise à jour de ce que contiennent les manuscrits qui permirent la création du chapitre "Etymologies" du 5ème volume des HoME. On remarque ainsi quelques erreurs commises dans le texte publiée et qui sont très intéressantes. De plus, certaines Tengwar présentes dans ces manuscrits avaient été occultées dans la publication et sont donc inédites.
Cet article présente les différences et les ressemblances entre les Tengwar des Etymologies et celles du SdA.

Je travaille en coopération avec le responsable de VT (Carl F. Hostetter) ainsi que les auteurs des articles (Arden R. Smith et , principalement, Ivan A. Derzhanski).

J'avoue que sans l'aide précieuse de certain (notament celle, indispensable, de Ivan Derzhanski), je n'aurai pu faire, tout au plus, que la moitié de ce qui a été fait.

Voilà pour les informations, un peu de patience, c'est pour bientôt.
Répondre
#17
Je peux vous assurer qu'ils travaillent de façon indécente pour des bénévoles.. il faudrait presque les payer !

Prennez patience, merci :p
Répondre


Sujets apparemment similaires…
Sujet Auteur Réponses Affichages Dernier message
  Un peu de math : les nombres chez les elfes rorimac 8 9 616 18.12.2005, 15:49
Dernier message: Kloczko

Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)