Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Túrin Wrapper
#1
Non, ce n'est pas (encore) pour commenter linguistiquement ces petits fragments, sinon pour voir que ce n'est pas encore cette fois que nous saurons la place du verbe en sindarin. Variable, apparemment !

Pour le moment, c'est juste pour chipoter la traduction retenue dans la liste sur le site des VT contenant des inédits...

Pour mémoire, je me souviens avoir été bien em*** par ce terme de wrapper en traduisant l'article d'Ardalambion sur le sindarin il y a douze ans Mr. Green J'avais mis à l'aveuglette "jaquette", mais ce n'est pas vraiment ça. Emballage Túrin tel qu'actuellement choisi ne me paraît pas non plus très bien décrire la chose que je vois sur la photo. S'agissant d'une telle protection en papier pour des documents, je parlerais plutôt de "chemise" ou de "pochette".

"Chemise" me paraît trop porter à confusion hors contexte, mais que diriez-vous de parler de Pochette Túrin ?
Le langage a à la fois renforcé l'imagination et a été libéré par elle. Qui saura dire si l'adjectif libre a créé des images belles et bizarres ou si l'adjectif a été libéré par de belles et étranges images de l'esprit ? - J. R. R. Tolkien, Un vice secret
Répondre
#2
Sinon, il existe le mot farde Razz
"L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour les miracles prévoir un délai."
Répondre
#3
C'est malin : avec l'Emballage Túrin, maintenant j'imagine ce pauvre Túrin emballé comme un gros bonbon... C'est Glaurung qui va être content du cadeau... Laughing Wink

Mais il n'en est pas moins vrai qu'"emballage" est bien la traduction littérale de wrapper...

"Chemise", "pochette", voire "farde"... Pourquoi pas ? Mais sinon, pourquoi ne pas appeler éventuellement cela le Dossier Túrin ? L'expression, bien que s'éloignant de la traduction littérale, reste assez concrète, me semble-t-il, et on peut sans doute ainsi s'imaginer assez clairement de quoi il s'agit, a priori...

Amicalement,

Hyarion.
All night long they spake and all night said these words only : "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish." "Dirty Chu-bu," "Dirty Sheemish," all night long.
(Lord Dunsany, Chu-Bu and Sheemish)
Répondre
#4
Le « dossier Túrin », ce serait plus le contenu que la pochette, or c'est de cette dernière qu'il s'agit.

Quant à la position du verbe en sindarin, il me semble au contraire qu'on a la réponse : variable. On a aussi bien du SVC que du SCV, du CVS ou du VSC, me semble-t-il (j'en oublie sûrement). Après, deux axes d'études possible : on peut considérer que les versions abandonnées des phrases présentes sur la pochette correspondent à des syntaxes que Tolkien n'appréciait guère et a abandonnées ; on peut s'intéresser à la présence ou non de mutations en fonction de l'ordre des mots. Dans les deux cas, on obtiendra des conclusions intéressantes, qu'on pourra ensuite croiser avec les rares textes sindarins en prose dont nous disposons.
Rollant est proz e Oliver est sage.
Ambedui unt merveillus vasselage :
Puis que il sunt as chevals e as armes,
Ja pur murir n’eschiverunt bataille.
La Chanson de Roland
Répondre
#5
Sur la place du verbe en sindarin, mon allusion ne se voulait pas si sérieuse Smile Effectivement, il est au moins clair à l'heure actuelle que le sindarin ne se laisse pas réduire à une formule typologique simple.

De ce point de vue, et pour une fois, l'inspiration galloise ne paraît pas avoir été prédominante. Le gallois est un prototype de langue VSO, avec une possibilité très fréquente de mise en relief d'un groupe nominal par déplacement en position pré-verbale. Le corpus sindarin même réduit que nous avons aujourd'hui ne paraît pas très compatible avec ce modèle.

Mais le problème est maintenant que pour étudier une syntaxe complexe, il faut un assez grand corpus, or nous ne pouvons certainement pas encore dire que ce soit le cas !

Bref, question à revoir ...

P.S. : Et j'aurai appris le mot farde par la même occasion Smile
Le langage a à la fois renforcé l'imagination et a été libéré par elle. Qui saura dire si l'adjectif libre a créé des images belles et bizarres ou si l'adjectif a été libéré par de belles et étranges images de l'esprit ? - J. R. R. Tolkien, Un vice secret
Répondre
#6
Je plaide coupable pour la traduction de wrapper. Pourquoi pas tout simplement enveloppe ?
Demons run when a Good Man goes to war.
Night will fall and drown the sun
When a Good Man goes to war.
Friendship dies and true love lies.
Night will fall and the dark will rise
when a Good Man goes to war.
Répondre
#7
C'est une autre possibilité, qui conviendrait bien aussi à l'objet photographié. Ok pour moi.
Le langage a à la fois renforcé l'imagination et a été libéré par elle. Qui saura dire si l'adjectif libre a créé des images belles et bizarres ou si l'adjectif a été libéré par de belles et étranges images de l'esprit ? - J. R. R. Tolkien, Un vice secret
Répondre


Atteindre :


Utilisateur(s) parcourant ce sujet : 1 visiteur(s)