Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
L'entourage domestique de Tolkien à Bloemfontein
#1
Bonjour,

En-dehors du domestique Isaak, a-t-on quelques renseignements biographiques que ce soit sur les domestiques des Tolkien à Bloemfontain ?
Répondre
#2
Sur la seule photo de cette époque qui existe ou qui soit publique (la première dans ma biographie), il y a trois domestiques : une nourrice pour Ronald, une domestique noire, faisant peut-être office de gouvernante, et le fameux Isaak. Il n'y a pas de raison de penser qu'il y en ait plus, la famille Tolkien n'en ayant pas spécialement besoin ou qu'elle en ait eu les moyens.
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#3
(11.05.2020, 08:46)Druss a écrit : Sur la seule photo de cette époque qui existe ou qui soit publique (la première dans ma biographie), il y a trois domestiques : une nourrice pour Ronald, une domestique noire, faisant peut-être office de gouvernante, et le fameux Isaak. Il n'y a pas de raison de penser qu'il y en ait plus, la famille Tolkien n'en ayant pas spécialement besoin ou qu'elle en ait eu les moyens.


J'ai vu cette photo dans ta biographie (très utile! ça va remplacer Carpenter comme outil de travail). Mais est-ce qu'on connaît leurs noms ? Ou a minima, les langues qu'ils parlaient, leurs affiliations ethniques ?
Répondre
#4
Carpenter ne donne guère plus d'indications, si ce n'est qu'il devait y avoir plus de trois domestiques, à voir la formulation de ce chapitre :

Humphrey Carpenter a écrit :There were servants in the house, some black or coloured, some white immigrants... John Ronald Reuel Tolkien was christened in Bloemfontein Cathedral on 31 January 1892, and some months later he had his photograph taken in the garden of Bank House, in the arms of the nurse who had been engaged to look after him. [...] Behind stood two black servants, a maid and a house-boy named Isaak, both looking pleased and a little surprised to be included in the photograph.

Classiquement, il faudrait compter au moins une cuisinière, un jardinier et une femme de ménage, la gouvernante venant se surajouter pour organiser les tâches de la maisonnée. C'est de la spéculation, mais on peut imaginer qu'une immigrée européenne ait servi de dame de compagnie à Mabel Tolkien. Puisque Arthur Tolkien avait une bonne position professionnelle, cela ferait une maisonnée raisonnable pour l'époque, sachant que dans les colonies, le nombre de domestiques pouvait augmenter assez vite.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#5
La banque devait sans doute prendre en charge une partie des frais, ou directement mettre à disposition certains des domestiques (la maison elle-même était propriété de la banque).

En ce qui concerne les origines ethniques des uns et des autres... difficile de répondre faute de détails parvenus jusqu'à nous.

I.
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)